* Ligue des Nations *

Ligue des Nations - 4ème j. | Les notes de Croatie - France (1-2)

Homme du match : Griezmann (6) :

Premier buteur de la rencontre côté français, par une splendide frappe aidée par la barre transversale, Grizou a illuminé le jeu tricolore par des décalages de grande qualité. Remplacé à la 83e par Giroud.

 

Croatie (4-2-3-1) :

Livaković (4,5) : Immédiatement pris de court, le gardien évoluant au Dinamo Zagreb, dans son pays natal, a rapidement dû concéder l’ouverture du score face à la mine de Griezmann.

Barisić (4) : Pas à son avantage dans son couloir, il a perdu bien trop de ballons lorsque le numéro 7 français le pressait. Il n’a pas été inspiré lors de ses replacements défensifs.

Vida (4,5) : Un accrochage qui aurait pu être sanctionné d’un penalty lors d’un duel avec Martial à la 18e minute. A l’image de cette action, le défenseur croate a souvent été à la limite.

Lovren (5,5) : Peut-être moins en vue que son coéquipier en charnière centrale, le joueur passé par Liverpool n’a de toute manière pas été aussi mauvais que lui ; une bonne qualité de relance pour sa part.

Uremović (5) : Plutôt bon défensivement contre Mbappé, il n’aura donc pas laissé beaucoup d’espaces au génie français.

Modrić (5,5) : Doté d’une précision de transmission incroyable, le milieu madrilène a été celui qui a organisé du mieux possible le jeu de son équipe nationale. Profitant des quelques largesses des joueurs français, il a été tout aussi bon dans le camp des Bleus.

Badelj (5,5) : Il a fait bonne impression durant le premier acte de ce match, en faisant un tout aussi bon match que Modrić, mais il est sorti à la surprise générale à la pause. C’est Kovačić (6) qui le remplaça. Son entrée en jeu a été remarquable tant il a réalisé un pressing qui a réussi à déstabiliser

Perisić (4) : Pas assez inquiétant ce soir, l’ailier numéro 4 n’a pas réussi à concrétiser les deux occasions qu’il s’est créé. Remplacé à dix minutes du terme au profit de Bradarić.

Vlasić (6) : Une débauche d’énergie dont nous pouvons lui reprocher. Élément offensif le plus en jambe, il est celui qui a le plus souvent apporté le danger aux abords de la surface de réparation adverse. La preuve en est avec cette sublime égalisation avec ce bout du pied parfaitement ajusté. Remplacé à la 80e par Kramarić.

Pasalić (4) : Finalement peu trouvé dans le camp de l’équipe de France, le joueur de l’Atalanta a donc logiquement été remplacé dès la mi-temps au profit de Brekalo () qui fut légèrement plus disponible que son prédécesseur.

Petković (4) : Assez peu mobile sur le front de l’attaque des vice-champions du monde, le joueur de 26 ans s’est cantonné à remiser tranquillement en retrait pour ses partenaires. Remplacé par Budimir à la 61e.

 

France (4-3-3) :

Lloris (5,5) : Auteur de quelques bons arrêts, comme celui à la 30e minute sur un tir de Pasalić, où le portier et capitaine français réalisa une parade en toute sérénité. Mais il est ensuite surpris par l’enchaînement de Vlasić qui le trompa à l’heure de jeu.

Digne (6) : Auteur de sa quatrième passe décisive sous le maillot bleu, l’ancien barcelonais a correctement contenu Pasalić loin de sa surface. Sorti sur blessure à la 83e et remplacé par Hernandez.

Lenglet (5) : Le Barcelonais a commis de dangereuses fautes aux abords de sa surface mais qui n’ont finalement pas été sanctionnées.

Varane (5,5) : Intéressant en termes de relances et d’anticipation, le défenseur passé par le Racing Club de Lens a régulièrement repoussé le danger avec de nombreux dégagements loin de sa surface.

F. Mendy (6) : Aussi bon en attaque comme en défense, le joueur formé au Havre a profité de la mauvaise défense de Barisić pour mieux se projeter dans le camp adverse ; le tout en combinant avec Martial.

Rabiot (4,5) : Bien que le joueur de la Vieille Dame ait récupéré un bon nombre de ballons dans l’entre-jeu, il en a également perdu de bien trop importants ; redonnant peu à peu confiance aux Croates. Remplacé par Pogba à la 74e.

Nzonzi (5) : A défaut de ne pas avoir été impérial physiquement, le rennais a néanmoins été présent dans l’orientation du jeu vers ses attaquants.

Tolisso (5) : Pas à son avantage face aux milieux vêtis du maillot à damiers, le munichois a perdu des ballons qui auraient pu être préjudiciables si le reste de l’équipe n’était pas attentive. Remplacé à la 63e pour laisser place au tout jeune et resplendissant Camavinga, la pépite montante de Ligue 1.

Mbappé (5) : A trop vouloir se défaire du marquage par des dribbles, l’attaquant du PSG est rentré dans une habitude qui est devenue trop facile à lire ; ce qui facilita notamment la défense d’Uremović. Il marque le but décisif grâce à un caviar de Lucas Digne.

Martial (5) : Jamais trouvé en position de pouvoir frapper, le joueur appartenant aux anglais de Manchester United n’a finalement pas été dangereux hormis sur l’accrochage en première mi-temps avec Vida. Remplacé à la 62e par le champion d’Europe avec le Bayern Munich en juillet dernier, Kingsley Coman.

Griezmann (6) : Voir ci-dessus.

Romain Caballero.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer