* Ligue des Nations *

Ligue des Nations - 1ère j. | Les notes de Suède - France (0-1)

Homme du match : Kanté (8) :

Sa capacité de récupération de ballons a une nouvelle fois été sous le feu des projecteurs ce soir. Le français a été d’une grande utilité lorsque les suédois tentaient de se projeter. Revenu à son meilleur niveau, il ne peut être que l’Homme du Match de cette rencontre tant il a brillé au milieu.

 

Suède (4-4-2) :

Olsen (5) : Tranquille sur sa ligne de but, le portier des Jaunes et Bleus manqua de réussite et d’anticipation sur le but. Seule erreur de sa part.

Bengtsson (6) : Après une entame quelque peu délicate, il s’est vite repris en main en annihilant les montées de Dubois, ainsi que les tentatives de dribbles de Giroud. Remplacé par Sema à la 89e.

Lindelöf (4) : La mancunien a rarement été en vue sur ce match, lui qui n’inspirait pas à la confiance sur ses interventions : comme sa faute sur Martial en fin de rencontre.

Jansson (5,5) : Premier relanceur de cette équipe nordique, il a été impressionnant dans les contacts avec Giroud.

Lustig (4,5) : Malheureux sur l’ouverture du score, le numéro 2 suédois perd un duel face à Mbappé en subissant un petit pont de la part du génie français.

Forsberg (5,5) : Encore une fois très juste au niveau de ses transmissions, il est regrettable qu’il n’ait pas été en mesure de trouver la solution face au jeune Upamecano.

Ekdal (6) : Maître à jouer de son équipe, le milieu appartenant à la Sampdoria a souvent fait les bons choix de passes pour trouver ses partenaires démarqués.

Olsson (4,5) : Match assez moyen de sa part, il a été présent dans l’entrejeu mais a cruellement manqué d’impact face au tandem Rabiot - Kanté.

Larsson (5) : Bon dans l’impact imposé au milieu de terrain, il s’est toutefois heurté à la défense irréprochable de la formation entraînée par Didier Deschamps. Logiquement remplacé par le nouveau joueur de la Juventus, Kulusevski, à la 70e.

Berg (4,5) : Bien pris par Kimpembe, le numéro 9 scandinave s’est un peu perdu sur le front de l’attaque : des efforts fournis mais qui n’ont pas servi à grand chose.

Quaison (3) : Absent des débats, l’attaquant de Mayence n’a jamais apporté le danger dans le camp des Bleus. Remplacé par Guidetti à la 77e.

 

France (3-4-1-2) :

Lloris (6) : Rarement sollicité, le capitaine tricolore a passé une soirée des plus tranquilles. Son match peu se résumer à son arrêt en fin de match sur une frappe lointaine de Berg.

Kimpembe (6) : Le défenseur parisien a parfaitement bloqué les mouvements de Marcus Berg dans les 35 derniers mètres.

Varane (6,5) : Patron de cette défense, le champion du monde en titre a entièrement assumé son statut en s’imposant dans chacun de ses duels entrepris.

Upamecano (7) : Pour sa première titularisation en Bleus, le joueur du RB Leipzig a été attentif aux moindres faits et gestes de son vis-à-vis. Il est régulièrement intervenu dans les pieds de ses adversaires sans pour autant commettre de faute.

Digne (5) : Le joueur sous contrat avec Everton a eu de réelles difficultés à exister sur son côté gauche. Il a souvent perdu le ballon face à la bonne défense de Lustig.

Rabiot (6) : Omniprésent au niveau de la ligne médiane, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain a réalisé un match plus que correct, plus d’un an après sa dernière convocation en équipe nationale.

Kanté (8) : Voir ci-dessus.

Dubois (5,5) : Particulièrement offensif dans son couloir droit, le lyonnais a réalisé un bon match ce soir ; et cela malgré que ses centres n’aient pas trouvé preneur. Remplacé par Ferland Mendy à la 88e.

Griezmann (5,5) : De bons décalages à destination de Digne. Sa prestation du soir reste trop faible pour un joueur de son talent ; à l’image de son penalty tiré largement au-dessus en fin de match...

Mbappé (7) : Le dernier finaliste de la Ligue des Champions a été plutôt bon lorsqu’il était dos au but. Chanceux, il réalise tout de même un exploit personnel cinq minutes avant la mi-temps, où il conclut par une frappe passant dans un trou de souris. Remplacé par Martial à la 77e.

Giroud (5) : Vraiment trop esseulé en attaque, l’attaquant de 33 ans n’a pas réussi à se défaire du marquage de ses adversaires afin de se mettre en situation de frappe. Remplacé par Nzonzi, le néo-rennais, à la 90e.

Romain Caballero.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer