Ligue des nations - Finale | Les notes d'Espagne - France (1-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Mbappé (7,5): Une france à réaction, une france qui ne joue que la deuxième mi-temps mais une france une nouvelle fois renversante et une france qui gagne la ligue des nations... Et l'attaquant parisien, à l'image de toute son équipe, sort de sa boite en deuxième quand les ballons lui arrivent. Il fait la différence par sa vitesse et son explosivité. Dans toutes les actions dangereuses de la france, il touche le ballon et se montre décisif: Passeur sur le premier but et buteur sur le second où il réalise un magnifique passement de jambes qui fixe le portier espagnol et le buteur francais peut marquer d'un plat du pied

Espagne (4-3-3)

Simon (5): Sans être mauvais, il ne parvient pas à être décisif pour son pays. Il peut mieux faire sur le but de Mbappé et sa claquette sur le magnifique but de Benzema manque de fermeté

Azpilicueta (4): Entre une première mi-temps tranquille où son équipe a maitrisé son sujet et sa deuxième mi-temps dure où les français ont réagi, il y a un gouffre. Il est totalement impuissant face à la vitesse de Mbappe et Hernandez. Sur le but de Benzema, il est au contact du madrilène mais ne peut l'empêcher de déclencher son tir

Garcia (4,5): Dés que la france a penétré dans la surface, on le voit peiner dans ses interventions. Il rate son tacle sur le ballon dans l'action du but de Mbappe. Il couvre la position de hors-jeu de Benzema sur le premier face à face de l'attaquant madrilène contre Simon

Laporte (6): Le defenseur de Manchester City s'est montré solide dans ce match. Il fait toujours les gestes justes et intervient, en première mi-temps, devant Benzema dans la surface de reparation. Son placement est irréprochable comme ses interventions

Alonso (5): Sans être particulièrement offensif dans ce match, il apporte des bons ballons à ses offensifs comme cette magnifique ouverture pour Pino qui tire et entrainera une grosse parade de Lloris. Defensivement, les français sont trés rarement passés par son côté.

Gavi (5): Le milieu de terrain barcelonais, trés virevoltant, fait une trés bonne première mi-temps. Il accélère dans les trente derniers mettant à mal les français qui n'arrivent pas à le stopper sans faire de fautes. Il combine beaucoup avec Torres mais les deux hommes ne parviennent pas à trouver le chemin des filets malgré beaucoup d'activité. En deuxième, les français deviennent plus pressants et agressifs sur les porteurs du ballons, reprennent un peu plus la maitrise du match et les deux espagnols disparaissent. Gavi est remplacé par Koke à la 75ème minute

Busquets (7): veritable plaque tournante de cette equipe espagnole. Il oriente le jeu à merveille et c'est la véritable rampe de lancement de son équipe. Les actions partent de lui et il arrive avec une facilité à se défaire de Griezmann qui tente de le marquer. Le barcelonais est le passeur décisif par son bon ballon en profondeur pour Oyarzabal

Rodri (5): Comme pour la grande majorité de ses coéquipiers, il réalise une grosse première mi-temps dans la récuperation et l'harcelement de l'adversaire mais il faiblit beaucoup en seconde. Il est remplacé par Fornals à la 84ème minute

Torres (5,5): il touche un nombre incalculable de ballons sur son côté en arrivant à se faire oublier le long de la ligne de touche puis il a cette aisance à dribbler ses adversaires directs comme le pauvre Kimpembe qui intervient trop souvent sans reflechir et qui se fait éliminer sans coup férir. Deuxième mi-temps pour le joueur de City aux abonnés absents. Il est remplacé par Merino à la 84ème minute

Oyarzabal (5): Lui, c'est le contraire de ses coéquipiers. En première mi-temps, il est invisible et touche peu de balles et c'est en seconde qu'il sort de sa boite. Il y a plus d'espaces car les français sont plus offensifs et il profite d'un long ballon de Busquets pour faire la misère au pauvre Upamecano pour ensuite crucifier Lloris. Il aurait même pu scorer deux fois avec une magnifique frappe que le gardien français détourne

Sarabia (4): l'ancien du PSG est resté trop inoffensif sur son côté. Il est remplacé par Pino à la 61ème minute

France (3-4-1-2)

Lloris (6): match particulier du gardien de Tottenham. Il peut mieux faire sur le but d'Oyarzabal car il semble rester trop sur ses appuis au moment de la frappe du buteur et ses relances aux pieds sont catastrophiques. Pourtant, en fin de match, il réalise deux arrêts monumentales qui maintiennent la victoire de ses coéquipiers

Koundé (6): belle prestation du jeune français en defense. Souvent dans les bons coups et placé idéalement pour intervenir le plus sereinement possible, il n'a jamais été pris en défaut par la vitesse des petits gabaris espagnols

Varane (non noté): il sort sur blessure à la 40ème minute et il est remplacé par Upamecano (3,5): il se loupe sur le but espagnol où il se fait prendre en bourrique par Oyarzabal. Il peut, doit mieux faire et éviter ses erreurs importantes comme cette relance dans les pieds d'Alonso qui trouve Oyarzabal et qui demandera une grosse parade de Lloris

Kimpembe (4): sa prestation, comme regulièrement en équipe de france, est assez mauvaise. Il se jette trop souvent sur son adversaire direct et, il intervient, sans reflechir et sans calculer le positionnement de ses partenaires. Il se fait avoir quasiment tout le temps. En première mi-tremps, il réalise un tacle glissé devant Torres mais comme il ne refléchit pas, il rate à moitié le ballon et permet à l'espagnol de reprendre le cuir et filer vers le but de Lloris. Heureusement, ses coéquipiers couvrent ses erreurs

Pavard (4): son positionnement en défense n'est pas toujours bon car il laisse des espaces à ses adversaires. Il est parfois attentiste comme quand il reste immobile alors que Pogba est au duel avec un adversaire dans la surface et que personne ne lui propose de solutions et lui était le plus proche. Offensivement, il reste toujours trop timide et ne propose pas grand chose comme bien trop souvent en équipe de france. Il est remplacé par Dubois à la 79ème minute

Tchouameni (6,5): le joueur de Monaco fait encore une bonne prestation. Agressif au milieu et juste dans ses transmissions, il n'hésite pas à aller au charbon. Sa solidité au milieu ont permis à Pogba de se porter davantage vers l'avant quand les espaces se sont créés au milieu. Il réalise une magnifique intervention dans la surface pour subtiliser le ballon dans les pieds de Gavi qui a chercher à recolter un penalty...En vain

Pogba (6,5): trés febrile et lent en première, il a du mal à se défaire du pressing espagnol et faire le jeu qui fait sa force habituellement. Il est plus agressif en seconde, plus rapide et il se libère d'un premier acte frustrant et, comme par hasard, le jeu des bleus va mieux. Souvent à l'amorce des meilleures actions françaises, c'est lui qui lance en profondeur Mbappé, le passeur décisif sur le but de Benzema. Apport incontestable à la victoire de la france, il sonne la revolte aprés le but espagnol

T.Hernandez (7): défensivement, il a souffert face à Torres qui se retrouve trop souvent seul dans son couloir mais la valeur qu'il va ajouter à cette équipe de france est offensivement. Il envoie, sur une passe de Benzema, le ballon sur la transversale de Simon et c'est encore lui qui adresse la passe décisive pour Mbappé pour le but de la victoire

Griezmann (4): il a été absent tout le match et même quand les français reprennent le match en main en seconde, il prend peu part au jeu des bleus. Il est remplacé par Veretout à la 90ème minute

Mbappé (7,5): voir haut de page

Benzema (6,5): il se crée une première occasion avec un face à face contre Simon qu'il va gagner mais il fait une touche de trop juste avant de pouvoir glisser le ballon au fond des filets. Il touchera assez peu de ballons mais créditera la france d'une magnifique frappe qui termine sa course dans la lucarne

 

Chardin Jean-Christophe