Euro 2020 – 3ème j. | Les notes de Suisse – Turquie (3-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


HOMME DU MATCH : XHERDAN SHAQIRI (8)  Il a été de dans tous les bons coups et il peut être considéré comme l’un des principaux artisans du naufrage turc. Ses percussions balle au pied ont fait mal et ses déplacements dans les espaces ont été un problème sans solutions pour la Turquie. Son premier inscrit à la 26ème minute de jeu, est un magnifique enroulé du droit, pas son meilleur pied, est un bijou alliant précision et caresse du ballon. Il aurait pu inscrire un autre but magnifique l’action d’après sans le talent de Cakir. Mais c’était reculer l’échéance, car en fin de match c’est encore lui qui éteint toute velléité turque grâce à une superbe reprise qui assassine Cakir à bout portant. Un match plein qui lui vaut le titre d’Homme du Match.

 

 Suisse (5-3-2)

 Sommer (7) : Il aurait pu être l’homme du match, tant il a écœuré les attaquants turcs. Auteur de plusieurs parades exceptionnelles, il a maintenu à lui tout seul les attaquants adverses à distance en sécurisant le score de 2-0 pendant de longues minutes. Il finit par craquer sur une belle frappe dans la lucarne de Kahveci, sans conséquence sur l’issue du match.

Elvedi (6) : Placé axe droit, il a globalement tenu la baraque avec ses collègues de l’arrière. Pris quelques fois en un contre un, son gardien s’est chargé de gommer ses rares erreurs.

Akanji (6) : Le patron de la défense suisse, une véritable tour de contrôle. Il a dirigé ses hommes avec autorité et on n’a pas vu Burak réaliser grand-chose.

Rodriguez (7) : Malgré son positionnement plus bas qu’à l’accoutumée, son apport offensif est toujours très utile. Sa capacité à remonter le ballon et contre attaquer ont bien gêner les Turcs par séquences

Wïdmer (7) : Un match très sérieux avec de l’engagement et de la détermination. Il a bien combiné dans son couloir dans un rôle de piston en cherchant souvent Seferovic ou Embolo en première intention.

Freuler (6) : Un peu en manque de vitesse mais toujours premier au pressing et à la récupération. Un match sérieux et appliqué.

Zuber (6) : Une belle activité dans son couloir qu’il s’est contenté de bloquer, avec un apport offensif interressant lorsqu’il en eu l’occasion.

Xhaka (7) : Placé en meneur de jeu, sa capacité de conservation, sa qualité dans l’orientation du jeu sont un régal. Toujours dangereux lorsqu’il est face au jeu, il aurait mérité meilleur sort sur une ou deux frappes aux 18 mètres.

Seferovic (7) : Beaucoup d’appel et d’effort en attaque, c’est lui qui débloque le score d’entrée de jeu grâce à une superbe frappe. Toujours disponible et hargneux, il est enfin rentré dans sa compétition. Remplacé par Gavranovic ( 83ème).

Embolo (6) : Sa puissance et sa conservation de balle ont toujours mis les Turcs dans l’embarras. Il a essayé d’inscrire aussi son but mais il a souvent buté sur un excellent Çakir.

 

 Turquie (4-5-1)

Çakir (6) : Énormément sollicité ce soir, il aurait pu rentrer avec une valise sans la maladresse des Brésiliens. Fautif sur le dernier but de Gabi Barbosa, où il hésite et sors bien trop tard.

Müldür (4) : A l’image de son équipe aujourd’hui : Perdu. Jamais dans le rythme et toujours en retard, il a bu la tasse face à Shaqiri.

Soyünçü (5) : le défenseur de Leicester a un peu surnagé mais il n’a pu empêcher le naufrage de ses coéquipiers. Quelques bonnes interventions qui privent la Suisse d’un score plus lourd.

Demiral (4,5) :  On n’a pas retrouvé le défenseur autoritaire de la Juve. Juste son ombre. Battus dans les duels et inquiétant tactiquement, il a coulé avec ses partenaires.

Çelik (4) : A l’image de ses équipiers Lillois, il sera passé complètement à travers de son match et plus largement de cet Euro.

Ayhan (4) : Pas vraiment dans son assiette aujourd’hui, il a eu beaucoup de mal à garder le ballon sous le pressing suisse. Remplacé par Yokuslu (62ème).

Tufan (5) : Quelques ballons intéressants dans la transition mais souvent emporté à chaque accélération de Shaqiri qui jouait dans sa zone.

Kahveci (5) : Une belle technique et une science du dribble. Il a le mérite d’inscrire un beau but. Mais il a été noyé par la maîtrise d’en face et il a dû beaucoup courir. Remplacé par Kokcu.

Calhanoglu (4) : Avoir un tel joueur dans son effectif et ne pas réussir à le mettre dans les meilleures conditions. Frustrant.

Burak (5) : Question volonté et abnégation on le connait. Pourtant dans cet Euro on peine à voir les qualités certaines vues tout l’année en ligue 1. Très peu d’occasion et bien pris par la charnière Suisse.

Under (5) : Il a eu une belle activité devant, grâce à un jeu collectif et la volonté de trouver ses partenaires. Malgré un certain déchet dans son jeu (13 ballons perdus), il a eu le mérite de ne jamais baisser les bras. Remplacé par Karaman (81ème).