Accueil * Euro 2016 *

000 C600K 1

Homme du match : Kozacik (7) : Dans un match à sens unique, il a été impeccable puisqu'il n'a pas concédé de but ce soir. En première période, il gagne son duel face à Vardy (16') avant de détourner une reprise de Lallana (33'). Un jeu au pied parfois approximatif mais des prises de balle salvatrices pour son équipe. SLOVAQUIE Kozacik (7) : voir ci-dessus. Pekarik (6.5) : Solide dans son couloir droit, il sauve une balle de but en intervenant de justesse face à Sturridge qui n'avait plus qu'à propulser le ballon au fond (9'). Offensivement, il n'a guère existé...

1879986 39596713 2560 1440

Homme du match : Cabaye (7) : On a sûrement retrouvé le milieu actif et agressif qui a fait son succès il y a encore deux ans. Intelligent dans son placement, impeccable dans ses interventions, juste dans ses transmissions, il n'y a quasiment rien à redire de sa prestation tant elle s'est suffisante dans l'engagement même si tout n'était pas parfait sur des contrôles par exemple. Avec Kanté et Cabaye, on en oublierait presque que Diarra n'est plus là. Suisse  Sommer (6) : Rassurant pour ses partenaires, solide sur sa ligne, il a encore une fois soulagé sa défense grâce à plusieurs parades....

607133017 DM 2806 D9017AF7218A27E3B235E1C6FDFC4D25 3379

Homme du match : De Bruyne (7) : Il est un peu mieux rentré dans le match que face à l'Italie et, même si ça reste encore perceptible, il est plus tranchant dans ses remontées de balle, ce qui est symbolisé par l'action du premier but où il sert Lukaku. Globalement, il a abattu un volume de jeu non négligeable et s'est montré plus concerné par cette rencontre. Belgique Courtois (6) : Pas véritablement d'arrêt important à faire, mais des prises de balle effectuées sans erreur technique sur les quelques timides tentatives irlandaises. Meunier (6,5) : Aligné à la place de Ciman,...

ClLnUe7WYAAemlL

Homme du Match : Andres Iniesta (8) : le maître à jouer rayonne tout simplement. Aux grandes compétitions les grands champions. Il est de cette race là et le démontre balle au pied. Jamais il ne panique. Jamais il n'est pris à défaut. Il est bien parti pour réaliser un coup double et être élu deux fois consécutives meilleur joueur du Tournoi. Espagne D. De Gea (5) : un match bien tranquille pour le portier ibérique. Juste ce qu'il lui faut en ce moment ... J.Alba (6) : son habituelle activité débordante a eu raison de l'espoir turc Calhanoglu. Il ajoute une...

ClKtIUfWkAABJDs

Homme du match: Rakitic (7,5): Le meneur de jeu du Barça a éclaboussé la rencontre de son talent. D'abord dans tous les bons coups en tant que créateur. Il s'est mué en buteur d'un superbe piquet subtil devant Cech. Remplacé par Schidenfeld (96') qui a sauvé un ballon sur le dernier centre. République Tchèque Cech (7): Le meilleur joueur de son équipe et de loin. Comment ne pas mentionner ce gardien qui maintient sa sélection hors de l'eau jusque dans les derniers instants. Il a joué son rôle de mur à de nombreuses reprises. Kaderabek (5,5): Face à Perisic ce soir, il n'y avait pas grand chose...

eder

Homme du match : Chiellini (7) : Le turinois a tenu l'axe gauche de la défense transalpine avec détermination et beaucoup d'abnégation cet après-midi sur la pelouse du Stadium de Toulouse. Impérial de la tête devant Ibrahimovic, rusé, toujours bien placé et très combatif tout au long du match, il donne l'impression de ne jamais pouvoir être battu. Sa touche longue, rapidement exécutée en fin de match, surprend la défense suédoise et initie l'action du but. Essentiel dans le dispositif d'Antonio Conte. Italie Buffon (6) : Le capitaine de la Nazionale, à 38 ans, savoure ce qui devrait être son dernier Euro. Le voir...

1877921 39555413 2560 1440

Homme du match : Krychowiak (6.5) : Comme à son habitude, le joueur sévillan a été précieux à la récupération et dans ses transmissions vers l'avant. En effet, il a beaucoup alimenté son attaque. Sans oublier qu'il est parvenu à plusieurs reprises à perforer les lignes défensives allemandes. Prestation de classe! ALLEMAGNE Neuer (5.5) : Match relativement tranquille pour le portier allemand. Il n'a pas eu de grands sauvetages à réaliser même s'il a été sérieusement mis en danger à deux ou trois reprises mais à chaque fois le cadre a fui les tireurs polonais. Höwedes (4.5): Défensivement solide en début de...

irlande

Homme du match : Gareth McAuley (7.5) : Il fait exploser le peuple irlandais sur une tête parfaite (49’), reprenant un coup-franc idéalement tiré par Norwood. Le reste du temps, il a repoussé les tentatives ukrainiennes avec autorité et calme. Ukraine Andriy Pyatov (5) : Pas grand-chose à faire en première période, mais il est vigilant sur le centre tir de Davis (42’). Il ne peut pas grand-chose sur le but irlandais, abandonné par sa défense. Il encaisse un second but en relâchant un ballon dans les pieds de McGinn. Artem Fedetskyi (4) : Souvent dépassé par la fougue de ses adversaires, il n’a pas pu...

1877632 39549633 2560 1440

Homme du match : Sturridge (7) : Coaching gagnant pour Roy Hodgson ! Individualiste sur ses premiers ballons, Sturridge se reprend et cesse de forcer son jeu. D’un centre il crée la confusion dans la surface galloise, Vardy mal placé mais conformément à la règle du hors-jeu, peut reprendre licitement ce ballon de volée pour égaliser (1-1, 56’). A ce centre, le joueur de Liverpool y ajoute un but en toute fin de match, dont il est à la construction - celui qui temporise avant d’enclencher rapidement –et la finition (2-1, 91'). Bref, il ne joue qu'une mi-temps mais sauve l’Angleterre d'une...

1877074 39538473 2560 1440

Homme du match : Abrashi (7) : Ce soir, il est l'emblème d'une équipe albanaise courageuse, combative et intelligente dans les phases de jeu. Récupérateur d'un nombre impressionnant de ballons, il a combiné justesse et rage de vaincre, à l'image d'un bon nombre de ses coéquipiers. Alors certes, l'Albanie a été défaite mais il faut rendre hommage à l'implication et l'envie qu'ils ont su mettre à cette rencontre, la rendant ainsi bien plus dure pour les Français. France  Lloris (5) : Si les Albanais n'ont pas cadré un tir, il a connu quelques frissons sur le poteau de Sagna. Hormis cela,...