Accueil * Euro 2016 * Finale | Les notes de Portugal – France (1-0, a.p)

Finale | Les notes de Portugal – France (1-0, a.p)

CnCM4AeWYAAEv0E e1468195495401
Précédent 1 2 3 4 Suivant
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

France

Lloris (7): Le gardien français n’a pas démérité ce soir, au contraire. Impeccable sur les quelques opportunités portugaises, notamment durant les prolongations, il a longtemps retardé l’échéance jusqu’au coup de grâce assené par Eder sur une frappe lointaine qui le surprend un peu (109′).

Sagna (5.5): Encore une fois solide défensivement, il éteint J. Mario et a assez bien contrôlé les montées de Guerreiro. Mais, comme toujours, son apport offensif est proche du néant alors même qu’il a parfois eu des espaces sur son côté.

Koscielny (8): Encore une prestation taille patron pour le pensionnaire d’Arsenal. Impeccable dans ses interventions, dans les airs comme au sol, il a su surgir aux bons moments dans les pieds des adversaires et ponctue son excellent Euro de la plus belle des manières. Impressionnant d’assurance et de maturité. Si l’on cherchait la petite bête on pourrait lui reprocher, comme à Umtiti, de rester trop éloigné d’Eder sur le but portugais. Mais on chercherait vraiment la petite bête…

Umtiti (7.5): Lui aussi a montré qu’il avait les épaules pour assurer sur ce genre de matchs, et a fait preuve de maturité et de concentration derrière. Impeccable dans les airs, il a su faire preuve d’autorité lorsqu’il le fallait. Sauf sur le but portugais sur lequel il est également très éloigné du porteur du ballon…

Evra (5.5): Comme d’habitude: peu entreprenant offensivement et pas vraiment mis à contribution défensivement. Un match toujours aussi difficile à analyser…

Pogba (5): Aligné une nouvelle fois devant la défense en compagnie de Matuidi, le joueur de la Juventus n’a pas souvent eu le loisir d’apporter son génie devant la surface de réparation portugaise et s’est contenté de jouer la rampe de lancement depuis son poste reculé. Assez présent physiquement, il a bien tenu le ballon et l’a relancé sans prendre beaucoup de risque. On l’a connu beaucoup plus entreprenant.

Matuidi (4): Le Parisien a bien entamé son match avec un pressing très haut et beaucoup de mouvement dans l’entrejeu, mais il a rapidement baissé de régime et on le sait: sans son impact physique et ses trois poumons, Blaise n’apporte plus grand chose… C’est ce qu’il s’est passé à partir de la demi-heure de jeu.

Sissoko (7.5): Lui, en revanche, a couru pour les deux autres précités. S’il a une nouvelle fois démontré ses lacunes techniques, il a donné plus que satisfaction dans l’impact physique, ce que Deschamps lui demandait à ce poste de milieu droit. Harcelant constamment le porteur du ballon et n’hésitant pas à redescendre récupérer les ballons dans les pieds des attaquants portugais, il a surtout impressionné par ses capacités physiques et l’efficacité de ses interventions. Quelle fin de compétition pour ce joueur ! Cède sa place à Martial (110′) qui n’aura rien montré de positif, à l’image de ses entrées en jeu lors de cet Euro.

Payet (4): Si Griezmann est monté en puissance lors de cet Euro, Payet a effectué la courbe inverse : lui qui a impressionné lors des premiers matchs, il a peu à peu baissé de régime et reste sur deux prestations très peu satisfaisantes qui correspondent à son replacement sur l’aile gauche afin de donner plus de liberté à Griezmann en soutien de Giroud. S’il a montré davantage de volonté que face à l’Allemagne dans son replacement défensif, il n’est jamais arrivé à se mettre à son aise et retrouver ses automatismes. Quel dommage. Remplacé par Coman (58′) qui amène de la vivacité et des prises de risques, trop même puisqu’il s’est souvent empalé sur son adversaire direct.

Griezmann (6.5): Il est monté en puissance lors de cet Euro, et notamment lorsqu’arrivaient les matchs couperets, et on sentait que lui seul pouvait faire la différence ce soir. S’il n’a finalement pas été décisif malgré plusieurs occasions nettes, il n’en aura pas moins été mobile sur le front de l’attaque et a parfaitement combiné avec ses partenaires. Ses déplacements pertinents offraient constamment des solutions de passes à ses coéquipiers et ses infiltrations entre les défenseurs portugais lui ont permis de se procurer des occasions nettes, notamment de la tête (10′, 66′).

Giroud (5): Assez éteint sur ce match, comme il l’avait été face à l’Allemagne, le Gunner a manqué de vitesse dans ses prises de balle et n’a jamais réussi à se mettre en position dangereuse. Il reste néanmoins très éprouvant pour l’adversaire et crée des espaces pour Griezmann. Cela n’aura malheureusement pas suffit ce soir. Remplacé par Gignac (78′) qui se procure une occasion nette en effaçant Pepe d’un crochet dans la surface avant d’envoyer une frappe molle sur le poteau de Rui Patricio. ce sera le seul geste bien négocié par l’ancien marseillais qui aura raté la plupart de ses prises de balle.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Loading...