Accueil * Éliminatoires Euro 2020 * Qualif. Euro 2020 – 9ème j. | Les notes de France –...

Qualif. Euro 2020 – 9ème j. | Les notes de France – Moldavie (2-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Olivier Giroud (7): Toujours en manque de temps de jeu avec son équipe de Chelsea (seulement 15mn depuis le dernier rassemblement international), Giroud semble intouchable dans sa sélection. En effet, il est l’auteur d’une prestation aboutie en attaque où il a su apporter une présence, ô combien primordiale, dans la surface de réparation. Il a fait des efforts pour le collectif, de nombreuses courses ainsi que des appels intelligents. Le pénalty qu’il transforme sans trembler à la 79’ vient le récompenser de sa bonne prestation et de son investissement. Il offre ainsi au Stade de France une nouvelle victoire et renforce son lien avec ses supporters.

 

France (4-2-3-1)

 

S. Mandanda (5,5) : Une première mi-temps frustrante pour le portier marseillais. En effet, sur une erreur défensive de Lenglet, il encaisse un but sur la seule frappe cadrée moldave. Mis à part ce but où il ne peut rien faire, Mandanda n’a pas eu à s’employer.

B. Pavard (6,5) : Le latéral droit français a réalisé un match avec beaucoup d’engagement. En effet, il n’a eu de cesse de déborder dans son couloir pour apporter son aide à ses coéquipiers aux avant-postes. Son apport offensif a donc été conséquent: combinaisons avec Mbappé mais aussi Kanté, centres, déviations vers Digne ou bien encore frappes (10’ notamment).

R. Varane (6,5) : Capitaine des Bleus en l’absence de Lloris pour cause de blessure, Varane a assumé son rôle de patron de l’équipe. Ainsi, suite à un coup franc de Griezmann et un cafouillage de la défense adverse pour ressortir le ballon, Varane va placer sa tête pour aller chercher l’égalisation (35’). Il s’est donc montré précieux sur phases arrêtées avec son excellent jeu de tête. Enfin, en défense centrale, aligné aux côtés de Lenglet, le madrilène est apparu serein et appliqué dans ses relances et interventions.

C. Lenglet (4) : Le blaugrana n’est pas apparu très serein mais plutôt négligeant, absent. En témoigne son erreur impardonnable pour un défenseur de son niveau avec un ballon qu’il n’arrive pas à transmettre de la tête à Mandanda et qui finit dans les pieds de l’avant-centre adverse. Une lecture de jeu approximative et un manque d’implication pour Lenglet qui va devoir se racheter dès le prochain match.

L. Digne (6,5) : Aligné en position de latéral gauche, le français a réalisé un match intensif. Il n’a pas hésité, à l’instar de Pavard, à déborder dans son couloirs. Ses débordements incessants lui ont permis de combiner avec beaucoup d’aisance, notamment avec Coman. Il a également pris des initiatives en essayant d’amener le danger dans la surface adverse par des longs ballons flottants. Une présence et une implication dans le jeu irréprochables bien qu’il ait parfois manqué de justesse dans ses centres.

N. Kanté (6) : De retour dans le onze titulaire après une absence du à une blessure, le polyvalent milieu de terrain de Chelsea s’est montré entreprenant dans le jeu et s’est rendu, comme à son habitude, très disponible vis à vis de ses coéquipiers. A noter cependant un petit manque de justesse parfois dans ses combinaisons.

C. Tolisso (4,5) : Le milieu de terrain français fêtait ce soir sa cinquième titularisation de suite en bleu. Une cinquième peut convaincante! Il a manqué de justesse, de spontanéité dans ses transmissions. Il a semblé un peu juste physiquement.

K. Mbappé (5) : Le parisien faisait lui aussi son retour dans le onze de Deschamps après quelques pépins physiques. Il s’est montré très remuant sur son côté droit, combinant aisément avec Pavard. Il a également cherché des une-deux avec Griezmann ou des relais avec Giroud. Cependant, il a manqué  de précisions et de justesse, notamment dans ses centres. Des défauts peu habituels pour le phénomène de Bondy. Mbappé aura sans doute à cœur de se rattraper dès dimanche, date du prochain match des Bleus, d’ores et déjà qualifiés pour l’Euro 2020.

A. Griezmann (5,5) : Toujours pas de but pour le meneur de jeu français qui s’est cependant montré très présent dans le jeu, cherchant des combinaisons avec Mbappé sur les côtés ou Giroud dans l’axe. Il fut également important sur coup franc. En effet, il est à l’origine du but de Varane qui est l’aboutissement du coup franc qu’il a tiré.

K. Coman (5,5) : Le virevoltant ailier a, à nouveau, utilisé sa vitesse pour se créer des espaces au sein d’une défense adverse très resserrée. Son investissement n’a cependant pas été régulier. En effet, il a sensiblement baissé de régime en deuxième période après l’heure de jeu. Remplacé par T. Lemar (88’).

O. Giroud: Voir ci-dessus.

 

Moldavie (5-3-2)

 

A. Koselev (6) : Le gardien de cette sélection moldave a réalisé une prestation aboutie en première mi-temps. Bien qu’il encaisse un but (35’) Koselev s’est montré très attentif et a été l’auteur de nombreuses sorties judicieuses, notamment sur Griezmann (18’) ou bien encore sur des centres qu’il a sereinement capté. En seconde mi-temps, hormis le pénalty il a continué à se montrer solide. Une prestation louable qui pourra lui servir de référence.

I. Jardan (5,5) : Aligné sur le côté droit au sein d’une ligne défensif comprenant cinq défenseurs moldaves, Jardan est apparu solide et déterminé. En témoigne son sauvetage héroïque sur la ligne du gardien de but. En effet, le numéro 15 de cette équipe s’est littéralement jeté sur le ballon à la 56’ pour sauver in-extremis son équipe.  Un état d’esprit combatif qui est à l’image de cette équipe moldave, très faible techniquement mais avec des valeurs collectives très fortes qui galvanisent les joueurs de cette équipe. Remplacé par D. Graur (68’).

I. Amas (6) : Aligné en défense centrale, Amas s’est montré, à l’instar de ses comparses défenseurs, solide et très sérieux dans ses placements. En effet, la défense moldave est apparue très organisée. Ainsi, Amas, comme ses coéquipiers, savait exactement où se placer. Il fut donc décisif plusieurs fois, notamment face à Giroud.

V. Posmac (5) : Même constat pour Posmac: un placement sur le terrain irréprochable qui lui a permis de se montrer solide face aux assauts adverses. A noter que Posmac a également su apporter offensivement à son équipe en se projetant quelques fois vers l’avant pour donner de bons ballons dans l’entre jeu. Malheureusement, le défenseur moldave a parfois été trop dur dans l’engagement, provocant un pénalty qui amène le second but français.

A. Cracium (5,5) : Un match sérieux où il s’est montré solide face aux assauts français.

S. Platica (6) : Un match abouti de la part du latéral droit de cette sélection moldave. Malgré une domination française, Platica a su se créer des espaces et déborder dans son couloir. Une technique et une justesse perfectible mais il est important de souligner les efforts réalisés  par ce joueur du Milsami Orhei.

A Ionita (3,5) : Aligné au sein de l’entre jeu, le moldave n’a pas su exister dans le jeu. Trop faible techniquement, il s’est fait avaler par la vague bleue.

C. Carp (4,5) : Le milieu de terrain, numéro 8 de cette équipe moldave a plus participé au jeu défensif de son équipe qu’à la construction du jeu dans l’entre jeu. Il a fait des efforts pour réaliser son repli défensif.

E. Cocluc (6) : Le numéro 10 de cette équipe occupait un rôle de meneur de jeu et de soutien de l’attaquant tout en s’acquittant d’un rôle de sentinelle. Il est apparu très impliqué dans la rencontre, se battant sur chaque ballon. Il a réussi, grâce à son pressing très appuyé, à récupérer quelques ballons qui ont donné quelques courts moments de répits à ses coéquipiers de la défense.

R. Ginsari (3) : Aligné au poste d’avant-centre aux côtés de l’unique buteur moldave, Ginsari a été quasi fantomatique durant cette partie. Remplacé par N. Milinceanu (74’).

V. Rata (5,5) : Il s’est montré opportuniste et n’a pas tremblé lors de son duel face à Mandanda pour inscrire le premier but de la rencontre (9’). Ce but témoigne de son état d’esprit combatif et de son investissement sans faille durant la rencontre où il s’est contenté de peu de ballons à exploiter mais les exploitant bien. Remplacé par A. Patras (81’).

Gabriel Moser

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Loading...