Homme du match: R. Sigurdsson (8): Un match tout simplement exemplaire! Il marque d’abord un premier but sur coup de pied arrêté avant de doubler la mise de la même manière: de la tête. Défensivement, il est également exemplaire. Que ce soit des deux côtés du terrain, le défenseur du FK Rostov a largement répondu présent afin de placer sa nation à la 3ème place de son groupe et revenir sur l’adversaire du soir, mais aussi au même nombre de point que les français. ISLANDE ( 4-4-2) Halldorson (6): Il encaisse un but sur coup de pied arrêté mais globalement il...

Homme du match : Kimmich (8) : Il est rare de voir un joueur autant se hisser au dessus d'une rencontre... 177 ballons touchés et pratiquement autant de bien négociés, avec en prime un centre millimétré pour Goretzka. Allemagne (4-3-3) Neuer (6) : Rien de bien marquant à signaler si ce n'est qu'il a été un spectateur de choix pour assister à la démonstration de ses coéquipiers. Quelques petites frappes à capter, rien de méchant. Kehrer (7) : Très disponible en première période, il a pu peaufiner ses centres comme à l’entraînement ! Résultats quasi-immédiats, il a parfaitement trouvé Reus pour le...

Homme du match: Griezmann (6,5): Il s'est montré à l'aise par sa disponibilité et sa qualité de passe dans un rôle de maître à jouer pour servir ses compères d'attaque. A l'image de son équipe,  Il a été très professionnel dans son implication tout au long de la rencontre, après avoir été sermonné par le sélectionneur ce week-end.    Andorre (4-5-1) Gomes (5): Il a le mérite d'avoir réalisé quelques arrêts, mais n'a pas été suffisamment décisif pour empêcher la lourde défaite de son équipe. Rubio (3,5): Dès le début, il a su qu'il allait passer une soirée compliqué face à Mbappé et...

Homme du match: Chiellini (7): Défenseur volant, Chiellini prend du bon temps en sa fin de carrière. Même si ce fut parfois peu académique, Georgio a eu le mérite d'être l'instigateur d'énormément d'actions et le détonateur mental d'une Italie jusqu'à l'ouverture du score bien amorphe en plus d'avoir honoré vaillamment, le port du brassard de la Squadra Azzura.   Les notes de l'Italie:   Sirigu (6,5): L'ancien portier parisien rechaussait, au retour des vestiaires, des gants jusque-là peu usés en s'offrant quelques parades de haute voltige, notamment cette envolée 57'. Chiellini (7): voir ci-dessus. Emerson (5,5): Récent vainqueur de l'Europa League avec Chelsea, Emerson...

Homme du match : Parejo (7) : Très présent au milieu de terrain, le jeu espagnol a été réalisé lorsque le ballon passait par ses pieds. Totalement imprenable par ses adversaires, il a créé bon nombre d’occasions espagnoles avec des passes qui cassaient les lignes.   Espagne (4-3-3) : Arrizabalaga (6) : Une possession à plus de 75% du temps de ce match, empêchant l’équipe suédoise d’inquiéter le portier espagnol. Alba (6) : Un travail défensif moindre donc, mais le barcelonais a été assez imprécis dans ses tentatives de centres qui ont rarement trouvés preneur. Martinez (6) : Solide évidemment en défense grâce aux rares attaques...

Homme du match : L. Insigne (7,5) : le lutin napolitain aime le ballon et il le lui rend bien ! Il signe un but à la 29ème, sur un contre mené tambour battant, emmené et servi par Chiesa, il enroule un amour de ballon du pied droit qui se loge dans le filet opposé. Il est le seul italien libre sur tout le front de l'attaque italienne, capable de s'infiltrer entre les lignes et de combiner avec n'importe lequel de ses partenaires, bien en jambes et collectif, ce soir, à Athènes.   Grèce (3-4-3) V. Barkas (6,5) : le gardien ne...

Homme du match : Under (7,5) : La pépite turque a régalé ce soir. Il n'a peut-être pas été le joueur le plus en vue dans cette partie mais son efficacité offensive fait de lui l'homme du match. Il a fait des misères à Lucas Digne pendant les 45 premières minutes avant qu'il ne soit logiquement remplacé. A l'origine du premier but avec un coup-franc superbement tiré, il est venu doubler la mise en profitant d'une défense adverse désorganisée. Décisif, le joueur de la Roma ne cesse de prouver qu'il est le futur de cette équipe. Remplacé par Yazici (85').   Turquie Günok...

Homme du match : Perisic (7,5) : Lorsque le jeu d'une équipe penche significativement d'un côté, ce n'est pas forcément mauvais signe. En ce qui concerne les croates, s'ils ont privilégié leur côté gauche, c'est bien parce que le joueur de l'Inter était clairement le joueur le plus en jambes sur la pelouse. Dans tous les bons coups de son équipe ou presque, il est venu bousculer l'arrière-garde galloise à maintes reprises. Buteur dans la surface (48'), il a aussi provoqué le but contre son camp de Lawrence grâce à un centre bien senti (48'). Touché, il est sorti dans...

Homme du match: Eriksen (8): Que dire de la prestation du maître à jouer danois? Il a tout simplement été dans tous les bons coups. Passeur décisif sur le premier but, il est à l’origine de toutes les actions de son équipe. On sens que chaque occasion doit passer par une passe, un dribble ou une frappe de sa part. Un joueur de grande classe qui bute sur le gardien adverse avant de faire briller ses coéquipiers pour la remontée.   SUISSE (3-5-2)   Sommer (7): Il a repoussé l’échéance avec des parades importantes en fin de match mais finit par céder à...

Homme du match : Griezmann (8) : il fut le seul à sembler pouvoir apporter une touche de créativité pour perturber l’organisation islandaise. Plutôt libre dans le cœur du jeu, il fut toujours au bon endroit au bon moment, revenant en défense si nécessaire. Prestation remarquable ponctuée d’une belle passe décisive et d’un but. France (4-2-3-1) Lloris (6.5) : une soirée plutôt tranquille pour le capitaine français, qui fut tout de même attentif sur deux tentatives dangereuses des islandais. Pavard (7.5) : quel match de sa part ! Intransigeant en défense, il délivre un centre parfait pour Giroud qui verra sa tête déviée en...