Copa America - 5ème j. | Les notes d'Uruguay - Paraguay (1-0)

Homme du match : De Arrascaeta (7,5) : Il était partout ! Le joueur de Flamengo a causé bien des soucis à la défense albirroja dans cette rencontre. Son activité a été incessante avec beaucoup de mobilité, de projection vers l'avant et une vision du jeu qui lui a permis de distribuer au mieux le jeu offensif. C'est de lui que sont venues les meilleures situations de son équipe. F.Torres l'a remplacé (67').

Uruguay (4-3-3)

Muslera (6) : Pas de frappes cadrées à écarter, mais quand même quelques situations chaudes qui furent globalement bien gérées. Il a été assez propre aussi dans ses relances au pied.

Vina (5,5) : Moins offensif que son pendant de l'autre côté, il a été sans doute plus précieux derrière avec un bon ratio de duels gagnés et une certaine efficacité dans ses interventions, du moins pendant une heure. Ensuite, il a semblé pêcher face au sursaut d’orgueil adverse, concédant trop d'espaces à ses vis-à-vis et d'offrant quelques frayeurs inutiles.

José Maria Gimenez (6,5) : Un match globalement solide pour le Colchonero qui a su faire parler ses qualités pour annihiler les tentatives adverses. Ses interventions ont été précieuses et plus ou moins propres.

Godin (6) : Sans être flamboyant, il a maîtrisé sa première période face à une attaque paraguayenne inoffensive. Il a bien géré la profondeur, réalisé de bonnes interventions et bien préservé le but de Muslera. Touché, il a cédé sa place au repos à Coates (5,5) : Son entrée a été correcte même s'il fut plus mis en difficulté par les Paraguayens que son prédécesseur. Il a connu quelques manquements dans le placement mais il a compensé par une certaine efficacité dans ses interventions.

Nandez (7) : Ses montées tranchantes ont fait mal à la défense albirroja. Son exploitation des espaces, sa vitesse et ses velléités offensives ont permis d'amener du danger et des ballons à droite de l'attaque uruguayenne. En outre, il a obtenu le penalty de la gagne (21') dans ce match. Toutefois, il doit encore être plus vigilant à effectuer les bons choix sur certaines actions pour se montrer plus décisif.

Betancur (5) : Un match loin d'être constant où il lui a manqué du tranchant et une certaine volonté pour venir faire mal aux Paraguayens. Il n'a pas été assez tranchant sur ses prises de balle, n'arrivant que trop rarement à déstabiliser l'équipe adverse. Il a aussi pêché dans la sûreté de ses transmissions avec trop d'erreurs et de fautes techniques. Défensivement, ce fut plus efficace surtout en première période où il a bien géré les offensives adverses.

Vecino (5,5) : Il y avait la place de faire un peu mieux. Son match est correct mais pas suffisamment abouti. Il a réalisé une excellente entame de match pour venir porter son attaque, avec une récupération efficace et des remontées de balle dynamiques. Mais, le soufflé est vite retombé et son influence sur le jeu avec. Caceres a pris sa place (57').

Valverde (7) : Une bonne prestation du milieu du Real ! Il a pesé dans l'entrejeu, que ce soit balle au pied dans la projection et la passe, ou défensivement en étant performant dans les efforts à la récupération. Il a eu un déchet minime face à ses intéressantes prises d'initiatives. Torreira l'a remplacé (76').

De Arrascaeta (7,5) : Voir ci-dessus.

Cavani (6,5) : Il a souvent été impliqué sur les grosses occasions uruguayennes. Il n'a pas été facile à contrôler pour la défense du Paraguay tant il a été intelligent dans ses déplacements et plutôt efficace pour transpercer les lignes. C'est lui qui a ouvert la voie à son équipe en transformant d'une frappe puissante le penalty (21') obtenu par Nandez. Suarez a pris sa place (67').

De la Cruz (6) : Il a montré de belles choses par séquence avec la volonté de punir la défense paraguayenne et d'être décisif. On peut se remémorer une magnifique percée dans l'axe où il a laissé sur place quatre adversaires en première période ainsi que son entente intéressante avec Cavani qui a permis plusieurs occasions. Toutefois, son déchet technique a été parfois trop important et sa dernière demi-heure fut moins aboutie.

Paraguay (4-4-2)

Silva (5,5) : Le portier du Paraguay a été assez fébrile sur plusieurs sorties dans ce match, ne montrant pas toujours les signes d'une assurance importante. Toutefois, il a réalisé quelques arrêts de qualité et a tenu son but inviolé dans le jeu. Seul un penalty bien frappé de Cavani l'a battu.

Alderete (4) : Il a été combatif et impliqué mais trop fébrile. Il a été trop souvent dominé par Nandez qui a bénéficié d'espaces et de possibilités trop importants tout au long du match. À sa décharge, le latéral paraguayen a été souvent esseulé et pas toujours aidé par ses partenaires.

Alonso (5,5) : Pris à la gorge dès le coup d'envoi par le trio offensif adverse qui ont pris le dessus sur lui, il a bien réagi par la suite en montrant une certaine efficacité dans ses interventions. Il a contribué à verrouiller l'axe de la défense paraguayenne.

Rojas (6) : De bonnes interventions, une solidité dans les duels et une relance propre. Il a livré une copie de bonne qualité dans cette partie étant un très bon rempart même dans les moments chauds traversés par sa défense.

Alberto Espinola (5) : Il ne fut pas trop inquiété sur son côté, étant souvent bien placé pour contrecarrer les attaques adverses. Néanmoins, son apport dans le collectif paraguayen n'a pas toujours été à la hauteur des espérances notamment dans le domaine offensif où il a peu brillé. Il a sans doute évolué bien trop bas pendant cette rencontre. H.Martinez l'a remplacé (57').

Angel Romero (4) : Son match a clairement manqué de relief. Il a été souvent incapable de provoquer du danger offensivement, n'arrivant pas à se dépêtrer du milieu uruguayen au cœur de l'entrejeu. Défensivement, il a été en dilettante ne faisant pas toujours les efforts souhaités et souhaitables. De plus, c'est lui qui a provoqué le penalty sur une faute évitable.

Gaston Gimenez (3,5) : Il a souffert dans ce match, peinant à contenir les Uruguayens sur le plan défensif et montrant trop peu devant. En outre, il a eu du mal à assurer des bonnes transmissions de balle. R.Sanchez l'a remplacé (74').

Villasanti (4,5) : Une première période clairement ratée comme bon nombre de ses équipiers. Il a été littéralement mangé sur les offensives adverses, n'arrivant pas à se montrer efficace défensivement. Après le repos, ce fut meilleur puisqu'il a souvent pu freiner les attaques uruguayennes mais surtout parce qu'il a émergé balle au pied prenant parfois le dessus sur ses vis-à-vis.

Samudio (5,5) : Il fut l'un des principaux dynamiteurs de l'attaque paraguayenne. Après une entame de match poussive, il a progressivement été de plus en plus gênant pour le milieu de la Celeste. Il a su faire des différences au milieu, venant souvent s'infiltrer entre les lignes pour déstabiliser le bloc adverse. Les rares situations de son équipe sont venues de lui. Défensivement, il a été très impliqué et généreux dans les efforts.

Avalos (3) : Dépourvu de ballons, isolé et trop éloigné des buts adverses, il a peiné à se distinguer ce soir. Il a touché un nombre infime de ballons et son influence fut très faible. Carlos Espinola l'a remplacé (57').

Almiron (non noté) : Sorti sur blessure et remplacé (33') par Oscar Romero (5) : Sa prestation est honorable même s'il a rarement pu inquiéter Muslera. Son apport au jeu collectif, ses déplacements et ses courses ont quelque peu semé la zizanie dans la défense uruguayenne aidant sa formation à se créer quelques occasions en seconde période.