Accueil * Copa América 2019 * Copa América – 2ème j. | Les notes de Uruguay – Japon...

Copa América – 2ème j. | Les notes de Uruguay – Japon (2-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Miyoshi (8) : Auteur d’un doublé, l’ailier droit nippon a profité de chaque occasion qui lui a été offert pour briller dans ce match. D’abord, il a profité d’un espace laissé dans le dos de Laxalt, blessé, pour déborder et tromper Muslera d’une frappe en angle fermé alors que le portier avait anticipé le centre. Sur le second but, il profite d’un centre dévié par Muslera qui atterrit dans ses pieds. Finalement, il n’a pas été souvent servi mais a été d’une efficacité redoutable. Remplacé par Kubo (83′).

 

Uruguay

Muslera (4,5) : Quelle frustration pour Muslera… Sans gros arrêt à effectuer, il a encaissé deux buts du même joueur. Les Japonais ont profité de leurs quelques occasions franches. S’il anticipe logiquement un centre sur le premier but il ne peut rien sur le second après avoir dévié la trajectoire d’un centre.

Caceres (5,5) : On l’a vu relancer quelques ballons intéressants et réaliser plusieurs interventions solides. Un match relativement timide, mais les ailiers adverses ne l’ont pas vraiment sollicité.

Gimenez (6,5) : Auteur de la seconde égalisation, le défenseur central de l’Atlético a été solide surtout dans les airs. Les dangers nippons sont plus venus dans le coeur du jeu et sur les ailes, l’axe uruguayen a bien bridé les attaquants axiaux adverses. Il a régné dans les airs des deux côté du terrain.

Godin (5,5) : Lui non plus n’a pas vraiment tremblé. Coulissant parfaitement avec Gimenez, l’attaquant du Japon n’a pas posé de réel souci. Souvent bloqué dos au but par Godin, il a été privé de solution.

Laxalt (non noté) : Dans le dur dès les premières minutes de la partie, le latéral gauche s’est blessé peu avant la demi-heure de jeu sur l’ouverture du score japonaise. Remplacé par Gonzalez (28′).

Torreira (6) : Au sol quelques instants après la blessure de Laxalt, il a vite rassuré. Présent très bas à la récupération, il a fait les efforts pour défendre sur ses appuis et tenter de contrôler les accélérations incessantes de Nakajima. C’est surtout dans le marquage qu’il a pêché, laissant des espaces entre les lignes.

Betancur (4) : Trop de pertes de balle à la relance face au pressing adverse et un manque de lucidité dès les premières minutes. Un manque d’impact à la récupération également face à la vivacité des joueurs japonais qui eux ont imposé un pressing efficace et des accélérations plein axe.

Nandez (3,5) : Particulièrement décevant dans le jeu, il n’a pas apporté grand chose sur son aile droite. Il a pourtant été bien plus servi que son compère de l’autre côté mais n’a pas su profiter de ses ballons. Encore plus en retrait en seconde période, c’est Cavani qui a pris le relais de côté. Remplacé par De Arrascaeta (58′).

Lodeiro (4) : Peu cherché en première période, le jeu a largement penché de l’autre côté. Difficile de lui reprocher son manque de mouvement tant il a appelé les ballons. Ce n’est pas non plus dans les aides défensives qu’il a excellé à l’image de l’ouverture du score.

Suarez (5,5) : Il a su se mettre en retrait face à l’omniprésence de Cavani. Malheureusement, il n’a pas été capable de se montrer efficace sur les centres comme sur celui de Cavani en première période avec une tête directement dans les gants du portier. Un peu décevant par son manque de présence à la réception des centres, il n’a pas non plus été efficace dans ses appels.

Cavani (6,5) : Très présent dans le coeur du jeu, il est souvent venu très bas pour toucher le ballon dans la construction des actions en début de match. S’il a provoqué le penalty de l’égalisation, il a également pesé par la multiplication des appels que ce soit dans l’axe ou sur les ailes. Il a manque de réussite sur son missile qui échoue sur la barre et de lucidité sur son duel avec Kawashima.

 

 

Japon

Kawashima (6,5) : Très peu utilisé avec Strasbourg, le portier de l’Empire du Soleil Levant a réalisé une bonne partie. Battu sur le penalty de Suarez et sur le second but de Gimenez, il est aussi auteur de plusieurs arrêtes décisifs notamment dans son duel avec Cavani il a contribué à l’exploit de son pays. Il a également été sauvé par sa barre sur une superbe frappe de Cavani ainsi qu’à une seconde reprise.

Iwata (5,5) : Il a globalement géré sa partie. Peu sollicité défensivement, il a fait le boulot sur ses rares interventions à réaliser.

Ueda & Tomiyasu (4,5) : Difficile de juger la prestation des axiaux nippons qui ont repoussé de nombreux ballons et contenu Suarez. Mais le penalty concédé par Ueda et les difficultés dans les duels aériens connus par les deux joueurs sur chaque coup de pied arrêté ou presque. S’ils ont dégagé des centres en catastrophe, ils ont aussi bénéficié du manque d’efficacité et de lucidité des uruguayens devant la cage.

Sugioka (4) : Solide en première période face à Nandez, le retour des vestiaires a été bien compliqué. Rien ne s’est arrangé en se rapprochant de la fin de match et d’un Cavani toujours aussi tranchant dans ses appels. Beaucoup de centres dangereux sont venus de son côté et il a semblé prendre l’eau.

Itakura (6) : Moins en vue que Shibasaki, il a lui aussi beaucoup travaillé dans l’entre-jeu. Il a longtemps contribué à faire déjouer les milieux adverses en les privant de temps pour relancer et porter la balle. La tactique a parfaitement fonctionné jusqu’à l’heure de jeu avant que ça devienne plus compliqué physiquement.

Shibasaki (6,5) : Le capitaine du Japon a montré l’exemple à sa jeune équipe ce soir. Imposant un pressing rigoureux, il a permis la récupération de ballons intéressants et ne s’est pas gêné pour les relancer. Souvent juste dans ses choix de passe, il a effectué un gros travail dans l’ombre et notamment défensivement. Plus compliqué en fin de match lorsque ses coéquipiers ont tous reculé et que les jambes ont manqué.

Miyoshi (8) : voir ci-dessus.

Nakajima (7) : Le meneur de jeu japonais a été dans tous les bons coups de la première période. Il a compensé son manque de vitesse par un placement parfait entre les lignes et une disponibilité de tous les instants. Dynamiteur du jeu offensif de son équipe, il a aussi trop cherché à faire les différences seuls perdant quelques ballons. Un peu plus en retrait en seconde période.

Okazaki (6) : Plutôt actif sur le front de l’attaque, il s’est montré disponible. Si son meneur de jeu a parfois rechigné à lâcher son ballon, il a montré son efficacité sur les rares chances qui lui ont été données. Capable de trouver ses partenaires en une touche, il a fait preuve d’une bonne vision de jeu pour écarter le jeu. Très altruiste, il n’a pas cherché à y aller seul.

Abe (3,5) : Joueur offensif le plus décevant dans ce match, il n’a pas touché beaucoup le cuir. Pas vraiment d’appel dans le bon tempo, ses coéquipiers ont eu du mal à le trouver. Il n’a pas semblé trouver sa place dans le système mis en place. Remplacé par Ueda (67′).

 

Benoît Castéla

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...