Accueil * Copa América 2019 * Copa América – 1ère j. | Les notes de Paraguay – Qatar...

Copa América – 1ère j. | Les notes de Paraguay – Qatar (2-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Akram Afif (8) : Un véritable métronome ! Il a dicté sa loi en milieu de terrain notamment d’un point de vue technique. Sa vision du jeu et la précision de son pied ont fait des merveilles. Il a souvent trouvé ses attaquants notamment sur le deuxième but où il dépose un caviar pour Khoukhi. Il aurait pu même contribuer à un succès de son pays mais il a mal négocié les derniers contres, sans doute par manque de lucidité.

Paraguay (4-3-3)

Fernandez (6) : Solide et plein de sang-froid, il a bien maîtrisé les offensives qataries avec plusieurs parades, une sérénité dans le jeu au pied et dans ses sorties. Il lui a manqué peut être sur le deuxième but d’une vraie parade car sa sortie a été un peu légère.

Arzamendia (6) : Peu d’erreurs de sa part sur le plan défensif mais aussi peu de prises de risques. Il a assuré un match correct. Contrairement à certains de ses équipiers, il a rarement été pris dans son dos par des passes en profondeur.

Alonso (6) : Bien plus solide que son compère de l’axe central, il a réalisé de bonnes interventions, souvent décisives et a souvent assuré une relance propre pour ses milieux.

Balbuena (5) : Pas toujours très sûr, il a été souvent pris de vitesse par les attaquants qataris et a peiné sur les ballons envoyés dans son dos. Il fut aussi très passif face aux mouvements collectifs adverses, ce qui s’est payé sur le deuxième but.

Valdez (4,5) : Que d’espaces laissés sur aile face à Hassan et Abdulaziz ! Il a été trop laxiste, parfois aussi en retard, ce qui a laissé des boulevards sur son côté droit. Les Qataris ont ainsi trouvé des possibilités de centres très intéressantes en première comme en seconde mi-temps.

Almiron (7) : Sa qualité technique a été précieuse dans le premier acte. Il a délivré de vrais caviars dans la profondeur qui n’ont pu être exploité mais qui ont mis en lumière les difficultés qataries sur les ballons dans le dos. Il a joué de cela pour piéger régulièrement les latéraux, trouvant souvent Dominguez. Il a persévéré en seconde période et cela aurait pu déboucher sur un but, refusé pour hors-jeu.

Rojas (5) : Il a eu du mal à exister en milieu de terrain, faute de ballon mais aussi de pressing. Il a trop souvent reculé et a manqué d’agressivité sur le porteur de balle. Remplacé par Sanchez (79′).

Ortiz (6) : Une belle patte gauche qui aura su embêter le Qatar, notamment dans la profondeur. Il a aussi été très utile à la récupération par sa qualité d’anticipation pour couper les relations de passes entre les joueurs Qataris. Toutefois, il a manqué de carburant en fin de match et a peiné à assurer son travail défensif jusqu’au bout.

Dominguez (7) : Sa vitesse a fait de grands dégâts, notamment dans le premier acte face à Pedro. Il a bien utilisé les espaces sur son côté gauche mais il a aussi sollicité ses équipiers par des passes tranchantes. Iturbe prend sa place (83′).

Cardozo (5) : Pas beaucoup de points positifs. Le penalty qu’il a converti fut presque la seule possibilité de le voir sur les écrans dans le premier acte. Il a eu peu de ballons, la faute à une faible possession de son équipe. En seconde période, il a eu plus de travail mais il a manqué de précision et n’a pas réussi à se distinguer.

Perez (5) : Imprécis et irrégulier, il a manqué de constance dans ses performances en milieu de terrain notamment dans l’utilisation du ballon. Il a été assez nerveux et trop agressif dans ses interventions ce qui a poussé son coach à le mettre sur la touche dès le repos. Remplacé par Gonzalez (6,5) : Une entrée en jeu qui a vite fait du bien aux Guaranis. Il a amené percussion et maîtrise technique pour faire vaciller un temps l’équipe qatarie. Il inscrit un but d’une superbe frappe (56′) sur une de ses nombreuses initiatives.

Qatar (4-4-1-1)

Al Sheeb (5,5) : Il a réalisé plusieurs arrêts de qualité sur les frappes paraguayennes. Par contre, dans le jeu au pied, il a connu quelques problèmes. Il a d’ailleurs failli faire encaisser un but aux siens après moins d’une minute. Plusieurs de ses renvois ont été directement adressés aux sud-américains, ses contrôles ont parfois été hasardeux. Il a globalement manqué de sérénité et devra retravailler sur ce point.

Hassan (6) : D’excellentes montées qui ont donné bien du souci aux joueurs paraguayens. Il a fait étalage de sa puissance, que ce soit dans ses courses ou ses frappes. Derrière, son placement a été parfois incertain et il s’est trop fait prendre dans le dos.

Salman (5,5) : Il ne fut pas toujours serein sur les attaques adverses avec un placement pas toujours judicieux et un manque d’agressivité sur le porteur de balle. On peut néanmoins noter la très grande qualité de ses relances et de ses passes.

Khoukhi (5,5) : Parfois assez absent dans l’entrejeu, ce fut meilleur en fin de match quand son équipe a pris l’ascendant. Il a gagné en verticalité et cela s’est matérialisé quand il a été à la conclusion d’une belle action collective (78′).

Pedro Miguel (5,5) : Il doit encore maîtriser les espaces. Pour ce qui est du duel homme à homme, il a été très solide et difficilement franchissable. Par contre, il a souffert sur les ballons en profondeur dans son dos. Son placement a été assez médiocre.

Akram Afif (8) : Voir ci-dessus.

Madibo (5) : Assez fébrile dans les duels. Parfois trop agressif dans ses interventions, parfois pas assez. Il a accusé un trop gros déchet technique mais il a montré une bonne endurance, remarquée en fin de match.

Hisham (5) : Assez discret, il a peiné pendant une bonne partie du match face aux milieux paraguayens. Il a toutefois été très propre techniquement, ayant un faible déchet et contribuant au jeu collectif efficace de sa formation.

Al Haidos (6) : Très présent dans le cœur du jeu, il a alterné le bon et le moins bon. Il a osé constamment, provoquant la défense adverse mais la réalisation ne fut pas toujours à la hauteur par précipitation ou imprécision.

Abdulaziz (6,5) : Un vrai poison. En première période, il a été détonateur des principales actions qataries. Il a remarquablement utilisé les espaces, notamment dans le dos des défenseurs centraux guaranis. Il a baissé de pied physiquement après la pause. Remplacé par Boudiaf (88′).

Almoez Ali (7) : Il a livré un aperçu très complet de toutes ses qualités. Il a su adapter son jeu au scénario de la rencontre. Il a été très bon dans ses appels en profondeur, n’a pas hésité à dézoner pour fluidifier le jeu en milieu de terrain et a pris sa chance car il a reçu peu de ballons dans la surface. C’est ainsi qu’il a inscrit un joli but (68′) qui a relancé les siens. Sa relation avec Almoez Ali fut très intéressante sur le plan technique et a mis en difficulté l’arrière-garde paraguayenne.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...