Accueil * CAN 2019 * CAN 2019 – Finale | Les notes de Sénégal – Algérie (0-1)

CAN 2019 – Finale | Les notes de Sénégal – Algérie (0-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: I. Bennacer (7): Gros match du probable futur joueur de l’AC Milan. C’est lui qui lance Bounedjah sur l’ouverture du score algérienne, avant de régner sur le milieu de terrain par son activité et son adresse ballon aux pieds.

 

Sénégal (4-3-3)

 

A. Gomis (5): Il ne peut rien sur l’ouverture du score algérienne, complètement battu sur cette frappe de Bounedjah déviée par son défenseur Sané (3′). Bien dommage car il n’a pourtant rien eu à faire par la suite.

L. Gassama (4.5): De bons dédoublements sur son côté droit mais rechigne souvent à terminer par un centre. Beaucoup de mauvais choix en phase offensive.

C. Kouyaté (4): Bounedjah s’est joué de lui dès les premières minutes sur l’ouverture du score. Il lui a manqué son patron Koulibaly ce soir.

S. Sané (5): Pas exempt de tous reproche sur le but de Bounedjah, auquel il laisse beaucoup trop d’espace pour frapper et dont il finit par dévier malencontreusement la frappe dans son propre but (3′).

Y. Sabaly (6): Une superbe qualité de frappe, que l’on lui connait et qu’il a pu démontrer à plusieurs reprises en se réaxant pour tengter sa chance. Pour les débordemants sur son côté gauche on repassera.

H. Saivet (4.5): Beaucoup plus en vue sur cojups de pied arrétés que dans le jeu, l’ancien Bordelais a manqué d’efficacité dans son jeu vers l’avant et a finalement davantage brillé par son jeu sans ballon. Remplacé par M. Diagne (75′).

B. NDiaye (5.5): Un gros volume de jeu à la récuparation, il finit exténué à l’heure de jeu et cède sa place à Krepin Diatta (58′).

I. Gueye (6): Une énorme activité au milieu de terrain, comme à son habitude. Le joueur d’Everton a constamment tenté de mettre ses partenaires offensives sur de bons rails.

I. Sarr (3): N’est jamais rentré dans son match et l’a traversé tel une ombre sur son aile droite. Grosse déception.

M. Niang (4): Tantôt auteur d’enchainements de classe, tantôt desespérant techniquement, le Rennais aura soufflé le chaud et le froid ce soir. Décevant dans l’ensemble. Remplacé par Keita Baldé (85′).

S. Mané (6): Ses accélérations ont transpercé les lignes algériennes, mais l’un des favoris pour le Ballon d’Or 2019 a été bien trop esseulé pour pouvoir faire la différence.

 

Algérie (4-3-3)

 

R. M’bolhi (6): Impeccable dans les airs, il a également repoussé avec brio les tentatives lointaines des Sénégalais.

M. Zeffane (5.5): De nouveau titulaire en l’absence de Youcef Attal, il a assez bien maîtrisé son couloir, obligeant Mané à délaisser son couloir et forçant le jeu adverse à se développer sur le côté droit.

A. Mandi (5.5): Peu sollicité, il a surtout du gérer les ballons aériens des Sénégalais, tâche dans laquelle il a été bien aidé par Benlamri.

D. Benlamri (6): Autoritaire dans les airs, il s’est surtout contenté d’apporter sa taille et son physique imposant pour repousser les centres adverses.

R. Bensebaini (5): Très sérieux sur son couloir gauche, il n’a cette fois pris que très peu de risques offensifs et s’est contenté de maîtriser son couloir, aux prises aux dédoublements constants des joueurs de couloir sénégalais.

A. Guédioura (4.5): On le sait, c’est la rampe de lancement des hommes de Belmadi. Seulement, le joueur de Watford n’a pas toujours été inspiré ce soir et a manqué quelques passes dont certaines ont mis en danger son équipe. Sa main à l’heure de jeu était à deux doigts d’offrir un pénalty aux Sénégalais, mais l’arbitre Camerounais s’est ravisé après avoir préalablement sifflé en faveur des Lions de la Teranga. Un match difficile en somme.

I. Bennacer (7): Voir ci-dessus.

S. Feghouli (4.5): Très discret ce soir dans son nouveau rôle de relayeur, du moins en phase offensive car sa présence au milieu s’est faite sentir en phase défensive par son activité et son volume de jeu. Cède sa place à Tahrat (84′).

R. Mahrez (3.5): Transparent en première période, le jeu algérien passant le plus souvent sur la gauche, il a eu davantage de ballons à négocier au retour des vestiaires sans pour autant faire de différences.

Y. Belaïli (5): La révélation de cette compétition a une nouvelle fois été à la hauteur dans ses prises de balle, sans pour autant peser énormément sur la rencontre. Il est remplacé par Y. Brahimi (83′).

B. Bounedjah (6): Très en vue dès l’entame de match, il ouvre le score à la troisième minute suite à une frappe contrée par Salif Sané qui lobe le gardien sénégalais et retombe de manière assez surprenante dans la lucarne de ce dernier (3′). Il baisse nettement de pied par la suite et finit par céder sa place à I. Slimani (88′).

 

Lahcen SENHAJI

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...