Accueil * CAN 2019 * CAN 2019 – 3ème j. | Les notes de Zimbabwe – RD...

CAN 2019 – 3ème j. | Les notes de Zimbabwe – RD Congo (0-4)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : C. Bakambu (7,5) : l’attaquant de 28 ans, formé à Sochaux, aujourd’hui parti en Chine; il est l’africain le plus cher du continent asiatique. Il double la marque à la 33ème, par une frappe de l’extérieur du pied droit; sur une longue ouverture, il part à la limite du hors-jeu et crucifie le gardien. Cédric Bakambu met définitivement son équipe à l’abri en provoquant le pénalty à la 63ème d’abord, en le transformant ensuite, par un tir croisé, en force. Il signe alors son dixième but en sélection. Par la suite il se montrera encore disponible sur des centres de Mpeko et Akolo en première mi-temps et de Maghoma en deuxième période.

Zimbabwe (4-3-3)

G. Chigowa (3) : le gardien des Warriors, 28 ans, n’est pas bien rentré dans ce match. Il est l’auteur d’une grosse approximation, sur le coup franc qui amène le premier but dès la 3ème. Ensuite il aura beaucoup de mal à récupérer de la confiance; il capte des tirs en deux temps et n’insuffle pas vraiment de confiance à sa défense. Pire, il fait faute et prend un carton jaune, à la 63ème, sur Bakambu, provoquant le pénalty qui sera transformé par ce dernier. Et soirée cauchemardesque : il repousse une frappe peu dangereuse dans les pieds de Assombalonga qui n’en demandait pas tant. Une soirée à oublier au plus vite pour Chigowa !

T. Darikwa (4) : le latéral droit, évoluant à Nottingham Forest, en Angleterre, a essayé d’organiser sa défense, bien qu’il ne soit que latéral. Il a échangé avec ses partenaires, cherchant des solutions pour que les permutations défensives se fassent correctement, mais en vain. Il ne délivre que deux centres dans la partie, n’arrive ni à créer du danger offensivement, ni a colmater les brèches défensivement, si bien que c’est par son côté, le droit, que le danger arrivera.

L. Mhlanga (5) : bien que son équipe prenne la bagatelle de quatre buts, le défenseur central s’est malgré tout montré assez solide en gagnant la plupart de ses duels. Malheureusement il pêche beaucoup trop dans la relance et ne permet pas à son équipe de tenir le ballon ou de l’exploiter correctement dans les transitions rapides.

T. Hadebe (5) : le défenseur central gauche ne joue pas dans le groupe de rock de Leeds, Kaizer Chiefs, mais au sein du club de football du même nom, basé en Afrique du Sud. Ce jeune joueur de 23 ans, avec une carrure d’1m80 a parfois été pris de vitesse par C. Bakambu sur certains contres, mais il a su s’imposer physiquement lorsqu’il le fallait. Par contre, il lui manque de l’assurance techniquement afin d’améliorer son jeu balle au pied et éviter de perdre des ballons par des approximations dans les passes.

R. Pfumbidzai (5,5) : le latéral gauche de 24 ans, joue en saison régulière dans le championnat sud africain, dans le club de Bloemfontein Celtic Football Club. Il dégage une grosse activité sur le flanc gauche, il se projette beaucoup mais ses centres sont vraiment trop brouillons. Il tire les corners de son côté, qui sont souvent au deuxième poteau et le gardien est souvent lobé; cependant les attaquants n’arrivent pas à trouver de la tête le ballon où bien se montrent trop maladroits.

D. Phiri (5) : le milieu de 29 de Lamontville Golden Arrows Football Club, en Afrique du Sud, est celui des Warriors qui a le plus touché le ballon. Pourtant il n’en a rien fait. Il délivre deux tirs dont un qui amènera un corner et un autre hors cadre. Il ne pèsera pas sur le milieu de terrain car il n’arrive pas à combiner avec ses partenaires, Darikwa et Munetsi. Il est même pris de vitesse par Maghoma beaucoup trop souvent en deuxième période.

T. Chawapiwa (4,5) : 27 ans, le milieu de Baroka FC, également un club d’Afrique du Sud, il est remplacé à la 52ème par N. Mushekwi. Dans le système en 4-3-3, il est le détenteur du jeu, devant la défense, dans l’axe, au milieu de terrain; il n’a jamais été en mesure d’offrir un ballon intéressant à ses attaquants et encore moins d’imposer un réel tempo dont son équipe bénéficierait. Sans imagination, il s’est retrouvé dépassé par la vitesse et le dynamisme des congolais.

O. Karuru (5) : le milieu de 30 ans, il a fait pencher le jeu des zimbabwéens sur son côté gauche par ses combinaisons avec Pfumbidzai et Billiat. Malheureusement il a été muselé par Akolo et n’a réussi qu’un seul centre dangereux, un lob enroulé au-dessus du gardien à la 70ème qui ne trouve personne.

M. Munetsi (4,5) : une position avancée pour le milieu défensif qui vient de signer ce mois-ci à Reims, en provenance d’Orlando; il est remplacé par T. Kadewere à la 70ème. Par ses conduites de balles brouillonnes il empêche son équipe de développer des transitions rapides et perd même trop souvent le ballon. Il est disponible à la réception des centres et se montre même dangereux une fois, à la 37ème, où il reprend un centre de Pfumbidzai par une tête trop piquée qui revient sur le gardien.

K. Musona (4) : le capitaine, attaquant de pointe de 29 ans, qui évolue en Belgique, est remplacé par K. Mahachi à la 80ème. Il n’a pas montré la voie à ses partenaires. Il a tiré par quatre fois au but en envoyant le plus souvent la balle au-dessus de la cage. Il tire les corners côté gauche mais ses coéquipiers ne s’imposent pas dans les airs. On peut mettre à son actif un coup-franc, tiré à la 67ème, à près de 28 mètres, plein axe, qui passera de peu à côté de la lucarne. Trop peu pour tirer son équipe vers le haut, le capitaine n’a pas indiqué le chemin à suivre.

K. Billiat (4) : l’attaquant de 29 ans, jouant à Kaizer Chiefs, dans le championnat sud africain, était désigné comme l’arme offensive numéro une des Warriors; le pétard à fait pschit. Il tire quatre fois au but; des frappes qui partent au-dessus ou bien trop molles et qui finissent dans les gants du gardien. Il n’a pas trouvé la solution face à une équipe bien en place défensivement.

 

République Démocratique du Congo (4-4-2)

L. Matampi Vumi (6) : le gardien de 30 ans qui joue au Liban, n’a pas eu trop à se mettre en valeur. Il s’est malgré tout montré sérieux sur les corners, s’est imposé dans les airs, et à même été précis dans ses dégagements; notamment à la 33ème, où il relance rapidement sur Mpeko qui sur une touche de balle offre le deuxième but de la partie à Bakambu.

N. Muzinga (5) : le latéral gauche de 24 ans, jouant à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, au club de l’AS Vita Club, est resté sur ses bases arrières pendant la majorité du temps du match. Il n’a pris aucun risque inconsidéré, d’ailleurs, le jeu a plutôt penché de l’autre côté. Il s’est limité à un seul centre de la partie, il n’a été pris en défaut qu’une seule fois, à la 74ème, mais Tisserand a alors bien coulissé pour sécuriser son côté gauche.

M. Tisserand (6) : le défenseur central gauche, de 26 ans, habitué aux matchs de haut niveau, puisqu’il évolue à Wolfsburg, n’a jamais été pris en défaut. Quand il a fallut, il a coulissé et suppléée son latéral, il était là. Son entente avec Mbemba, son acolyte en défense centrale, a été correcte. En fin de match, à la 76ème, après une interception, il se permet une chevauchée, remontant le terrain depuis l’entrée de sa surface de réparation jusque dans le camp adverse, cassant les lignes des Warriors déjà fatigués, la tête dans le seau.

C. Mbemba (6) : l’autre défenseur central, à droite, est plus jeune, 24 ans, il joue au FC Porto et prend un carton jaune à la 59ème, pour une faute par derrière. Avec Tisserand, ils musèleront bien les attaquants du Zimbabwe, ne leur laissant que des miettes qu’ils ne sauront exploiter.

I. Mpeko (6,5) : le latéral droit de 30 ans, évolue au Tout Puissant Mazembe, vainqueur cette année du championnat de la RD Congo; il se montre assez actif sur son côté droit, délivre cinq centres dans le match, mais il est un peu brouillon, il se perd quelque peu, balle aux pieds. Il est l’auteur d’une passe décisive, pour le deuxième but, à la 33ème, servit idéalement et rapidement par son gardien, il glisse parfaitement le ballon pour Bakambu qui crucifie le gardien. Il prend néanmoins un carton jaune à la 70ème.

J. Maghoma (6) : le milieu de 31 ans a fait sa saison à Birmingham City, en Championship; ce soir, il a été plus performant en seconde période, par ses courses à répétitions en profondeur, il a fait très mal au milieu de terrain et à la défense des warriors. Il débute le match par une belle frappe puis disparait peu à peu. Lors de la seconde moitié du match, il combine plus avec Muzinga et cherche Bakambu devant. Il sera alors bien plus utile à l’équipe.

W. Moke (5) : le milieu de 31 ans joue à Konyaspor en Turquie, il prend un carton jaune à la 61ème pour un ceinturage. Il tient plutôt bien le milieu de terrain, on peut regretter un certain manque de créativité; parfois il perd la balle sur des incompréhensions avec ses partenaires, notamment avec son latéral, Muzinga.

Y. Mulumbu (5) : 32 ans, le capitaine de cette équipe du Congo, évolue en Ecosse, à Kilmarnock; il est remplacé à la 79ème par M. Elia. Il cherche à combiner avec Mpeko sur le côté droit et devant plusieurs fois, lance le numéro neuf, Bolingi. Mulumbu n’est pas un grand capitaine qui domine le match; il perd trop de duels et de ballons.

C. Akolo (5,5) : le latéral de 24 ans, joue en Allemagne à VfB Stuttgart, il est remplacé à la 84ème par C. Luyindama. Il prend indéniablement le dessus sur son adversaire du jour, Karuru et muselle également le latéral gauche adverse avec son partenaire Mpeko. Il ne tire qu’une seule fois, à la 42ème, une frappe que le gardien, dans un mauvais jour, ne capte qu’en deux temps.

C. Bakambu (7,5) : voir Homme du match.

J. Bolingi (7) : l’attaquant de 25 ans, joue en Belgique; il ouvre la marque pour la RD Congo dès la 3ème, par une tête pleine d’opportunité, suite à un coup franc, tiré par Maghoma et repoussé sur la barre transversale par le gardien. Il sert souvent de point d’appui sur les longs dégagements de son gardien, avec son jeu de tête; il pèse aussi par son activité et son pressing lorsque son équipe n’a pas le ballon. Il sort sur blessure à la 45ème, remplacé par B. Assombalonga.

B. Assombalonga (7) : Ce dernier se montre assez actif et dès le début de la seconde période il oblige le gardien à capter le ballon en deux temps. Ensuite il sera présent sur le front de l’attaque, obligeant les défenseurs centraux adverses à sortir sur lui de nombreuses fois, semant la panique dans la surface de réparation. Il marque le dernier but de la rencontre, un ballon repoussé par le gardien qui lui revient dans les pieds et qu’il propulse dans la cage vide.

BARRBOUZ

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...