Accueil * CAN 2019 * CAN 2019 – 1/4 de finale | Les notes de Sénégal –...

CAN 2019 – 1/4 de finale | Les notes de Sénégal – Bénin (1-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : I. Gueye (7,5) : le milieu qui évolue à Everton, a été le joueur décisif sur ce match, par deux fois. D’abord il marque le but de la victoire et de la qualification à la 69ème, suite à une percussion plein axe, avec un une-deux éclaire avec S. Mané, il frappe dans le but par une frappe croisée du droit, dans la surface de réparation. Ensuite il provoque le carton rouge à la 82ème, à la suite, encore, d’une percussion plein axe, où Verdon le ceinture en dernier défenseur. Un peu en dedans en début de match, il arrivera au fur et à mesure du match à dépasser sa fonction et se projeter vers l’avant, posant de gros problèmes au Bénin. Il est remplacé en fin de match (89ème) par S. Sané.

Sénégal (4-2-3-1)

A. Gomis (5) : le gardien a livré une copie sérieuse jusqu’à la 64ème, où il rate une passe, alors qu’il n’est pas sous pression. Un geste incompréhensible, il laisse sa cheville droite complètement ouverte et le ballon roule doucement devant les buts vides pour finir en corner au raz du poteau droit du gardien. S. Mounié n’a pu en profiter. Mais pour le reste le gardien n’a pas été beaucoup sollicité, les tirs ont été tirés sur lui, ainsi que les coups franc.

L. Gassama (6) : le latéral droit a été irrégulier tout au long de la partie. Il a été trop peu présent offensivement, surtout en première mi-temps. Avant la mi-temps, il s’illustrera par des combinaisons avec Gueye et Saivet, ainsi qu’en fin de match avec S. Mané et Diagne. Il reste néanmoins un joueur propre et perd peu de ballons.

C. Kouyaté (5,5) : le défenseur central de Crystal Palace, capitaine des Lions de la Teranga, a su museler Mounié dans sa zone. Il a éteint l’attaquant des écureuils. Parfois il a été pris de vitesse par Poté, mais son impact physique a empêché ce dernier de prendre le dessus dans la surface de réparation. Il a su aussi monté sur les corners et placer de temps en temps une tête qui aurait pu faire mouche.

K. Koulibaly (5,5) : le napolitain, en défense centrale, s’est montré comme à son habitude solide; dès le début du match, il percute Poté, heureusement la blessure est évitée. Il a relancé long, très long sur S. Mané, pour un résultat plutôt moyen. Il a parfois été pris par les mouvements des béninois. Cependant avec son compère Kouyaté, il a formé une paire défensive assez solide, surtout physiquement.

Y. Sabaly (6) : le latéral des girondins de Bordeaux a été assez actif sur la partie. Il commence la partie fort, en interceptant les ballons pour Mounié, en se projetant vite, en centrant. Ensuite il tiendra bien son côté gauche, face à Soukou notamment il aura fort à faire. Il arrivera à se présenter en position favorable dans la surface de réparation ou à l’entrée de celle-ci, mais jamais sur son bon pied, le droit, il gâchera ses actions.

I. Gueye (7,5) : voir Homme du Match.

H. Saivet (7) : le milieu de terrain des Lions de la Teranga, nous a régalé par sa justesse technique dans ce match. C’est lui qui, en règle général, tire les coups de pieds arrêté : il arrive à trouver des trajectoires qui passent par-dessus la défense des écureuils et souvent, manquent de peu un coéquipier au deuxième poteau. Mais c’est surtout lui qui oriente le jeu, donne le tempo à son équipe : c’est le maître du fond de jeu. Il cherche par un jeu long parfois un peu caricatural, S. Mané, mais il sait aussi être plus fin, et combiner avec ses attaquants, M. Niang et K. Baldé.

K. Baldé (6) : le milieu offensif de l’Inter, possède un bon bagage technique et il était positionné avec Saivet au milieu de terrain; il a été bien pris par le milieu béninois, par Sessegnon ou Adéoti. Lorsqu’il prenait le côté gauche, c’est Barazé qui venait le gêner. Néanmoins il a été bien trouvé en première mi-temps, il a centré à plusieurs reprises mais sans ajuster le ballon. En deuxième période, il semble manquer de rythme, de physique et il est remplacé à la 65ème par K. Diatta, l’attaquant du FC Bruges. Ce dernier a donné plus de profondeur au jeu du Sénégal, ce qui correspond plus au jeu de S. Mané; il a été précieux pour son équipe.

P. Ndiaye (6) : le milieu de 28 ans de Galatasaray, aux côtés de Saivet, est resté plus en retrait, plus défensif. Il protègera sa défense par des interventions vigoureuses, et servira de relayeur pour changer de côté, ou trouver de la profondeur, vers Mané. Il aura été un des artisans pour isoler Mounié du reste de son équipe.

S. Mané (7) : le lion de la Mersey, a été la tête de proue de son équipe pendant les trois quarts du match. Un peu seul, il a eu du mal face à O. Verdon en première mi-temps, mais il n’a jamais abandonné, il a été persévérant. En seconde période, lorsqu’il a été accompagné par Diagne, il a pu combiner avec lui; ses remises en une touche de balle, sont de vraies bijoux ! C’est un joueur très verticale qui tire son équipe vers l’avant très rapidement, il est un danger permanent pour les défenseurs adverses qui ont été usés en fin de match. Il prend malgré tout un carton jaune en toute fin de match (90ème) dans un duel aérien.

M. Niang (5,5) : l’attaquant rennais est très talentueux techniquement; il est capable de trouver des combinaisons dans un trou de souris, avec Mané. D’ailleurs ces deux attaquants se chercheront beaucoup en début de match, cependant, paradoxalement, Niang n’arrive pas à mettre Mané ou à se mettre dans des conditions idéales de but; finalement il n’aura pas créée beaucoup de véritables actions de but pendant le match. Il est remplacé à la 64ème par M. Diagne qui s’inscrit beaucoup plus dans le jeu verticale de Mané; il arrivera à créer le danger à plusieurs reprises sur la demi-heure de jeu qu’il a eu.

Bénin (4-1-4-1)

S. Allagbé (6) : le gardien des chamois niortais sort peut-être un peu vite sur Gueye, sur le but. En effet, il se retrouve dans le no man’s land, ni devant sa ligne, ni sur l’attaquant, il se fait tirer comme un pigeon. Mais le gardien s’impose face aux attaquants sénégalais à plusieurs reprises, sur S. Mané ou M. Niang. A la suite du premier but, il empêchera les sénégalais de doubler la marque.

O. Verdon (5) : le défenseur central gauche évolue au pays basque à Alavès; en cette fin d’après-midi, il a tenu la baraque jusqu’à la 82ème, où en retard sur Gueye, il commet un act d’anti-jeu, en plaquant le milieu de terrain à l’entrée de la surface de réparation. Dommage, car le joueur, formé à Bordeaux, a livré un match sérieux, tenant physiquement le match, bien positionné, il a donné du fil à retordre à S. Mané. Se sont les changements du sélectionneur A. Cissé, avec l’entrée en jeu de Diagne qui ont eu raison de lui.

S. Barazé (5) : le latéral droit, à l’image de son compère sur le flanc gauche,  reste concentré sur un rôle strictement défensif et ne se projette que rarement; on peut mettre à son actif un centre réussi et une frappe cadrée, mais sur le gardien.

M. Adilehou (5) : le latéral gauche des écureuils évolue en Grèce, il reste cantonné à un rôle défensif; il ne centrera qu’une seule fois. Alors le béninois, en jaune aujourd’hui, reste dans un rôle de l’ombre. On peut signaler tout de même un tacle magnifique sur M. Niang, à la 53ème, dans la surface de réparation, empêchant ce dernier d’armer sa frappe.

E. Imorou (5,5) : le défenseur central droit évolue à Caen, il livre un match solide dans les duels, costaud physiquement, mais malheureusement pour son équipe, un peu emprunté avec le ballon, il a beaucoup de perte de balle dans ses relances, lorsqu’il est pressé par l’équipe adverse.

S. Sessegnon (5) : avec l’ex-montpelliérain, au milieu de terrain, 35 ans, c’est l’expérience qui parle. Cependant, il a été irrégulier : parfois précieux dans ses sorties de balles, parfois maladroit, il a perdu des ballons ou manqué de précision dans ses relances dans les transitions rapides. Il a pu faire parler sa technique aussi sur quelques coups de pieds arrêtés, comme sur corner ou sur coup-franc, mais en vain.

J. Adéoti (5,5) : le milieu de terrain de 30 ans, évolue cette saison à Auxerre; il est placé devant la défense béninoise et se montre protecteur vis à vis d’elle. Il fait parler son physique, il est rude sur Baldé, sur Mané. En début de match, il lit bien les trajectoires des ballons. Il arrive même à se projeter et frappe à la 32ème, mais trop sur le gardien. Mais le match avançant, le trentenaire marquera le pas physiquement et n’arrivera pas à combler les brèches qui se feront de plus en plus larges et nombreuses à partir de l’heure de jeu.

S. D’Almeida (6,5) : le jeune écureuil de 23 ans, joue cette saison en cinquième division anglaise, au milieu de terrain et il a été très actif dans sa zone de terrain. Au pressing, il a récupéré des ballons, il a permis à son équipe d’avoir de bonnes périodes de conservation du ballon. Il s’est aussi projeté vers l’avant, sur son côté gauche, se créant même une occasion franche de but en début de seconde mi-temps, en vain. Il est remplacé à la 69ème, par M. Seibou.

C. Soukou (6,5) : le milieu de 26 ans qui évolue en Allemagne à Hansa Rostock, il est celui qui frappe les coups-franc avec Sessegnon. Il combine bien au milieu de terrain avec Adéoti et trouve régulièrement devant Poté. Il apporte le danger sur le côté droit et centre par quatre fois, malheureusement sans jamais trouver l’attaquant fard de son équipe Mounié. Il prend un carton jaune un peu sévère, en fin de première mi-temps (44ème), pour un tacle musclé sur Ndiaye, dans la surface de réparation. Il est remplacé à la 81ème par D. Djigla.

M. Poté (6) : l’attaquant de 34 ans du club turc de Adana Demirspor a beaucoup donné jusqu’à la 77ème où il a été remplacé par J. Dossu. Il a été trouvé facilement dans les transitions verticales et rapides de son équipe, seulement, il n’a pas trop su quoi faire du ballon. Rattrapé par les défenseurs centraux ou les latéraux adverses, il a manqué Mounié et les percussions qui auraient pu être décisives. En début de deuxième mi-temps, il a une occasion énorme, suite à une combinaison entre Adéoti et Soukou, mais frappe sur le gardien.

S. Mounié (5) : l’attaquant de pointe passé par le MHSC, maintenant du côté de Huddersfield, a été peu en vue pendant ce match. Ces coéquipiers n’ont pas réussi à le trouver. Il arrive à se créer une occasion en première mi-temps où il arrive à prendre le dessus sur Kouyaté; il sombrera en deuxième mi-temps, car son milieu de terrain n’arrivera plus à lui fournir de ballons. La frustration, la fatigue font qu’en fin de match, il prend un carton jaune, à la 92ème, pour un coup de coude, en disputant un ballon dans les airs, avec son ombre du jour, Kouyaté.

BARRBOUZ

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...