Accueil * CAN 2019 * CAN – 1/2 finale | Les notes de Sénégal – Tunisie (1-0...

CAN – 1/2 finale | Les notes de Sénégal – Tunisie (1-0 a.p)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Mouez Hassen (6,5): Bien malgré lui, le gardien tunisien est celui qui a fait basculer la rencontre. D’abord irréprochable dans ses sorties, il a fait preuve d’autorité pour éloigner le danger. Par la suite, il sort le penalty de Henri Saivet avec une parade magnifique avant de plomber les siens en prolongations: alors qu’il veut dégager du poing, il se troue et le malheureux Bronn, surpris, a envoyé le ballon dans ses propres filets. Ce qui est cruel et dommage pour lui, car il était en train de réaliser une superbe rencontre.  

 

 

Sénégal (4-2-3-1):

 

Gomis  (6,5): Il n’a pas été grandement sollicité. En revanche, lorsqu’il a dû s’employer, ce fut décisif. Son arrêt le plus important est bien sûr celui sur le penalty – certes mal tiré – de Sassi mais il a le mérite de se coucher du bon côté, en l’occurrence à sa droite.

Sabaly (6): Le joueur des Girondins de Bordeaux a réalisé une très bonne première période. Très offensif, il s’est créé trois occasions, dont une qui termine sur le poteau. Il a été plus calme après le repos et en prolongations, mais il a continué à être solide défensivement.

Koulibaly (5): Rencontre mitigée pour le défenseur de Naples. Auteur d’une première mi-temps encourageante, il est coupable d’une faute de main dans la surface de réparation. Au passage, il a écopé d’un carton jaune qui le privera de la finale. Heureusement pour lui, le penalty de Sassi n’a pas été transformé. Il n’a pas toujours semblé serein, notamment dans les relances.

Kouyaté (5,5): Il a bien débuté, en réalisant de bonnes interventions défensives. Comme Koulibaly, son compère de la défense centrale, il a parfois été en difficulté lorsque la Tunisie poussait. Sa concentration de tous les instants a été précieuse pour le Sénégal.

Gassama (6): Le latéral a fourni une bonne copie. Il n’a pas cessé d’enchaîner les allers retours sur son côté droit et ses centres ont apporté du danger dans la défense tunisienne, jusqu’à même créer une petite frayeur à Mouez Hassen en seconde mi-temps. Remplacé par Moussa Wagué (110′).

Ndiaye (6,5): Le solide milieu de terrain a gagné la majorité de ses duels et n’a perdu qu’un seul ballon. Très actif, il a participé à la bonne performance collective de son équipe. Remplacé par Salif Sané (83′).

Saivet (4,5): On ne pourra pas lui reprocher son envie, sa détermination et ses prises d’initiatives. Cependant, à l’image de son penalty manqué dans le dernier quart d’heure, il n’a clairement pas été en réussite ce soir. Il faut néanmoins souligner le fait qu’il a pris ses responsabilités au moment d’aller poser le ballon sur le petit point blanc.

Mané (5,5): On attendait plus de la star sénégalaise. Certes, il a été remuant, toujours disponible sur le couloir gauche mais il a rarement fait les bons choix dans la dernière passe. Par exemple, il tarde à servir Mbaye Niang pourtant idéalement placé dans la surface en retrait dans les premières minutes.

Gueye (6,5): Encore un match sérieux pour le joueur d’Everton. Il a touché énormément de ballons et la plupart des offensives des Lions passaient par lui. Il réalise un excellent tournoi.

Diatta (4,5): Il n’a pas pesé sur cette rencontre. Il a beaucoup couru, malgré le fait qu’il n’ait pas souvent touché le cuir. Ce fut donc fort logiquement qu’il a été remplacé par Ismaïla Sarr (68′), dont on connaît les qualités de vitesse et de percussion. Son entrée a fait un bien fou au bloc sénégalais, car il partait souvent de son camp pour donner de l’air à sa défense. Il a joué intelligemment pour permettre à son équipe de se projeter.

Niang (4): Il n’était pas dans le rythme ce soir. Il n’a pas pu se procurer la moindre possibilité offensive et à défaut d’avoir des munitions, il a commis trop de fautes. Remplacé par Mbaye Diagne (64′).

 

Tunisie (4-3-3):

 

Hassen (6,5): Voir ci-dessus.

Haddadi (5): Dans l’ensemble, il a maîtrisé son sujet, même si à certains moments il a été trop tendre défensivement. Il a eu le mérite de ne pas lâcher et de se battre, ce qui lui permet de récolter la moyenne ce soir.

Meriah (6): Il n’a rien à se reprocher. Il a bien tenu le choc face à Sadio Mané. De plus, Mbaye Niang n’a pas représenté une menace dans cette partie. Il a été le meilleur défenseur des Aigles de Carthage.

Bronn (4,5): Le dénouement est difficile à accepter pour lui. Il concède un penalty évitable en fin de rencontre pour une faute inutile sur Sarr. Que dire ensuite de son manque de réussite sur le seul but du match, où son gardien passe à travers. C’est pourtant de la tête qu’il met le ballon dans ses filets.

Dräger (5,5): Il était chargé de contenir Sadio Mané. Au final, il s’en est bien sorti. Il a réalisé des interventions défensives de bonne qualité. Bien placé dans la surface lors des incursions adverses, il a, à chaque fois, sorti le ballon.

Skhiri (5,5): Match sérieux pour la sentinelle de Montpellier. Il a énormément donné, n’hésitant pas à être très haut sur le terrain. Il a fait le pressing pour empêcher au maximum la relance sénégalaise. Il a réussi presque neuf passes sur dix, mais n’a pas remporté beaucoup de duels au milieu.

Ben Mohamed (5,5): Comme Skhiri, ses efforts considérables sont à saluer. Il est venu aider Haddadi sur le côté gauche de la défense, ce qui fait que lorsque la Tunisie récupérait, il n’était pas présent là où il le fallait. Il n’a ainsi pas eu beaucoup de ballons à négocier dans le camp sénégalais. Il a d’ailleurs fini le match avec des crampes, et a été remplacé par Ghailene Chaalali (82′).

Sassi (4,5): Il aurait pu être le héros de son équipe. Malheureusement pour lui, son penalty trop mou n’a pas permis aux Aigles de prendre l’avantage. Sans doute perturbé par cet échec, il est progressivement sorti de la rencontre, jusqu’à son remplacement par Anice Badri (105′), au milieu de la prolongation.

Msakni (3,5): Sans doute diminué par une blessure, le capitaine au début de la partie n’a pas pu s’exprimer comme il l’aurait voulu. Remplacé par Naïm Sliti (46′, 6). Le milieu offensif du DFCO a réalisé une bonne entrée, ce qui a coïncidé avec la prestation aboutie des siens après le repos. Avec ses dribbles, il a créé le danger dans la surface adverse.

Khazri (5,5): Le leader technique des tunisiens n’était pas dans son meilleur jour. Il a eu du mal à entrer dans son match. L’attaquant de l’AS Saint-Étienne a mal tiré les coups de pied arrêtés. A la dernière minute, il a un coup-franc bien placé mais il ne lève pas le ballon et ce fut donc un régal à défendre pour la défense adverse. Cette action résume assez bien sa partie.

Khenissi (6): Il a fait forte impression dans le premier acte. Généreux dans l’effort, il a réussi 90%  de ses passes dans cette demi-finale à haute intensité. Malheureusement, l’avant-centre qu’il est n’a pu se mettre en évidence devant la cage de Gomis. Il a accumulé de la fatigue et a été remplacé par Farid Chaouat (117′).

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...