Amical | Les notes de France – Italie (3-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Dembélé (7) : Dangereux par ses percussions, il a posé énormément de soucis à la défense italienne. A l’image de son but de grande classe, il affiche une inconstance parfois frustrante avec du déchet, et parfois des mauvais choix. Sa capacité à déborder est un vrai atout dans ce trio d’attaque sur les phases de contre mais il faudra gommer ces erreurs de concentration. Remplacé par Lemar(70′).

 

 

France 

Lloris (4,5) : Relativement tranquille pendant une grande partie du match, il repousse mal le coup-franc de Balotelli qui revient directement dans les pieds de Bonucci. Il a repoussé des frappes cadrées en seconde période.

Pavard (5,5) : Tout comme Hernandez, il a offert des garanties dans ce match. Il a quand même eu des difficultés à limiter les rares offensives italiennes et notamment celles de Chiesa. Intéressant dans ses relances, il a été plutôt serein.

Rami (5,5) : Pas toujours juste dans ses relances, il a été efficace dans son travail défensif face à Balotelli tout comme son compère dans l’axe. Il a rendu quelques ballons aux adversaires mais a globalement réalisé une bonne prestation.

Umtiti (6) : Très propre dans ses interventions, il a pris le dessus sur Balotelli très vite dans le match pour ne jamais desserrer l’étreinte. Celui qui sera probablement titulaire à l’entame de la coupe du monde s’est montré très solide. Il a également ouvert le score pour les tricolores très tôt dans le match.

Hernandez (6) : Particulièrement inspiré offensivement et dans chacune de ses montées, il obtient un pénalty au terme d’une action qu’il s’est construit tout seul. Très vif dans ses prises de balles, il a eu quelques difficultés face à Chiesa au retour des vestiaires. Il devra compenser ses montées en faisant les efforts défensifs nécessaires. Remplacé par Mendy (61′).

Kanté (4) : Souvent en retard sur le porteur de balle en première mi-temps, il a commis beaucoup de fautes. Une prestation plus que moyenne pour le joueur de Chelsea qui s’est un peu relevé après la pause en mettant le pied sur le ballon.

Tolisso (6,5) : Il a été un vrai métronome dans l’entre-jeu tricolore. Capable de trouver les passes idéales pour ses attaquants dans le bon tempo, il a été à l’origine des contres de son équipe. Rarement projeté vers l’avant, il a quand même été dangereux quand il a osé. Remplacé par Matuidi (77′).

Pogba (4,5) : Cantonné à un rôle défensif dans lequel il a été correct, il a stabilisé le milieu de terrain des bleus. Cependant, il ne s’est jamais projeté vers l’avant et n’a jamais pris le risque de casser des lignes par ses passes. Remplacé par Nzonzi (87′).

Mbappé (6) : On en demande toujours plus à un tel joueur. Et encore une fois, on peut lui en demander plus. Notamment car il cherche peut-être trop à faire briller ses coéquipiers devant le but alors qu’il doit frapper. Il n’a pas toujours cet instinct de tueur devant le but ce qui est dommageable par moment. Mais il a réalisé une nouvelle prestation excellente avec des libertés sur le front de l’attaque. Si ses dribbles n’ont pas toujours été réussis, il a été un élément majeur de cette victoire. Remplacé par Thauvin (82′).

Dembélé (7) : Voir ci-dessus.

Griezmann (6) : Toujours en mouvement et disponible, Griezmann n’a pas réalisé le meilleur match possible ce soir. Il aurait pu se montrer plus conquérant devant le but, tout n’est pas encore parfait mais nul doute que sa capacité à mettre ses partenaires en valeur le fera briller. Il a tout de même été brillant dans les premiers ballons de relances avec une capacité incroyable à trouver les décalages. C’est lui qui a inscrit le but du break sur pénalty pour mener 2-0. Remplacé par Giroud (77′).

 

 

Italie

Sirigu (4) : Difficile soirée pour l’ancien portier du PSG qui n’a pas pu faire grand chose sur les buts concédés. Sauvé par sa barre une fois, l’addition aurait pu être plus salée sans des derniers gestes ratés.

D’ambrosio (3,5) : Si Dembélé a eu du déchet dans le dernier geste, le latéral italien peut le remercier. Et c’est peu dire au vu des difficultés qu’il a eu pour maîtriser la vitesse du joueur de Barcelone. Il n’a jamais pu l’arrêter surtout en défendant sur ses talons et en reculant. Remplacé par Florenzi (74′).

Bonucci (4,5) : En dehors de son but pour réduire l’écart, il a souffert défensivement et notamment avec la vitesse d’exécution mise en place par le trio d’attaque. Il a tenté d’éteindre l’incendie mais la messe était dite avec ces trois buts qui auraient pu se conclure plus durement.

Caldara (4) : Défendre en reculant lui aura causé du tort ce soir. Souvent abandonné par ses latéraux, il a du défendre face à la vitesse des attaquants français et cela a été très dur pour lui. Il a souffert toute la soirée.

De Sciglio (3,5) : Tout comme D’ambrosio de l’autre côté, il n’a pas passé une bonne soirée. Souvent en retard au départ des contres adverses, il a laissé des espaces incroyables au trio d’attaque français qui s’est régalé pour mettre ces espaces à profit.

Jorginho (3,5) : Sa soirée a été vraiment difficile, il n’a jamais su aider ses défenseurs face aux multiples surnombres adverses. Ses efforts défensifs n’ont pas été suffisants et ses relances n’ont pas toujours été justes  Remplacé par Bonaventura (79′).

Pellegrini (5) : A peine meilleur que ses coéquipiers dans le coeur du jeu, il a essayé de mettre le pied sur le ballon par moment. Il a aussi commis des fautes pour stopper les contres français et a été le premier a subir le coaching de son sélectionneur. Remplacé par Cristante (66′).

Mandragora (3) : Totalement transparent pendant la partie, le milei français l’a totalement éteint et il n’a jamais pu montrer ses qualités dans le coeur du jeu. Il a laissé trop d’espaces aux milieux adverses pour développer leur jeu de passes.

Berardi (3,5) : Incapable de se montrer à l’aise sur le front de l’attaque, les rares ballons sont passés par Chiesa et lui n’en a jamais vu la couleur. Difficile de se mettre en valeur dans de telles conditions. Remplacé par Insigne (73′).

Chiesa (6,5) : Il a été le principal danger côté de la squadra azzura dans cette partie surtout en seconde période. Capable de se montrer dangereux balle au pied et de mettre les défenseurs français en difficultés, il a su se créer quelques occasions sur les rares ballons qu’il a touché. Une vraie satisfaction offensive pour Mancini. Remplacé par Zappacosta (88′).

Balotelli (4) : Il n’a pas eu les ballons pour se mettre en valeur. la faute à qui ? La défense française ne lui a pas laissé l’opportunité de s’exprimer mais il n’a pas non plus eu les ballons de ses coéquipiers qui n’ont pas souvent pu développer leurs attaques. Remplacé par Belotti (87′).

 

Benoît Castéla

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.