Accueil * Amical * Match Amical | Les notes de Allemagne – Argentine (2-2)

Match Amical | Les notes de Allemagne – Argentine (2-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Joshua Kimmich  (7,5): L’allemand a, comme à son habitude, réalisé un match complet. Son activité au milieu de terrain a été le point de départ de tous les mouvements et phases de jeu de l’Allemagne. Il a su orienter le jeu de son équipe et a permis d’instaurer une certaine verticalité dans le jeu allemand.

 

Allemagne (4-2-3-1)

 

M. Ter Stegen (4,5) : Le goal de cette formation allemande a vécu une première mi-temps tranquille mais s’ est montré peu inspiré sur ses relances, notamment ses courtes, trop imprécises. En seconde mi-temps, il encaisse deux buts. Il ne peut rien sur le premier mais sur le deuxième but, il ne se déploie pas assez rapidement. Un match en demi-teinte.

L. Klostermann (7) : Le latéral droit de cette formation allemande a réalisé ce soir à Dortmund un match de haut niveau. En effet, il n’a eu de cesse de faire des courses entre l’attaque et la défense pour participer avec succès aux assauts offensifs de son équipe. Le second but de l’Allemagne, le défenseur du RB Leipzig en est à l’origine puisque c’est lui qui récupère la balle de derrière pour faire un effort physique et parcourir quasiment les trois tiers du terrain pour servir Gnabry en attaque.

R. Koch (5,5) : Un match tranquille  pour le défenseur central de cette formation qui a montré un visage concerné durant tout le match.

N. Süle (5,5) : Le munichois a beaucoup pesé dans cette rencontre, défensivement parlant. Il a fait parler son physique imposant pour repousser et remporter les duels face aux argentins, notamment Dybala qui a ainsi été quasiment inoffensif en première période.

M. Halstenberger (6) : Son coup franc de loin à la 30’ qui touche la barre résume son match. Une qualité technique au-dessus et une audace qui a failli porter ses fruits.

J. Kimmich: Voir ci-dessus.

E. Can (4) : Le milieu de la Juventus a réalisé un match sans réel relief. Trop d’erreurs techniques dans ses relances et combinaisons. Son niveau de jeu faible, contraste avec celui de Brandt ou de Kimmich pour ne parler que du milieu de terrain.

S. Gnabry (7) : Le jeune attaquant allemand a encore une fois montré son efficacité devant le but et sa rapidité qui a mis à mal tout le bloc défensif argentin. Sur son premier but (15’), il est entouré de cinq défenseurs argentins mais il, parvient à rester sur ses appuis pour faire trembler les filets. Sur le second but, son accélération foudroyante permet de libérer de l’espace pour Havertz. Un match intense et appliqué ou Gnabry a cherché à jouer collectif ce qui a fluidifié et élevé le niveau de jeu de son équipe. Remplacé par S. Serdar (72’).

K. Havertz (6,5) : La jeune pépite du football allemand a vécu une excellente soirée puisqu’il marque son premier but sous ses couleurs nationales à la 22’. Un match sérieux donc où il a combiné astucieusement avec Kimmich dans l’entrejeu ou vers l’avant avec Brandt. Il a brillé par sa qualité technique balle aux pieds qui montre tout son talent. Remplacé par S. Rudy (83’).

J. Brandt (6,5) : L’attaquant du Borussia Dortmund n’était pas dépaysé puisqu’il jouait dans son stade, celui  de Dortmund. Il  s’est montré très confiant sur ses nombreuses prises de balles et a apporté à son équipe une aide offensive très importante. Il a notamment de nombreuses fois combiné avec Gnabry ou Can. Enfin, Brandt a également été très présent défensivement mais s’est montré plus maladroit dans nombre de ses relances ou de ses passes en retraits. Un point qui pourra être amélioré avant le match face à l’Estonie dimanche soir comptant pour les qualifications à l’Euro 2020. Remplacé par N. Amiri (66’).

G. Waldschmidt (4) : Le jeune attaquant de Fribourg s’est montré aujourd’hui trop tendre et ne mettant pas assez d’impact physique dans ses actions pour s’imposer dans le jeu. Il n’a donc pas réellement pesé sur le match et est apparu en retrait par rapport aux autres éléments offensifs allemands.

 

Argentine (4-4-1-1)

 

A.  Marchesin (4,5) : Le goal de l’Argentine a réalisé un match moyen. Il encaisse au bout d’une demi heure de jeu deux buts où il est resté stoïque et impuissant avant de petit à petit relever la tête et de s’illustrer plus positivement par des relances rapides et précises.

J. Foyth (3) : Un match fantomatique tant offensivement que défensivement. Des approximations techniques et des relances imprécises retombant dans les pieds de l’adversaire.

N. Otamendi (3,5) : Le défenseur argentin n’a pas semblé serein face aux éléments offensifs allemands durant cette rencontre. Il a semblé en difficulté et a donc laissé de grands espaces devant le but qui ont été exploités par les allemands.

M. Rojo (3,5) : Le défenseur central argentin est apparu trop juste dans tous les domaines ce soir: physiquement, ne pouvant suivre le rythme soutenu des attaquants allemands et techniquement en réalisant  des approximations dans ses relances qui furent donc imprécises. Remplacé à la mi-temps par M. Acuna 

N. Tagliafico (3) : Un match où il a été submergé par les accélérations allemandes sans réellement s’interposer.

A. Correa (4) : Une première mi-temps très timide de la part de l’argentin qui ne s’est signalé que par une reprise de volée non-cadrée (34’). Remplacé à la mi-temps par L. Ocampos  (6) , l’ancien marseillais, maintenant joueur du Séville FC va inscrire son premier but sous son maillot de sélection. Une entrée déterminante donc qui va lui donner confiance pour les prochains matchs et peut être plus de temps de jeu à l’avenir.

L. Paredes (7) : Le parisien a réalisé un match sérieux où il a été régulier dans son investissement dans l’entrejeu. Il a permis  à son équipe de relancer proprement par l’arrière et il a, par la même occasion, orienté le jeu de son équipe.

R. Pereyra (5) : Quelques centres et accélérations intéressantes, mais un déchet technique bien trop conséquent. Remplacé par R. Saravia (76’).

P. Dybala (5) : Le génie argentin s’est montré plutôt discret sur cette partie mis à part quelques décalages avec De Paul (32’). Il aurait dû utiliser plus sa vitesse pour créer des décalages mais on a senti  que l’envie n’y était pas. Le match était certes amical, mais Dybala aurait pu profiter de cette rencontre sans pression pour montrer ses talents et s’assurer peut être une place de titulaire pour les prochains matchs de sa sélection. Remplacé par L. Alario (62’) qui s’est tout de suite illustré en réduisant l’écart sur une tête rageuse (66’) qui a le mérite de relancer le match. Puis, ses accélérations vont permettre à l’équipe d’Argentine de se créer de nouvelles occasions. Il amène le but de Ocampos à la 85’.

Lautaro Martinez (5,5) : Aligné au poste d’avant-centre, il a peu touché la balle, subissant la domination allemande. Cependant, il n’a jamais abandonné ses efforts et s’est toujours montré disponible vis à vis de ses partenaires tant sur phases offensives que sur phases défensives.

R. De Paul (5) : Quelques combinaisons avec Dybala mais il a été trop irrégulier dans son investissement sur 90’.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...