* Amical *

Amical | Les notes de PSG - Celtic Glasgow (4-0)

 

Homme du Match : Neymar (7) : parfois nerveux pour très peu durant ses quarante-cinq minutes sur la pelouse et perdant quelques ballons facilement, il reste l’homme le plus décisif du match avec une passe décisive pour Mbappé et un but (le deuxième, 25e). Il marque ce but à la réception d’un centre, avec l’aide de Bitton qui dévie le ballon et empêche ainsi l’intervention de son gardien. Il a aussi perforé les lignes adverses grâce à sa vitesse, quand sa frustration se transformait en énergie bénéfique au beau jeu. Remplacé par Draxler (5,5) à la mi-temps, qui a principalement orienté, avec succès, les attaques parisiennes dans la moitié de terrain adverse.

 

PSG : 4-4-2

Navas (5) : il n’a quasiment rien eu à se mettre sous la dent. Remplacé par Rico (5) à la mi-temps, qui n’a pas vraiment eu à faire chauffer ses gants non plus.

Kehrer (5,5) : une mi-temps correcte sans grosse erreur, agrémentée de quelques montées intéressantes. Remplacé par Dagba (5,5) à la mi-temps, plus tendre derrière mais qui a offert plus de possibilités offensives.


Thiago Silva (6) : son sens du placement lui a permis de ne pas trop avoir à se donner tout en étant efficace. Il a cependant failli à donner de l’allant au jeu de son équipe (à l'exception de son ouverture sur le premier but), en temporisant de trop. Remplacé par Kimpembe (6,5) à la mi-temps, qui a montré plus d’abnégation et a su casser la première ligne du Celtic par de bonnes relances.  

Marquinhos (6,5) : seulement une petite erreur de concentration au compteur, avec une talonnade contrée qui débouche sur une incursion écossaise dans la surface. Pour le reste, il rend une très bonne copie. Remplacé par Mbe Soh (5) à la pause, qui a traversé les quarante-cinq minutes sans vraiment avoir à briller.

Bakker (4) : il n’a pas fait grand-chose en trois quarts d'heure, montrant une nonchalance certaine qui a ralenti le jeu parisien et a permis aux écossais de créer du danger. Remplacé par Kurzawa (6) à la mi-temps, nettement plus en jambes et incisif sur son côté, donnant une passe décisive à Herrera.


Di Maria (5,5) : il a fait les frais d’un jeu parisien plutôt lent, manquant de propositions de ses partenaires pour créer le danger. Remplacé par Sarabia (7) à la mi-temps, qui marque le quatrième but du PSG d’une volée remarquablement maîtrisée dans la surface et fait une très bonne mi-temps dans l’ensemble.  

Paredes (6) : plus mobile que sur d’autres matchs, il a montré ses qualités de passe pour orienter le jeu. Remplacé par Herrera (7) à la pause, qui fait une très bonne mi-temps à coups de bon placement défensif, de passes précises et s’offrant le troisième but parisien : une demi-volée puissante à ras-de-terre, à l’entrée de la surface et sur laquelle Bain fait une faute de main.

Gueye (6,5) : comme à l’accoutumée, il a rempli son rôle défensif avec mention et a souvent été trouvé comme relais pour basculer le jeu. Remplacé par Verratti (6,5) à la mi-temps, qui a montré ses indéniables qualités techniques en permettant de ressortir le ballon proprement face au pressing adverse, et en donnant une très belle passe décisive à Sarabia.  

Neymar : voir commentaire ci-dessus.

Icardi (4,5) : Il a été peu trouvé en quarante-cinq minutes. La seule réelle situation pour lui fut celle d’un beau centre de Mbappé, sur lequel il est arrivé de peu en retard. Remplacé par Choupo-Moting (5,5) à la mi-temps, auteur d’une meilleure mi-temps que son concurrent grâce notamment à sa plus grande mobilité, sans pour autant être décisif.  


Mbappé (6) : il a rendu le ballon à l’adversaire plusieurs fois à cause de passes trop molles, mais sa vitesse a indéniablement mis en danger la défense écossaise. Il marque le premier but parisien après que Neymar l’a trouvé en profondeur (1ère minute). Remplacé par Kalimuendo à la mi-temps, qui cède sa place à Ruiz à la 83e.

 

Celtic : 3-4-3

Bain (4) : quatre buts encaissés dont un sur une faute de main justifient sa note.

Bitton (5) : plutôt bon dans ses relances et généralement bien placé, il a été au niveau lors des phases de maitrise du Celtic. Il reste néanmoins le défenseur d’une équipe qui prend quatre buts. Forrest prend sa place à la 65e.

Jullien (5) : le grand défenseur français a fait une première mi-temps de meilleure facture que la seconde, comme beaucoup de ses coéquipiers. En cause, une équipe parisienne à 100% remaniée à la pause qui avait plus de grinta que les titulaires et plus de fraîcheur que leurs adversaires. Une tête sur le poteau en première période est à noter.


Ajer (4,5) : même remarque que pour Christopher Jullien, la tête sur le poteau en moins.

Frimpong (6) : le plus dangereux des Bhoys. Rapide, technique et intéressant tactiquement, il a inquiété la défense parisienne, notamment sur les temps forts des écossais.

Mcgregor (5) : une bonne activité au milieu et mobile, mais pas décisif défensivement.

Ntcham (5) : il a été trouvé assez souvent par ses partenaires et a bien orienté le jeu de son équipe, mais n’est pas apparu très en jambes. Il s’est fait prendre le ballon quand que le pressing parisien était agressif. Remplacé par Rogic à la 72e.  


Taylor (6) : virevoltant sur son côté en première période et par moments en seconde, il a bien défendu sur Di Maria et a créé des situations offensivement. Tout de même moins en vue de manière générale en seconde période. Il cède sa place à Bolingoli Mbombo à la 74e.

Christie (4,5) : bien présent sur son aile, il a participé activement aux offensives de son équipe qui a cependant  péché dans la dernière passe, lui compris. Il n’a donc pas été décisif dans ce match.

Edouard (5) : assez esseulé sur le front de l’attaque, il s’est tout de même montré avec quelques bons appels et des remises bien senties. En revanche, il n’a pas été mis en situation pour marquer et a été encore moins trouvé par ses partenaires en seconde période. Klimala prend sa place à la 68e.

Elyounoussi (4,5) : il a été intéressant en contres mais a manqué de précision et d’intelligence de jeu pour être décisif dans les moments où le PSG était en danger.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer