* Amical *

Amical | Les notes de Portugal - Espagne (0-0)

Homme du match : Patricio (6,5) :

Sollicité d’entrée avec un face à face remporté au détriment de Moreno dès la deuxième minute de jeu. Cet arrêt le conditionna pour le restant du match.

 

Portugal (4-3-3) :

Patricio (6,5) : Voir ci-dessus.

Guerreiro (4) : Sans jamais réussir à contrer Rodrigo puis Traoré de s’approcher de ses buts, l’arrière-gauche sous contrat avec Dortmund n’a donc pas fait le poids dans ses oppositions. Remplacé par N. Semedo à la 68e.

Pepe (5,5) : Sans être irréprochable, le roc du FC Porto a tenté de combler les largesses défensives de son camarade Semedo. Son expérience a été un élément important pour provoquer des fautes afin de faire remonter son bloc-équipe. Remplacé à la mi-temps par Ruben Dias (5,5).

Semedo (3) : Beaucoup trop tendre dans les contacts, les Espagnols ont rapidement pris le dessus mentalement face au joueur de l’Olympiacos.

Cancelo (4) : Le latéral des Citizens a pris l’eau de toutes parts, délaissant bien trop souvent Dani Olmo avoir le temps de se réaxer pour prendre sa chance aux 20 mètres.

Moutinho (5,5) : Probablement le meilleur milieu de terrain mis en place par Fernando Santos ce soir. Le Monégasque a régulé et organisé de forte bonne manière le jeu de son équipe nationale. Remplacé par Carvalho (5) à la mi-temps.

Sanches (4) : Le milieu lillois a commis pas mal de fautes dans l’entre-jeu tant il se faisait dominer par ses adversaires. N’arrivant pas à couper les jeux en triangle des Espagnols, il a rapidement semblé dépassé par leurs mouvements.

Neves (5) : Un match assez moyen pour le joueur de Wolverhampton qui n’a pas glané énormément de ballons mais qui n’a pas gâché inutilement ceux qui transitaient par ses pieds.

Ronaldo (5) : Pénible match pour CR7 qui n’a pas eu d’assez bonnes flèches à son arc afin de planter le moindre petit but ce soir. Il trouva la transversale de Kepa cinq minutes après la mi-temps avant d’être remplacé par João Felix à la 73e.

A. Silva (3,5) : Inexistant sur le front de l’attaque de son pays, il est logiquement sanctionné à la pause puisqu’il est remplacé par Bernardo Silva (5,5) qui fut bien meilleur dans tous les compartiments du jeu.

Trincão (4,5) : Il s’est heurté à la très bonne défense de Reguilon qui lui aura laissé que très peu d’espaces pour évoluer. C’est pour cela qu’il ne toucha que très peu de ballons dans le camp adverse. Remplacé par Jota à la 79e.

 

Espagne (4-3-3) :

Arrizabalaga (5,5) : Aucunement inquiété ce soir, il a été d’une tranquillité déconcertante sur les très rares tirs portugais.

Reguilon (6) : Défense intelligente pour le joueur appartenant désormais aux Spurs de Tottenham. Il a parfaitement contenu le néo-barcelonais Trincão qui a eu beau tenter quelques dribbles chaloupés, jamais le latéral gauche n’a été mis en danger. Remplacé par Gaya à la mi-temps.

Garcia (6) : Convoité par le Barça cet été, le jeune défenseur central a fait preuve d’une maturité incroyable pour un joueur de 19 ans. Il ne s’est pas caché et a assumé sa titularisation jusqu’à jouer des deux coudes avec Silva. Remplacé par Ramos à la 82e.

Llorente (6) : Serein défensivement parlant, il a correctement annihilé les rarissimes offensives menées par Ronaldo ou Moutinho en première période.

Roberto (6) : Si CR7 a été si muet, d’abord en première période, un peu moins en seconde, c’est en partie grâce/à cause de la concentration du catalan. Ses combinaisons avec Olmo qui ont plutôt bien marché.

Canales (5,5) : Sérieux et impliqué, le milieu du Betis Séville a été plutôt bon en termes de transmissions à destination du jeune tacticien Dani Olmo. Remplacé à la mi-temps au profit du gaucher Merino (5).

Busquets (6) : Ses passes précises ont littéralement cassé les lignes, facilitant donc la rapidité des attaques de la Roja. Adama Traoré le remplaça à l’heure de jeu pour célébrer sa première sélection avec l’équipe A.

Ceballos (5,5) : Techniquement plutôt bon, il a pu envoyer de bons ballons dans la profondeur pour ses attaquants. Il est remplacé par Campaña (5) à la pause.

Olmo (6) : De nombreuses tentatives lointaines à son actif, où la plupart d’entre elles étaient cadrées. Sa conduite de balle lui a permis de se défaire aisément du marquage adverse.

Moreno (5) : Il a bien pris l’espace entre la charnière centrale adverse qui était parfois à la rue, surtout du côté de Semedo. Sa disponibilité a déséquilibré une défense portugaise fébrile.

Rodrigo (5,5) : Le nouvel attaquant de Leeds a pris sa chance à quelques reprises mais ses frappes n’ont pas été suffisamment précises pour devenir imparable.

Romain Caballero.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer