Amical | Les notes de France – Islande (2-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du matchBjarnason (7) : Auteur de l’ouverture du score sur une superbe frappe à l’entrée de la surface, il a abattu un travail monstrueux dans l’entre-jeu. Coordinateur du bloc défensif islandais c’est aussi lui qui a été le premier rempart aux prises de risques inexistantes de Pogba ou prises de positions impossibles pour Griezmann. Très présent à la récupération du ballon, il a également eu le rôle difficile de conserver le ballon et d’effectuer la première relance. Un gros match de sa part.

 

France

Lloris (5,5) : Battu à deux reprises, il n’a pas pu faire grand chose sur la tête du 2-0. En revanche sur l’ouverture du score, sa main n’a peut-être pas été assez ferme même si la frappe était superbe. Difficile de le lui reprocher en tout cas surtout après sa triple parade décisive.

Pavard (6) : Prise de confiance notable sur le plan offensif. Celui qui ne joue pas à son poste en équipe de France a encore su composer avec ce rôle qui n’est pas le sien. Il a tenté de dédoubler avec Thauvin et a réalisé de nombreux appels pour libérer des espaces sur le côté droit.

Varane (4,5) : Souvent en infériorité sur les contres islandais, il a été en danger à plusieurs reprises se trouvant à défendre en reculant. Il n’a pas non plus su dégager le ballon sur les ballons chauds dans la surface de Lloris. Difficile première période pour le madrilène qui est remplacé à la pause par Zouma (45′).

Kimpembe (4,5) : La première idée est de dire que sa prestation globale est bonne. Pourtant, c’est lui qui est légèrement en retard au marquage sur le second but adverse mais aussi sur la triple parade de son gardien. Difficile de ne pas retenir ces deux actions qui ont coûté très cher au score final. On notera tout de même ses bonnes relances.

Digne (5) : Match relativement neutre pour Lucas Digne. Il n’a apporté sa qualité de centre que rarement alors qu’il a posé un magnifique ballon sur la tête de Griezmann sur une de ses seules tentatives. De l’autre côté il n’a pas laissé d’espaces aux adversaires en faisant les replis défensifs toujours très proprement.

Pogba (5) : Intéressant en première période, on l’a vu capable de trouver ses coéquipiers par de superbes passes. Mais trop souvent proche de Nzonzi, il ne s’est projeté que rarement, pas assez face à un tel bloc défensif. Il a peu disparu après le retour des vestiaires. Remplacé par Ndombele (66′).

Nzonzi (6,5) : Dans le marasme tricolore, il a été l’un des plus performants et surtout l’un des plus constants dans cette partie. Très fort dans son rôle défensif, il a récupéré bon nombre de ballons dans les pieds adverses. Souvent dans un rôle de premier relancer, il n’a pas toujours osé prendre le risque nécessaire pour casser une ligne.

Thauvin (3,5) : Peut-être atteint par la pression de devoir faire ses preuves en tant que titulaire, l’ailier marseillais a tout raté ou presque. Manque de spontanéité, mauvais choix de passes, et débordement infructueux tout y est passé en première période. Il a pourtant essayé de dédoubler avec Pavard mais sans réussite sur chacune de ses tentatives. Et malgré le petit réveil au retour des vestiaires, il est remplacé par Lemar (59′).

Griezmann (5) : Peu influant dans le jeu, il faut dire que les Bleus n’ont pas été convaincant sur le plan offensif à commencer par Griezmann. Il a bien tenté de mettre de la vitesse dans le jeu mais a souvent manqué de solution ou d’appel pour y parvenir. Malgré ce manque d’influence dans le jeu, c’est lui qui s’est retrouvé  à la réception de deux centres de Digne et Dembele sur lesquels il n’est pas parvenu à tromper le portier islandais. Remplacé par Mbappé (59′).

Dembélé (6) : Du déchet, certes mais beaucoup d’envie de bien faire. Des débordements toujours dangereux avec une capacité déconcertante à passer son défenseur direct. Si ses coéquipiers n’ont pas toujours su mettre à profit ses centres précis (Griezmann, Thauvin), il a lui aussi gâché en essayant de faire la différence seul par moment. Remplacé par Payet (66′).

Giroud (4) : Jamais trouvé, ou jamais bien positionné, l’attaquant des Bleus n’était pas dans son assiette. On le connaissait pesant sur la défense malgré son manque d’efficacité devant le but mais dans ce match il n’a été ni l’un ni l’autre. Rarement à la réception des centres, il n’a pas non plus réalisé d’appels décisifs.

 

 

Islande

Runarsson (5) : Peu inquiété face à la maladresse française en première période il n’aura jamais pu montrer ce qu’il valait. Remplacé par Haldorsson (4) à la pause. La seconde période a été légèrement plus compliqué, ou du moins la fin de match. Après la réussite sur la frappe de Thauvin, il réalisé une superbe manchette sur la tête de Griezmann avant de s’incliner sur un but contre son camp. Il n’a pas pu empêcher l’égalisation sur penalty de Mbappé.

Eyjolfsson (3) : Totalement à la rue, il a commencé à revivre à la sortie de Dembele. Le barcelonais lui a fait passer une très mauvaise soirée. Entre les retours vers l’intérieur, les débordements et les crochets en pleine course, il a passé plus de temps à tomber dans les feintes de l’ailier français qu’à faire l’effort de défendre sur ses appuis. En plus c’est lui qui concède la réduction de l’écart sur un csc.

Arnason (6,5) : Pas seulement buteur, le défenseur islandais a parfaitement muselé Giroud qui n’a jamais pu peser sur la défense que ce soit dans les airs ou dos au but. Grosse prestation défensive de sa part. Très solide dans les duels aériens à l’image de sa superbe tête pour le but du break, il a régné en maître dans sa surface également.

Sigurdsson (6) : Moins en vue que son compère de l’axe mais tout aussi efficace, il a su couper tous les appels de Giroud et surtout le priver de ballons dos au but pour jouer dans un rôle de pivot qu’il affectionne tant.

Saevarsson (4,5) : On ne peut pas dire que sa prestation ait été excellente, mais Thauvin n’a pas non plus été performant. Le latéral gauche a souffert face aux marseillais, notamment lorsqu’il a décidé de repiquer vers l’axe mais ses coéquipiers ont couvert ses manquements. Remplacé par Fjolusson (81′).

Sigurjonsson (6) : Dans l’ombre, il a effectué tout le sale boulot notamment avec un pressing constant sur le porteur de balle. C’est souvent lui qui a fait les efforts pour venir doubler le marquage sur le joueur avec le ballon surtout lorsque c’était Dembele au Thauvin.

Bjarnason (7) : Voir ci-dessus.

Gudmundsson (4,5) : On peut accorder du crédit à la prestation défensive de Digne mais il faut relativiser la performance de Gudmundsson qui n’a pas eu les ballons pour s’exprimer sur le plan offensif. Remplacé par Palsson (71′).

Sigurdsson (5,5) : Dans un rôle bien plus défensif qu’autre chose, il a du se cantonner à bouger en bloc avec ses coéquipiers? On aurait aimé le voir apporter le danger et montrer ses qualités balle au pied mais ce n’était clairement pas le projet de jeu mis en place. Remplacé par Gislason (80′).

Traustason (4) : Muselé par Pavard, il n’a pas trouvé les ressources pour déborder le latéral tricolore. Mais surtout il n’a pas fait les efforts défensifs pour stopper les montées de ce dernier. Remplacé par Sigthorsson (59′).

Finnbogason (4) : Rares ont été les ballons pour les attaquants islandais en première période et malheureusement ils n’ont jamais été à sa destination. On ne peut pas le lui reprocher mais son entraîneur n’a pas souhaité lui offrir plus de temps de jeu. Remplacé par Gudmundsson (46′).

 

Benoît Castela

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.