* Amical *

Amical | Les notes de France - États-Unis (1-1)


Homme du match : Mbappé (7,5) : Toujours disponible et capable de faire des différences par sa vitesse, il aura attendu longtemps avant de pouvoir inscrire unbut ce soir. Pourtant c'est de lui qu'est venue la lumière, devenue inespérée en fin de match dans le Groupama Stadium. Capable de réaliser des appels tranchants dans la profondeur, il s'est montré très disponible pour apporter de solutions à ses ailiers. Un dernier match très rassurant avant d'entrer dans la cour des grands. Remplacé par Lemar (88').

 

 

France

Lloris (3,5) : Certes la frappe est contrée par Sidibié sur le but, mais comment ne pas reprocher à un gardien de concéder un but dans son angle "fermé" censé être totalement couvert. Si on ne peut pas totalement l'incriminer, il n'est pas exempt de tout reproche pour autant. C'était le seul fait marquant de sa partie.

Sidibé (4,5) : Intéressant par son positionnement en phase offensive, il a souvent apporté des solutions sur son côté que ce soit pour Griezmann, Mbappé ou encore Pogba. En revanche sur le plan défensif, il est encore une fois responsable du but adverse après un très mauvais contrôle puis un duel dans lequel il s'est retrouvé battu. Les certitudes sur ses capacités défensives sont toujours peu rassurantes. Remplacé par Pavard (73'). Dès son entrée, il a su se montrer décisif avec une passe décisive pour l'égalisation.

Varane (5) : La défense tricolore n'a eu que deux ou trois ballons chauds à négocier et elle a encaissé un but. Difficile d'incrimer la défence centrale sur ces buts mais les axiaux n'ont pas pu se roder dans ce match ou ils n'ont pas pu se mettre en jambes.

Umtiti (5) : Tout comme Varane, il n'a pas pu rentrer dans son mondial dès ce soir par le manque de force offensive adverse. Sur les rares fulgurances adverses, les Bleus ont concédé deux occasions et un but. Mais difficile d'en tenir rigueur à celui qui vient de prolonger chez les Blaugranas.

Mendy (6,5) : Plus positionné comme un ailier que comme un latéral durant les longues phases de domination tricolore, il n'a pas hésité une seconde à faire des appels dans le dos et à mettre sa vitesse à profit pour apporter sur le plan offensif. Remplacé par Hernandez (66').

Kanté (6) : Son travail à la récupération a usé les milieux adverses. Toujours très actif, il a souvent été stoppé par des fautes tactiques après ses récupérations. Nul doute que son rendement sera encore au-dessus de celui proposé ce soir pendant la Coupe du Monde.

Pogba (6,5) : Impressionnant en première période à l'instar de Griezmann, il a eu beaucoup plus de mal dans la suite du match. Il a été le premier à se mettre en valeur avec une superbe frappe flottante détournée sur son poteau par le gardien américain. Toujours entre les lignes adverses il a été très disponible et aussi capable de trouver ses coéquipiers dans intervalles. Même s'il a connu une baisse de régime, il a tout de même continuer par intermittence à trouver des passes judicieuses.

Matuidi (4) : Sa prestation ce soir est clairement à oublier à quelques jours du premier match du Mondial russe. Trop éteint et discret dans le jeu, il a donné l'impression d'être annihilé par les efforts défensifs de Kanté et les courses vers l'avant de Pogba. Il a aussi manqué de jus, évidemment avec la préparation physique requise pour le mois à venir. Remplacé par Tolisso (58').

Griezmann (6) : Particulièrement en verve pendant la première période, il a été le principal animateur des Français. Capable de venir chercher les ballons très bas et de jouer en une touche pour créer des brèches dans la défense américaine, il a excellé sur chacune de ses prises de balles. Il s'est souvent retrouvé dans le position du dernier passeur après ses rushs dans l'axe ou en position de frappe mais n'a pas eu la finalité espérée. Plus timide après le retour des vestiaires, il est remplacé par Fékir (69').

Mbappé (7,5) : Voir ci-dessus.

Giroud (4) : Si prolifique avec les Bleus, l'attaquant de Chelsea n'a pas eu grand chose à se mettre sous la dent pour se montrer ce soir. Il n'a pas non plus su profiter des espaces libérés par ses deux compères sur le front de l'attaque. Remplacé par Dembélé (58').

 

 

États-Unis

Steffen (6,5) : On peut le dire sans rougir, le portier américain a fait son match. D'abord sur ses multiples dégagements en urgence alors que sa défense était à la peine. Ensuite avec ses arrêts que ce soit sur la superbe frappe de Pogba en début de match, sur le coup-franc de Fékir (80') ou encore son double arrêt dans les dernières secondes. l ne peut rien faire sur le but concédé par les USA.

Moore (3) : Mendy et les attaquants français lui ont fait passer une mauvaise soirée. Pris de vitesse, pris dans son dos par les appels, le match a été très long pour le latéral des USA. Il n'a pas non plus relancer de ballons tant son équipe a joué bas.  Remplacé par Yedlin (74').

Carter-Vickers (6) : Pris dans son dos à plusieurs reprises en début de match, il a corrigé le tir pour se montrer très solide à l'image du bloc mis en place par son équipe. Il a longtemps repoussé l'échéance malgré la pression des attaquants tricolores.

Miazga (5,5) : Remplacé par Palmer-Brown (59'). Ce n'est peut-être pas le défenseur dont le nom a été le plus prononcé mais pourtant il a été très très solide dans son marquage sur Giroud mais également sur Mbappé qui a longtemps été tenu et n'a pas toujours pu s'exprimer comme il le fait habituellement.

Parker (6) : Tout comme ses coéquipiers dans la défense à 5, il a été capital dans ses déplacements et ses choix défensifs. Pourtant très sollicité, il ne s'est pas beaucoup trompé dans ses interventions.

Robinson (3,5) : Remplacé par Villafana (82'). Si les défenseurs axiaux ont été solides, il a été comme Moore en panique totale. En difficultés pendant 90 minutes, que ce soit avec Sidibé ou Pavard il a subi. Il n'a pas non plus été aidé par ses milieux lorsque les français sont venus en nombre sur son côté ce qui n'a pas aidé à améliorer sa prestation.

Trapp (3) : Le capitaine des USA a été à la peine, surtout défensivement. Hormis ses fautes sur Kanté avec des récupérations hautes sur le terrain, il a aussi peiné grandement face au jeu en une touche de Griezmann, aux accélérations dans le coeur du jeu de Pogba et également celles de Griezmann.

Adams (3,5) : Moins solllicité que Trapp, ou juste moins dans présent il a été effacé voir fantomatique. S'il n'a jamais été en retard dans les duels c'est aussi parce qu'il n'a jamais été là pour contester les milieux de l'équipe de France lorsqu'ils avaient le ballon dans les pieds.

Mckennie (4,5) : Il a bien tenté d'imprimer le rythme avec un pressing intense en début de match et ses efforts sur le porteur de balle. mais trop esseulé, il n'a vraiment pu aider son équipe car il a rapidement baissé en régime. Il a montré de bonnes choses que ce soit dans ses efforts ou dans son envie.

Green (6,5) : Un seul ballon et un but. Vous ne pouvez tout simplement pas demander plus d'efficacité à un attaquant. Il n'a même pas eu bon ballon à négocier mais il a profité d'une erreur défensive de Sidibé pour inscrire un but inespéré au vu de l'impuissance de son équipe. Remplacé par Corona (70').

Wood (3,5) : Si Giroud n'a pas pu se montrer sur le front de l'attaque bleue, comment ne pas en dire autant pour l'attaquant des USA ? Rarement une soirée qu'un attaquant aime vivre tant il n'a pas touché le ballon, à l'image de son équipe d'ailleurs. Remplacé par Sargent (74').

 

 

Benoît Castéla

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer