Homme du match : Vargas (7) : L'attaquant symbolise très bien le résultat de ce match. Très discret en première période, il a été sauvé par sa bonne étoile en seconde. Alors qu'Osako semblait sur la trajectoire de sa frappe, Tomiyasu a fortement contribué à tromper le gardien en déviant (54'). Sa réussite ne s'est pas arrêtée là puisqu'il s'est même offert un doublé en lobant le dernier rempart d'une équipe écœurée. Sans avoir particulièrement maîtrisé son sujet à l'image de son équipe, il a donc inscrit un doublé face à des samouraïs bleus qui méritaient mieux, beaucoup mieux,...

Femme du match : Asseyi (7) : Titularisé pour la première fois dans cette Coupe du Monde, elle est la meilleure joueuse de ce match. Même si elle n'a pas inscrit de but ou délivré de passe décisive sur la pelouse du Roazhon Park, c'est elle qui a fait des étincelles dans la défense adverse. Exemple d'envie et de travail, elle s'est battue sur chaque ballon perdu pour le récupérer. Même si Delphine Cascarino a touché plus de ballons, elle a su se montrer patiente et exploiter la moindre faille dans l'arrière garde du Nigeria pour mettre le ballon dans la...

Femme du match : Dabritz (7) : La nouvelle milieu du PSG est clairement montée en puissance dans ce match. Au début plutôt maladroite avec le ballon, elle a rapidement réglé la mire pour bonifier le jeu allemand par sa vista. Opportuniste, elle ne tremblera pas pour marquer le second but de la Mannschaft.  Afrique du Sud (4-5-1) Dlamini (3) : Sale après-midi pour la gardienne sud-africaine malgré plusieurs beaux arrêts. En dehors du bilan comptable, elle est à l'origine d'une erreur d'appréhension pour offrir le second but allemand. Ramalepe (3) : Joueuse d'un petit gabarit, la latérale s'est faite bousculer face à des...

Homme du match : Akram Afif (8) : Un véritable métronome ! Il a dicté sa loi en milieu de terrain notamment d'un point de vue technique. Sa vision du jeu et la précision de son pied ont fait des merveilles. Il a souvent trouvé ses attaquants notamment sur le deuxième but où il dépose un caviar pour Khoukhi. Il aurait pu même contribuer à un succès de son pays mais il a mal négocié les derniers contres, sans doute par manque de lucidité. Paraguay (4-3-3) Fernandez (6) : Solide et plein de sang-froid, il a bien maîtrisé les offensives qataries...

Homme du match : Ospina (8) : Le gardien colombien, nullement inquiété en première période a réussi des arrêts primordiaux notamment à la 59' sur une frappe de Pezzella et, lors du temps-fort argentin, a su réaliser l'arrêt du match à la 67' face à Otamendi. Ses relances propres et sa manière de calmer le jeu ont apporté un plus à son équipe, il a été présent tout au long de la partie. Un gros match de sa part. Les notes de l'équipe d'Argentine (4-2-3-1) :  Armani (4) : Le gardien argentin n'a pas eu grand chose à faire mais n'a pas...

Joueuse du match: Prince (7.5): il suffisait d'une victoire aux Canadiennes pour s'assurer la qualification en huitièmes de finale, et c'est chose faite. Au sein de la belle équipe que l'on a vu ce soir, c'est sans aucun doute Prince qui a amené le plus de danger, mettant à rude épreuve les nerfs des néo-zélandaises. Sur le premier but, c'est sa bonne lecture de jeu qui lui permet de trouver Fleming, complètement démarquée. En fin de rencontre, elle tue le match en reprenant un ballon manqué par Sinclair. Elle sera remplacée à la 85ème minute par Leon. Canada (4-4-2) Labbé (6): la gardienne...

L'homme du match : P. Coutinho (7) : le barcelonais, n'est pas le numéro 10 attendu par les brésiliens; il est pourtant placé dans l'axe, derrière ses attaquants, mais il n'y arrive pas, n'y arrive plus. Il perd même le ballon sur des contrôles ratés, sur des passes qui tardent à venir il s'empale sur les défenseurs. C'est dommage, un si beau joueur, en souffrance, ça fait mal à voir. Il manque d'engagement, de tonicité balle au pied. Il peut même se montrer maladroit et prendre un carton jaune pour un coup de coude à la 66ème. Alors la...

Joueuse du match: Girelli (8): son triplé n'est certes pas des plus spectaculaires, mais c'est bien elle qui permet à l'Italie d'obtenir une victoire conséquente. Elle manque le premier pénalty mais ne tremble pas lorsque l'arbitre néo-zélandaise prend la décision de le rejouer. Toujours aux aguets, c'est encore elle qui profite par deux fois des erreurs commises par les Caribéennes, offrant ainsi la victoire aux Azzurre. Girelli est également volontaire et n'hésite pas à redescendre pour participer à la construction du jeu italien. Elle sera remplacée par Giacinti à la 71ème. Jamaïque (4-3-3) Schneider (5.5): en première mi-temps, elle se montre attentive mais...

Femme du match : Cristiane (7,5) : Dans son rôle de point de fixation, elle a été excellente malgré la défaite de son équipe. Egalement à l'aise sur le plan technique, son profil est très complémentaire avec la mobilité de Marta. Buteuse de la tête avec beaucoup d'autorité, elle cédera sa place à la 75' pour Beatriz.  Australie (4-3-3) Williams (5) : Totalement irréprochable sur les deux buts auriverdes, elle aura dans l'ensemble fait le job. Kellond-Knight (6) : La latérale australienne est coupable de la faute sur le premier but. Joueuse d'expérience, elle n'a pas été plombée par cette erreur et aura rendu...

Femme du match : Gauvin (7) : Sur un magnifique centre de Majri, elle reprend le ballon d'un plat du pied gauche qui passe entre les jambes de Hjelmseth (46ème). Très solide et précieuse tout au long du match par sa qualité dé déplacement et son jeu dos au but. Remplacée par Cascarino à la 85ème minute.   France (4-2-3-1)   Bouhaddi (5) : Jamais mise en difficulté, elle s'incline sur un but très évitable et contre son camp de Renard (54ème), rassurante dans ses sorties aériennes par la suite. Torrent (5) : Une bonne débauche d'énergie récompensée par de bonne action offensive et de bon centre mais elle a été mise...