TeamOM

  • OM - Mercato : Négociations pour un prêt de Seferovic (Benfica)

    Alors que Nemanja Radonjic s'est envolé pour Benfica pour un prêt avec option d'achat, l'OM profite de la transaction pour negocier également un prêt du buteur suisse Haris Seferovic.

    Barré par l'arrivée de Yaremchuk, l'attaquant se voit montrer la porte de sortie par le club portugais. Benfica privilégie un transfert sec mais les relations que nouent les deux clubs pour le prêt de Radonjic pourraient convaincre les Portugais de laisser partir Seferovic en prêt, quitte à y inclure une option d'achat obligatoire.

  • Ligue 1 - 2ème j. | Les notes de OM - Bordeaux (2-2)

    Homme du Match : Oudin (7.5) : Buteur, dernier défenseur puissant aussi sur Benedetto, il a fait un match complet, lui qui rappelons le n'était pas titulaire en début de rencontre, a été déterminant pour le résultat final

    OM (3-2-4-1)

    Mandanda (4.5) : Une fois encore, on l'a pas senti capable de jouer le dernier rempart avec autorité, piégé sur les deux buts même s'il ne pouvait pas grand chose, et toujours très fébrile dans son jeu au pied. Clairement sur un début de saison un peu difficile.

    Luan Peres (4) : Ni serein ce soir derrière, ni en réussite puisqu'il dévie encore un ballon dans son but, il a eu du mal surtout au replacement, totalement absent sur le deuxième but bordelais

    Balerdi (5) : Sérieux dans l'axe ou il a encore été lancé en solo, il a réussi des gestes plein d'assurance, et a su se projeter parfois à plus de 40m des buts balle au pied pour apporter un surnombre à la relance. Malheureusement, il ne maîtrise pas son tacle en fin de match et laisse les siens à 10.

    Saliba (5.5) : Très précis et appliqué, son côté est resté inviolé et il a régulièrement bien suppléé Balerdi dans l'axe, un match propre pendant 75 minutes, puis il semblé un peu plus en difficulté ensuite.

    Gueye (5.5) : En patron du milieu de terrain, il a relayé avec fluidité de nombreux ballons et même si on aimerait le voir s'impliquer un peu plus offensivement, il a fait le job

    Kamara (4) : Complètement perdu sur le terrain, il était partout et nulle part en même temps, parfois laissant les siens en infériorité derrère lui.

    De La Fuente (7) : Véritable détonateur, il a été celui par qui le danger est arrivé quasi systématiquement, et son incroyable vivacité a permis de lancer le match. Il aurait d'ailleurs du bénéficier d'un pénalty indiscutable en première péiorde, la VAR étant visiblement toujours en congés. Ensuite, malgré la suite plus difficile pour les Marseillais, il a continué à exploiter tous ses ballons avec audace, mieux pris par Pembélé.

    Gerson (6) : Après une première rencontre ratée à Montpellier, il a été plus véloce, plus inspiré et bien en place ce soir, excellent en dédoublement sur l'ouverture du score et utile en repli défensif. Il peut encore mieux faire, mais il est sur la bonne voie

    Guendouzi (4.5) : Beaucoup d'imprécision, des passe mal choisies, et malgré son engagement et son appui défensif, c'était insuffisant

    Under (6.5) : Par le danger qu'il apporte en pesant systématiquement sur le placement des défenseurs adverses, par sa lucidité pour transformer le premier but et par son côté remuant mais toujours juste, il a encore fait une belle rencontre ce soir

    Payet (6.5) : Un but superbe qui reste ce qui lui sauve son match, quelques beaux décalages, mais aussi des coups francs très mal tirés et une fin de match très poussive

    Bordeaux (5-3-2)

    Costil (5.5) : Fusillé sur le premier but, il n'est peut-être pas idéalement placé sur le second, quoiqu'il était difficile d'aller chercher le ballon de Payet au ras du poteau. Pour le reste, il a semblé solide, peu sollicité mais inspirant confiance aux siens

    Mensah (6) : Après une première mi-temps ou il a été un peu mis à mal, il a haussé son niveau de jeu ensuite et s'est montré percutant et très intéressant en seconde période

    Mangas (5) : Il a lui aussi connu une première période difficile devant Payet, et la grosse baisse de régime des Marseillais ensuite lui a permis de se remettre dans son match et de distribuer plusieurs ballons corrects ensuite

    Koscielny (5) : Sans faire un bon match, ou il a touché peu de ballons et n'a pas été décisif derrière, il a le mérite de monter au bon moment et de délivrer une passe décisive qui vaut de l'or pour relancer les siens.

    Mexer (4.5) : Très mal loti en première période ou De La Fuente et Payet l'ont quasi constamment piégé, il a cédé sa place à la mi-temps à Pembele (7) qui a complètement inversé le match, déjà en étant solide devant De La Fuente qui posait de nombreux problèmes, puis en allant marquer son but, certes avec un brin de réussite. Il a été remuant en permanence, et a énormément gêné les marseillais qui avaient déjà mal abordé cette seconde mi-temps.

    Kwateng (6) : Très costaud quasiment toute la rencontre malgré quelques difficultés au marquage de De La Fuente, il a tenu son rang et a été d'une très belle autorité pendant les 45 dernières minutes.

    Basic (6) : Il a été relativement intéressant par son abattage, plaque tournante du jeu bordelais ce soir, il a touché finalement peu de ballons mais a largement orienté le jeu, délivrant une passe décisive sur l'égalisation

    Otavio (6) : Alternant les périodes de discrétion et celles ou il a eu plus d'initiatives, il a été précis (92 % de passes réussies) et cela a joué un rôle en deuxième mi-temps.

    Sissokho (6) : Le très jeune bordelais a bien tenu son rang, surtout dans l'engagement, cela manquait encore un peu d'aboutissement dans ses choix, mais il a montré des choses prometteuses

    Kalu (Non noté) : Victime d'un malaise d'abord inquiétant puis apparemment finalement peu grave, il a été très rapidement remplacé à la 13ème minute par Oudin (7.5, voir ci-dessus)

    Hwang (4.5) : Il a touché 13 ballons en 90 minutes, ce qui donne une idée de son match ou il n'a rien pu faire ou presque, même s'il a tenté de provoquer et n'a pas ménagé ses efforts.

  • OM - Mercato : Le plan C pour le poste de latéral droit est Lukas Masopust (Slavia Prague)

    Alors que les dossiers Lirola et Wass traînent toujours, Pablo Longoria multiplie les pistes pour ne pas se retrouver sans latéral droit cette saison. Et la priorité en cas d'échec sur les deux dossiers pré-cités est l'international tchèque Lukas Masopust.

    Excellent lors du dernier Euro, le piston droit du Slavia Prague sait aussi bien défendre qu'attaquer, et bien qu'il ait évolué en tant que milieu droit en sélection, il est habitué en club à jouer plus bas dans un rôle de latéral.

  • Mercato : Une fin de carrière à l'Olympiakos pour Valère Germain ?

    Libre depuis son départ de l'Olympique de Marseille, Valère Germain devrait rebondir en Grèce. L'Olympiakos est en effet intéressé par le joueur de 31 ans selon nos informations.

    Un nouveau championnat pour Valère Germain

    Après une longue carrière en Ligue 1 à l'OM, à l'AS Monaco, encore à l'OGC Nice, Germain découvrirait ainsi un nouveau championnat et rejoindrait un club historiquement prestigieux.

  • OM - Mercato : Une offre de l'Inter pour Kamara, avec Lucien Agoumé dans la balance

    Alors que Boubacar Kamara ne sais toujours pas de quoi son avenir sera fait, nombreux sont les clubs européens qui se sont renseignés sur son sujet. Si une offre du club anglais de Newcastle à hauteur de 14 millions d'euros a récemment été évoquée, une seconde offre devrait parvenir sous peu sur le bureau des dirigeants marseillais.

    En effet, selon nos informations, l'Inter Milan serait disposé à inclure le milieu de terrain franco-camerounais Lucien Agoumé, une cible marseillaise de longue date en cas de départ de Kamara, dans une offre dont le montant exact n'a pas filtré. Cette offre est actuellement en préparation et devrait être soumise dans les prochains jours.

  • OM - Mercato : Accord de principe avec Thiago Almada pour un contrat jusqu'en 2026 !

    Il y a du nouveau dans le dossier Thiago Almada. Suivi par l'OM depuis plusieurs semaines déjà, le milieu offensif de Vélez est selon nos informations tombé d'accord avec le club phocéen pour un contrat de 5 ans courant jusqu'en 2026. Il ne reste plus qu'un accord entre les deux clubs.

    Le joueur a d'ailleurs exprimé sa volonté de rejoindre l'Europe et ne serait donc pas contre une arrivée sur la Canebière cette saison. L'Olympique de Marseille tiendrait ainsi le créateur souhaité par Sampaoli et viendrait prendre petit à petit la relève de Dimitri Payet.

  • OM - Mercato : Du nouveau dans le dossier Jetro Willems !

    Alors que nous vous annoncions récemment et en exclusivité l'intérêt de l'OM pour le latéral gauche neerlandais Jetro Willems, libre de tout contrat, il y a désormais du nouveau dans ce dossier.

    En effet, nous sommes en mesure d'affirmer que le joueur n'a pas été convaincu par la proposition salariale du club phocéen. Ainsi, le joueur qui évoluait la saison dernière en prêt à Newcastle devrait finalement y pour suivre l'aventure en signant définitivement avec le club du nord de l'Angleterre.

  • OM, LOSC - Mercato : Adam Ounas (Naples) finalement au Betis ?

    Auteur d'une grosse saison en prêt à Crotone, Adam Ounas est revenu à Naples cet été mais pourrait ne pas y faire long feu. En effet, celui qui voit son contrat se terminer en juin prochain dans le Vésuve pourrait plier bagage et intégrer l'effectif du Bétis qui souhaite s'attacher les services du joueur avant la reprise de la Liga.

    Le club sévillan s'apprête à faire une première proposition à hauteur de 7 millions d'euros pour recruter l'Algérien, qui était il y a un temps également pisté par l'OM et le LOSC.

  • OM - Mercato : Jetro Willems approché, il pourrait arriver libre dans les prochains jours

    Comme nous vous l'annoncions en exclusivité il y a quelques jours, l'OM s'est mis en tête de recruter le latéral gauche néerlandais Jetro Willems, libre de tout contrat depuis juin dernier. Une première approche a même été opérée aujourd'hui même selon nos informations.

    Prêté la saison dernière à Newcastle par son club de l'Eintracht Francfort, l'international néerlandais s'est retrouvé sans club cet été, ce qui a motivé l'Olympique de Marseille à s'y intéresser de près et renforcer par le même coup un couloir gauche où il viendrait concurrencer Jordan Amavi.

  • ITW exclusive de Jordi Delclos, manager de Canet : « Nous jouerons l'OM comme nous jouons d'habitude »

    ITW exclusive de Jordi Delclos, manager de Canet : « Nous jouerons l'OM comme nous jouons d'habitude » 1

    En marge de la rencontre de ce dimanche opposant le Canet RFC à l'OM pour le compte des 1/16 de finale de Coupe de France, HdM a cru bon de rencontrer le manager du club amateur, Jordi Delclos. Ancien joueur de l'US Orléans, le Perpignanais est aujourd’hui l’homme fort de Canet, où il a évolué durant ses débuts et sa fin de carrière.

     

    RÉDACTION : Jordi, vous étiez présent sur le terrain il y a deux ans pour affronter l’AS Monaco. Aujourd’hui, vous êtes sur le banc et vos joueurs affrontent une nouvelle grosse écurie de Ligue 1, l’OM. Cela représente-t-il une fierté personnelle et collective pour vous ?

    JORDI DELCLOS : Effectivement, j’ai pris ma retraite sportive récemment, mais avant de penser à la satisfaction personnelle, c'est surtout une fierté pour toute la ville de Canet, pour le club qui bosse dur au quotidien. Les joueurs méritent d'être arrivés jusque-là et d'être sous la lumière des projecteurs, bien que le National 2 soit rarement médiatisé. Au quotidien, ce n'est pas simple avec la situation épidémique qui empêche les gars de travailler puisque le championnat est arrêté. La Coupe de France est une bouffée d'air pour tout le monde, avec notamment la reprise des entraînements collectifs, et cette rencontre face à l'OM qui représente l'apogée de notre saison.

     

    C'est un défi de taille qui vous attend, qu'espérez-vous en termes de résultat à la fin du match ?

    En toute humilité, on espère ne pas s’arrêter là. Sportivement, on aimerait créer l'exploit même si ce sera très compliqué, mais nous voudrions continuer à exercer notre travail car, en cas d'élimination dimanche, notre saison sera terminée. La seule solution pour nous est donc de poursuivre cette aventure en Coupe de France en éliminant Marseille.

     

    Vous avez évoqué la situation sanitaire actuelle qui vous pousse à ne jouer que toutes les deux semaines, est-ce plutôt un avantage car cela vous laisse alors plus de temps de récupération, ou au contraire un inconvénient ?

    Bien évidemment, c'est un inconvénient. Le National 2 est, pour moi, un niveau professionnel tant nous nous entraînons autant que les pros, les déplacements pour les matches sont parfois lointains, etc. Les joueurs sont conditionnés à enchaîner les matches toutes les semaines, ce qui n'est pas possible avec la Covid-19, mais les gars s'entraînent pour jouer et cette Coupe de France nous en laisse l'opportunité. Il faut la saisir et se donner les moyens d'aller plus loin encore.

     

    Cela vous laisse donc plus de temps pour les entraînements durant le week-end. Mais pourriez-vous nous dire si vous avez préparé ce match différemment, ou si, au contraire, vous avez gardé le même état d'esprit et les mêmes habitudes ?

    Vous dire que rien n'a changé avec la réception de Marseille serait vous mentir. D'un point de vue administratif, ça a été beaucoup plus complexe avec la délocalisation au Stade Gilbert Brutus notamment. Mais en toute honnêteté, sportivement nous n'avons pas changé grand chose. Nous nous préparons depuis quinze jours en ne prenant pas en compte le niveau de notre adversaire, avec un nombre d'entraînements identique à ce que nous faisons d'habitude.

     

    En quelques mots, comment définiriez-vous le style de jeu de votre équipe pour les personnes qui ne vous connaissent pas ?

    Nous sommes en terres catalanes et voulons mettre en avant les joueurs formés au club qui sont eux-mêmes catalans. En ce qui concerne l’identité de jeu, nous évoluons généralement en 4-4-2, avec une possession de balle et des joueurs sur les côtés qui se projettent rapidement. Avec notre système de jeu à deux attaquants, nous sommes une équipe portée vers l'avant, ce qui fait de nous une équipe plaisante à voir jouer.

     

    Vous allez donc jouer sans complexe face à l’OM ce dimanche ? Pourtant, vous êtes en réussite cette année lors des séances de tirs au but, comme au tour précédent face au Stade Poitevin. Allez-vous essayer de remporter le match au bout des 90 minutes, ou souhaitez-vous emmener votre adversaire jusqu'à cette séance fatidique des penalties ?

    Chaque match est différent. Marseille reste une grosse écurie et nous savons que cela sera tout de même compliqué, mais nous ne changerons pas nos principes de jeu. Il va falloir réaliser une grosse entame de match, ce qu'il nous avait manqué il y a deux ans face à Monaco, où nous avions encaissé un but au bout de deux minutes de jeu. Je pense que ce match se jouera sur des détails, où nous devrons absolument convertir les rares occasions que nous arriverons à nous procurer. Une chose est sûre : si nous sommes amenés à les amener aux tirs au but, ce sera une grande fierté pour le club.

     

    A moins de 48h de la rencontre, dans quel état d'esprit sont vos joueurs ? Sont-ils plutôt excités à l'idée d'affronter une telle équipe, ou sont-ils sous pression ?

    Nous avons réussi à garder cette bulle interne pour protéger nos joueurs. La gestion des médias a été parfaitement gérée, avec des demandes d'interviews qui se sont déroulées en début de semaine afin que cela ne perturbe pas les joueurs avant la rencontre. Nous sommes aujourd'hui la veille du match, l'excitation est montée petit à petit, mais il ne faut surtout pas se mettre trop de pression. Avec mon expérience, je leur ai dit de jouer comme ils savent le faire, et de ne pas avoir de regrets car c'est ce qu'il y a de plus terrible dans le football. Il faut d'ailleurs saluer le staff technique qui a conditionné les joueurs de la meilleure des manières selon moi.

     

    L’absence des supporters sera forcément un bémol pour vous qui auriez eu besoin de leur soutien durant ce match de gala ?

    Oui, bien sûr, la fête sera gâchée avec ce huis-clos. Sportivement, c'était probablement la meilleure saison pour les affronter avec leurs résultats en dents de scie, mais pour les supporters, c'est la pire car ils ne peuvent pas être là. Face à Monaco, nous avions vendu toutes nos places en 4h, cette année face à Marseille, nous les aurions vendues en 30 minutes très certainement ! L'équipe aurait préféré jouer devant un stade comble, c'est une évidence, mais cela reste une très belle fête pour le club, la ville de Canet, mais aussi pour le département.

     

    Pour finir, auriez-vous un message en particulier à faire passer à vos fervents supporters ?

    Oui, nous voulions les remercier pour leur soutien qui est indéniable. Tous les messages de soutien nous vont droit au cœur, les joueurs le ressentent aussi. Il faut qu'ils sachent que même s'ils ne seront pas présents physiquement, nous penserons à eux demain soir et ferons tout notre possible pour les rendre fier. Nous voulions remercier également les collectivités, la mairie de Canet, la mairie de Perpignan, le département ainsi que la région pour leur soutien et pour l'organisation d'un tel événement.

     

    Propos recueillis par Romain Caballero pour hommedumatch.fr .