#RCSAASM

  • Ligue 1 – 28ème j. | Les notes de Strasbourg – Monaco (1-0)

    HOMME DU MATCH : FREDERIC GUILBERT (8)  Il était décidément partout. Grand animateur du côté droit strasbourgeois, il a participé au gros match des alsaciens. En étouffant Caio Henrique par un marquage à la culotte tout le long du match, il a maintenu le danger par sa qualité de frappe sur les coups de pied arrêtés mais aussi les longues touches qui semblent être une spécialité chez lui. Et puis sur ce but qu’il est allé chercher tout seul, il perfore complètement l’axe monégasque et conclut d’une frappe imparable à peine effleurée par Lecomte.

     

    RC Strasbourg (3-5-1-1)

     

    Kawashima (6,5) : Les attaquants monégasques étant peu inspiré à la Meinau, il n’a pas eu grand-chose à faire. Toujours concentré et concerné. Un arrêt décisif en fin de première période sur une volée de Ben Yedder.

    Mitrovic (6,5) : Le défenseur a été impérial ce soir avec un impact de tous les instants et une concentration aigüe. Dominant dans les duels aériens, il a laissé très peu d’espaces aux attaquant de Monaco.

    Kone (6,5) : Vif et tonique, il a emboité le pas de son camarade de l’axe. Il a réussi à cadrer les assaults de Volland et venait aussi en soutien de carole sur les montées d’Aguilar. Bon match.

    Carole (6) : Il s’est contenté de défendre sa zone en laissant peu d’espace dans son dos. Touours bien aligné avec sa charnière centrale, il a globalement mis en échec les attaques sur son côté. Moins à l’aise avec l’entrée en jeu de Jovetic.

    Caci (6) : Malgré une technique un peu rustre, il a su prendre le dessus sur Aguilar, tantôt supplée par Carole. Une activité importante pour contenir Diatta en fin de match.

    Djiku (7) : Positionné un cran plus haut suite à la suspension de Sissoko et à l’absence d’Ahoulou, il a bien répondu au défi physique du milieu monégasque. Grâce à son gabarit et une forte détermination, il a gagné pas mal de duels et fait des différences en jaillissant comme il faut.

    Thomasson (6) : Le petit milieu strasbourgeois est besogneux parfois même teigneux. Il a quand même posé beaucoup de soucis aux monégasques par sa technique au-dessus de la moyenne et sa vivacité.

    Liénard (5,5) : En première mi-temps, les observateurs se sont demandé s’il finirait le match. Nerveux et auteur de plusieurs fautes qui ont agacé le banc monégasque, il auarit pu faire taire tout le monde sur une frappe surpuissante légèrement au-dessus de la barre. Il finit le match avec un carton jaune.

    Diallo (6) :  L’ancien Messin n’a pas eu beaucoup d’impact dans ce match. Souvent signalé en position de hors-jeu il a tout de même offert un ballon de but à Thomasson.

     Ajorque (7) : Un gros match de la part du Réunionnais qui a été un véritable poison pour la défense asémiste. Son jeu dos au but et sa conservation de balle ont permis au bloc de rester haut et sa force de percussion à un peu bouger Badiashile et Maripan qui sont des clients pourtant. Auteur d’une belle frappe au 25 mètres bien détourné par Lecomte.

     

    Monaco (3-4-1-2)

     

    Lecomte (5,5) : Un match plutôt bon de sa part, mais il est quand même en retard sur la frappe de Guilbert, qu’il touche à peine. Dommage, jusque-là, il avait brillamment mis en échec les rares tentatives cadrées des Strasbourgeois.

    Sidibé (5) : Titulaire surprise à la place de Disasi, il semble avoir retrouvé de la simplicité dans son jeu et il a su surtout rester concentré. Très peu de déchet dans son jeu, il a eu le mérite de vouloir accélérer un peu le jeu monégasque plutôt grinçant ce soir.

    Badiashile (5) : Comme ses compères de défense, il avait réalisé un match abouti avant le but en fin de match de Guilbert. Pris dans le piège tactique de Thierry Laurey, le pressing strasbourgeois l’a empêché de relancer comme il sait le faire et du coup, a privé l’ASM de sa principale rampe de lancement. Fautif sur le but car il ne sort pas sur Guilbert.

    Maripan (4) : Le défenseur chilien a semblé fébrile. Son jeu au pied a perdu en assurance au fil de la rencontre et il s’en est fallu de peu pour que son équipe se fasse avoir sur l’une de ses erreurs. Des transmissions manquées, des ballons perdus et trop sur le reculoir au lieu de sortir sur le porteur, ce qui amène le but de Guilbert.

    Caio Henrique (5) : Il a montré de la volonté, en essayant de proposer des solutions dans son couloir, mais il s’est contenté des miettes laissées par son vis-à-vis du soir, en la personne de Guilbert. Quelques centres dangereux tout de même, mal négociés par ses attaquants.

    Fofana (4) : L’International espoir est passé au travers de sa rencontre. Peu inspiré et souvent surpris à marcher, on n’a pas reconnu le joueur agressif et tonique des rencontres précédentes. Remplacé par Fabregas à l’heure de jeu.

    Tchouameni (6,5) : Un des rares monégasques ce soir à avoir assumé son statut. Il a récupéré un nombre incalculable de ballon et posé beaucoup de problème au milieu alsacien. Son jeu long a été utile même s’il a rencontré plus déchets que d’habitude.

    Aguilar (5) : Beaucoup de disponibilité, des courses, de la volonté... On commence à connaître Aguilar par cœur. Il n’a pas démérité mais le problème était tactique et Kovac l’a remplacé par Diop à la 65ème pour amener plus de percussion offensive.

    Golovin (4) : Le Russe a quasiment tout manqué ce soir. Pas un grand jour, il n’a jamais sur mettre son équipe dans le bon sens, perdant beaucoup de ballon et manquant d’impact physique. Remplacé par Diatta (67ème), qui a amené de la puissance mais sans succès pour les Monégasques.

    Ben Yedder (5,5) : L’Homme en Bleu de l’ASM était très en colère à la fin de la rencontre. Son équipe s’est procuré trop peu d’occasion et pour un attaquant de sa trempe en sus de la défaite on peu le comprendre. Pourtant très mobile et souvent décroché, il a essayé d’amener le danger devant mais il était trop seul.

    Volland (4) : Un match raté tout simplement. L’Allemand n’y était pas du tout aujourd’hui. Touchant trop peu de ballon et bien marqué, ses compagnons ont eu un mal fou à la trouver. Remplacé par Jovetic à la 65ème.

  • Ligue 1 - 4ème j. | Les notes de Strasbourg - Monaco (2-0)

    Homme du match : Slimani (7) : L’attaquant international algérien a justifié son récent transfert aujourd’hui. Il a pesé de tout son poids sur la défense locale en étant très solide dans son jeu dos au but. Généreux dans les efforts, il profite de 2 erreurs alsaciennes pour marquer à 2 reprises en première mi-temps. Il aurait pu s’offrir un triplé en fin de match mais sa frappe échoue sur la barre avant que Sels ne repousse sa seconde tentative.

    Strasbourg (5-3-2) 

    Sels (6) :Toujours très précieux, le gardien belge du Racing fut encore décisif ce soir. S’il peut sembler un peu coupable sur l’ouverture du score monégasque, il fut par la suite décisif face à Ben Yedder puis Slimani en fin de match.

    Lala (5) :Le latéral alsacien semble quelque peu en dedans en ce moment, à l’image de sa performance de jeudi soir en Europa League. S’il fut souvent recherché sur son côté droit par les siens, il a manqué de justesse dans le dernier geste, notamment dans ses centres. Pour autant, il a eu le sang froid pour transformer le pénalty obtenu par les siens en fin de première période.

    Simakan (6) :Le joueur formé au club continue de grappiller des minutes en ce début de saison et cela lui va plutôt bien. Solide dans les duels, sa puissance et sa vitesse font du bien à l’arrière-garde alsacienne.

    Mitrovic (3) :Le capitaine alsacien aura presque tout raté ce soir. Fautif sur les deux buts, il manque d’abord son intervention devant Sels à la 11èmeminute puis manque son contrôle à la 40èmeminute, ce qui profite deux fois à Slimani. Un peu mieux en seconde période mais cela ne suffit pas pour effacer ses erreurs.

    Djiku (5) :Toujours assez solide dans les duels, le défenseur français fait du bien à la défense alsacienne en ce début de saison. En témoigne son magnifique retour face à Slimani qui se présentait seul face à Sels à la 25èmeminute. Il a par moment tenté d’apporter le surnombre au milieu mais insuffisant pour faire la différence.

    Carole (6) :Le latéral gauche continue d’être l’un des joueurs les plus réguliers pour les strasbourgeois en ce début de saison. Sa performance du jour fut encore très sérieuse et il n’a pas hésité à prendre très régulièrement son couloir offensivement. On peut néanmoins regretter son manque de justesse dans le dernier geste.

    Sissoko (4) : Le milieu international espoirs n’a pas pesé sur le milieu de terrain des siens aujourd’hui. On l’a senti assez régulièrement en retard dans ses interventions et il a eu du mal à faire les bons choix offensivement. Une performance à oublier pour lui.

    Liénard (6) :Le couteau suisse alsacien continue son bon début de saison. Sa débauche d’énergie a encore été précieuse aujourd’hui et c’est lui qui a tenté de prendre le jeu à son compte en l’absence de Martin qui est en partance pour Rennes. Il a fait parler sa qualité de passe notamment sur les longs ballons. Il est également passeur décisif de la tête sur le but de Thomasson.

    Thomasson (5) : Le milieu offensif alsacien a eu du mal à peser sur le jeu de son équipe aujourd’hui. Souvent difficile à trouver, il a été pris en tenaille par la défense monégasque. Un peu mieux en seconde période à l’image de toute son équipe, il est récompensé par ses efforts en égalisant d’un joli plat du pied droit à la 84èmeminute. Remplacé dans la foulée par Bellegarde qui n’a pas eu le temps de peser sur la rencontre.

    Ajorque (4) :L’attaquant réunionnais est dans le dur en ce moment. Si son jeu dos au but s’avère utile, il a du mal à réellement faire jouer son équipe et à se retrouver dans des situations de but.

    Mothiba (3) :Un match très compliqué pour l’attaquant sud-africain cet après-midi. Il a semblé très isolé devant et jamais dans le même mouvement que ses coéquipiers. Même si on sent une envie de bien faire, il connait une période délicate. Espérons du mieux dans les prochaines semaines. Remplacé par Zohi à la mi-temps qui a réalisé une entrée tonitruante, pleine de vitesse et d’envie, jusqu’à sa sortie sur blessure à la 65ème. Da Costa rentre alors à son tour. Dans la lignée de son prédécesseur il a fait parler sa vitesse et sa technique pour donner un second souffle aux siens.

     

    Monaco (3-5-2)

     

    Lecomte (5) :Le gardien international français n’a pas eu d’intervention decisive à réaliser aujourd’hui. Malheureusement pour lui, il ne peut rien faire sur les deux buts encaissés par les siens.

    Maripan (3) :La recrue monégasque n’a pas été très rassurante au sein de la défense à trois concoctée par Jardim. Peut-être à court de forme, il a semblé en difficulté lorsque les alsaciens débordaient dans son dos. Preuve de son match compliqué, il est le l’auteur de la faute sur le pénalty concédé par l’ASM en fin de première mi-temps.

    Badiashile (6) : Le jeune défenseur monégasque a été solide ce soir. Souvent victorieux dans les ballons aériens, on l’a également senti à l’aise dans la première relance avec des passes qui ont souvent cassé les premières lignes adverses.

    Glik (5) :Le capitaine monégasque a vécu une partie controversée. S’il a semblé bien diriger son axe défensif, il n’a pu empêcher son équipe de concéder l’égalisation à deux reprises. On a du mal à retrouver le Glik impassable de la saison du titre.

    Gelson (4) :Positionné dans le couloir droit, on le sent très concentré à défendre son couloir. Malheureusement, cela rend son rendement offensif beaucoup moins bon que la saison passée. Il a semblé en manque d’inspiration et d’énergie pour dérouter la défense locale. Remplacé par Onyekuru en fin de match qui n’a pas pu se mettre en évidence.

    Golovin (5):Le milieu international russe était positionné dans le cœur du jeu au côté de Silva et Dias. Il a fait parler sa technique pour organiser le jeu des siens mais on sent que défensivement il manque un peu d’impact, ce qui pourrait poser souci face aux cadors du championnat.

    Dias (6) :Il a été plutôt intéressant dans son jeu balle au pied et dans sa qualité de percussion. À l’aise techniquement, il a fait mal au milieu alsacien surtout en première période.

    Adrien Silva (5) :Positionné en sentinelle dans le milieu monégasque, on l’a connu plus à l’aise à la récupération la saison dernière. Peut-être en manque de rythme, il est remplacé par Boschilia à la 65èmeminute. Ce dernier, qui a l’habitude de jouer un cran plus haut, a tenté de sonner la révolte pour les siens, sans grand succès.

    Ballo Touré (5) :Positionné sur le flan gauche, il a fait parler sa puissance pour bien tenir son couloir défensivement. Pour le côté offensif, on ne l’a vu qu’à de trop faibles reprises dans le camp alsacien.

    Slimani (7) : Voir ci-dessus.

    Ben Yedder (4) :L’attaquant français n’a pas réalisé une grande partie ce soir. Assez discret dans le jeu, on voit qu’il manque encore d’automatisme au sein de sa nouvelle équipe. Sa partie aurait pu avoir un tout autre visage s’il avait converti son face-à-face avec Sels en fin de première période. Remplacé par Baldé à la 85èmeminute qui n’a pas eu d’occasion à se mettre sous la dent.

     

  • Ligue 1 – 10ème j. | Les notes de Strasbourg - Monaco (2-1)

    Homme du match : Lala (8) : Il sort un centre tout doux tout sucré sur le crâne d'Adrien Thomasson pour l'ouverture du score, puis joue à faire peur à des bonshommes nommés Tielemans et Heinrichs, tout de même. Et en plus il sauve deux buts offerts à Touré et Glik sur corner. La Meineau est clairement devenue son jardin. Lala land.

     

     

    Strasbourg (5-4-1)

     

     

    Sels (7) : Il y a encore quelques semaines, le portier belge côtoyait Thierry Henry chez les Diables Rouges. Insuffisant pour que TH14 puisse espérer un cadeau de bienvenue, sinon un vilain bizutage : Sels a été irréprochable en première période, en s'envolant deux fois dans les cieux alsaciens sur un coup-franc de Jovetic et une mine d'Aholou.

     

    Carole (7) : Le garçon a tellement fait visiter son couloir à Golovin qu'il pourrait faire promoteur immobilier. Et quelle technique !

     

    Martinez (5,5) : Ses relances et son placement ont laissé peu de chances aux attaquants monégasques. Mais les ont-ils seulement saisi ?

     

    Mitrovic (6) : Il a beau être averti dès la première période après une vilaine intervention sur Jovetic et avoir été sous le feu monégasque pendant toute la seconde période, le capitaine Mitrovic n'a pas vraiment semblé inquiété. Grande sérénité du Slave, ou effrayante impuissance offensive des asémistes ? Chacun jugera.

     

    Koné (6) : Il n'avait plus été aligné depuis le choc face à Lyon. Le passage au frigo a été plutôt bien digéré par Lamine Koné, qui s'est occupé de dévorer les passes verticales et les timides appels des Monégasques. Clairement le meilleur central ce soir : Lamine réjoui.

     

    Lala (8) : Voir ci-dessus.

     

    Thomasson (7) : Avant son ouverture du score, on ne l'avait pas trop vu, si ce n'est sur des coups de pied arrêtés relativement bien frappés. Et même si l'ancien Nantais score assez peu, il assurait aux micros de Bein à la mi-temps qu'il fallait encore planter au moins un pion supplémentaire. Le milieu a soif, mais rappelons que c'est aussi un ancien d'Evian.

     

    Sissoko (6,5) : Absolument impressionnant balle aux pieds, en atteste cette percée étouffante en première période, où il élimine deux Monégasques comme on écraserait deux vieux moucherons. Et que dire de ses interventions dans les pieds des joueurs du Rocher. Le jeune crack du soir était bien alsacien.

     

    Corgnet (5,5) : Souvent satisfaisant lorsqu'il apparaît dans le onze strasbourgeois cette saison, Corgnet manque d'un cheveu le 2-0 sur corner après la demi-heure de jeu. A un cheveu d'être satisfaisant, donc. Remplacé par Mothiba, qui a moins de cheveux mais a été encore plus satisfaisant puisqu'il plante le second bonbon après avoir réussi son face-à-face avec Sy.

     

    Gonçalves (6) : Peu souvent utilisé par Thierry Laurey en ce début de saison, Gonçalves a remercier le coach strasbourgeois en se montrant ultra précieux dans la conservation et la projection offensive alsacienne en première période. En outre, c'est lui qui lance Lala pour le contre supersonique à l'origine de l'ouverture du score. Et Laurey remporta le Thierryco. Remplacé par Liénard. 

     

    Da Costa (6) : Il n'a pas marqué, mais n'a pas manqué d'activité et de mobilité. Tout ce qu'on pourrait reprocher aux attaquants de l'ASM ce soir, en somme.

     

     

    Monaco (4-4-2)

     

     

    Sy (3,5) : Seydou Sy n'a pas vraiment gagné des points ce soir. Il n'a pourtant pas eu grand chose à faire, mais a probablement eu la mauvaise idée de manger une choucroute locale bien grasse avec ses gants avant le match. Ce qui explique ses grossières fautes de mains et l'ouverture du score alsacienne notamment.

     

    Henrichs (4,5) : Une montée, puis un hors-jeu, une montée, puis un hors-jeu. Le seul Allemand qui fonce autant pour pas grand chose depuis plusieurs années s'appelle Sebastian Vettel. Mais lui, au moins, il est champion du monde.

     

    Touré (5) : Incontestablement le pilier de la défense monégasque. Toujours propre dans ses relances, il a réussi à museler Nuno Da Costa et aurait dû s'offrir l'égalisation sur corner si Lala n'avait pas sauvé sur sa ligne. Et s'il laisse Mothiba sur le second pion, c'est uniquement parce que Thomasson était également tout seul à droite. Un (petit) Roc sur le Rocher.

     

    Glik (4) : Match plutôt moyen de la part du Polonais, revenu émoussé de la trêve internationale. Comme son copain de charnière, il aurait pu prétendre à l'égalisation sans un sauvetage de Lala et son poteau. Mais toujours les mêmes soucis de rapidité d'exécution et de propreté dans la relance. Sa lenteur massacrante rappelle que son statut de pilier de l'ASM remonte à désormais trois ans. Kamil Glik is the future Andrea Raggi.

     

    Sidibé (4) : Il n'a pas beaucoup transpiré lors du dernier rassemblement des Bleus. Du coup, Djibril avait la pêche et l'a montré en proposant énormément. Le souci, c'est que son pote de couloir s'appelle Golovin. Et vu que ni l'un ni l'autre n'aiment défendre...

     

    Chadli (3,5) : Un Liégeois qui passe mal. En tout cas, les supporters monégasques commencent à avoir assez mal au ventre quand il est balle au pied.

     

    Aholou (3,5) : Généralement, les ex aiment bien faire des misères à leurs anciens clubs. Pas celui-ci. Mise à part un missile détourné par Sels, l'ancien Strasbourgeois a été invisible. Remplacé par Aït-Benasser, beaucoup plus en vue mais arrivé trop tard.

     

    Tielemans (4,5) : Le Belge a passé une soirée très délicate, et a loupé un paquet de passes. Son placement a également été très approximatif et il est directement fautif sur le second but alsacien. Il réduit le score sur penalty, mais le Diable rouge a vécu l'enfer.

     

    Golovin (3) : C'est l'histoire d'un Russe débarqué en France avec des envies de conquête, mais qui finit par se noyer et repartir en retrait. La Bérézina à l'envers.

     

    Jovetic (5,5) : Il est descendu tellement bas pour récupérer les ballons qu'il a disparu. Dommage, parce que sa technique ont pu faire quelques dégâts en début de match, notamment sur son coup-franc stoppé par Sels. Remplacé par Grandsir, venu recevoir un carton de la même couleur que son petit short suite à un coup de crampon sur Gonçalves.

     

    Falcao (4) : Le Colombien était attendu par Thierry Henry. Las, el Tigre a seulement griffé une fois, hors-jeu, avant de se faire museler par la charnière strasbourgeoise et de se blesser à la patte après à peine 35 minutes de jeu. Remplacé, la queue très basse, par Moussa Sylla, tout timide devant la Meineau mais qui vient quand même gratter un penalty en fin de match.