psg

  • Angers - PSG (0-3) : Les notes complètes [Ligue 1 - 33ème j.]

    Homme du match : Mbappé (7.5) : Sans forcer son talent, l'international français a marqué le match de son empreinte en ouvrant le score d'une frappe du gauche après un rush initié par un une-deux avec Hakimi. Plusieurs de ses courses ont mis la défense angevine aux abois. Il aurait pu doubler la mise sur une action qu'il s'est créé grâce à une feinte de corps efficace et a tenté un lob de 30 mètres qui passe de peu au-dessus.

    Angers (3-5-2)

    Mandrea (6.5) : Malgré le fait qu'il ait encaissé trois buts, le portier angevin a encore livré une belle performance. Il s'est interposé à de nombreuses reprises notamment devant Kehrer, Hakimi et Mbappé.

    Traoré (4) : Il a semblé loin sur plusieurs offensives parisiennes. Il est resté statique alors qu'il aurait dû sortir sur l'attaquant et semble couvrir les parisiens sur le troisième but.

    Thomas (5.5) : Bien présent en début de match parce que beaucoup sollicité aussi, il a laissé trop d'espaces aux attaquants parisiens et a, comme l'ensemble de sa défense, été absent sur la plupart des coups de pieds arrêtés adverses, surtout en première mi-temps. Il prend une méchante semelle en fin de match.

    Ebosse (4.5) : Face à une équipe de la qualité du PSG, il a commis trop d'erreurs. Sans faire un mauvais match, son manque de justesse technique a entaché ses quelques interventions défensives.

    Doumbia (6) : Le latéral angevin a été le meilleur défenseur ce soir. Il avait fort à faire face à Hakimi et Di Maria mais s'en sort avec les honneurs. Sans pour autant contenir les attaquants, il s'est montré agressif dans la récupération et a proposé devant comme bien souvent.

    Bamba (4) : Il a été peu mis à contribution en première période puisque beaucoup d'offensives parisiennes passaient de l'autre côté. En seconde, il a pris un peu plus le bouillon laissant des espaces ou se faisant éliminer bien trop facilement.

    Bentaleb (4.5) : Dépassé lui aussi par la qualité adverse, il n'a pas crevé l'écran et a trop joué derrière sans tenter de percer les lignes adverses ou trop peu. Il a été remplacé par Mendy pour les vingt dernières minutes.

    Ounahi (6) : Bien en jambe en début de match et inspiré techniquement, il s'est éteint au fur et à mesure que le match avançait. Il délivre tout de même dans le bon timing une très bonne passe pour Cho, mais son équipier s'est fait reprendre juste avant de frapper. Il a céder sa place à Mangani.

    Fulgini (4.5) : Après la sortie de Boufal, l'attaque angevine reposait en partie sur lui mais mise à part une très bonne passe en profondeur pour Cho en première mi-temps, le contenu de sa partie a été pauvre. Il a été remplacé par Capelle.

    Boufal (non noté) : Très en jambe et meilleur angevin des premières minutes, il a dû sortir sur blessure avant le quart d'heure de jeu suite à une accélération. Son remplaçant, Ninga, n'a pas réussi à se créer d'occasion face aux expérimentés défenseurs adverses.

    Cho (4) : Il a tenté des appels en profondeur mais à la vitesse s'est fait reprendre par Ramos ou Kehrer. Il trouve le poteau sur une frappe des 18 mètres mais dans l'ensemble il a manqué de justesse, de physique et d'expérience face à l'arrière garde parisienne. Jakolis l'a remplacé.

    PSG (3-4-3)

    Navas (6) : Il a connu une soirée relativement tranquille. Il a dû s'employer sur une frappe de Boufal, tôt dans le match, qu'il a dégagé d'une main ferme puis est resté vigilant pour intervenir rapidement dans les pieds de Cho.

    Marquinhos (6) : Dans ce match copieusement dominé par son équipe, il est apparu par moments un peu en deça de son niveau. Néanmoins, il parvient à marquer le troisième but d'une tête seul au second poteau. Il avait déjà eu une opportunité en première période mais n'avait pas cadré sa tête.

    Ramos (6.5) : Auteur du second but parisien, il a laissé quelques largesses dans cette défense à trois notamment au début. En seconde période, tout a paru plus simple. Il a mieux lu le jeu et son expérience a annihilé la plupart des tentatives angevines.

    Kehrer (6.5) : Il a lui aussi une opportunité sur corner d'ouvrir le score mais sa tête est repoussée par Mandrea. Appliqué et concentré, il revient in-extremis sur Cho pour dégager en corner un ballon brûlant.

    Hakimi (6.5) : Il s'est beaucoup porté aux avants postes. Il est à l'origine du premier but parisien en combinant parfaitement avec Mbappé. En seconde période, il a également une occasion de marquer mais sa perçée sur le flant droit est stoppée par le gardien scoiste. Bitshiabu l'a remplacé en fin de match.

    Bernat (5) : Il a été un peu en dessous du niveau de son équipe et n'a pas été très en vue. Pour autant, il s'est souvent acquitté avec réussite des quelques tâches défensives qu'il a dû remplir. Il a cédé sa place à Mendes.

    Danilo (7) : Le portugais a régulé le jeu des parisiens avec brio. Des transversales précises, des passes courtes et rapides pour accélérer le jeu et de longs ballons pour trouver ses attaquants.

    Wijnaldum (5.5) : Légèrement absent du jeu en première période, il s'est montré plus disponible en seconde. Efficace à la récupération ou en relais et avec des passes plus précises, il aurait même pu marquer mais sa frappe lointaine est passée de peu à côté. Il a été remplacé par Gueye pour le dernier quart d'heure.

    Dina-Ebimbe (5) : Il a souvent joué bas en venant récupérer des ballons. Il ne manquait pas d'envie mais plusieurs de ses passes ont été mal ajustées. Il n'a pas été dangereux pour les défenseurs angevins et a été remplacé par Michut qui sera expulsé vingt minutes plus tard suite à un tâcle dangereux sur Thomas.

    Di Maria (6.5) : A l'aise habituellement face à l'équipe angevine, cette soirée n'a pas dérogé à la règle. L'argentin délivre deux passes décisives, deux centres parfaitement exécutés pour Ramos et Marquinhos. Il a laissé sa place à Simons pour les dernières minutes.

    Mbappé (7.5) : Voir ci-dessus.

  • PSG - OM (2-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 32ème j.]

    L'Homme du match : Neymar (7) : Dans un match terne ou personne n'a vraiment été exceptionnel, le Brésilien, bien qu'insupportable par son attitude de gamin nerveux en permanence, a été précieux en marquant un but inspiré bien aidé par un Pau Lopez en panne, et a ensuite été celui qui a le plus pesé sur la défense phocéenne tout en faisant beaucoup d'efforts défensifs.

    PSG (4-3-3)

    Donnaruma (3.5) : Complètement dépassé sur le premier but ou il remet le ballon en jeu, il a continué son oeuvre en deuxième période en sortant de sa surface pour finalement commettre une faute lui évitant de prendre un but ridicule. Vraiment pas au niveau de ses prestations italiennes.

    Nuno Mendes (5) : Des interventions souvent limites, un jaune logique et c'était même le minimum, et dans le jeu peu d'apport vers l'avant et quelques difficultés à contenir le mouvement de Payet sur le côté

    Kimpembe (6) : A l'image de sa saison plutôt réussie, il a fait un match sérieux, autoritaire, et n'a jamais été mis en danger

    Marquinhos (5.5) : Des interventions précieuses dans les quelques moments un peu dangereux du jeu fébrile de l'OM, mais un bien vilain geste sur Payet en fin de match qui aurait du lui valoir d'avoir de l'eau chaude avant les autres à la douche

    Hakimi (6.5) : Un artisan de la victoire des parisiens, car il a été très projeté vers l'avant et avec une conduite de balle irréprochable, tout en faisant défensivement un match de qualité

    Gueye (5.5) : Même s'il n'a pas été audacieux et a joué un peu la sécurité dans la plupart de ses choix (passes courtes en permanence), il a réussi 97 % dde ces dernières et a assuré le minimum

    Verratti (6) : A l'origine du premier but, il a très bien débuté son match, car son rôle au milieu a toujours été important et a assuré une fluidité dans le jeu parisien, puis il a commencé ensuite à faire beaucoup de fautes et a été moins incontestable en seconde période

    Danilo (6) : Toujours aussi peu agréable à voir jouer, tant ses gestes sont peu académiques, il a pourtant fait le job, surtout dans l'impact ou il a démontré une belle autorité

    Neymar (7) : Voir ci-dessus

    MBappe (5.5) : Il a semblé peu concerné, certes il assure son pénalty mais à côté de cela il n'a quasiment jamais cadré, il est sorti en marchant sans jamais avoir donné l'impression d'avoir la tête dans ce match, peut-être est-il déjà passé à autre chose.

    Messi (5.5) : Pesant sur la défense marseillaise, il a beaucoup provoqué, mais il a été très en dessous sur les coups de pieds arrêtés qu'il a jetés, et n'a jamais su trouver les gestes justes une fois dans les 20 derniers mètres

    OM (4-3-3)

    Pau Lopes (4) : Un quart d'heure a suffi à faire regretter les prestations XL de Mandanda ces dernières semaines, puisqu'il sort à l'aveugle pour encaisser un but qui coute cher à l'arrivée

    Luan Peres (4.5) : Trop discret, un peu tendre devant Messi et MBappé, il n'a pas fait de boulette particulière mais n'a pas réussi à se mettre en évidence

    Caleta-Car (7) : Sans la défaite, il aurait été l'homme du match ce soir, car sa prestation ce soir était XXL en défense, avec 100 % de passes réussies, des retours autoritaires dont un superbe à la 74ème dans les pieds d'MBappé, et en plus un but de renard en première période

    Saliba (5) : Il perd un point pour un demi-cheveu puisque la VAR lui refuse un égalisation qui aurait tout changé. Mais défensivement, il a été mis plus en difficulté qu'à son habitude et a eu quelques gestes dangereux avec notamment avec une passe dans l'axe en fin de match très dangereuse

    Rongier (5.5) : Excellent pendant 25 minutes, ou il a encore couru de tous les côtés, il a ensuite ressenti une gêne à la cuisse qu'il a traînée longtemps mais qui l'a rendu moins efficace et plus facile à passer pour les parisiens

    Gueye (5) : Vivace, il a fait quelques choix trop précipités et n'a pas abordé la rencontre avec assez de concentration ce soir

    Kamara (6) : Dans un rôle de plaque tournante, il a ratissé énormément de ballons (109 exactement), et n'a que peu raté ses transmissions avec 95 % de passes réussies. Alors même si défensivement il a parfois été surpris par les accélérations de Neymar et MBappé, il a fait un bon travail

    Guendouzi (4.5) : On ne peut pas lui reprocher sa combativité, il a encore couru sans s'économiser pour ce 48ème match de sa saison ! MAIS, il n'a pas joué juste aujourd'hui, il a été régulièrement à contre-courant du sens du jeu et est un peu passé à côté de son sujet

    Gerson (5) : Excellent depuis quelques mois, il a ce soir été muselé par les placements de grande qualité d'Hakimi et Marquinhos notamment, qui je pense avaient décelé qu'il était devenu un danger important de l'effectif marseillais

    Payet (5.5) : Sans folie, il a tout de même été encore celui par qui sont venus les ballons les plus intéressants ce soir, mais n'a pas réussi à avoir le pep's suffisant pour faire basculer la rencontre

    Under (4.5) : Pas souvent inspiré, il a attiré à lui plusieurs ballons et à su se rendre disponible mais n'a pas su exploiter ces ballons ensuite, un peu timoré dans ses derniers gestes.

  • PSG - Lorient (5-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 30ème j.]

    Homme du Match : Mbappé (9) : Celui qui est actuellement le meilleur attaquant au monde à n'en pas douter a encore enchanté de sa classe cette partie, avec 3 passes décisives et 2 buts, il sait tout faire et ne s'arrête jamais, stratosphérique !

    Paris SG (4-3-3)

    Donnaruma (6) : Impuissant sur le but gag concédé par les parisiens, il a pour le reste eu peu de travail mais à su sortir une belle parade lorsque le PSG a eu un petit coup de mou en seconde période

    Nuno Mendes (7) : De son côté, aucun danger n'a pu vraiment aboutir, il a été solide, excellent dans l'apport offensif et confirme sa place de logique titulaire du onze parisien

    Kimpembe (6) : Solide défensivement, il a eu un geste d'agacement qui lui vaut un jaune et aurait pu valoir plus après le but parisien.

    Marquinhos (5.5) : Difficile de dire s'il est vraiment responsable sur le but, car même s'il tarde à reprendre son appui, la passe d'Hakimi est catastrophique. Mais pour le reste sans être étincelant encore une fois, il a fait le job et notamment réussi un beau retour, à l'horizontale, dans les pieds Lorientais sur une situation dangereuse en deuxième mi-temps.

    Hakimi (4.5) : De belles percées et travail sérieux en première mi-temps, puis cette absence sur une passe en retrait dans l'axe complètement ratée pour Marquinhos, qui donne un but cadeau aux Lorientais, finalement sans conséquence.

    Gueye (6.5) : Régulier tout au long de la rencontre, il a joué avec application, a été discret dans le jeu mais précieux par ses transmissions rapides, et avec 96 % d'entre elles réussies.

    Danilo (6) : Il n'est pas le joueur le plus classe à voir jouer, avec souvent un travail un peu ingrat dans l'entre jeu, mais il a assuré dans tous les compartiments ce soir, avec des transitions fluides offensivement et une présence physique importante pour stopper plusieurs contres lorientais.

    Paredes (Non noté) : Après 42 minutes plutôt appliquées, il a du céder sa place sur blessure à Wijnaldum (4.5) encore en dessous du collectif, avec simplement 26 ballons touchés en 50 minutes et peu d'impact sur le jeu.

    MBappé (9) : Voir ci-dessus

    Neymar (8) : Très inspiré, et d'une rapidité toujours à toute épreuve dans ses décisions, il a ce soir retrouvé un peu de grinta en inscrivant deux buts superbes de lucidité et en étant inspiré dans ses vélléités offensives ou il a fait ce qu'il a voulu

    Messi (7) : Ce n'est pas encore le magicien de Barcelone, mais sur cette rencontre il a joué avec un peu plus d'envie que ce que l'on voit depuis plusieurs mois, et cela a donné des enchainements efficaces et un joli but

    Lorient (4-4-2)

    Dreyer (4.5) : Il n'a pas été capable de repousser la tempête, même si à sa décharge ce n'était pas évident face à l'intelligence de jeu des stars parisiennes

    Le Goff (5.5) : Il a plusieurs fois muselé Messi correctement et a été le défenseur lorientais le plus en place ce soir, même si face à la supériorité adverse, cela n'a pas suffi

    Petrot (4) : Trop tendre, il n'a pas suffisamment inquiété Neymar et Danilo dans l'axe, leur laissant trop de mouvement

    Laporte (5) : Son abnégation et son mordant pour ne jamais lâcher son effort sont plaisantes à voir, il a beaucoup donné mais c'était trop difficile ce soir

    Mendes (4) : Il a regardé MBappé passer, avec dépit, quasiment toute la rencontre, sans démériter dans la volonté de récupérer des ballons et d'aller un peu de l'avant

    Le Fee (6) : Le meilleur Lorientais ce soir, il a provoqué, il a obtenu des fautes, lancé des contres très rapides, un joueur un peu sous-côté de notre championnat

    Abergel (5) : Il n'a pas eu un rôle facile, presque sentinelle devant une défense en souffrance et à la relance pour une attaque dont la mission était très compliquée face à un tel sevrage de ballons, il a joué de manière appliquée mais sans parvenir à se mettre en évidence.

    Monconduit (4) : Offensivement, un des joueurs dangereux de l'effectif Lorientais ce soir, mais des frappes hasardeuses et surtout une perte de balle qui coûte le troisième but qui remet le PSG dans le match

    Ouattara (3.5) : Eteint, il n'a pas été utile dans le jeu ce soir, n'a pas apporté non plus sur les contres parisiens pour récupérer le ballon, un match sans saveur de sa part

    Kone (4.5) : Quelques grosses fautes qui lui valent un carton jaune, des accélérations sur les quelques contres lorientais qui démontrent l'impact qu'il peut avoir car puissant en mouvement, mais rien de concret pour le créditer d'un bon match

    Moffi (6) : Il a eu peu de ballons mais s'est systématiquement montré dangereux quand il lui est parvenu, et marque un but tout en lucidité et au timing parfait sur la bévue des parisiens.

  • Coupe de France – 1/16ème de finale | Les notes de Vannes – Paris SG (0-4)

    Homme du Match : Mbappé (7,5) :  En possession du ballon en première mi-temps, il a eu du mal à respirer, la faute à une défense vannetaise qui s’est organisée en nombre pour l’étouffer. Il commet quelques imprécisions sur des frappes non cadrées (42’),(54’). Toutefois, fidèle à son statut de joueur décisif, il parvient à mener à bien sa montée en profondeur, lancé par Kimpembe, et remporte sans trop de pression son un contre un face à Pétrel (59’). Il double la mise sur une action offensive amorcée par Verratti qui permet la transmission du ballon vers Simons qui se charge de la transmettre en profondeur au buteur parisien qui ne trahira pas la lucidité qu’on lui connaît bien (71’). Et comme jamais deux sans trois, il inscrit un triplé sur un une-deux intelligemment mené dans la surface de réparation adverse (77’). De quoi entamer cette année 2022 en fanfare. 

     

    Vannes (4-3-3)

    Pétrel (5,5) : Malgré le score sévère encaissé, il a su montrer malgré tout de belles choses à l’image de cette parade magnifiquement menée en première mi-temps pour contrer Herrera (22’) qu’il enchaîne avec une sortie pleine de détermination (23’).

    Bérénice (6) : Principalement centré sur son travail défensif en première période où il a su mettre en lumière sa bonne lecture du jeu, il devient force de proposition en deuxième partie de jeu et tente d’apporter autant qu’il peut à la création d’une animation offensive bien que ses efforts n’ont pas complètement portés leurs fruits.

    Lescot (5) : Il commet une négligence de marquage sur Kimpembe qui contribue à l’ouverture du score parisien (29’). Il tente de se rattraper par la suite mais la sentence n’est que plus rude avec 3 buts supplémentaires subis.

    Lavenant (5,5) : Des dégagements et relances effectuées avec propreté et un rendu défensif assez correct.

    Duclovel (5) : Une prestation entachée par des pertes de balles un peu trop répétitives.

    Ngoubou (6) : Un travail sérieux fourni sur le plan défensif  avec quelques retours salvateurs comme celui sur le numéro 7 parisien (20’). Remplacé par Salibur (68’).

    Mama (5,5) : Au regard de l’adversaire du jour, lui au aussi a dû s'investir plus que la norme défensivement avec des actions parfois à la limite de la faute à l’image de son retard défensif sur Herrera (4’) et des actions plus encourageantes comme son contre de Mbappé (33’). Remplacé par Quintin (82’).

    Yobe (5,5) : Un comportement dans le jeu favorable à la prise de contact avec l’adversaire notamment pour la récupération de balle, un engagement positif mais qui doit veiller à être contrôlé à certains moments comme avec ce tacle glissé pour le moins dangereux sur Mendes (35’). Remplacé par Ebrard (82’).

    Daury (4,5) : C’était certainement l'un des joueurs de sa formation sur lequel reposait une grande partie des espoirs. Malheureusement pour lui et son équipe, il n’a pas su produire une prestation à la hauteur des espérances et a manqué de laisser exprimer son football. Des pertes de balles également trop invasives.

    Kouassi (5) : C’est lui qui est à l’origine des rares montées offensives dont celle en première période où il aurait pu tenter d'augmenter ses chances de concrétiser s’il n’avait pas persisté trop longtemps dans le maintien individuel de la possession de balle (19’). Une titularisation marquée par une grande frustration. Remplacé par Henry (62’).

    Persico (4,5) : Un match difficile. Il est quasiment invisible en première mi-temps. En deuxième période il tente un geste acrobatique sur un coup de pied arrêté sans résultats concrets (46’)  ainsi qu’une tentative devant les cages cependant trop prévisible pour le portier parisien (80’). Remplacé par N'Sondé (82’).

     

     

    PSG (4-3-3)

     

    Donnarumma (6) : Placé au chômage technique forcé en première période, il est enfin mis à contribution en seconde période mais s’en sort sans grosse surprise indemne, avec néanmoins une très grosse frayeur en fin de match sur un tir qui peut faire débat sur un éventuel but ou non pour les vannetais (84'). 

    Dagba (6) : Une performance intéressante sur son côté droit avec une belle implication offensive de par ses montées provocantes sur son couloir, facilité en partie par le manque de rigueur défensive de Kouassi au marquage. Un sérieux également notable sur le plan défensif. 

    Kehrer (6) :  Solide dans ses appuis, serein dans ses duels notamment face à Kouassi lors de sa montée en profondeur où il n’a pas cligné d'un œil (19’). Il a également su faire preuve de vivacité dans ses courses (55’). C’est un clean sheet. Remplacé par Bitshiabu (67’). 

    Kimpembe (7) : Il a été à la fois buteur sur corner où il a su percevoir la brèche sur mauvais marquage de Lescot en mettant met la tête à genou et dupe le portier adverse (29’), mais aussi passeur décisif pour Mbappé (71’). Comme à son habitude, il assure une qualité défensive élevée. 

    Mendes (6,5) : Le latéral gauche a réussi à se démarquer au moyen de sa vitesse dans ses judicieux retours défensifs ainsi que ses coups d'accélération utilisés à bon escient dans ses ascensions vers l’avant.  

    Wijnaldum (5) : De la volonté, des efforts à participer à la construction du jeu dans ses placements mais qu’il non malheureusement pour lui pas suffit à produire les effets escomptés à l’image du centre de Mendès mal repris (19’). Remplacé par Ebimbe (62’).

    Herrera (5,5) : Le milieu espagnol à mené son match avec l’idée de tenter de prendre la casquette de finisseur en prenant de dos la défense adverse…sans succès flagrants, que ce soit à titre d’exemple sur la tête enroulée de Kimpembe (65’) ou encore sur le ballon de Verratti (69’). Remplacé par Gharbi (81’).

    Verratti (7) : C’est lui le maître du jeu dans toute la zone centrale du terrain. L’international italien a dicté à la baguette les mouvements et la circulation du ballon avec une lucidité dans ses prises de décisions de transmission de balle incontestable. Une force de caractère et une ténacité appréciable dans sa lutte pour la conservation du ballon qui lui vaudront d’initier l’action décisive qui se conclura par le troisième but parisien signé Mbappé (71’).

    Michut (6) : Beaucoup d'initiatives prises sur le plan offensif et une attitude positive dans sa capacité à se montrer disponible pour apporter des solutions. Il décroche pas mal au milieu du terrain notamment en deuxième partie de première période. A l’approche de la fin du temps réglementaire, il manque de près une tentative qui rencontrera la transversale (84’). Malgré tout, il lui aura peut-être manqué un peu de solidité dans ses appuis pour assurer une meilleure conservation de balle.

    Mbappé (7,5) : Voir ci-dessus.

    Simons (5,5) : On a eu du mal à le voir en première partie de jeu. En deuxième mi-temps, il se montre un peu plus actif dans l’animation offensive où il parvient à délivrer la passe décisive pour Mbappé (71’). Mais en vu de son potentiel, on aurait attendu du mieux dans son engagement et sa capacité à percuter.

  • Coupe de France – 1/32ème de finale | Les notes de Entente Feignies-Aulnoye – Paris SG (0-3)

    Homme du Match : Mbappé (7,5) : Décisif une fois de plus. Il est le finisseur des deux buts parisiens sur trois dont le premier penalty qu’il transforme avec succès (16') et le troisième but qui concrétise à la suite d’une magnifique combinaison entre Simons et Dagba (51'). Il aura tout de même manqué de creuser l'écart a bien des instants mais s’est également illustré de par un altruisme remarquable avec de belles passes réalisées dans zone de vérité adverse ou encore avec le deuxième pénalty qu’il cède à Icardi, sans remords.

     

    Etente Feignies-Aulnoye (4-3-3)

     

    Le Meur (6,5) : malgré les trois buts où il s’incline , dont deux sur penalty où il a d'ailleurs tout de même réussi à lire la trajectoire et toucher la balle pour le premier (16’), le portier ne s’est pas pour autant tourné les pouces. Il a été aux aguets tout au long de la rencontre et a réalisé des arrêts très soignés à l’image de son intervention sur la frappe de Icardi (4’) ou encore de sa double déviation de la tentative de Simons suivi à quelques secondes près de celle face à Paredes (25’). Remplacé par Fernand (56’).

    Marignard (5,5) :  il s’est appliqué dans son rôle de défenseur tout essayant d’aider tant qu’il pouvait ses centraux. De bons contrôles de balles à certains moments. 

    Diedhiou (5) : il s’est distingué dans cette rencontre de par sa capacité à contrer ses adversaires dans leurs progressions offensives (20’), (50’), bien que cela se soit montré insuffisant pour empêcher la formation de la capitale française de prendre l'avantage au score.

    Nahounou (5) : pas toujours serein, son travail défensif dans cette charnière formée avec Diedhiou à été compliqué par les multiples montées offensives des parisiens où ces derniers parvenaient sans trop de difficultés à se défaire du pressing exercé. Remplacé par Courtin (66’).

    Calderara (5,5) : A l’image de ses coéquipiers défensifs, lui aussi a eu la tâche ardue dans la surveillance de sa surface avec des difficultés à s’imposer dans la récupération de balle. Remplacé par Ferreira (60’)

    Obino (4,5) : Il a été peu visible offensivement sans doute en raison de la sollicitation assez importante dans le marquage et le renforcement du bloc défensif nécessité face aux assauts parisiens. Remplacé sur blessure par Lemoine (55’)

    Ouattara (6) : Il a beaucoup donné de par ses courses et sa vitesse pour tenter d’apporter du dynamisme aux initiatives offensives de son équipe. Il parvient notamment à contrer   Mbappé (6’).

    Bensaber (6) : il remporte une course de vitesse face à Icardi (9’). Pour le reste, il a entrepris de participer à la construction du jeu offensif mais à manqué d’impact et de caractère. Remplacé Meunier (66’)

    De Parmentier (6) : il est l’auteur d’un sublime crochet en début de match qui finit hors du terrain (7’). Il a été un acteur important dans l’orientation du jeu de sa formation vers l’avant.

    Sambou (6) : l’attaquant sénégalais ne s’est pas ménagé. Intelligent dans ses appels de balles, il a redoublé d’efforts dans ses montées en profondeur pour apporter le danger dans la surface parisienne mais un manque de percussion lui a fait défaut pour faire la différence.  Il passe notamment à côté d’une opportunité de remonter au score en seconde période sur une tentative cadrée mais manquant de puissance (68’).

    Lachaab (6) : en première période, il fait preuve d'engagement et n’hésite pas à entreprendre à aller au contact de l’adversaire. Quelques bonnes sorties de balles. Toutefois, il aura pêché dans la récupération et la conservation de balles. Il baisse de régime remarquée en deuxième période.

     

    PSG (4-3-3)

     

    Navas (6) : difficile de noter son rendement contenu des rares situations où il a dû être mis à contribution dans la protection de ses filets. Il a néanmoins et sans surprise réussi à intercepter sans difficultés les quelques tentatives adverses.

    Kehrer (6) : Un travail défensif assez sérieux à l’arrière de la surface de jeu parisienne. Il a su user de sa force dans ses duels notamment face à Sambou (86’). 

    Ramos (6) : pour son deuxième match disputé depuis le début de la saison sous les couleurs parisiennes, il a participé à apporter du mouvement dans le jeu avec des relances longues et changements de côtés bien exécutés. Profitant d’une absence de marquage sur lui, il tente même une action offensive sur un retourné acrobatique qui ne verra pas malheureusement pour lui les couleurs des filets (35’). Remplacé par Dagba (46’).

    Kimpembe (7) : une brillante performance défensive dans laquelle il a été capable de mettre en lumière sa capacité à mettre intelligemment son corps en opposition dans ses duels de vitesse. Il s’impose d’ailleurs avec caractère dans son duel aérien contre Sambou (5’). Remplacé par Bitshiabu (75’).

    Diallo (5,5) : il rend une copie correcte avec de bons placements sur son côté gauche. En seconde période, il s’essaye dans la tentative de percée des cages adverses sans succès (71’). 

    Paredes (5,5) : assez actif dans l’entrejeu,  il manque cependant d'efficacité dans ses gestes offensifs à l'image de son coup france mal tiré (11’). Remplacé par Danilo (46’).

    Verratti (6) : l'international italien a été un acteur important dans la circulation de la balle dans l’axe de jeu tout en garantissant un effort défensif notable (25’). Remplacé par Michut (64’).   

    Dina Ebimbe (5) : il a joué un rôle davantage dans la circulation de la balle du côté droit vers l’axe sans être particulièrement dangereux dans ses actions. Remplacé par Gharbi (63’)

    Xavi Simons (7) : le jeune néerlandais a su marquer le match de son empreinte avec un apport indispensable dans la distribution qui plus est juste des ballons. Une belle aptitude à jouer dans les intervalles où il a laissé exprimer toute sa créativité. Il est impliqué à 80% dans le troisième but parisien (51') où il amorce l’attaque avec un appel de balle ingénieux qui fait suivre d’un sublime contrôle de balle qu’il transmet ensuite à Dagba qui la remet sur une passe en retrait à Mbappé qu’il n'a plus qu'à la pousser au fond.   

    Icardi (4) : loin d’avoir été mis en valeur, il peine à se montrer percutant dans ses actions offensifs et décisif dans les quelques occasions qui se sont présentées à lui, la faute à un manque de précision. Le but qu’il inscrit sur penalty grâce à un arrêt dans son élan qui vient déstabiliser le portier adverse (31') est trop juste pour rattraper sa prestation marqué par une carence en efficacité.   

    Mbappé (7,5)Voir ci-dessus.

  • PSG : Pourquoi Sergio Ramos n'a pas joué face à Nice ?

    Alors que le PSG affronte l'OGC Nice ce soir, Sergio Ramos n'est pas présent parmi le 11 titulaire, ni même parmi les remplaçants puisqu'il est tout simplement absent du groupe choisi par Mauricio Pochettino.

    Pour cause, après son premier match sous ses nouvelles couleurs le weekend dernier, Sergio Ramos a tout simplement été mis au repos par son entraîneur qui redoute une rechute si l'ex-international espagnol venait à être sollicité outre-mesure pour son retour sur les terrains après sa blessure.

  • PSG, OM : Un ancien olympien envoie Neymar sur la touche

    Pour Eric Di Meco, Neymar doit démarrer sur le banc des remplaçants. L’ancien défenseur de l’OM estime que Pochettino doit avoir le courage de prendre cette décision vu la forme actuelle de la star brésilienne.

    « Normalement, un mec comme ça devrait pouvoir aller sur le banc. Mais dans le football aujourd’hui, j’ai l’impression que ce n’est plus possible. Qu’on m’explique pourquoi ce n’est pas possible quand tu es Neymar et que tu n’es pas bon et pas concerné de le mettre sur le banc. D’après moi, il n’était pas apte à jouer. Je l’ai trouvé tellement en difficulté sur les accélérations dimanche soir, que pour moi ce n’est pas rationnel. Il ne peut pas jouer au football. Il a un problème physique et quand c’est le cas tu ne mets pas le mec sur le terrain », a déclaré le champion d’Europe 93 sur les ondes de RMC.

  • Paris SG : Neymar revient sur la polémique concernant son avenir avec le Brésil

    Neymar s'est expliqué lors d'un entretien accordé à Red Bull, sur ses propos concernant son ultime participation à la Coupe du monde 2022 de Qatar. La star brésilienne du PSG estime que ses propos ont été mal interprétés.

    "J'ai dit quelque chose, mais les gens l'ont compris différemment. J'ai dit que, oui, ce serait ma dernière Coupe du monde et que je voulais la négocier de la meilleure des manières. Je vais tout donner pour être à 100% car c'est comme si j'ai un match le lendemain, je l'aborde toujours de cette façon. S'il y a un match demain, ce match pour moi, ça sera comme si c'était le dernier de ma vie. Donc, par rapport à la Coupe du monde qui arrive, je pense exactement de la même manière, comme si c'était la dernière pour moi car je ne sais pas ce qu'il peut se passer demain. Quand j'ai dit ça, il y a eu de la controverse, avec des gens qui ont commencé à dire que je voulais arrêter de jouer au football et quitter l'équipe nationale. Les gens l'ont compris complétement différemment. Je voulais simplement dire que j'avais cette mentalité comme si c'était ma dernière. Pourquoi ? Car on ne peut jamais savoir comment les choses vont se passer", a précisé l'Auriverde.

    Si vous repérez une erreur ou une coquille dans cet article, n'hésitez pas à nous le faire savoir par le biais du formulaire de contact accessible au haut de ce site. Nous faisons tout notre possible pour fournir une information claire que ce soit sur le fond ou sur la forme et accordons une importance particulière au ressenti du lecteur et à la facilité de lecture et de navigation.

  • PSG : Jérôme Rothen préfère juger Icardi sur le plan sportif que personnel

    Sans critiquer le comportement d’Icardi après sa bisbille avec sa compagne, l'ancien Parisien Jérôme Rothen a cependant fustigé l'erreur réalisé par le PSG avec le recrutement de l'international argentin.

    « Que Icardi soit absent ou sur le terrain, sa place est en tribunes. Je dis en tribunes car ce joueur quand il est titulaire ce n’est pas terrible. Même dans les efforts. Techniquement et tactiquement, il y a des manques. C'est un énorme investissement, il devait remplacer le mec qui a le plus marqué dans l'histoire du PSG, c'est-à-dire Cavani. Le problème, il est là. Encore une fois, Icardi c’est une erreur de casting et c’est la faute de Leonardo. Pour l’histoire perso, moi je prends un peu de recul, on a vécu dans un vestiaire, bien sûr qu’il y a un impact. On reste des êtres humains », a expliqué le consultant de RMC Sport:

  • PSG : Verratti alerte ses coéquipiers juste après la victoire contre Leipzig

    Lors de la troisième journée de Ligue des Champions, le PSG s’est laborieusement défait de Leipzig (3-2). Pour Marco Verratti, le club de la capitale va devoir vite retrouver un collectif fort.

    "C’est le football d'aujourd'hui. Cela ne suffit pas d’avoir des grands joueurs. Il n’y a que des grands joueurs dans l’équipe, des champions du monde et des joueurs qui ont remporté plusieurs fois la Ligue des Champions. Il y a beaucoup de bonnes équipes. L’équipe qui gagnera la Ligue des Champions sera celle qui aura le meilleur collectif. C’est ça que l’on doit trouver le plus vite possible. Etre encore plus costaud, être mieux avec et sans le ballon. Quand on y arrivera, avec les joueurs que l’on a, ça devrait le faire", a indiqué l'Italien pour beIN Sports.