psg

  • PSG : Jérôme Rothen préfère juger Icardi sur le plan sportif que personnel

    Sans critiquer le comportement d’Icardi après sa bisbille avec sa compagne, l'ancien Parisien Jérôme Rothen a cependant fustigé l'erreur réalisé par le PSG avec le recrutement de l'international argentin.

    « Que Icardi soit absent ou sur le terrain, sa place est en tribunes. Je dis en tribunes car ce joueur quand il est titulaire ce n’est pas terrible. Même dans les efforts. Techniquement et tactiquement, il y a des manques. C'est un énorme investissement, il devait remplacer le mec qui a le plus marqué dans l'histoire du PSG, c'est-à-dire Cavani. Le problème, il est là. Encore une fois, Icardi c’est une erreur de casting et c’est la faute de Leonardo. Pour l’histoire perso, moi je prends un peu de recul, on a vécu dans un vestiaire, bien sûr qu’il y a un impact. On reste des êtres humains », a expliqué le consultant de RMC Sport:

  • PSG : Verratti alerte ses coéquipiers juste après la victoire contre Leipzig

    Lors de la troisième journée de Ligue des Champions, le PSG s’est laborieusement défait de Leipzig (3-2). Pour Marco Verratti, le club de la capitale va devoir vite retrouver un collectif fort.

    "C’est le football d'aujourd'hui. Cela ne suffit pas d’avoir des grands joueurs. Il n’y a que des grands joueurs dans l’équipe, des champions du monde et des joueurs qui ont remporté plusieurs fois la Ligue des Champions. Il y a beaucoup de bonnes équipes. L’équipe qui gagnera la Ligue des Champions sera celle qui aura le meilleur collectif. C’est ça que l’on doit trouver le plus vite possible. Etre encore plus costaud, être mieux avec et sans le ballon. Quand on y arrivera, avec les joueurs que l’on a, ça devrait le faire", a indiqué l'Italien pour beIN Sports.

  • PSG : Jérôme Rothen allume de nouveau Neymar Jr !

    Blessé aux adducteurs, Neymar  rater le match contre le RB Leipzig ce mardi (21h) en Ligue des Champions. Occasion saisie par son éternel détracteur, Jérôme Rothen, pour allumer de nouveau la star du PSG.

    « J’ai envie de croire que le PSG doit réussir sa saison sans Neymar. On revient toujours à la même chose, ce sont les statistiques. Le PSG l’a re-signé très vite. Quand il est au top il fait partie des meilleurs joueurs au monde, mais quand est-il au top ? Quand on n’enchaîne pas les matchs et les minutes, cela joue sur la confiance. Neymar n’est pas à la hauteur. (...) On l’attend en Ligue des Champions et encore une fois, le match où on peut l’attendre il n’est pas là. Le PSG doit s'habituer à jouer des grands matchs, des matchs références sans Neymar. Son remplaçant a tout à gagner », a déclaré l'ex-Parisien, devenu consultant de RMC Sport.

  • PSG : Un ancien Parisien allume Neymar

    Neymar pense que la prochaine Coupe du monde de 2022 pourrait être son dernier. Une sortie maladroite pour l’ancien parisien Jérôme Rothen, devenu consultant de RMC Sport

    « Neymar est un joueur fabuleux quand il est en forme. Le problème, c’est qu’il est dans une mauvaise phase. Et là, c’est une déclaration terrible pour le PSG. Ça manque d’entrain, d’enthousiasme. Quand on lit entre les lignes, le PSG, il s’en fout. Il y a l’amour qu’il a pour le Brésil, pour essayer de gagner une Coupe du monde », a-t-il expliqué.

  • PSG : Luis Fernandez « étonné » par la sortie de la mère de Mbappé

    Mercredi dernier, la mère de Kylian Mbappé a réagi après la sortie de son fils. Une intervention étonnante pour Luis Fernandez, qui estime que l’attaquant du PSG n’avait pas besoin de cette déclaration.

    « Il faut attendre un peu parce que les déclarations du joueur et de la mère empruntent un chemin différent. Cela m'étonne un peu que la mère parle aux médias. Je n'ai pas le souvenir que la mère de Platini ou de grands joueurs se soit exprimée au moment de prendre des décisions. Le gamin a tout. Il va bien, il est bon. Il a une bonne mentalité au PSG et il a eu envie de partir », a réagi l’ancien joueur et entraîneur du PSG sur le média espagnol, Cadena SER.

  • Angers (SCO), PSG : Bonne nouvelle pour les Angevins en vue du match contre les Parisiens !

    Cinq Sud-américains du PSG sont sélectionnés pour disputer les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 le mois prochain. Lionel Messi, Angel Di Maria et Leandro Paredes (Argentine), Marquinhos et Neymar (Brésil) vont donc manquer le match de Ligue 1 entre le PSG et Angers.

    Ils ne pourront pas donc pas être présents pour défier le SCO puisque ce match a été également programmé le 15 octobre, le même jour qu’Argentine-Pérou et Bresil-Uruguay.

  • Ligue 1 - 8ème j. | Les notes de PSG - Montpellier (2-0)

    Homme du match : énorme prestation de l'ancien joueur d'Everton, décisif par son énergie dépensée et ses frappes dont l'une a terminé dans les filets montpellierains. Remplacé par Wijnaldum (81').

    Paris Saint-Germain (4-3-3)

    Navas (6.5) : peu sollicité mais a effectué les bons arrêts quand il le fallait.

    Hakimi (6.5) : tranchant dès l'entame de match sur son côté droit, il n'a pas cessé de percuter et a constamment réussi à atteindre la surface adverse.

    Marquinhos (7) : incroyable de prestance et d'intelligence dans la gestion des un contre un, il n'a jamais été pris à revers.

    Kimpembe (6) : moins époustouflant que son compère brésilien, il n'a neanmoins pas démérité ce soir.

    Diallo (5.5) : peu d'allant offensif, il s'est contenté de bien contenir son couloir. Ce qu'il a assez bien fait au final.

    Herrera (6.5) : une nouvelle fois déterminant dans son abattage au milieu de terrain et des ses frappes qui ont amené le danger à plusieurs reprises. Cède sa place à Rafinha (91').

    Paredes (6) : match tranquille pour l'argentin, qui a régulé le milieu parisien sans en faire beaucoup plus.

    Gueye (8) : voir ci-dessus. 

    Di María (5) : un jour sans pour l'Argentin qui n'a pas été en réussite dans ses prises de valle et ses choix de jeu. De nombreux ballons perdus également. Remplacé par Draxler (88') qui inscrit le deuxième but parisien.

    Mbappé (7) : que de dribbles, que de coups de reins, que de percées balle aux pieds. Il ne lui a manqué que la réussite dans la surface de réparation. Cède sa place à Icardi (88').

    Neymar (5.5) : lui aussi a beaucoup tenté et s'est beaucoup retrouvé dans des positions dangereuses, mais a raté tous ses face à face avec le gardien adverse. Manque total de confiance.

    Montpellier HSC (4-2-3-1)

    Omlin (8) : on ne compte plus le nombre d'arrêts décisifs que le gardien montpelliérain a effectué ce soir. L'artisan du petit score infligé par le PSG au MHSC qui aurait pu être beaucoup plus lourd.

    Sambia (5) : a manqué cruellement de qualité technique dans son apport offensif, mais a fait le job en ce qui concerne l'implication et les efforts fournis sur son côté.

    Thuler (non noté) : sort prématurément sur blessure (26') remplacé par Cozza (5.5) qui a failli surprendre son gardien sur une déviation dangereuse, mais qui aura fait le boulot défensivement.

    Estève (5) : souvent pris dans son dos par la vitesse des attaquants parisiens, il a souffert mais n'a pas pris l'eau.

    Ristic (4.5) : on aurait pu en attendre davantage offensivement, surtout que sur le plan défensif il n'a pas été exempt de tout reproche.

    Chotard (6) : grosse activité à la récupération du ballon. Remplacé par Gioachinni (82').

    Ferri (6) : de belles sorties de balle, il a été la rampe de lancement de son équipe et a donc fait son travail ce soir. Remplacé par Leroy (78').

    Mollet (5) : pas tellement à l'aise lorsqu'il s'agit de jouer sur un côté, il s'est souvent recentré mais n'a pas forcément réussi à trouver sa place. Cède sa place à Makouana (78').

    Savanier (7) : une technique savoureuse, des frappes flottantes et dangereuses, un génie qu'on lui connait dans les passes. Du Téji Savanier en somme.

    Mavididi (6) : beaucoup de percussion sur son côté gauche et une grosse débauche d'énergie. Remplacé par Wahi (78').

    Germain (5) : il ne sent pas assez les coups offensivement et Savanier le lui a reproché. Décevant.

  • PSG : Messi, Neymar, Mbappé... Danel Riolo se lâche totalement !

    Loin d'être emballé par l'association des trois stars au sein de l'attaque du PSG, le journaliste Daniel Riolo a regretté dans l'émission Estelle Midi (RMC) la politique sportive du club parisien :

    « Le problème, c’est de céder à la vente effrénée des médias qui continuent de penser et de raconter qu’empiler des stars et des vedettes sur le papier, ça fait une équipe. Mais ça n’en fera pas une car on a un entraîneur qui est complètement dépassé »

  • Ligue des Champions - 1ère j. | Les notes de FC Bruges - PSG (1-1)

    Lang (7,5): Les artistes n'étaient pas du côté que l'on croyait et l'ailier de bruges en a été la preuve. Partout sur le terrain, il a mystifié l'équipe parisienne par ses dribbles virevoltants et sa justesse de passe. Il se crée toutes les meilleures occasions du club belge et c'est lui qui lance, sur son aile, le passeur décisif Sobol pour l'égalisation de son équipe

    FC Bruges (4-4-1-1)

    Mignolet (5,5): Fautif sur le but parisien, il sera beaucoup mieux par la suite avec des parades vraiment plus sereines

    Mata (4): il prend une accélération de Mbappé sur l'action de l'ouverture et il aura, à chaque fois, des difficultés pour bloquer les dribbleurs parisiens. Offensivement, il tente de combiner avec Sowath, mais il lui manque un peu de justesse pour se montrer interressant

    Hendry (6,5): Solide, toujours bien placé, il fait une bonne prestation ce soir avec en point d'orgue un tacle inextremis pour en lever le ballon des pieds d'Icardi, seul devant Mignolet

    Nsoki (7): il reste trop statique sur le but parisien et il doit couvrir, si Sobol ne le fait pas, le jaillissement d'Herrera. Sinon, le reste de sa prestation est grandiose. Il prend un grand nombre de ballons dans les pieds de ses adversaires et en particulier dans ceux de M'bappé et il annihilera des situations parisiennes dans la surface comme en dehors

    Sobol (6): une petite part de responsabilité, comme Nsoki, sur le but du Paris SG mais cette erreur n'entache en rien sa belle performance du soir. Déja sur le but où, avec Lang, il enrhume Hakimi, il sert ensuite, d'un centre en retrait clinique dans la course de Vanaken, le buteur. Et durant cette partie, il aura quand même des soucis sur les montées d'Hakimi, aura du mal à l'empecher de poser du danger ou de trouver les trois flèches de devant et il devra se pousser dans ses retranchements pour minimiser les tentatives parisiennes par son couloir. Il sera surtout trés fort dans sa présence, ses appels et ses courses pour servir le jeu offensif de son équipe

    Sowah (5): teigneux et tenace dans ses efforts, il n'a pas compté ses courses pour presser et chasser le ballon comme pour faire des appels et mettre en difficulté Diallo mais il lui a vraiment manqué de justesse dans le dernier geste de ses mouvements ou un peu de lucidité dans sa prise de décision finale. Il est remplacé par Maouassa à la 90ème minute

    Rits (5): Au milieu, c'est le plus discret autant offensivement pour trouver ses offensifs que defensivement pour gêner le jeu rapide vers l'avant des parisiens

    Balanta (7): Son jeu physique et rugueux ainsi que son gros volume d'activité ont enormement posé des soucis à Neymar et ses coéquipiers. Il casse le rythme imposé par la rapidité et la vivacité de Neymar ou Messi et consorts et il est pour quelque chose dans la difficulté du PSG à enchainer les grosses occasions. Alors il a fait beaucoup de fautes mais au final, il permet aussi à ses coéquipiers de partir avec le point du match nul

    Lang (7,5): voir haut de page

    Vanaken (7): il fournit un travail considerable pour gêner les relances parisiennes et participe grandement à l'effort defensif mais là où il a été le meilleur, évidemment, c'est offensivement. Juste dans ses passes, costaud physiquement et tranchant dans ses appels, il jaillit dans la surface pour scorer le centre en retrait de Sobol. Il aura été vraiment bon ce soir et dans tous les secteurs de jeu

    De Ketelaere (7): trés fort dos au but, dans le dribble, la conservation du ballon, dans les petits espaces ou entouré par plusieurs adversaires, il a été précieux pour son équipe dans les phases offensifs notamment par sa disponibilité et son jeu avec le ballon. Il est dans toutes les grosses occasions de bruges sauf sur le but où il ne touche pas le ballon mais son appel vers la cage libère l'espace pour le centre en retrait

    Paris SG (4-3-3)

    Navas (7): il ne peut rien sur le but de Vanaken mais il permet à ses coéquipiers de ne pas repartir avec 0 point ce soir avec de gros arrêts dans la partie

    Hakimi (4,5): interessant offensivement avec des montées tranchantes qui lui ont permis d'adresser des centres, de trouver des espaces par la passe ou en faisant écarter la défense adverse mais il pêche trop défensivement où il se fait éliminer trop facilement par Lang ou Sobol, entre autres. Déja sur le but, il saute sur une combinaison entre Lang et Sobol et il ne parviendra pas à revenir sur le dernier avant qu'il ne centre et trouve son buteur. Et toute la partie, il prendra l'eau face à la vitesse, la technique et la detemination de Lang

    Marquinhos (5): il a eu des difficultés à contenir tous les déplacements des offensifs de bruges où il semble manquer de communication avec ses milieux pour le marquage des adversaires. Il réussit des bonnes interventions mais dans l'ensemble et avec la multiplication des offensives brugeoises, il prend plus l'eau qu'autre chose. Prestation moyenne

    Kimpembe (5): il part souvent à l'abordage pour aller chercher des ballons plus haut que la ligne de la defense et laisse des espaces. Il trouve du répondant physique et dans l'envie contre des brugeois décomplexés. Le champion du monde 2018 a été mis en difficulté toute la partie

    Diallo (4): inoffensif offensivement, trop tendre dans ses duels et souvent pris par la vitesse de ses adversaires, il passe clairement à côté de son match. Il est remplacé par Mendes à la 75ème qui va créer deux grosses occasions en 15 minutes

    Herrera (6,5): il fait un gros match. Il marque sur un service en retrait de Mbappé et il est important au milieu car il combine beaucoup avec ses joueurs offensifs pour participer souvent aux situations parisiennes. Il récupère déja des ballons en amont et il intervient en défense sur plusieurs situations de bruges même s'il sera trop passif au départ de l'action qui amènera au but de l'égalisation des belges

    Paredes (3,5): il est complètement dépassé dans ce match et il passe trés proche de la correctionnelle sur une faute, pas loin de la position de dernier défenseur, sur De Ketelaere puis sur le but belge, c'est le principal responsable tant sa passivité est criante. Et dans les 45 minutes qu'il jouera, il sera transparent. Il est remplacé à la pause par Danilo (5): il apporte un peu plus de serenité défensive que pouvait apporter Paredes, surtout car les joueurs de bruges commencent à fatiguer de leurs efforts intensifs. Il s'interpose sur plusieurs situations mais au milieu, il fait des erreurs dans la relance et dans le jeu

    Wijnaldum (4): On le voit assez peu et il manque de rudesse dans ses interventions et ses mouvements pour porter le ballon vers l'avant. Il se fait bouger par ses adversaires et ne réagit pas beaucoup. Il est remplacé à la pause par Draxler (2,5): encore plus transparent. On se rend même pas compte de sa présence sur le terrain

    Messi (4,5): Par moment, il réalise quelques mouvements et gestes de génie comme cette belle frappe qu'il envoie sur la transversale de Mignolet ainsi que quelques beaux enchainements avec la balle et des belles combinaisons avec Mbappé et Neymar mais c'est trop sporadiques. Parfois, il s'oublie un peu sur le terrain se positionnant trop loin de ses deux compères d'attaque. Il est peu inspiré sur plusieurs occasions, comme ce ballon qu'il reçoit de Nuno mendes qu'il envoie en tribune, ou sur les coups de pied arrêtés qu'il tire habituellement trés bien. Ce soir, c'est plutôt insuffisant

    Mbappé (7): Le meilleur parisien. Il est en jambes et fait des différences sur le terrain par sa vitesse et son envie sur le terrain. Il sera passeur décisif sur le but d'herrera aprés un grosse accélérations face à Mata et un beau centre en retrait. Il sort blessé à la 51ème minute, remplacé par Icardi

    Neymar (4): Quand il arrive à prendre de la vitesse, il se heurte à Balanta, Nsoki et leurs coéquipiers. Il a du mal à se mettre en évidence dans ce match, à faire des différences, se contentant d'allumer quelques mèches par-ci par-là vite éteintes par ses adversaires. Il doit hausser son niveau de jeu

     

    Chardin Jean-Christophe

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Ligue 1 - 3ème j. | Les notes de Brest - PSG (2-4)

    L'Homme du Match : Hakimi (8) : Toujours au bon endroit, il a une vivacité de déplacement et une vision du jeu qui en font une arme offensive de premier choix, dans ce match où il n'a pas eu trop de travail défensif. A noter une passe décisive parfaite pour Di Maria en fin de rencontre

    Brest (4-2-3-1)

    Bizot (4) : Il a d'abord été décisif à plusieurs reprises des deux poings, mais il est surpris sur le deuxième but par une tête de MBappé qu'il n'a pas vu arriver, puis il est coupable sur le but de Gueye ou il semble pouvoir normalement lire la trajectoire sur cette frappe pas particulièrement puissante.

    Uronen (3.5) : Que ce fut difficile pour lui, complètement dominé par Hakimi toute la rencontre, il a touché seulement 23 ballons malgré la multitude d'attaques parisiennes et n'aura jamais réussi à s'imposer défensivement

    Brassier (4.5) : Autoritaire, il a tenté plusieurs fois de s'interposer, avec plus ou moins de succès lors des échanges rapides entre les attaquants parisiens, mais il a globalement souffert notamment devant les choix rapides de Wijnaldum

    Chardonnet (6) : De loin le défenseur le plus costaud ce soir, il a été totalement à la hauteur du duel, interceptant plusieurs ballons avec autorité.

    Pierre-Gabriel (5) : Soirée très en dents de scie pour le défenseur brestois qui a parfois été utile sur des relances précises et verticales, n'hésitant pas à apporter même son soutien numérique devant, mais a aussi eu beaucoup de déchets et a eu du mal à contenir MBappé, pourtant moyen ce soir.

    MBock (5) : Moins de 20 ballons touchés, il n'a pas trouvé sa place dans le schéma de contres des Brestois, mais il a par contre été précieux défensivement ou il a souvent été celui qui est venu stopper les offensives parisiennes.

    Belkebla (4.5) : Discret dans le jeu, il a tout de même touché pas mal de ballons dans la  construction vers l'avant et a délivré plusieurs ballons précis en direction de ses attaquants

    Cardona (5) : Il est toujours important dans le jeu brestois, mais a été discret ce soir, sans perdre beaucoup de ballons.

    Faivre (7) : Rien que pour son geste sublime sur le but brestois, une talonnade visionnaire en mouvement pour Honorat, car après cela on ne l'a plus beaucoup vu jusqu'à la 84ème minute et une passe décisive de plus pour Mounié

    Honorat (8) : Quel match plein ce soir de sa part, il a été dans tous les bons coups, est venu très haut à la récupération et a fait souffrir Diallo, il marque avec lucidité et aurait pu faire marquer Pierre-Gabriel après une superbe action

    Mounie (5.5) : Longtemps très discret, il n'a pas eu beaucoup de ballons forcément avec l'adversaire du jour, mais après plusieurs maladresses balle au pied il a réussi à glisser un caviar de Faivre au fond des filets.

    PSG (4-3-3)

    Navas (5) : Plusieurs interventions décisives qui sauvent les siens ce soir, mais il encaisse tout de même deux buts, dont le premier sur lequel son plongeon n'est pas maîtrisé et laisse filer le ballon sous son bras.

    Diallo (4.5) : Aussi intéressant en projection offensive que limité en défense ce soir, il a tout de même très mal contenu les assauts de Honorat

    Kimpembé (6) : Puissant dans ses interventions et souvent décisif derrière, il a tout de même parfois un peu souffert devant la vivacité de Faivre notamment, mais il a été aussi un métronome à la relance avec 97 % de passes réussies

    Kehrer (5) : Il a touché plus de 110 ballons, toujours précisément transmis (97 %), mais malgré cela il a été un peu juste sur l'autorité défensive, trop tendre souvent sur les Brestois

    Hakimi (8) : Voir ci-dessus

    Verratti (6.5) : Encore un peu de déchet pour lui qui reprenait ce soir, mais une activité de tous les instants et énormément de ballons redistribués dans le bon tempo encore.

    Herrera (6.5) : Beaucoup d'intensité mise de sa part dans le jeu, de nombreux ballons récupérés, il fait un sacré début de saison et pourrait avoir au final un peu plus de temps de jeu qu'on ne pouvait s'y attendre avec ce mercato

    Gueye (7) : Lucide, omniprésent au milieu de terrain ou il a été la plaque tournante du jeu, il conclut en plus par une superbe frappe, aidé par le peu d'inspiration du gardien Brestois pour la voir finir au fond.

    Wijnaldum (4.5) : Une redistribution rapide et fluide intéressante pendant la première demie-heure, mais il s'est ensuite complètement éteint et n'a pas eu le rendement attendu

    MBappé (6) : Sans être étincelant et avec plus de déchet dans ses choix que son potentiel ne le laisse espérer, il met un but important et a été le plus actif malgré tout devant, mais il perd un ballon qui mène un but en première période.

    Icardi (3.5) : Quand en jouant au PSG tu touches 22 ballons en 85 minutes face à Brest, il y a des questions à se poser, il a été totalement inexistant ce soir