Paris Saint-Germain

  • PSG, Fiorentina : Un transfert bouclé avec le club italien !

    C'est un transfert qui restera dans les mémoires des supporters du PSG et qui marquera le mercato 2020.

    La direction de la Fiorentina aurait trouvé un accord avec les représentants du capitaine du PSG, Thiago Silva, lors de ce mercato d’été selon les informations du Corriere dello Sport.

    Le défenseur parisien devrait toucher un salaire de 4 millions d'euros net par saison pendant deux ans toujours selon le quotidien sportif.

    Le futur ex-capitaine du Paris Saint-Germain quitte ainsi son nouveau club de cœur par la grande porte et se donne un ultime défi européen.

  • 🔥 PSG, Barça : Areola et Rico non conservés, Leonardo fonce sur ce brésilien !

    La direction du PSG serait en train de préparer une offre pour le gardien de but du FC Barcelone, Neto, en prévision du prochain mercato d’été selon les informations de Sport.

    Les responsables parisiens ne veulent pas conserver les deux portiers ; Sergio Rico et Alphonse Areola. Un remplaçant devra être trouvé pour ces deux départs programmés.

  • Ligue des Champions – 2ème j. | Les notes de Galatasaray – PSG (0-1)

    Homme du match : Verratti (7) : dès son premier ballon il délivre une magnifique passe vers Di Maria qui me peut conclure. Il a annoncé la couleur dès le début avec sa qualité de passes et sa vision du jeu unique. En organisateur au milieu, il a délivré de bonnes passes vers ses attaquants. Il est d'ailleurs à l'origine du but d'Icardi puisque c'est lui qui donne, d'une inspiration géniale, le ballon à Sarabia dans le bon tempo. Dans le reste du match, il a réussi à garder des ballons qui ont été bénéfique pour le PSG. Sa précision et sa qualité technique le font briller au milieu et il semble toujours supérieur à ses adversaires.

    Galatasaray (5-3-2)

    Muslera (6) : très présent en début de match, il sort deux fois dans les pieds d'Icardi de manière décisive et repousse d'un arrêt réflexe une frappe de Di Maria, tout cela dans le premier quart d'heure. Dans la suite du match, il a continué à performer, en repoussant tour à tour les tentatives parisiennes. Il a encore remporté un face à face contre Di Maria, et s'est montré imposant dans ses sorties aériennes.  

    Donk (4,5) :  il était le troisième défenseur central de la soirée. Il n'a pas réussi à organiser le jeu comme il l'aurait certainement souhaité et il s'est contenté de défendre face aux parisiens. Il a eu du mal à anticiper les déplacements de Mbappé ou de Choupo-Moting lorsqu'ils sont entrés. 

    Luyindama (6,5) : match costaud de sa part lui qui a réussi à imposer son physique face à Di Maria en première période. Il a repoussé à lui seul la quasi-totalité des offensives parisiennes. Un véritable roc qui impose de son physique hors norme. Même Icardi en a fait les frais à plusieurs reprises. En seconde il est resté impartial et a repoussé nombres d'attaques parisiennes.

    Marcao (5) : lui a ainsi vécu une première période plutôt tranquille. La méforme d'Icardi et l'impressionnante performance de son coéquipier Luyindama lui a permis de ne jamais se fatiguer. Il est en retard sur Sarabia sur le but d'Icardi. Alors qu'il menait un match tranquille, il vient faire une grosse faute sur Herrera en fin de match qui lui vaut un carton jaune.

    Nagatomo (5) : l'international japonais a joué haut sur le terrain dans ce sytème de 3-5-2 en phase en phase offensive mais il s'est exposé aux contre-attaques parisiennes à plusieurs reprises et a souffert. Il a réussi à passer Meunier à plusieurs reprises mais n'a pas eu de réussites sur ses centres, alors qu'il semblait pouvoir mieux fair parfois. Il est remplacé en fin de match par le Turc Bayram

    Mariano (4,5) : il a eu du mal à se placer sur le terrain et a mal jugé le placement de Di Maria. Il n'a pas non plus été en réussite dans le secteur défensif et s'est projeté trop peu de fois. 

    N'Zonzi (5) : le français a été discret en première période. Il a certes réussi à récupérer quelques ballons et essayé de se projeter de l'avant plusieurs fois mais il a été asphyxié par le milieu parisien. En seconde, cela avait mieux démarré pour lui. Précis dans ses transmissions et une activité importante, son équipe a été trop vite dominé dans cette période et il n'a pas pu apporté ses qualités. 

    Seri (5,5) : l'ancien niçois a été absent de ce début de match. Très peu en vu dans le premier quart d'heure, il a souffert de la grosse activité du milieu de terrain parisien. En revanche à la 18', d'un coup d'éclat il a failli ouvrir le score après un relais avec Babel où il voit sa frappe frôlé le poteau gauche de Navas. En seconde mi temps, on a retrouvé le "vrai" Seri, des prises de balles intéressantes, des récupérations importantes et une projection impressionnante, il s'est transformé pour se montrer sous son meilleur visage. 

    Babel (4,5) : beaucoup d'activité pour lui en première période mais souvent dans le vide. Il a beaucoup couru après le ballon devant et a réalisé plusieurs fautes sur Kimpembe notamment. Un peu trop individualiste, il aurait pu offrir de bons ballons à ses partenaires de l'attaque qui auraient pu s'avérer dangereux pour le PSG. Il est remplacé par Andone à la 64'. Il a couru, s'est donné mais les ballons qu'il a reçu étaient souvent injouables.

    Belhanda (4) : très peu en vu en première mi-temps, il n'a pas réussi à montrer ses qualités techniques. En seconde, il a retiré le masque qu'il avait sur la tête mais cela n'a pas suffit pour qu'on le voit sur la pelouse. Il a certes essayé de remonter les ballons mais c'était trop peu pour un joueur de son calibre. Il est donc logiquement remplacé par Feghouli à la 62'. Il a plus apporté que son coéquipier mais la domination parisienne de la fin du match ne lui a pas permis d'être décisif.

    Falcao (3,5) : l'ancien monégasque a vécu un match très compliqué ce soir face à la défense centrale parisienne. En dessous physiquement du roc Kimpembe, trop souvent rattrapé par les anticipations de Thiago Silva, El Tigre a été transparent. En seconde, il a décroché et s'est montré plus en forme dans ses déplacements. Il a touché plus de ballons qu'il a réussi à bonifier souvent. Mais sa première période a vraiment fait tâche dans sa performance globale.

    Paris Saint-Germain (4-3-3)

    Navas (4,5) : s'il n'a rien eu à faire en première période, son jeu au pied n'a pas été rassurant ce soir. En deuxième mi temps il a eu plusieurs sorties à réaliser, mais il n'a jamais réussi à capter les ballons ce qui ne fut pas rassurant pour sa défense.

    Silva (6,5) : très bon dans l'anticipation ce soir, comme souvent, Thiago Silva a très peu été gêné par les attaquants de Galatasaray. Il fait preuve d'une sérénité impressionnante, qui fait de lui le patron de cette défense.

    Kimpembe (6) : très solide, il s'est chargé du marquage sur Falcao et a réussi à contenir l'ancien monégasque. Il a essayé d'apporter le surnombre en portant en coupant les lignes adverses balle au pied. Imposant physiquement, ses interventions ont été autoritaires mais maitrisées.

    Bernat (4) : peu en vu en première période, il n'a pas profité du couloir pourtant laissé libre à plusieurs reprises par Mariano. Moins en jambe que ces derniers temps, il parait subir un contre coup physique. 

    Meunier (5) : très offensif, il s'est appliqué sur ses centres, chose qu'il avait du mal à faire ces derniers temps. Il a posé beaucoup de problèmes à Nagatomo sur le coté droit. En seconde mi temps il a été trop peu utilisé et on l'a beaucoup moins vu. 

    Marquinhos (5) : le Brésilien a été moins performant que ces dernier temps ce soir. Des transmissions imprécises parfois, il était moins dans le rythme que ses partenaires en première période. En seconde il s'est remis en jambe, à récupérer des ballons. Il a aussi gagné ses duels aériens.

    Gueye (6) : beaucoup d'activité, comme souvent, dans le milieu de terrain. Il a récupéré des ballons cruciaux et s'est projeté de l'avant, s'essayant même à la frappe en première période. Son omniprésence a encore été décisive pour lui, qui réalise son septième clean-sheet en autant de match joués. 

    Verratti (7) : voir ci-dessus.

    Di Maria (5) : deux frappes qui obligent Muslera à la parade dans le premier quart d'heure, Di Maria donnait directement le ton. Il a toutefois péché dans la finition, à l'image de ce face à face manqué à la 51'. Moins inspiré que lors de ses derniers (excellents) matchs, il n'a pas fait la différence que cela soit par ses passes ou ses prises d'initiatives solitaires. Il écope d'un carton jaune en fin de match. En manque de finition, il est remplacé par Herrera dans les dix dernières minutes du match.

    Sarabia (5) : il a beaucoup décroché pour laissé libre le coté droit à Meunier. Ensuite, il a eu du déchet technique peu rassurant à ce niveau. Lucide, il délivre une passe plus que décisive à Icardi sur le premier but parisien. Peu inspiré par la suite, il est remplacé à vingt minutes de la fin par Choupo-Moting. Son entrée a fait du bien à Paris puisqu'il a réussi à combiner avec Mbappé à plusieurs reprises et il a fait des efforts défensifs importants. Il s'est aussi essayé plusieurs fois à la frappe, sans réussite.

    Icardi (5) : il a reçu un carton jaune rapidement dans ce match alors qu'il paraissait en jambes. Ensuite il a réussi à remporter certains duels aériens mais a été trop souvent en retard dans la surface de réparation. Peu actif, il manquait clairement de rythme dans ce match. En seconde période sur son premier ballon, il a plus qu'à finir dans le but vide pour ouvrir le score, en véritable renard des surfaces. Un but qui vient sauvé une performance plus que moyenne, en deçà de ses réelles qualités. Toujours discret par la suite, il est remplacé, comme annoncé par Tuchel, par Mbappé à la 61'. On a bien vu qu'il revenait tout juste à la compétition. Il n'a pas fait de courses comme il en a l'habitude avec la tête baissée, pas de crochets dévastateurs ni de frappes puissantes, il s'est contenté de retrouver ses marques sur le rectangle vert.

     

    Nathan Themines.

  • Ligue 1 – 7ème j. | Les notes de PSG – Reims (0-2)

    Homme du match : Foket (6,5) : il était celui qui devait passer une soirée compliqué. Ce n'en fut rien. Au marquage de Neymar, il a pourtant réussi à gérer son match. Heureusement pour lui le Brésilien est allé faire des misères dans l'axe du terrain et il a du se confronter à Kurzawa. Il a réussi à repousser et retenir à maintes reprises le latéral français. Interessant aussi offensivement, il n'a pas hésité à monter et a souvent combiné avec Cafaro à droite. Pour venir couronner son match de grande qualité, il délivre une passe décisive à Dia en fin de match.  

    Paris Saint-Germain (4-3-3)

    Navas (5) : très peu sollicité en première période, il a tout de même encaissé un but. Il avait pourtant bien anticipé et avait réussi à repousser le ballon sur le poteau mais ce ne fut pas suffisant. Il a ensuite repoussé un ou deux ballons dans le match mais il n'a pas été inquiété plus que ça dans le match. Sauvé par son poteau sur une frappe d'Ondin en fin de match. Il ne peut rien faire non plus sur le dernier but. 

    Diallo (5) : il a joué haut sur le terrain pour donner du rythme au jeu parisien. En défense, c'est son partenaire qui s'est chargé du marquage et il n'a donc pas été très sollicité. En seconde il s'est retrouvé plusieurs fois au marquage de Dia lorsqu'il est entré. Il réalise d'ailleurs un formidable retour sur ce dernier à la 91'. Il oublie toutefois ce même Dia sur le dernier but rémois dans son dos.

    Kimpembe (5) : le capitaine du soir a été très costaud et dur. Au duel avec Donis, ils se sont livrés un véritable combat, souvent remporté par un Kimpembe retrouvé. Dans son jeu aérien aussi il a été impérial. En seconde ce fut à son tour de connaître un match tranquille suite à l'activité défensive de Diallo.

    Mbe Soh (3) : dans un poste qu'il découvrait ce soir avec l'équipe première du PSG, lui le défenseur central de formation, il est apparu en difficulté dans ce couloir. Jamais dans la prise de risque offensivement, toutes ses passes ont été en retrait. Il est aussi fautif sur le premier but rémois en laissant trop de facilité à Kamara de placer sa tête. Match sans pour lui ce soir qui n'aura pas réussi à son nouveau poste. Il est remplacé par Meunier à la 59'. 

    Kurzawa (2,5) : il était titularisé ce soir au poste de latéral gauche et ce fut encore un match compliqué pour lui. Peu inspiré offensivement, il a trop souvent buté sur Foket. Il n'a réalisé aucun centre dans le premier acte. Toujours très peu en réussite en seconde, il est tardivement remplacé par Marquinhos à la 66'. 

    Herrera (4,5) : le milieu espagnol est souvent venu pour aider Mbe Soh sur le coté droit offensivement. Il a essayé de mettre du rythme parfois mais le manque de solutions autour de lui l'a empêché d'évoluer de l'avant. 

    Bernat (4,5) : lui qui était à un très au niveau ces derniers temps a eu plus de mal dans ce poste de milieu de terrain. Souvent en retard, il écope même un carton jaune à la 47' pour un tacle en retard. Il a eu beaucoup de mal dans ce poste de milieu de terrain. En fin de match il est repassé arrière gauche mais il n'a pas su apporter ce qu'il sait faire. 

    Paredes (2,5) : sa dernière titularisation sous les couleurs du PSG en compétition officielle datait du dernier match de la saison dernière face à... Reims! Ce soir, hormis une frappe en début de match qui a frôlé le poteau des cages de Reims, le milieu argentin a été transparent, en première mi temps notamment. La seconde période fut un copié/collé de la première, totalement absent et peu inspiré.

    Sarabia (4,5) : toujours dans un style combatif et teigneux très espagnol, il a apporté défensivement et a récupéré des ballons importants. En revanche offensivement, il a eu trop de déchets techniques et cela a posé des problèmes à l'attaque parisienne. Il nia jamais réussi à combiner avec Meunier lorsque ce dernier est rentré.

    Neymar (5) : s'il est apparu comme l'unique arme offensive jusqu'à l'entrée de Di Maria, Neymar a réussi à donner du rythme aux offensives parisiennes. Souvent pris par deux ou trois défenseurs rémois, il a souvent été vite pris et n'a pas vraiment pu montrer toute sa classe en première période. En seconde mi temps il a essayé de faire la différence à plusieurs reprises parfois en étant même dans l'excès.

    Choupo-Moting (non noté) : absent de ce début de match, il a essayé de combiner avec ses partenaires et notamment Neymar. Mais son match a été trop faible. Il est sorti sur blessure avec une gêne aux côtes. Remplacé par Di Maria (5,5) qui lui a fait une différence dès son entrée en jeu, puisqu'il a obligé le portier adverse à la parade dès son premier ballon à la 44'. En seconde période il a dès le départ essayé de mettre du rythme et redonner des couleurs au jeu parisien. Sans réussite.

    Stade de Reims (4-4-2)

    Rajkovic (5,5) : il a été important dans ses cages avec des interventions rassurantes et maîtrisées. L'international serbe a aussi essayé de relancer à la main ce soir pour faire jouer ses partenaires. Ses relances aux pieds ont aussi été d'une grande qualité. 

    Abdelhamid (5,5) : première mi temps plus que tranquille pour lui, qui n'a jamais été inquiété par Choupo-Moting. Dans le jeu aérien aussi il a été précieux. Il aurait pu faire le break pour son équipe à la 42' sur une tête trop croisée ou il pouvait certainement mieux faire. En seconde il a vu passer tour à tour Neymar ou Di Maria sans jamais broncher et en restant concentré.

    Disasi (6) : lui aussi a eu une première période plus que tranquille, même s'il a tourné de la tête lorsque Neymar est venu de son côté. Également pris à plusieurs reprise dans son dos par des ballons longs, ces derniers n'ont jamais été fatals. En seconde période il a élevé son niveau de jeu. Très bon dans l'anticipation, solide dans les duels et interessants dans ses interventions, le jeune défenseur rémois a été étincelants.

    Foket (6,5) : voir ci-dessus.

    N'Clomande (5) : trop peu gêné par Mbe Soh ou Sarabia sur son coté, il n'a pas non plus apporté offensivement dans le premier acte. Sentant un Mbe Soh fragile ce soir, il a joué plus haut en seconde période pour apporter du soutien. 

    Chevalerin (5) : un peu plus discret au milieu, il s'est tout de même projeté dès qu'il l'a pu pour apporter le surnombre. Placé en sentinelle, il a réussi à gérer les déplacements d'Herrera ou de Bernat. 

    Munetsi (5,5) : le milieu zimbabwéen a fait preuve d'un gros volume de jeu. Omniprésent au milieu, il a récupéré des ballons importants et a su dynamiser le jeu reimois. C'est d'ailleurs lui qui distille un caviar à Kamara sur le premier but rémois. Une activité impressionnante au milieu de terrain qui aura eu le mérite de plonger Paredes dans une ombre dont il n'est jamais sorti.

    Kamara (5,5) : alors qu'il était peu en réussite ce soir sur ses derniers gestes, c'est lui qui vient ouvrir le score à la 29' d'une remarquable tête. Dans le reste du match il a fourni des efforts conséquents mais n'a jamais eu la possibilité de se montrer offensivement. Il est remplacé dans les dernières minutes du match par Doumbia.

    Cafaro (5,5) : leader technique de cette attaque reimoise, il a réussi à démontrer cette qualité de son jeu ce soir. Face à un Kurzawa pas toujours inspiré offensivement, il a provoqué et pu donner des bons ballons à ses attaquants.

    Mbuku (6) : un peu trop isolé ce soir, le jeune reimois a essayé certes de faire la différence mais ce fut compliqué pour lui. En électron libre au milieu suite au non-match de Paredes, il a ébloui de sa classe technique et de ses vifs déplacements. Peu en vue en début de seconde période, il est remplacé par Dia à la 61'. Sur une action formidablement menée et bien préparée, il vient inscrire le second but du match d'une retournée splendide.

    Donis (6,5) : son jeu de vitesse à poser quelques problèmes à Kimpembe. Auteur d'une première mi temps convaincante, il a toutefois pris un carton jaune plus qu'évitable avec un geste d'humeur. Il a énormément travaillé pour ses partenaires, avec des courses et des efforts innombrables, à la récupération tout comme dans ses appels. Il est remplacé par Oudin en fin de match. La révélation de la saison dernière a trouvé le poteau sur l’un de ses premiers ballons.

    Nathan Themines.

  • Ligue 1 – 6ème j. | Les notes de OL – PSG (0-1)

    Homme du match : Neymar (7) : lui aussi a posé beaucoup de problème à la défense lyonnaise. Sa qualité technique hors pair fait que les lyonnais essaient toujours d'empêcher les transmissions en sa direction. Il s'est essayé plusieurs fois à la frappe sans réussite, même s'il a buté sur un bon Lopes en première mi temps. Il s'appuis bien sur Choupo-Moting pour créer des décalages. Aussi, il a fait des efforts défensifs notables. Dans les toutes dernières minutes du match, il vient débloquer la situation en éliminant Tete d'une manière extraordinaire. C'est encore lui qui vient sauver les hommes de Tuchel et valider, par les trois points, une bonne performance parisienne dans l'ensemble. Il est remplacé en fin de match par Kurzawa.

    Olympique Lyonnais (3-5-2)

    Lopes (5,5) : il s'illustre d'entrée de match en remportant un duel face à Choupo-Moting. À la 22' aussi il répond présent face à Neymar. Tout au long du match il est resté concentré et a repoussé d'autres tentatives parisiennes. Le but qu'il concède en fin de match n'est en rien de sa faute tellement le ballon est parfaitement placé. 

    Marcelo (4,5) : match épuisant pour lui qui s'est souvent retrouvé en un contre un face à Neymar. Il a subi et a commis trop de fautes, sans recevoir de carton, ce qui lui a permis de rester agressif. Il a réussi à repousser l'attaquant parisien et lui a laissé peu de solutions de frappes. Il est remplacé par Tete à la 74'.

    Andersen (5,5) : lui qui était souvent en difficulté depuis le début de la saison s'est montré impérial ce soir notamment en première période. Il a réussi à se jouer de Choupo-Moting et a repoussé de nombreuses occasions parisiennes.

    Denayer (5) : Di Maria s'est souvent ré-axé et il n'a jamais eu de vrais travaux défensifs directs. Souvent dans l'anticipation, il est toutefois resté concentré et s'est mué en premier relanceur. En seconde il est apparu en plus grande difficulté lorsque Choupo-Moting est venu le titiller. 

    Koné (5,5) : maladroit sur ses centres en tout début de match, Koné a joué les bons coups offensifs mais il s'est montré trop imprécis techniquement. Il se rend toutefois très disponible sur son coté gauche et ne rechigne pas d'efforts. 

    Dubois (5) : présent sur le coté droit, on l'a beaucoup moins vu offensivement, chose à laquelle il n'est pas habitué. Il a réussi à bien défendre mais on ne l'a pas vraiment senti en confiance. 

    Mendes (6) : meilleur lyonnais du milieu de terrain ce soir, le Brésilien a réussi à empêcher un grand nombre de transmissions. Il a récupéré et repoussé plusieurs attaques et a toujours essayé de se projeter vers l'avant. Précieux à la récupération donc, il a aussi essayé d'animer le jeu offensif, sans réussite toutefois. Il est remplacé à la 88' par Traoré

    Reine-Adelaïde (5,5) : il a confirmé ses bons premiers matchs sous ses nouvelles couleurs. Rapide et dynamique, il a été l'élément déclencheur des offensives lyonnaises mais la domination parisienne au milieu de terrain ne lui a pas permis de faire ce travail assez souvent. Il est remplacé par Tousart pour le dernier quart d'heure du match.

    Aouar (4) : il avait beaucoup à prouver ce soir suite à son non-titularisation en Ligue des Champions cette semaine. Il a vite été en difficulté dans ce match à l'image du milieu de terrain lyonnais et il est aussi apparu fatigué rapidement dans ce match. Il n'a jamais trouvé de solutions et s'est montré trop approximatif dans ses transmissions. Même s'il s'est montré d'un léger meilleur niveau en seconde mi temps, ce n'est pas assez pour le niveau du vrai "Aouar".

    Depay (3) : il a été associé avec Dembélé devant mais il a plus décroché que son partenaire. Dans une position de meneur, il n'a pas toujours fait les bons choix. Nonchalant et trop imprécis, il a fait perdre un nombre conséquent de ballons à son équipe qui auraient pu s'avérer importants. Trop peu inspiré devant il n'a rein proposé pour essayer de faire vibre le parc OL.

    Dembélé (5,5) : il a moins pesé sur la défense parisienne que sur les autres défenses du championnat. Il s'est essayé quelques fois à la frappe mais sans réussite. En seconde mi temps, ses déviations et son jeu en pivot ont été plus intéressants et bénéfiques pour son équipe. Il a fait beaucoup d'efforts même si on a senti qu'il pouvait en faire plus encore s'il en avait eu la possibilité.

    Paris Saint-Germain (4-3-3)

    Navas (5) :sérieux en début de match, il a bien anticipé les frappes lyonnaises lors des dix premières minutes. Sa première période s'est ensuite calmé pour finir très tranquille, et ce jusqu'à la fin du match. 

    Silva (7) : très gros match de la part du capitaine parisien ce soir. Il s'est joué de Dembélé, joueur pourtant en confiance depuis le début de la saison et redoutable attaquant. Bon dans les airs également, il a bien anticipé les déplacements du lyonnais et s'est rarement trompé dans ses interventions. Son retour défensif sur Dembélé à la 89' est remarquable.

    Diallo (6) : souvent au duel avec Reine-Adelaïde, le jeune défenseur parisien a bien défendu sur cet adversaire. Il ne s'est pas jeté et a bien anticipé les déplacements de la recrue lyonnaise. Il a toutefois écopé du premier carton jaune du match en première période pour une faute sur Dembélé. En seconde, il est resté tout autant sérieux et a même été décalé sur le couloir gauche après l'entrée de Kimpembe.

    Meunier (5) : absent défensivement face à Koné, il a apporté offensivement. Il s'est montré décisif dans certains gestes défensifs comme à la 25' et sa récupération de ballon sur Depay qui partait au but. Souvent servi haut sur le couloir droit, ses centres ont trop peu de fois trouvé preneurs, chose anormale à ce niveau. 

    Bernat (5) : offensivement, il a apporté comme souvent. En revanche il a parfois été en retard défensivement lorsque Reine-Adelaïde est venu suppléer Dubois. En seconde mi-temps, il a souvent été à court de solutions et surtout d'inspirations. Il s'est donc fait remplacer par Kimpembe à la 73'.

    Marquinhos (5,5) : dans ce poste qu'il a apprivoisé, il a réussi à lire les mouvements et les déplacements de Depay qui essayait de tourner autour de lui. Bon dans les airs lui aussi, il a essayé de tourner le jeu avec des transversales précises et efficaces. 

    Gueye (5,5) : moins actif que contre le Real, le milieu de terrain parisien est tout de même resté dans le même registre : récupération agressive et relance propre. Il a plus souvent évolué sur le coté gauche pour venir aider Bernat. 

    Herrera (5) : il a évolué dans la même situation que Gueye mais du coté droit. Il a beaucoup combiné avec Meunier et a joué plus haut sur le terrain. Il s'est retrouvé plusieurs fois dans la surface lyonnaise, mais n'a pas réussi à apporter du danger. Il disparait peu à peu du match et se fait donc logiquement remplacé par Verratti à la 73'.

    Di Maria (6) : véritable maître à jouer de ce PSG, toutes les actions offensives passent par lui. Il a essayé de combiner avec Neymar, parfois peut être trop, mais cela a le mérite de créer des automatismes entre les deux. Il est même le passeur décisif sur l'unique but du match, sur ce même Neymar.

    Neymar (7) : voir ci-dessus.

    Choupo-Moting (5) : match plus compliqué que ceux dans lesquels il avait brillé en début de saison pour lui ce soir. Face à une défense regroupée et physique, il a certes réussi à jouer en pivot mais ce fut compliqué pour être à la réception des centres. En seconde période, ses déviations ont été plus précises et il a plus pesé sur la défense de Lyon.

    Nathan Themines.

  • Ligue des Champions – 1ère j. | Les notes de PSG – Real Madrid (3-0)

    Homme du match : Di Maria (8) : peu présent en début de match, il a ouvert le score dans le premier quart d'heure d'un pointu peu académique qui a le mérite d'être décisif. Il est ainsi monté crescendo dans ce match jusqu'à assumer pleinement les absences de Neymar, Cavani et Mbappé. Sur une merveille de frappe enroulé au premier poteau, il vient inscrire le second but du PSG ce soir. Il a fait mal à la défense adverse sur tous ses ballons, il aurait pu, avec plus de réussite de ses coéquipiers, être passeur décisif plusieurs fois.

    Paris Saint-Germain (4-3-3)

    Navas (5) : peu mis à l'épreuve en première mi temps, il a accompagné nombre de frappes madrilenes en six mètres. Quelques hésitations ont eu lieues avec sa défense centrale, mais les automatismes n'étant pas encore là, il n'est pas à blamer. En seconde période, zero ballons touchés avec les mains par Navas, sans en faire trop. Cette statistique est synonyme du match tranquille qu'il a passé.

    Thiago Silva (5,5) : rassurant, il n'a jamais été embêté par Benzema et a réussi à gérer les déplacements du Français autour de lui. Présent dans les duels aussi, le Brésilien a rendu une belle copie tout au long du match.

    Kimpembe (5) : il était la surprise de ce onze de départ, et il a assumé sa place. Même s'il a parfois été hésitant et peu précis dans certaines de ses interventions, Kimpembe a durci son jeu et fait preuve d'une intensité physique importante en défense.

    Bernat (5,5) : hésitant en début de match, il a finalement pris le couloir comme à son habitude. Très tot dans le match, il est récompensé avec une passe décisive pour Di Maria sur le premier but. Toutefois, il a parfois été imprécis techniquement, notamment sur des transmissions qui paraissaient évidentes. Ses efforts ont été constants et il accompagne même Meunier en fin de match pour réaliser sa deuxième passe decisive du match.

    Meunier (5,5) : très offensif, le liberté laissée par Hazard sur son coté n'a pas échappé au lateral belge. Il a souvent combiné ave Gueye sur le coté droit, à l'image du second but parisien qui vient de son coté. Il a aussi réussi à bien défendre sur Hazard, même s'il s'est fait avoir à quelques reprises. Pour venir récompensé son bon match, il vient inscrire le troisième but parisien dans les dernières minutes du match. 

    Marquinhos (6) : habitué à ce poste en Ligue des Champions, l'un des chouchous du Parc des Princes a à nouveau brillé au milieu. Si ce choix de Tuchel paraissait contestable, Marqui a prouvé l'inverse en réussissant à couper les transmissions vers Benzema. Il a été important dans le jeu de tête aussi. Il est remplacé à la 70' par Ander Herrera, après une gêne ressenti à la cuisse.

    Gueye (8) :il retrouvait la Ligue des Champions ce soir après l'avoir quitté il y a de cela 4 ans déjà avec le Losc. Le sénégalais a continué sur sa dynamique en championnat : excellente. Au four et au moulin, il a récupéré un nombre importants de ballons ce soir et a même, souvent, participé à la construction du jeu. En seconde mi temps, il a chippé des ballons sur les quatre coins du terrain. Il apparait désormais indispensable dans cette formation parisienne. Il ne lui manquait qu'un but, même si ce n'est pas son rôle, pour être l'homme du match et de loin.

    Verratti (7) : libéré du travail défensif ce soir avec la présence de Gueye et Marquinhos, il a pu briller de sa qualité technique, dans un milieu de terrain adverse pourtant de haut niveau, sur le papier. Il a joué parfois, et même dans son pressing, il est souvent venu au niveau d'Icardi pour se retrouver haut sur le terrain en cas de récupération. Très bon dans la conservation, il a souvent joué en une touche de balle pour accélérer le jeu parisien.

    Sarabia (5) : il s'est souvent confronté à la vitesse de Mendy et a ainsi eu du mal à performer offensivement. En revanche il a fourni des efforts défensifs nécessaires. Tout au long du match, il a beaucoup couru et a fait du bien à Meunier dans le secteur défensif. Pas assez d'inspirations defensives en revanche ce soir, d'autres s'en sont chargés pour lui. Il est remplacé par Diallo dans les dernières minutes du match.

    Di Maria (8) : peu présent en début de match, il a ouvert le score dans le premier quart d'heure d'un pointu peu académique qui a le mérite d'être décisif. Il est ainsi monté crescendo dans ce match jusqu'à assumer pleinement les absences de Neymar, Cavani et Mbappé. Sur une merveille de frappe enroulé au premier poteau, il vient inscrire le second but du PSG ce soir. Il a fait mal à la défense adverse sur tous ses ballons, il aurait pu, avec plus de réussite de ses coéquipiers, être passeur décisif plusieurs fois.

    Icardi (5,5) : pour sa première titularisation avec le PSG, l'Argentin a fourni des efforts. Il est notamment à l'origine du premier but du PSG en décalant Bernat sur le coté gauche. Durant tout le match, il s'est montré intéressant dans son jeu dos au but, avec des déviations pertinentes. Il cède sa place rapidement en seconde période, n'étant pas tout à fait prêt physiquement. Il est remplacé par Choupo-Moting à la 60'.

    Real Madrid (4-3-3)

    Courtois (4,5) : si le premier but peut être évitable selon les avis, le portier madrilène a fourni une copie moyenne dans l'ensemble. Il n'a pas eu de grosses parades à faire, et son jeu au pied a été discutable. 

    Varane (6) : patron de cette défense, le central français a été plus qu'indispensable. Il a anticipé beaucoup de contrôles d'Icardi face à lui, certains pouvant s'avérer fatals. Bon dans l'anticipation aussi, Varane a vraiment porté à bout de bras la défense madrilène ce soir. Seul bémol d'une soirée ou il aura été terriblement seul sur la pelouse, c'est lui qui couvre sur le dernier but parisien et permet à meunier d'aller au but.

    Militao (5) : il vivait aujourd'hui sa première titularisation sous les couleurs madrilènes en compétition officielle, et il a été sérieusement défensivement. En témoigne ce retour décisif sur Icardi à la 18'. Après, il a été timide et peu agressif dans ses interventions défensives, dans les duels notamment. Il jouait aujourd'hui à coté d'un grand Varane, ce qui a du le mettre en confiance.

    Mendy (5) : pour lui, c'était sa première dans la plus grande compétition européenne sous les couleurs de Madrid. Le Français a essayé d'aider Hazard sur le coté gauche mais ses montées ont rarement donné satisfaction. Défensivement, ses qualités de vitesse l'ont directement inséré dans un confort, et il ne s'est jamais fait passer par Sarabia.

    Carvajal (2,5) : il a eu du mal à gérer les montées offensives de Bernat, lui qui a plutôt l'habitude de jouer haut sur le terrain également. Sur le premier but parisien, il est d'ailleurs en retard sur le lateral espagnol du PSG. Complètement dépassé, il écope du premier carton jaune à la demi heure de jeu. Dans la suite du match, à l'image de cette premiere période, il a été en retard dans les duels, peu inspiré offensivement et trop imprécis dans ses passes. Match à oublier pour lui. 

    Casemiro (4) : en première mi temps, il a essayé de se contenter de rester en place et d'essayer d'animer le jeu de Madrid. Chose qu'il n'a pas réussi à faire à cause du pressing incessant de Verratti ou Gueye devant lui. Peu en vue, il s'est éteint petit à petit en seconde période. 

    Kroos (5) : le milieu allemand a lui aussi subi la superiorité du milieu parisien ce soir. En première période, sa qualité technique l'a assuré d'une performance honorable. En seconde en revanche, il a perdu de nombreux ballons, chose assez rare pour lui pour être noté. Il a trop vite rendu les armes et n'a pas été à la hauteur ce soir. 

    James (5,5) : leader technique de ce milieu de terrain, il a fait preuve d'un grand volume jeu. S'il redescend très bas sur le terrain, il est aussi présent à la finition des actions dans les trente derniers mètres. En seconde en revanche, il s'est éteint et n'a pas réussi à trouver son niveau de première mi temps. Il est remplacé par Jovic à la 70'.

    Hazard (4,5) : il revenait, il était attendu, et il n'a pas forcément répondu présent. Pas assez provocateur, il a touché certainement plus de ballons dans sa moitié de terrain, parfois même très bas, que dans la moitié parisienne. Il a pas assez combiné avec Mendy sur son coté. Le Belge n'a pas non plus tiré au but, et n'en a même pas eu la possibilité. Il est donc remplacé par Vazquez à la 70'.

    Bale (5) : Très remuant dans ce match, le Gallois a confirmé son bon début de saison et s'est même vu refusé un but pour une main évidente. Il a posé des problèmes à Bernat grâce à sa qualité technique. Bale a été dans tous les bons coups offensifs du Real, à l'inverse de ses coéquipiers devant. En seconde période, reste à savoir s'il a touché un ballon dans ce match. Il est donc logiquement remplacé par Vinicius en fin de match, qui s'est juste montré via son carton jaune reçu.

    Benzema (4,5) : le capitaine du soir a été transparent lui aussi. Trop esseulé devant, il a souvent buté sur Kimpembe et Silva. Il se fait toutefois refusé un but, pour une position de hors jeu de son coéquipier Vazquez, alors qu'il avait remarquablement bien fini. Suite à cette action, il réalise une tête qui passe à quelques centimètres du poteau de Navas. Il a trop tardé à montrer dangereux dans ce match.

     

    Nathan Themines.

  • Ligue 1 – 4ème j. | Les notes de Metz – PSG (0-2)

    Homme du match : Di Maria (7) : alors qu'il paraissait en jambe dès les premieres minutes du match, Di Maria a conforté cette dynamique en transformant le penalty à la 12', lui qui l'avait raté face à Toulouse ce week-end. Il a pris le jeu à son compte dans ce match et a été omnipresent dans toutes les attaques parisiennes. On le croyait fatigué mais il a continué à faire des efforts jusqu'à ce qu'il ressente une douleur à la 91'. Sa justesse technique a embêté l'arrière garde messine ce soir. 

    FC Metz (4-3-3)

    Oukidja (5) : s'il ne peut rien faire sur le penalty concédé en première mi temps, Oukidja s'est montré rassurant dans les airs notamment. Il a réalisé qulques arrêts mais n'a pas eu à se deployer tout au long de la soirée non plus. Match correct de sa part. 

    Delaine (5,5) : offensif dès qu'il a pu le faire, le lateral messin a toutefois souffert défensivement, plus souvent face a Dagba que face à Sarabia. En seconde mi temps il a joué plus haut sur le terrain et Dagba a été beaucoup moins en vu. Il a apporté offensivement par des centres ou par du soutien.

    Boye (5) : il a eu du mal à se frotter au physique de Choupo-Moting. Même si l'attaquant a été plutôt discret dans le match, ses touches de balles ont toutes étaient réussies. Très solide face aux autres joueurs parisiens, il n'a pas fait dans la dentelle pour s'imposer sur le terrain.

    Sunzu (5,5) : il a réussi à anticiper les longs ballons derrière la défense et a rassuré sa défense. En seconde mi temps on l'a moins vu et la baisse de regime du PSG explique sans doute cela. 

    Centoze (5,5) :bien défensivement face à un Di Maria qui se ré-axé beaucoup, il a eu plus de mal lorsque Bernat s'est aventuré dans le couloir. En seconde période, il s'est montré beaucoup plus offensif et a posé des soucis à la défense parisienne. 

    Maiga (5,5) : il a fait preuve de beaucoup d'activité au milieu de terrain. Présent dans le secteur offensif comme défensif, il a réussi à couper les transactions hautes des parisiens et s'est projeté de l'avant pour apporter le surnombre. 

    Fofana (4) : il est celui qui a provoqué le penalty en se jetant assez naïvement sur Bernat. Plus tard, il a été present à la recuperation du ballon et a imposé de son physique, parfois trop, à l'image dur carton reçu à la 27 pour une faute, une nouvelle fois évitable, sur Di Maria. Il est rapidement remplacé par Angban alors qu'il souffrait au milieu. 

    Cohade (4) : bien plus en difficulté que dans les autres matchs, le capitaine messin a été très en dessous aujourd'hui. Trop peu de ballons touchés en première mi-temps et des de pertes de balles trop nombreuses. Le leader du milieu de terrain parait plus en difficulté face à des équipes supérieures. T0ujours aussi discret en deuxième mi-temps, il est remplacé par Gakpa à la 70'. Ce dernier a apporté de la fraicheur devant.

    Boulaya (4,5) : dynamique et technique, il a essayé d'apporter de la fluidité devant. Souvent envieux d'un contre un, il en est malheureusement sorti trop de fois perdant. En seconde mi-temps il est resté dans l'ombre de Diallo et Nguette. Il est remplacé en fin de match par Niane à la 82'.

    Nguette (5) : plus discret, il a essayé de dezonner pour perturber le bloc parisien, sans réussite. En difficulté pour défendre aussi, l'ailier messin a eu du mal ce soir. En seconde période, il est revenu avec de nouvelles intentions et a été le joueur offensif à toucher le plus de ballons.

    Diallo (6,5) : en mouvement devant, il a réussi à poser des problèmes à la très expérimentée charnière centrale du PSG. À l'image de cette frappe à la 15' où il se joue des deux Brésiliens, mais ne trouve pas le cadre. Esseulé sur le front de l'attaque, il a du multiplié les exploits personnels et a réussi à en produire.

    Paris Saint-Germain (4-3-3)

    Bulka (5) : match tranquille pour sa première titularisation avec le PSG. Il a essayé de se rassurer dans son jeu au pied en ne jetant aucuns ballons, parfois même en prenant des risques évitables. Il a eu qu'un seul arrêt à faire, et il l'a fait. Rassurant dans les sorties, il a réussi sa première. 

    Dagba (5,5) : avec ses montées incessantes, il a obtenu un grand nombre de corners et a réussi à gêner le latéral gauche de Metz. S'il manque un peu de provocation et de prises de risques, son jeune âge n'annonce rien d'alarmant mais au contraire quelque chose d'encourageant.

    Marquinhos (5) : si Diallo a réussi a causé des soucis à la défense parisienne, Marquinhos a réussi à gérer son cas et a bien défendu sur lui. Il a aussi souvent compensé les montées de Dagba à droite et a défendu sur Nguette. Il a eu plus de mal en seconde période et c'est rare de le voir gêner comme cela.

    Thiago Silva (5) : lui aussi a vite compris qu'il aurait à faire à un attaquant de qualité. Il a ainsi adapté son jeu comme il sait le faire pour comprendre les mouvements de Diallo et il est redevenu le patron de cette zone. 

    Bernat (5) : très tôt dans le match, son comportement offensif lui fait obtenir un penalty. Bien dans son match, il a apporté devant et a mis de l'impact dans son jeu. En seconde mi temps, il a été gêné par l'entrée en jeu de Angban mais il n'a pas non plus failli à sa mission, bien défendre et ne pas encaisser du but. 

    Gueye (5,5) : discret dans le premier quart d'heure, il trouve la barre sur un corner alors qu'il aurait sans doute pu (du?) mieux faire. Il a été solide dans les duels et a récupéré de nombreux ballons mais il a eu du mal à être intéressant techniquement. Trop de déchet dans les transmissions. En revanche et il s'agit là d'insister, son activité au milieu de terrain est indéniable.

    Aouchiche (5) :pour sa première titularisation, le jeune parisien a touché de nombreux ballons. Pas toujours dans la percussion, il a essayé de se rassurer en posant le ballon et en faisant jouer ses partenaires. En seconde période il a été plus discret et c'est pour cela qu'il est remplacé à la 65' par Paredes. L'Argentin a été discret. 

    Verratti (6) : il a essayé de beaucoup combiner avec Gueye pour se familiariser avec le Sénégalais. Il a été impliqué à la recuperation aussi, et, comme d'habitude, à la production du jeu. En seconde mi temps, il a brillé de ses passes précises et de ses prises de risques. Volontaire ce soir, il est remplacé par Kurzawa à la 82'.

    Sarabia (5) : toujours fin techniquement, l'Espagnol montre de jour en jour qu'il a sa place dans cette équipe. Ce soir il s'est même essayé à la frappe à plusieurs reprises alors qu'on ne le connaissait pas encore comme cela.

    Di Maria (7) : voir ci-dessus.

    Choupo-Moting (4,5) : le buteur parisien qui avait brillé face à Toulouse le week-end dernier a une nouvelle fois assumé son rôle de joker. Il a en effet marqué encore une fois ce soir, de la tête ce coup ci, sur un caviar de Verratti. Il devient ainsi le meilleur buteur du PSG. Il était pourtant discret dans ce match, avec seulement des remises en pivot avec ses partenaires au milieu, toutefois parfaitement réalisées.

     

    Nathan Themines

  • Ligue 1 – 3ème j. | Les notes de Paris SG – Toulouse FC (4-0)

    Choupo-Moting (7) : la doublure de Cavani a fait beaucoup d'efforts devant, notamment défensif. S'il n'a pas la même activité que le Matador, il est très bien rentré dans ce match. Dès le debut de la seconde période il réalise un bel enchaînement d'une frappe en pivot que Reynet dévie en corner. Force de persévérance, il inscrit un remarquable but en éliminant plusieurs défenseurs toulousains et en ajustant Reynet à la 51'. Il y va même de son doublé à la 75' en poussant le ballon au fond des filets sur un remarquable service de Bernat. Son premier doublé en Ligue 1 vient récompenser son match dans lequel il s'est battu et a bien travaillé pour ses coéquipiers.

     

    Paris Saint-Germain (4-4-2)

    Areola (5) : il n'a une qu'une seule intervention à réaliser, et il l'a plutôt bien fait car le ballon envoyé par Vainqueur était très compliqué à négocier. Match ensuite très tranquille pour lui. En seconde mi temps, il est apparu qu'à deux reprises sur l'écran, c'est dire les intentions offensives avec lesquelles était venu le TFC.

    Diallo (non noté) : il est sorti en fin de première période pour blessure. Le jeune défenseur a ressenti des vertiges après un contact avec Gradel. Il a été remplacé par Silva (5,5) alors qu'il réalisait un debut de match solide. Le Brésilien a lui apporté toute son experience pour prolonger le bon travail de Diallo derrière.

    Marquinhos (6) : il a retrouvé l'axe de la défense ce soir, ainsi que le brassard. Il a été très solide et concentré même si Gradel a pu causer quelques soucis à cette défense. Il a bien relancé les actions depuis son camp et a aidé aussi offensivement, en témoigne le but qu'il a inscrit à la 83' pour porter le score à 4-0.

    Bernat (5) : très offensif, le lateral espagnol n'a pas cessé de realiser des efforts intensifs pour harceler Moreira face à lui, même s'il a souvent buté sur cet adversaire, l'ancien Bavarois a donné de lui même pour aider ses partenaires. Il est passeur décisif sur le dernier but parisien.

    Dagba (5,5) :comportement très offensif comme à son habitude pour lui ce soir, Dagba a passé la majeure partie de son match dans le camp adverse. Il a été plus discret dans la seconde partie de la première période mais s'est remontré actif en deuxième mi temps. 

    Verratti (5,5) : s'il a laissé Gueye s'occuper du travail défensif, Verratti a bien mené et organisé les actions offensives du PSG. Toujours précis et juste techniquement, il a apporté de la fraîcheur face à un bloc resserré. 

    Gueye (7) :énorme présence de la recrue parisienne ce soir. Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, le Sénégalais a dominé le milieu de terrain malgré une deficit physique face au grand Sangare. Il a travaillé et a fourni beaucoup d'efforts dans l'entre-jeu pour récupérer les ballons. Il a aussi participé à l'élaboration du jeu parisien en trouvant directement ses attaquants sur des transmissions précises et perçantes. Il est toujours monté en puissance dans ce match et prouve que le PSG a fait le bon choix.

    Sarabia (6) : dès les premieres minutes il démontre toute sa qualité technique comme sur cette superbe ouverture vers Mbappé à la 3'. Dans la suite du match, il est peu mis à contribution mais continue de se familiariser avec le système de jeu du PSG. Il est à l'origine du deuxième but parisien puisque sa remise oblige le défenseur toulousain a marqué contre son camp. Infatigable, il provoque aussi un penalty. Il aurait pu y aller de son but en fin de match s'il avait cadré sa tête sur un énième service de Di Maria.

    Di Maria (6,5) : il est monté crescendo tout au long du match. D'abord trop limite techniquement, il a commis des erreurs inhabituelles dans ses transmissions. Ensuite il a réglé la mire et il est parvenu à faire des differences, que cela soit par ses passes mais aussi par des gestes techniques individuels. Même s'il rate un penalty, il n'a pas baissé la tête et a continué de jouer. Il est d'ailleurs à l'origine du troisième but parisien. Il est aussi passeur décisif sur le dernier but parisien, sur corner.

    Cavani (non noté) : l'Uruguayen s; est blessé tôt dans le match, dès la 10'. Il avait pourtant l'air en forme puisqu'il multipliait les appels dans le dos de la défense. C'est sur l'un d'eux qu'il se blesse et cède donc sa place à Choupo-Moting (7), voir ci-dessus.

    Mbappé (6) : il a montré toute son envie de réussir et de marquer dès le début du match avec déjà deux frappes dans les cinq premières minutes du match. Il a continué sur ce rythme et cet objectif tout au long du match. Il s'est essayé à plusieurs reprises à la frappe sans réussite, même sil a péché dans son jeu de tête ou il aurait pu et du mieux faire. En seconde mi temps, alors qu'il réalisait une acceleration dont lui seul à le secret, il se blesse à la cuisse. Il ainsi est remplacé par Zagre à la 65'. Le jeune parisien a pu montrer ses qualités techniques et sa qualité de percussion dans le secteur offensif.

    Toulouse Football Club (5-3-2)

    Reynet (7) : match sublime de la part du portier toulousain. Il a repoussé de nombreuses tentatives notamment face à Mbappé dans les 20 premieres minutes du match. Tout au long du match ensuite, il a répondu présent, dans les airs mais aussi sur sa ligne avec des parades tout aussi impressionnantes les unes que les autres, à l'image de celle face à Choupo-Moting à la 82'. Il encaisse 4 buts mais réalise pourtant une performance de haute volée, très encourageante pour la suite de la saison du Toulouse FC. 

    Diakite (4,5) : si la sortie précoce de Cavani airait pu le rassurer, il a du être surpris de la très bonne entrée en jeu de "Choupo". Il a eu du mal à défendre sur la vivacité de Mbappé, et a buté sur le physique du Camerounais. Il a été assez solide en première mi temps mais a complètement lâché en seconde, à l'image de toute l'équipe.

    Amian (5) : certainement le central le plus costaud du TFC ce soir. Il a réussi à tenir tête à Choupo-Moting mais a lui aussi eu du mal face à Mbappé. Dans la relance, il s'est montré interessant et a essayé de construire du jeu, à l'inverse de ses coéquipiers derrière.

    Goncalves (4) : pour son premier match en Ligue 1, le jeune Toulousain a fait preuve de solidité et de concentration, face à une attaque pourtant très expérimenté. Expérience malheureuse pour lui, il inscrit un CSC sur le second but de Paris. En seconde mi temps, il a eu plus de mal et a plus subi qu'en première. Comme si sa soirée tournait au cauchemar, il est aussi le fautif sur le penalty qu'a finalement manqué Di Maria. Même s'il a montré de belles choses, sa soirée fut somme toute assez compliquée. Il est remplacé à la 72' par la recrue Saïd.

    Sylla (4) : l'autre latéral toulousain a eu plus de mal à performer ce soir, dans la relance surtout. Il a souvent hésité et n'a pas été plus en réussie dans ses derniers gestes offensifs, que cela soit sur les centres ou sur les passes. 

    Moreira (5,5) : intéressant dans la relance, le joueur formé au Stade Rennais a bien géré les montées offensives de Bernat sur son côté droit. Il s'est aussi projetté et a essayé de poser problèmes à Paris. Toutefois la large domination parisienne en seconde période l'a éteint du match et on l'a très peu vu. 

    Sangare (5) : il se projette beaucoup vers l'avant pour apporter le surnombre. Son activité et son physique imposent au milieu de terrain une véritable épreuve aux Parisiens. En seconde période, il s'est éteint et Verratti a finalement pris le dessus sur lui. 

    Makengo (5) : lui aussi a beaucoup travaillé au milieu de terrain. Il se projette énormément et pose des soucis à Verratti notamment. En seconde mi temps, il est assez peu en vu et sur le quatrième but il se fait dominer dans le duel avec Marquinhos.

    Vainqueur (6) : propre techniquement, il ajuste le milieu de terrain toulousain et fait du bien dans l'entre-jeu. Il fait un travail important et apporte beaucoup d'experience. En seconde mi temps, rapidement fatigué semble-t-il, il cède rapidement sa place (59') pour Dossevi. 

    Gradel (6) : debut de match tonitruant pour le capitaine des Violets. Il a apporté une touche technique impressionnante en premiere période et a permis à son équipe de procéder en contre ou de pouvoir monter le bloc sur le terrain pour se libérer.

    Koulouris (4) : s'il a eu un travail peu évident à réaliser ce soir, le Grec a souvent buté sur la solide charnière parisienne. En seconde période, il n'a pas touché de ballons et les seuls qu'il a eu à négocier ont été un échec. Il est donc logiquement remplacé par Leya Iseka à la 59'.

     

    Nathan Themines.

  • Ligue 1 – 1ère j. | Les notes de PSG – Nimes (3-0)

    Homme du match : Mbappé (7) : le français parait très en jambe dès ce début de saison. Il a accéléré à plusieurs reprises et la défense nîmoise à trembler à chaque coup. Il a souvent cherché Cavani devant et a réussi à combiner avec l'Uruguayen. En seconde période, il y est allé de son but avec une demi volée, pas des plus faciles à mettre. Sur le troisième but, il réalise une passe décisive somptueuse vers Di Maria. Il a été un agitateur ce soir et a causé beaucoup de soucis aux nîmois.

    Paris Saint-Germain (4-3-3)

    Areola (5) : match plutôt tranquille pour lui ce soir. La reprise de championnat ne lui aura pas été fatale. Il est légèrement mis à contribution en fin de match avec quelques frappes alors que le PSG se contentait de gérer la fin de la rencontre. 

    Diallo (5) : le jeune français a eu du mal pour son premier match. Souvent en retard dans les duels en début de match, il a commis plusieurs fautes évitables s'il s'était mieux placé et qu'il avait mieux anticipé les coups. En seconde période il se sentait mieux et il est bien intervenu sur les nîmois au duel, ainsi que dans la relance ou il s'est ajusté de belle manière.

    Silva (5,5) : toujours bien placé, le capitaine parisien a rassuré derrière et a empêché les joueurs nîmois de finir les rares actions qu'ils s'étaient créés. Match apaisant pour lui, la seconde période a été sur les mêmes bises que la première, sans trop forcer et en gérant. Il est remplacé par Paredes en fin de match.

    Kehrer (5) : match reposant pour lui aussi puisque son adversaire direct Philippoteaux a joué très bas sur le terrain. Il a essayé d'apporter offensivement et a réussi à combiner avec Sarabia sur ce côté droit. Il est sorti sur blessure à la 75', et remplacé par Meunier

    Bernat (5,5) : très offensif, l'espagnol a été agressif et a posé des problèmes au couloir droit nîmois. Il a toutefois péché dans le dernier geste et n'a pas réussi à être décisif par la passe en première période. En revanche en seconde, sur l'un de ses premiers ballons offensifs, il se mue en passeur décisif pour Mbappé à la suite d'un contrôle de haute qualité. Ensuite sa hargne fait de lui un joueur dont le PSG a besoin, qui mouille le maillot.

    Marquinhos (6,5) : dans ce rôle de sentinelle laissé vacant par la blessure d'Herrera et la non-reprise de Gueye, Marquinhos s'est installé, et de fort belle manière. Un jeu agressif, fait de contact qui lui permet de s'imposer au milieu. Il oriente bien le jeu et réussit à faire participer tous les joueurs de son équipe. Il a réalisé une magnifique transversale vers Bernat sur le second but. Il a récupéré un nombre inimaginable de ballons ce soir et a fait du bien à Paris. 

    Draxler (5) : l'Allemand paraît plus en forme que lors de la fin de saison dernière. Grâce à sa qualité technique, il a permis à son équipe de mettre du rythme au milieu de terrain en se ré-axant beaucoup. Il peut toutefois faire davantage, la nonchalance dont il fait preuve se ressent. 

    Verratti (6) : l'Italien est apparu très affûté lors de la préparation estivale et il l'a confirmé ce soir. Présent dans l'entre-jeu, il n'a cessé de récupérer des ballons et de faire vivre le cuir pour dynamiser le jeu parisien. Il a toutefois écopé d'un carton jaune tôt dans le match pour un tacle à retardement. Il est un créateur hors pair et a démontré toute sa qualité technique ce soir.

    Sarabia (5,5) : il a eu peu de ballons à négocier en première période, et n'a donc pas pu montrer l'étendu de son talent. Il semble toutefois s'être bien adapté au système parisien. Il aurait pu y aller de son but ce soir si Bernardoni l'en avait pas empêché. Il est remplacé à l'heure de jeu par Di Maria. L'Argentin a porté le score à 3-0 sur son troisième ballon.

    Cavani (6) : il a réalisé une bonne entame de match en combinant devant avec Mbappé mais aussi avec Draxler ou Sarabia. Le meilleur buteur de l'histoire du PSG a amélioré son record en inscrivant, sur penalty, le premier but du match. Il a ensuite eu plusieurs occasions dont certaines où il pouvait mieux faire. Il s'est beaucoup battu devant et a fait les efforts pour deux.

    Mbappé (7) : voir ci dessus.

    Nîmes Olympique (4-3-3)

    Bernardoni (5,5) : il s'est mis à l'oeuvre rapidement dans ce match, en repoussant les tentatives de Mbappé d'abord et de Cavani ensuite. S'il ne peut rien faire sur le penalty concédé, il brille à la 34' sur une frappe de Sarabia à bout portant qu'il parvient à repousser. Il ne peut rien faire sur les trois buts encaissés. 

    Martinez (5) : très attentif et concentré, il a réussi à défendre sur Mbappé et n'a pas laissé d'espaces au joueur français en début de partie. Il est malheureux à la 23' puisqu'il provoque le penalty qui amène l'ouverture du score en commettant une main dans la surface de réparation. Ensuite il a vite souffert face à l'attaquant du PSG mais a réussi à rester costaud dans des situations tendues.

    Briancon (4,5) : il a eu plus de mal que son partenaire dans l'axe, même s'il a réalisé un ou deux retards décisifs. Il a souvent laissé Cavani trop seul et heureusement pour lui que l'Urugayen a manqué d'application technique.

    Miguel (4) : match compliqué pour lui ce soir. Face à un Sarabia à l'aise techniquement, il a eu du mal à contenir ce couloir gauche et heureusement pour lui que Philippoteaux est venu l'aider.

    Alakouch (4) : il a, comme les trois autres défenseurs, beaucoup souffert ce soir. Lui peut être plus que les autres puisqu'il a défendu sur Mbappé tout le match. Il n'a en revanche pas triché et a couru tout au long de la partie. Match à oublier dans la tête, pas dans les jambes.

    Valls (4,5) : match compliqué pour ce jeune joueur. Dans un milieu de terrain totalement dominé par le PSG, il a essayé tant bien que mal de récupérer des ballons mais il n'y est pas parvenu. Les efforts étaient certes constants et intensifs, mais la justesse technique ne lui a pas permis de se démarquer. Il est remplacé en fin du match par Sainte-Luce.

    Bobichon (5) : il a récupéré un certain nombre de ballons, et intéressants, mais il a eu du mal à les relancer proprement. Il s'est essayé à la frappe en fin de match mais sans réussite.

    Ferhat (5) : il a causé quelques soucis à Bernat sur le couloir droit mais n'a pas réussi à trouver ses coéquipiers pour vraiment inquiéter le PSG. Il a toutefois fait preuve de pauvreté technique et aurait pu certainement mieux faire sur certaines situations. Il n'est pas assez venu en soutien de Ripart pour l'aider.

    Paquiez (4) : il a souffert toute la soirée au milieu de terrain du côté de Mbappé. Avec l'appui de Verratti, il a eu du mal à défendre sur les phases de jeu parisiennes. Offensivement, il n'a pas non plus proposé quoi que ce soit. Il est remplacé en fin de match par Valdivia

    Philippoteaux (4) : il a joué très bas sur le terrain et, faute de possession nîmoise, il a défendu tout au long du match sur Sarabia dans son couloir. Inexistant offensivement, il s'attendait certainement à une soirée dans ce style mais peut-être pas autant prononcée. Il est remplacé par Duljevic à 20 minutes de la fin du match.

    Ripart (5,5) : début de match intéressant pour lui qui était très esseulé devant ce soir. Il a réussi à remporter plusieurs duels face à Silva et Diallo. Il a obtenu de fautes intéressantes. L'isolation offensive qu'il a subie a fait qu'il n'a pas réussi à poser des problèmes. Mais son jeu dos au but peut faire du bien à Nîmes et il l'a prouvé ce soir.

     

    Nathan Themines.

  • Ligue 1 – 38ème j. | Les notes de Reims – PSG (3-1)

    Homme du match :Cafaro (7) : très rapide, il a posé des problèmes à Kurzawa sur le côté droit. Il a bien joué les coups offensifs et a lui aussi apporté du danger. Il a multiplié les transversales, précises, en direction de Doumbia notamment. Toujours dans la percussion et dans la prise de risque, il vient inscrire le deuxième but rémois sur un remarquable contrôle qui élimine Kurzawa et en enchainant une frappe croisée qui bat Buffon. Très bonne performance de sa part ce soir, il sort à la 75' remplacé par Chavarria. Ce dernier a fait preuve d'un état d'esprit exemplaire en ne cessant de multiplier les courses. Il en est d'ailleurs récompensé, puisqu'il vient participer à la fête en inscrivant le dernier but rémois, histoire de tirer sa révérence de la meilleure des manières.

    Reims (4-2-3-1)

    Mendy (5) : si sa sortie parait quelque peu hasardeuse sur le but, la bonne remise de Cavani ne le rend pas fautif pour autant. Il est ensuite resté attentif sur plusieurs frappes parisiennes.

    Disasi (5,5) : il est venu aider Kamara sur le côté droit lorsque ce dernier était en difficulté face à Mbappe. Bon dans son placement, il a également bien géré le cas Cavani, qui s'est baladé entre les deux centraux. Concentré et concerné jusqu'à la fin du match, il a réussi à repousser un grand nombre d'occasions parisiennes.

    Abdelhamid (6) : premier relanceur, il prend des risques et ceux ci payent. Il transperce les lignes adverses soit par des passes de qualité soit dans la percussion. Lui aussi est parvenu à faire disparaître Cavani du match en canalisant les déplacements de l'Uruguayen. Il a aussi réussi à anticiper nombre de ballons aériens et ne s'est jamais fait prendre dans son dos. Une 37eme titularisation remarquablement célébrée.

    Kamara (6,5) : très bons défensivement face à Mbappé ou Kurzawa surtout, il ne s'est pas exposé offensivement en début de match. Sa qualité de vitesse lui permet de faire face au meilleur buteur du championnat face à lui. Bien dans son match, il a stoppé des occasions de buts nettes comme à la 68' ou il repousse un ballon juste devant Mbappe qui allait se présenter face à Mendy. Il est monté en puissance tout au long du match et a finalement bien apporté devant.

    Baba Rahman (7) : très offensif dans ce début de partie, ses efforts sont récompensés à la 36' puisqu'il ouvre le score sur une subtile frappe entre les jambes du portier parisien. Il a eu une grosse activité tout au long du match. Même s'il perd le ballon sur le but parisien, ce fait est le seul point négatif de sa superbe performance. Il a très bien défendu sur Di Maria d'abord, mais sur Meunier aussi. Sur le dernier but rémois il est également, involontairement surement, passeur décisif. Quel match de sa part.

    Romao (5,5) : bon au milieu de terrain, son travail n'est pas des plus élégants. Il a coulissé de gauche à droite pour empêcher les milieux parisiens de trouver des solutions entre eux. Il a bien contenu Draxler pour l'empêcher d'évoluer. 

    Chavalerin (5,5) : travail de l'ombre, mais ô combien important. Il a n'a pas ménagé ses efforts, à la récupération notamment. Un jeu dur et physique, qui lui permet de se démarquer et de fragiliser le milieu parisien. La paire est de qualité dans ce milieu rémois. 

    Doumbia (7) : il a pris des risques et a beaucoup provoqué en début de match. Le Rémois le plus dangereux dans cette première période. Il a d'ailleurs touché la barre sur une frappe où Buffon était battu. Il a souvent éliminé Meunier sur le côté gauche. Très bon dans la conservation du ballon devant, il a permis à son équipe de s'organiser et d'avancer sur le terrain pour mettre à mal la formation francilienne. Il fait partie des meilleurs éléments rémois ce soir, aussi nombreux soient-ils.

    Dingome (5) : il reçoit un carton jaune tôt dans ce match pour une semelle sur Paredes. Il a réussi à servir ses attaquants dans de bonnes conditions même si le trio offensif rémois à performer de son plein gré. En seconde période il a décroché pour venir chercher les ballons plus bas et a combiné avec ses coéquipiers au milieu de terrain. Il est remplacé à la 70' par Zeneli. Ce dernier est rentré pour amener de la percussion et de la vitesse, et il y est parvenu.

    Cafaro (7) : voir ci-dessus.

    Oudin (5,5) : un nouveau poste pour la révélation rémoise de la saison, qui évoluait sur la pointe de l'attaque. Il a multiplié les courses sans être servi dans de bonnes conditions. Il s'est toutefois essayé à la frappe sur un de ses premiers ballons et a obligé Buffon à s'employer. Il est aussi le passeur décisif sur le but de Baba Rahman. Bonne activité et des efforts conséquents en première mi-temps. En seconde période, on l'a peu vu. Les parisiens ont repris le jeu en main et ce fut compliqué pour lui d'exister. Il est remplacé par Martin en fin de match, qui a récupéré le brassard de capitaine.

    Paris Saint-Germain (4-2-2)

    Buffon (4) : attentif, il a repoussé plusieurs tentatives rémoises notamment celles de Oudin ou Doumbia. Il parait lent sur certaines sorties et ses choix ne sont pas toujours les bons lorsqu'il sort de ses 6 mètres. Jeu au pied, il relance souvent, si ce n'est tout le temps, court vers ses défenseurs. Il aurait très certainement pu mieux faire sur le deuxième rémois où il n'a pas la main ferme. Sur le dernier but, sortira, sortira pas, il a pas pris la bonne décision et a laissé Chavarria l'ajuster tranquillement. 

    Marquinhos (5,5) : il a bien commencé son match en réussissant à lire les déplacements d'Ondin et en empêchant l'attaquant rémois d'évoluer. En seconde partie de première mi temps il a eu plus de mal face à son adversaire. Mais il est parvenu à vite reprendre le dessus sur Oudin, qu'il a d'ailleurs réussi à faire disparaitre du match en seconde période. En bon capitaine, Marquinhos peut partir à la Copa America en paix, il fait parti des joueurs qui ont rien à se reprocher cette saison au PSG.

    Kehrer (5) : à de nombreuses reprises il a dû aider un Kurzawa trop souvent dépassé sur son côté. Match tranquille pour lui, mais il fait tout de même parti de la défense qui a encaissé trois buts ce soir. Kehrer n'a pas failli, mais n'a pas excellé non plus.

    Meunier (4) : il est en retard sur le but rémois, où il laisse le latéral adverse lui passer devant pour ajuster Buffon. Il n'était pas dans le rythme ce soir et n'a pas réussi à reproduire la bonne performance qu'il a réalisé la semaine dernière. Trop souvent dépassé sur son côté par Doumbia, il était en retard sur beaucoup d'offensives rémoises.

    Kurzawa (3,5) : Cafaro l'a mis à mal plusieurs fois. Jamais il n'est parvenu à stopper son adversaire direct et il est également apparu en difficulté offensivement. Il est trop facilement éliminé par Cafaro sur le second but rémois. Jamais dans le tempo du match, Kurzawa a été en dedans ce soir. Il est remplacé par Choupo-Moting en dans le temps additionnel. 

    Paredes (5) : le milieu argentin prend peu à peu ses marques dans l'entre-jeu parisien même si sa performance nous laisse dubitatif. Pas assez de prises de risques dans ses décisions mais une justesse technique notable tout de même. Il essaie de se transformer en milieu récupérateur lorsque Paris n'a pas le ballon mais on sent que ce poste ne lui convient pas. Il est remplacé après une performance en demi-teinte donc, en lieu et place de Bernat

    Verratti (4,5) : plus discret que d'habitude, le milieu italien n'a pas eu l'activité dont il fait preuve en temps normal. Il a essayé d'animer le jeu, mais que par intermittence. Il est apparu fatigué même parfois. Encore un joueur en dedans pour le PSG ce soir.

    Draxler (4) : Draxler a eu du mal ce soir, beaucoup de mal. Pas dans le rythme, il n'a assez mis d'intensité dans son jeu. Il reçoit un carton jaune en fin de première période, preuve de sa contre-performance dans cette mi-temps. En seconde période, il n'a pas réussi à élever son niveau de jeu. C'était une soirée sans pour le milieu allemand, annoncé en partance du côté du Paris Saint-Germain. Il est remplacé par Alves à la 66'. Le brésilien a essayé d'apporter une fraicheur technique qui a aidé les parisiens, mais pas suffisant.

    Di Maria (4) : trop d'imprécisions techniques dans ce match, l'Argentin n'a pas performé en première période. Des mauvais choix en abondance, il a trop essayé de faire dans la folie, alors que des gestes plus simples s'imposaient parfois. Di Maria n'était clairement pas à son niveau ce soir.

    Cavani (4,5) : il était absent des débats depuis le début de la partie, il se met en valeur à la 57' avec une passe décisive de qualité, pleine d'opportunisme et de lucidité. Pas rancunier en donnant ce ballon à un Mbappe qui l'a souvent oublié par le passé. Ses efforts défensifs l'honorent ce soir, après une partie mitigée.

    Mbappe (6,5) : ses premiers ballons sont de qualité. Très vif, il apporte du danger en permanence. Lorsqu'il a le ballon, la crainte des adversaires se ressent et il parvient à faire des différences. Il est l'auteur de l'unique but parisien sur une remise de Cavani où il n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets. La Parisien le plus en phase ce soir, de part ses efforts et ses percussions incessantes.