om

  • OM : Le club réagit aux cris de singe à l’encontre de Bamba Dieng à Lazio

    Dans un court communiqué publié sur les réseaux sociaux, l’OM réagit aux cris de singe à l’encontre de son attaquant Bamba Dieng, lors de la rencontre de Ligue Europa opposant la Lazio Rome à l’Olympique de Marseille (0-0).

    « Suite à la présomption de cris racistes à l’encontre de nos joueurs, le club rappelle qu’il condamne fermement toute forme de discrimination. L’OM se réserve le droit de déposer plainte dans l’hypothèse où l’UEFA viendrait à confirmer ces graves accusations », peut-on lire sur le communiqué.

  • Europa League - 3ème j. | Les notes de Lazio - OM (0-0)

    L'Homme du match : Under (7) : Même s'il n'a pas été décisif ce soir, il a été un poison permanent sur le but des Romains, avec une rapidité d'exécution et une agilité au duel qui l'ont en permanence mis en situation favorable, il ne lui aura manqué que la conclusion !

    Lazio Rome (4-3-3)

    Strakosha (6.5) : Très bon sur sa ligne notamment, il a eu plusieurs réflexes décisifs qui ont permis aux siens de rester à flots

    Marusic (6) : Un match sérieux avec encore du jus en fin de match pour lancer plusieurs offensives très verticales sur le but Marseillais

    Acerbi (5,5) : Plutôt solide malgré quelques contres marseillais qui l'ont un peu mis à mal, il a fait plusieurs interventions importantes et a eu une relance toujours propre

    Luiz Felipe (6.5) : Toujours très sérieux dans son placement et avec beaucoup d'impact au duel, il a effectué des tacles toujours précis et quelques uns déterminants dans les pieds marseillais

    Lazzari (5) : Il a eu plusieurs moments d'absence ou on l'a vu dépassé par les vifs contres marseillais, mais il a aussi très propre balle au pied sans avoir de déchet.

    Basic (4) : Trop peu inspiré, le milieu de la Lazio a touché peu de ballons et n'a rien fourni d'intéressant avant d'être remplacé dès la 57ème minute par Alberto

    Cataldi (6.5) : Plaque tournante du jeu des Romains ce soir, il a énormément distribué de ballons, et a été très régulièrement au contact des milieux adverses pour récupérer de précieux ballons

    Milinkovic-Savic (5.5) : Moins performant qu'à son habitude, il a alterné le bon et le moins bon, avec tout de même une frappe tentée, mais semblait un peu fatigué ce soir, ne poussant pas ses efforts.

    Zaccagni (3.5) : Complètement aux abois, il a raté tout ce qu'il a entrepris, enchaînant les passes en touche et les frappes en 6m .. Un match navrant, que seul son coach n'a pas du voir puisqu'il l'a laissé sur le terrain

    Immobile (5) : Du bon et du moins bon, il a même inscrit un but lucide mais refusé pour hors-jeu mais a aussi souvent joué un peu à contre courant, avec des choix peu opportuns

    Anderson (5) :  Même s'il a globalement été discret jusqu'à sa sortie à la 60ème, il a été intéressant sur quelques contres rapides, mais l'ensemble reste timoré, il aura été peu enclin à défendre et a tout de même raté 27 % de passes.

    OM (4-3-3)

    Pau Lopes (7) : Déterminant ce soir, il a été très bon avec des réflexes précieux, notamment sur sa ligne à quelques minutes du coup de sifflet final

    Luan Peres (6) : Appliqué et toujours très concentré, il n'a pas raté grand chose ce soir et a proprement défendu

    Caleta-Car (5.5) : Même s'il sera resté assez discret dans l'apport vers l'avant ce soir, il a été appliqué en défense et a contribué à ramener un point précieux de ce déplacement

    Saliba (6) : Malgré un peu de déchets sur quelques relances, son omniprésence dans le jeu défensif et sur son côté l'ont rendu encore très utiles à Marseille ce soir

    Rongier (5.5) : Grosse activité et beaucoup d'initiatives pour lui ce soir, mais malheureusement deux passes catastrophiques plein axe pour l'adversaire qui auraient pu couter cher

    Payet (4.5) : Décevant, il a perdu énormément de ballons, beaucoup trop dans un match européen, et malgré quelques bons mouvements, son déchet ce soir à beaucoup nui au collectif

    Kamara (6.5) : Une précision millimétrée encore, avec 94.9 % de passes réussies, et un rôle clé dans l'animation marseillaise, il a encore été très précieux ce soir

    Guendouzi (5) : Malgré une grande activité sans ballon, il a finalement peu participé au jeu après la 30 ème minute, rendant une copie moyenne ce soir, il était particulièrement émoussé en seconde période.

    Lirola (4) : Dans un rôle que lui a étrangement imaginé Sampaoli, il n'a jamais pu trouver ses repères et a couru après le ballon sans succès, un match très frustrant, rapidement remplacé en deuxième période par Bamba Dieng

    Milik (5.5) : Disponible et très en jambes, il a manqué un peu d'opportunisme dans les 20 derniers mètres

    Under (7) : Voir ci-dessus

     

  • OM : L’ancien marseillais Habib Beye devient entraîneur

    Habib Beye est officiellement nommé entraîneur de Red Star (National).

    « Au cours des 30 derniers jours d’intérim, Habib Beye a su redynamiser le groupe professionnel en instaurant des principes et une méthode qui ont permis au Red Star d’entamer une dynamique de résultats positifs. C’est donc naturellement que Patrice Haddad et Habib Beye ont conjointement décidé, qu’Habib continuerait de superviser l’équipe première, aux côtés de Randy Fondelot, Faouzi Amzal et Rodolphe Rothe-Boll », indique le Red Star dans un communiqué.

  • OM, PSG : Le message de Payet aux supporters marseillais avant le Classico

    Au cours de la rencontre contre Lorient (4-1) dimanche, des supporters de l’OM avaient envoyé des projectiles sur les Lorientais. Victime d'une telle situation à Nice en août dernier, Payet a recadré les fans en vue du Classico contre le PSG dimanche prochain.

    « J’ai dit aux supporters qu’il fallait que cela cesse. Même si moi je l’ai vécu dans l’autre sens, je l’ai redit encore cette semaine, il faut que cela cesse. J’inclus nos supporters parce qu’il ne faut plus que l’on voit de telles scènes que cela soit des jets de projectiles, que cela soit des envahissements de terrain, que cela soit des bagarres entre supporters. Cela touche notre championnat, cela touche les clubs, cela touche les personnes. Donc c’est pour cela que je me suis un peu énervé mais cela a vite cessé, ce dimanche. Maintenant il faut que cela continue comme cela. Même si c’est Paris la semaine prochaine, même si c’est d’autres adversaires, il faudra faire en sorte que la fête soit en tribunes et qu’elle ne dégénère pas », a déclaré le capitaine phocéen en zone mixte.

  • Ligue 1 - 10ème j. | Les notes de OM - Lorient (4-1)

    Homme du match : Payet (8,5) :

    Impressionnant techniquement, le capitaine de l’OM a tenté par tous les moyens possibles de remettre son équipe sur les rails après avoir concédé l’ouverture du score. Il le réussit merveilleusement bien puisqu’il joue un rôle prépondérant sur le but égalisateur, puis est passeur décisif sur la tête de Guendouzi.

     

     

    Marseille (3-4-1-3) :

    Lopez (5,5) : Solide sur sa ligne de but, le gardien prêté par la Roma a repoussé le danger sur les quelques frappes cadrées subies en seconde mi-temps.

    Peres (4,5) : Rapidement pris de vitesse par Diarra durant le premier quart d’heure, le Brésilien commit la faute dans sa surface. Des difficultés à bloquer les Lorientais dans leurs chevauchées.

    Caleta-Car (5) : Loin d’être serein derrière, le Croate s’est énormément reposé sur les épaules d’un grand William Saliba qui comblait ses quelques lacunes.

    Saliba (6,5) : Meilleur défenseur du côté de l’OM ce soir, celui qui est nominé au Golden Boy a coupé la quasi-intégralité des transmissions adverses. Sa bonne lecture du jeu lui a donc permis de mettre un terme aux attaquants bretons.

    Guendouzi (8) : Omniprésent au milieu de terrain, l’international français a été tout bonnement intraitable dans les duels qu’il aura entrepris. Des récupérations de ballons dans son camp, ou dans celui de l’adversaire, suivies avec des remontées percutantes. Il s’offre d’ailleurs un doublé qui reflète son volume de jeu stratosphérique ce soir.

    Kamara (5,5) : Le minot a fait un bien fou ! Bon en défense, comme en attaque, il a réalisé un match complet sublimé par son premier but de la saison. Attention aux quelques ballons qu’il a parfois trop gardé au lieu de les donner.

    Rongier (7) : Grosse performance de la part de l’ancien Canari qui a rayonné dans l’entre-jeu. N’hésitant pas à revenir dans sa surface, il n’a pas fait dans la demi-mesure pour venir suppléer ses partenaires. Remplacé par Balerdi à la 88e.

    Payet (8,5) : Voir ci-dessus.

    Konrad (5,5) : Virevoltant dans son couloir gauche, l’ailier passé par le Barça a semé la zizanie quand il arrivait à prendre un minimum de vitesse. Du déchet dans ses passes, mais des prises d’initiatives qu’il faut souligner. Remplacé par Dieng à la 75e.

    Milik (6) : Disponible offensivement, le buteur polonais a su faire les bons déplacements aujourd’hui. Il a été excellent dos en but, mais aussi lorsqu’il s’isolait sur les côtés. Buteur pour sa première titularisation de la saison.

    Lirola (4) : Peu en vue lors de cette rencontre, Pol Lirola n’a pas été en réussite quant à ses transmissions ; plus précisément avec ses centres qui ne trouvaient pas preneur. Remplacé par Gueye à la 75e.

     

    Lorient (5-3-2) :

    Nardi (4) : Le portier passé par Rennes et Monaco a réalisé un bon match avec quelques arrêts à mettre à son actif. Il ne peut rien sur les buts qu’il a concédés ce soir.

    Le Goff (6) : Très bon, l’arrière gauche lorientais a mis en échec presque total Lirola. Il a obligé le marseillais à s’isoler sur la ligne de touche et à adresser des centres imprécis : une bonne défense donc.

    Jenz (5,5) : Irréprochable lors de ses interventions défensives dans sa surface, le défenseur allemand a repoussé le danger à maintes reprises ; notamment de la tête.

    Laporte (4,5) : Malgré une première période où il a plutôt bien contenu Milik loin de ses cages, Julien Laporte a pris de plus en plus l’eau au retour des vestiaires. Cela fut vraiment laborieux lorsque son équipe s’est vue être menée au score.

    Mendes (4) : Rencontre délicate pour lui puisqu’il a eu du mal à gérer les courses dans la profondeur de ses adversaires. Une prestation moyenne à laquelle vient s’ajouter une déviation sur la frappe de Guendouzi qui trompe son gardien pour le 4-1.

    Silva (4) : Le latéral droit a perdu bien des duels face au duo Kamara - De la Fuente, ce qui a débouché sur de grosses occasions phocéennes. Assez peu d’apport offensif à mettre à lui accréditer.

    Monconduit (5,5) : Bon devant sa défense, le joueur passé par Amiens a récupéré bon nombre de ballons grâce à des tacles parfaits. Il tenta même sa chance à deux reprises, mais ces dernières n’étaient pas cadrées.

    Abergel (5) : Le plus marseillais des lorientais a apporté toute son expérience ce soir pour tenter de faire jeu égal avec ses homologues olympiens. Cela fut le cas en première mi-temps, nettement moins en seconde. Il est souvent loin du porteur du ballon et, avec des adversaires d’une telle qualité, cela se paye cash.

    Le Fée (5) : Difficile de créer du jeu face à cette équipe olympienne qui avait la possession du ballon la plupart du temps. Il réussit néanmoins à adresser deux bons ballons à ses attaquants avant de se faire remplacer par Boisgard à l’heure de jeu.

    Lauriente (5) : Rarement trouvé par ses coéquipiers, le numéro 28 a toutefois incrit son 4e but de la saison sur penalty ; où il ne trembla pas face à Lopez. Remplacé par Ouattara à la 85e.

    Diarra (6) : Titularisé au détriment de Moffi, le jeune attaquant a le mérite d’avoir provoqué le penalty en début de match. Il a systématiquement apporté le danger sur le flanc droit de l’attaque bretonne. Remplacé par Grbic à la 69e.

    Romain Caballero.

  • Ligue 1 - 9ème j. | Les notes de Lille - OM (2-0)

    L'Homme du Match : Jonathan Bamba (7.5) : Lui qui revenait de blessure, a été complètement indispensable d'entrée aux Lillois, avec un volume de récupération de ballons incroyable et énormément de fluidité donné au jeu Lillois par sa clairvoyance et sa vitesse.

    Lille (4-4-2)

    Grbic (6) : Sans avoir beaucoup à s'employer devant la stérilité de l'attaque phocéenne, il a été là quand il le fallait avec 2 interventions appliquées

    Reinildo Mandava (4) : En difficulté tout au long de la première période face à Lirola notamment, il n'a jamais paru capable de rentrer dans son match et a été remplacé dès la pause par Gudmundsson (4.5), quère plus inspiré et très discret sur son côté

    Botman (6) : Toujours aussi rigoureux, il n'a jamais été vraiment pris à défaut, et a eu comme toujours une précision de métronome avec plus de 96 % de passes réussies.

    Fonte (6) : Encore plus fort dans la précision de son jeu que son compatriote suédois (97 % de passes réussies), il a été lui aussi un pilier en défense, très difficile à déjouer, et son rôle est déterminant de par l'assurance qu'il dégage et transmet à son groupe.

    Celik (7) : Très en vue, il a remonté énormément de ballons sans trop dézoner pour rester vigilant, et a joué juste toute la partie, un match référence pour lui.

    Bamba (7.5) : Voir ci-dessus

    Onana (7) : Quelle débauche d'énergie de sa part, il a été complètement intenable et a énormément contribué à accélérer le jeu pour les Lillois, se jouant régulièrement du milieu de terrain marseillais à qui il a fait tourner la tête

    André (7) : Egal à lui même, il a été appliqué et autoritaire toute la partie, récupérateur en chef dans le jeu des Lillois et imperturbable dans sa concentration. Un vrai joueur régulier et précieux dans le dispositif des Dogues

    Ikone (6) : Parfois inégal avec de belles phases et des périodes un peu d'absence dans le même match, il a cependant parfois été détonateur de belles offensives avec des déplacements très verticaux et agiles balle au pied

    Yilmaz (4) : Très souvent à côté de son sujet ce soir, il a accumulé les mauvais choix et s'est fait remarquer par une énorme simulation qui a failli piéger l'arbitre central, mais pas la VAR

    David (7) : Finalement bien que peu en vue dans le match, il a le bon geste, lucide, quand il s'agit de tromper Pau Lopez par deux fois, ce qu'il fait avec panache.

    OM (3-3-3-1)

    Pau Lopez (4.5) : Toujours aussi peu rassurant, il semble presque systématiquement battu malgré une ou deux interventions intéressantes en première période, en tout cas pour le moment il ne semble pas justifier le choix d'écarter Mandanda si subitement du onze de départ.

    Caleta-Car (3.5) : Titularisé pour la deuxième fois de la saison, lui qui se sait peu présent dans les plans de Sampaoli, il risque de l'être encore moins après cette première mi-temps catastrophique ou il a été complètement baladé par le jeu fluide Lillois et n'a rien apporté aux siens. Remplacé à la mi-temps par Kamara (5.5), qui a immédiatement apporté du volume au jeu marseillais en étant vif, dangereux offensivement et relativement appliqué en défense malgré un placement très offensif parfois dangereux, mais sans conséquences.

    Balerdi (4) : On a du mal à le revoir à son bon niveau de début de saison sur ces derniers matchs, il a encore été imprécis, peu serein dans ses interventions aujourd'hui, et a eu énormément à contenir Onana et Bamba

    Saliba (6) : Malheureux sur le but ou son extérieur du pied revient sur le buteur, il a pour le reste été de loin le meilleur défenseur marseillais ce soir, multipliant les interventions dans les pieds Lillois avec justesse et engagement, avec une abnégation très positive.

    Luan Peres (4) : Discret, presque éteint, il semble fatigué et n'a jamais été en mesure de donner de l'allant à son équipe.

    Gerson (4) : Le joueur acheté plus de 24 Millions d'euros ne justifie toujours pas son statut, avec un match certes un peu plus volontaire mais avec encore énormément de ballons perdus, de choix peu lucides et de frappes non cadrées

    Guendouzi (5.5) : Un peu fatigué visiblement, il a malgré tout donné tout ce qu'il pouvait et a joué juste, avec toujours cette capacité à rapidment amener le ballon aux 20m adverses.

    Under (4.5) : Maladroit, imprécis, il a encore donné beaucoup de sa personne mais n'a pas souvent été réaliste avec encore trop de déchets dans ses derniers ballons, et il finit en plus exclu suite à deux jaunes logiques.

    Rongier (6) : Le milieu de terrain a été très bon à la récupération, un peu moins dans son apport offensif avec toujours une attitude un peu timorée, comme s'il n'avait pas les clés pour proposer des solutions aux siens.

    Lirola (5) : On l'a vu meilleur, mais il a encore énormément tenté, avec cela dit un peu plus de ballons perdus et surtout de difficultés de replacement qu'à son habitude

    Dieng (3) : Depuis son bon match à Monaco, on se demande s'il va retrouver ce niveau match après match, car il semble totalement absent des débats, ne fait pas d'effort défensif et est difficile à trouver offensivement. Remplacé dès la pause par Milik (5), beaucoup plus disponible mais qui n'a pas trouvé la faille.

  • Ligue Europa - 2ème j. | Les notes de OM - Galatasaray (0-0)

    Homme du match : Guendouzi (6,5) :

    Après une prestation médiocre le week-end dernier face à Lens, l’homme qui a été appelé plus tôt dans l’après-midi par Didier Deschamps a, cette fois, répondu présent. Sa capacité à récupérer des ballons, ainsi que de les faire remonter efficacement, a été primordiale pour l’OM.

     

    Marseille (3-4-3) :

    Lopez (5) : Préféré au Fenomeno, Steve Mandanda, l’Espagnol a eu assez peu de travail ce soir en dehors de son arrêt peu avant la mi-temps. Ses relances au pied ont parfois été à la limite ; ce qu’il faudra absolument corriger lors des confrontations face à des équipes plus huppées.

    Peres (6,5) : Le seul qui semblait être capable d’arrêter le prometteur Morutan. En effet, ses tacles ont presque tous été salvateurs puisqu’ils mettaient un terme aux tentatives du Roumain. Difficile de prendre à défaut le défenseur central gauche phocéen.

    Alvaro (6) : Très bon pour son retour, l’ancien de Villareal a été dur sur l’homme durant ce match ; que ce soit face à Dervisoglu, ou Diagne. Il a remporté l’intégralité de ses duels face aux attaquants turcs.

    Saliba (6) : Loin d’être rassurant défensivement parlant en début de rencontre, le joueur prêté par Arsenal s’est bien repris en couvrant parfaitement l’espace dans son dos, qui était courtisé par les attaquants adverses.

    Harit (5) : Une énorme occasion à son actif, qu’il s’était procurée à la 27e minute, suite à un une-d’eux parfaitement exécuté avec Lirola. Il est toutefois regrettable qu’il n’ait pas pu plus participer à l’animation offensive de son équipe. Remplacé par Konrad à la 79e.

    Gueye (5,5) : Omniprésent au niveau de la ligne médiane, l’ancien du Havre a réalisé un sacré travail de l’ombre en ratissant un nombre incalculable de ballons. Jouant très proche de sa défense, il n’a pas hésité à redescendre au niveau de ses défenseurs dans le but de les suppléer ; comme le montre son intervention salvatrice à l’heure de jeu dans les pieds de Dervisoglu.

    Guendouzi (6,5) : Voir ci-dessus.

    Lirola (6) : Omniprésent dans son couloir droit, le latéral passé par la Fiorentina a combiné de la meilleure des manières avec Ünder. Il a apporté le danger dans l’arrière-garde turque grâce à ses prises de vitesse qui faisaient la différence.

    Dieng (2,5) : Discret, le jeune sénégalais a eu du mal à être touché dans le dos de Sacha Boey. La faute à un placement mal réfléchi qui n’a donc pas facilité la tâche à ses coéquipiers. Remplacé à la 60e afin de célébrer le retour d’Arkadiusz Milik ; au plus grand plaisirs des supporters de l’OM !

    Payet (5,5) : Le capitaine olympien a, ce soir, été contraint de décrocher régulièrement. En effet, il est souvent redescendu au milieu de terrain pour mettre en évidence sa créativité. Toujours aussi juste d’un point de vue de ses passes et dribbles tentés.

    Ünder (6) : L’ailier prêté par la Roma a bien failli réaliser une Thauvinade ce soir ! Ceci a été sa plus belle action de la première période, avant de se réveiller totalement en seconde. Il a multiplié les appels dans la profondeur et les centres au niveau du point de penalty ; connaissant d’ailleurs une certaine réussite dans ces exercices.

     

    Galatasaray (4-2-3-1) :

    Muslera (5 t) : Peu inquiété pour ce déplacement à Marseille, l’international uruguayen a été irréprochable sur les quelques sorties qu’il a dû effectuer.

    Van Aanholt (6,5) : Excellent quand il fallait défendre sur Ünder, un peu moins lorsque c’était face à Lirola, il a été intéressant de par ses interceptions dans les pieds adverses. Ses quelques montées ont mis en difficulté William Saliba qui semblait par moment fébrile.

    Nelsson (6) : Vraiment bon pour couper les centres venus du pied gauche de Cengiz Ünder. Le tout jeune défenseur danois a formé une charnière centrale imperméable avec Marcão.

    Marcão (6) : Irréprochable dans sa surface de réparation, il a été très important grâce à ses nombreux dégagements au sol, ou dans les airs, afin de repousser le danger.

    Boey (6) : Arrivé cet été en provenance de Rennes, le néo-joueur de Galatasaray a démontré qu’il était tout bonnement complet. Que ce soit en défense avec ses interventions sur Dieng, ou en attaque avec ses montées déstabilisantes, il a apporté un vrai plus dans le couloir droit de l’équipe turc. Blessé à la cuisse, il est contraint de céder sa place à la 65e, remplacé par Yedlin.

    Antalyali (6) : Particulièrement bon pour orienter le jeu, l’homme qui est devenu international turc en mars dernier a été le meilleur milieu de terrain de son équipe. Capable de défendre bas, ou d’exercer un pressing haut, il a su se montrer presque indispensable pour les siens tant il était le métronome de son équipe.

    Kutlu (4,5) : Pas assez influent pour faire la différence dans l’entre-jeu, Berkan Kutlu a en revanche perdu trop de ballons ; ce qui a mis en danger ses coéquipiers à vocation défensive. Remplacé par Luyindama à la 88e.

    Aktürtoglu (5) : Peu trouvé par ses partenaires, le numéro 7 de Galatasaray a toutefois été le seul joueur de son équipe à cadrer un de ses frappes. Ses difficultés à se montrer disponible s’explique par le fait qu’il ait bien été pris au marquage par Lirola. Remplacé par l’ancien attaquant de Liverpool, Ryan Babel, à la 88e.

    Cicâldau (5,5) : Compliqué d’exister au sein de la défense adverse qui était disciplinée et attentive aujourd’hui. Il a toutefois réussi à distribuer de bons ballons à destination de ses ailiers. Une bonne prestation pour le milieu offensif roumain.

    Morutan (6) : Techniquement très plaisant à regarder, le joueur formé à Cluj en Roumanie nous a montré l’étendue de son talent du haut de ses 22 ans seulement. Il a profité des mauvais replis défensifs de Dieng pour faire la différence avec son pied gauche ; ceci à travers des dribbles particulièrement efficaces. Remplacé par Kilinc à la 73e.

    Dervisoglu (4) : Esseulé à la pointe de l’attaque de l’actuel dixième de Süperlig turque, l’avant-centre prêté par Brendtford a donc été obligé de jouer dos au but ; ceci afin de permettre à ses coéquipiers de venir l’aider en attaque. Remplacé par Diagne à la 73e.

    Romain Caballero.

  • Ligue 1 - 8ème j. | Les notes de OM - Lens (2-3)

    Homme du match : Sotoca (8) :

    Le spécialiste des penalties a encore frappé, et ceci dès la 9e minute ! Sa complémentarité avec Da Costa et Kalimuendo a facilité une bonne rotation sur le front de l’attaque du Racing. Ajouter à cela deux passes décisives et une justesse technique très au-dessus du lot pour obtenir l’homme du match !

     

    Marseille (3-4-3) :

    Lopez (3,5) : L’Espagnol n’a pas pu réaliser un quatrième match d’affilée sans encaisser de but ; la faute tout d’abord à un penalty concédé en début de rencontre. Il parut hésitant sur d’autres actions, notamment sur ses prises de balle au pied.

    Peres (4,5) : Embêté par le niveau affiché par Sotoca et Frankowski, le joueur arrivé cet été en provenance de Santos a eu du mal à défendre sur ces deux joueurs à la fois. Preuve en est avec le second but concédé, où il sortir sur Sotoca, mais en délaissant totalement le Polonais dans son dos.

    Balerdi (6) : Meilleur défenseur phocéen du match, le numéro 5 a remporté pas mal de duels avec les attaquants adverses. Il est d’ailleurs le seul à avoir réellement lutté, dans les airs et au sol, pour annihiler les offensives lensoises.

    Saliba (3) : En difficulté dans ses relances, le défenseur prêté par les Gunners d’Arsenal a été, à l’instar de Pau Lopez, beaucoup trop approximatif dans ses relances. C’est d’ailleurs à la base de l’une d’entre elles que le penalty est provoqué.

    Gerson (4) : Loin d’être à son meilleur niveau, le milieu brésilien débuta mal le match. Entre duels perdus, manque d’engagement, et passes qui ne trouvaient pas ses partenaires, son mental semblait alors être affecté. Sa frappe à la 37e minute lui redonna quelque peu confiance en lui. Remplacé par Luis Henrique à la 89e.

    Gueye (3,5) : Cruelle entame de match pour Pape Gueye, qui s’est vu être à la fois sanctionné  d’un carton jaune, mais surtout d’un penalty ! Il se reprit en main après la réduction du score de son capitaine. En effet, il commit moins d’erreurs techniques, et récupéra également plus de ballons. Remplacé à la pause par Konrad (4).

    Guendouzi (4,5) : Très en deça des prestations qu’il a pu livrer depuis son arrivée sur la Canebière, le chevelu milieu de terrain n’a pas été aussi précis dans ses passes qu’à l’accoutumée. Une rencontre à oublier pour lui, qui lui montrera que rien n’est encore acquis à Marseille cette saison.

    Rongier (4) : Trop peu influent dans le jeu proposé par l’Olympique de Marseille, le joueur de 26 ans n’a pas été en mesure de pouvoir s’opposer aux Lensois qui le pressaient très haut sur le terrain. Raison pour laquelle il est sorti à la pause, remplacé par Lirola (5,5).

    Dieng (5) : Très peu en vue aujourd’hui, le jeune attaquant sénégalais n’a pas eu énormément de ballons à négocier durant cette rencontre. Il a eu du mal à se démarquer tant le bloc lensois était compact. Il réussit néanmoins à obtenir un penalty avant la mi-temps. Remplacé par Harit à la 63e.

    Payet (7) : Le réel patron de cette équipe marseillaise c’est bien lui ! Dimitri Payet a remis son équipe dans le droit chemin, alors qu’elle était menée deux buts à zéro. Grâce à son deuxième coup franc direct de la saison, il réveilla un Vélodrome quelque peu abattu ; ce qui le poussa d’autant plus à élever son niveau de jeu. Il doubla la mise avant la mi-temps sur le penalty.

    Ünder (5,5) : Toujours autant dans la provocation, le Turc fut bien meilleur durant le second acte. Effectivement, au retour des vestiaires, il combina régulièrement avec Payet, et appela intelligemment le ballon dans la profondeur.

     

    Lens (3-4-1-2) :

    Leca (6) : Assez peu inquiété durant les premières trente minutes, l’expérimenté gardien a dû céder face à un chef-d’œuvre de Payet. Il fut décisif dans la foulée en s’interposant face à Gerson.

    Medina (5) : Match correct pour lui où, même s’il a perdu des ballons évitables, il a toutefois su faire en sorte de fermer les quelques espaces dont voulait profiter son vis-à-vis.

    Wooh (5) : Alors qu’il réalisait un bon début de match, le défenseur qui a fêté ses 20 ans il y a une dizaine de jours commit l’irréparable à l’approche de la mi-temps. Il gérait jusque-là excellemment bien les appels dans le dos de la défense nordiste.

    Gradit (5,5) : Au marquage sur Dieng dans un premier temps, puis sur Harit, le latéral droit a bien couvert l’espace dans son dos afin de maintenir un bloc haut. Ses interventions tranchantes ont facilité le travail des milieux qu venaient le suppléer. Remplacé par Haïdara à la 83e.

    Machado (6,5) : Très bon match de la part du joueur recruté à Toulouse en juillet dernier. Il a non seulement mis en échec presque constant Ünder, mais aussi empêché Saliba et Rongier de relancer proprement. Remplacé par Clauss à la 70e.

    Fofana (8) : Tout simplement énorme au milieu de terrain ! L’international ivoirien a, une fois encore, récupéré un nombre incalculable de ballons ce soir. Son activité a été telle que nous avions l’impression qu’il était partout à la fois sur le terrain.

    Doucouré (5) : Peut-être moins impressionnant que son capitaine Seko Fofana, a eu de plus en plus de mal à résister à la pression marseillaise qui s’accentuait au fil de la rencontre.

    Frankowski (6) : Un bijou à mettre à son actif ! Après une jolie déviation de la tête de Sotoca, l’ailier se mit sur son pied gauche avant d’enrouler lucarne opposée. A l’image de cette action, il a réussi à se faire oublier le long de la ligne de touche. Un bon travail pour se démarquer en somme.

    Da Costa (5) : Plutôt discret aujourd’hui, il chercha en priorité à combiner avec ses deux compairs d’attaque. Il se contenta de transmettre de justes ballons à ces derniers. Remplacé par Kakuta à la 63e.

    Kalimuendo (5,5) : A l’affût de la moindre erreur des défenseurs adverses, l’ancien attaquant du PSG, ce dernier a pressé à maintes reprises l’arrière-garde marseillaise. Ce qui a d’ailleurs provoqué des pertes de balles de ses adversaires, dans leur propre moitié de terrain. Remplacé par Saïd à la 63e.

    Sotoca (8) : Voir ci-dessus.

    Romain Caballero.

  • Ligue 1 - 6ème j. | Les notes de OM - Rennes (2-0)

    Homme du match : Guendouzi (6,5) :

    Impressionnant dans l’entre-jeu, l’international français a récupéré un grand nombre de ballons dans le camp adverse. Il poursuivit avec de bons décalages pour Payet ou Konrad de la Fuente sur le côté gauche. Remplacé par Gerson à la 77e.

     

     

    Marseille (3-4-3) :

    Lopez (5,5) : Une nouvelle fois préféré à Steve Mandanda, le portier prêté par la Roma a réalisé un second clean-sheet en trois rencontres. De quoi peut-être donner de la crédibilité à son recrutement.

    Peres (6) : Très peu de montées dans le camp adverse de la part du Brésilien, qui a néanmoins été irréprochable défensivement parlant puisque les principales actions rennaises ne sont pas venues de son côté.

    Balerdi (6) : Premier relanceur de son équipe, il a donné de bons ballons à ses milieux de terrain. De plus, il a coupé des passes qui auraient pu déboucher sur de chaudes occasions.

    Saliba (6,5) : Impérial dans les duels, le joueur prêté par Arsenal a fait parler son sens de l’anticipation en mettant fin à de nombreuses percées adverses.

    Konrad (5) : Moins percutant que lors de ses premiers matchs sous ses nouvelles couleurs, l’Américain a apporté assez peu de fantaisie et de danger le long de la ligne de touche. Remplacé par Harit à la 59e. Buteur pour la première fois sous le maillot de l’OM dix minutes après son entrée en jeu.

    Guendouzi (6,5) : Voir ci-dessus.

    Gueye (6,5) : Difficile de rivaliser d’un point de vue physique avec l’ancien havrais, ce dernier a tout bonnement été irréprochable au niveau du rond central.

    Lirola (6,5) : Son travail de dédoublement sur le côté avec Ünder, ainsi que ses replis défensifs pour suppléer Saliba sont à souligner. Voilà pourquoi l’OM a fourni autant d’efforts pour l’arracher à la Fiorentina cet été. Remplacé par Kamara à la 77e.

    Payet (6) : De retour dans le Xl de départ, le Réunionnais a abusé de longs ballons à destination du jeune Dieng. Son influence dans le jeu a été totale, un retour qui fait du bien à l’OM donc.

    Dieng (6,5) : Après son doublé la semaine dernière face à Monaco, Sampaoli décida d’aligner à nouveau l’attaquant formé à Diambars au Sénégal. Il a proposé quelques appels en début de match, mais s’est éteint petit à petit à partir de la 25e minute. Au retour des vestiaires, il recommença de la meilleure des manières avec un but à la 48e. Remplacé par Luis Henrique à la 77e.

    Ünder (5,5) : L’international turc continue sur sa lancée avec une bonne prestation face à des Rennais qui avaient du mal à défendre sur l’ailier. Ses dribbles ont été percutants dans les 20 derniers mètres. Dommage est-il qu’il ait parfois oublié Pol Lirola qui lui apportait du soutien dans son dos. Remplacé par Rongier à la 69e.

     

    Stade Rennais (4-3-3) :

    Gomis (5) : Sous la pression marseillaise, le gardien breton a dû sortir le grand jeu pour stopper les frappes des attaquants adverses. Un peu plus friable en deuxième mi-temps, notamment sur le but d’Amine Harit.

    Meling (5,5) : Généreux au niveau des efforts fournis pour proposer des solutions offensives, le Norvégien essayait de centrer mais était constamment en échec face au pressing adverse. Remplacé par Truffert à la 88e.

    Aguerd (5,5) : Patron de cette défense bretonne, le numéro 6 a repoussé bon nombre de ballons qui arrivaient à mi-hauteur. Il tenta tant bien que mal de combler les lacunes de son coéquipier Loïc Badé.

    Badé (4,5) : Quelques fois à la limite lorsque les ballons transitaient dans sa surface, le défenseur central était trop passif sur les centres marseillais ; exemple à l’appui avec le but concédé en début de seconde mi-temps. Remplacé par Omari à la 88e.

    Traoré (5) : Un match correct de la part de l’arrière-droit malien qui a bien cadré Konrad tout au long de la rencontre. Sa seule erreur est commise à la 71e où il a été pris à défaut par l’appel d’Harit. Remplacé par Assignon à la 77e.

    Tait (5,5) : De bonnes récupérations suivies par des remontées de balles toutes aussi intéressantes. Il a transmis de bons ballons dans la profondeur à ses deux attaquants, qui n’auront malheureusement pas toujours bien joué le coup.

    Santamaria (4,5) : Trop timide, le joueur passé par Angers a semblé en grandes difficultés face aux marseillais qui le pressaient excellemment bien. Un match où il a donc été en dedans en somme.

    Bourigeaud (5,5) : Meilleur joueur de champ du Stade Rennais, il a distillé d’excellents ballons à ses attaquants et à ses latéraux lorsque ces derniers faisaient l’effort de se projeter. Le seul bémol à mettre à son actif serait peut-être que ses corners n’aient pas été suffisamment travaillés.

    Ugochukwu (4) : Le très jeune joueur de 17 ans a eu du mal à s’opposer à son homologue marseillais, Pape Gueye. Il a accompagné Tait pour combiner dans le camp olympien. Remplacé par Abline à la 77e.

    Guirassy (4,5) : Cela fut laborieux pour l’attaquant rennais qui a dû évoluer en contres aujourd’hui. Des approximations dans le dernier geste, à l’image de son tir raté sur le centre de Laborde (34’). Remplacé par Sulemana à l’heure de jeu.

    Laborde (5) : Suite à la forte domination adverse, l’ex-joueur bordelais n’a touché que très peu de fois le ballon. Ce qui explique en partie pourquoi il n’a pas eu d’occasions à se mettre sous la dent.

    Romain Caballero.

  • Europa League - 1ère j. | Les notes de Lokomotiv Moscou - OM (1-1)

    L'Homme du match : Under (7.5) : Toujours aussi percutant, il a encore passé son match à provoquer la défense adverse, apporter du danger et c'est lui qui à l'origine du pénalty, le transforme pour débloquer le compteur Marseillais

    Lokomotiv Moscou (4-4-2)

    Guilherme (5) : Manquant parfois de sérénité, il a tout de même été souvent au bon endroit au bon moment, vigilant sur ses placements.

    Tiknizyian (4.5) : D'abord costaud sur Under pendant la première demie-heure, il a vite été usé et a ensuite répondu par trop de fautes, ce qui l'a conduit à l'exclusion en deuxième période

    Jedvaj (4.5) : Face à un collectif marseillais très fluide offensivement, il a souvent eu la tête qui tournait et n'a pas été capable de donner la sérénité suffisante à la garde centrale des Moscovites.

    Magkeev (5.5) : Il a été le plus solide de la ligne de défense du Lokomotiv, plutôt efficace dans les duels et même s'il n'a pas toujours eu la bonne lecture du jeu sur certains déplacements des phocéens, il a globalement fait le job

    Cerqueira (4) : En difficulté sur tous les débordements marseillais, il a souvent regardé le ballon passer, tellement qu'il en a touché moins de 40 dans toute la rencontre

    Beka Beka (6) : Le meilleur élément de l'équipe russe ce soir, car même s'il a eu finalement peu de ballons comme toute l'équipe, il a beaucoup gêné Valentin Rongier en étant en permanence sur ses trajectoires, il a souvent contribué à interrompre les offensives adverses et a été  à l'origine de quelques contres rapides.

    Kulikov (3.5) : il a joué 55 minutes seulement, qu'il a traversées en errant sur le terrain, incapable de jouer le moindre rôle, la fluidité du jeu au milieu marseillais l'a complètement perdu.

    Barinov (5.5) : Relativement entreprenant, il a essayé d'un peu dynamiser les siens et à beaucoup couru aussi pour défendre, il n'a rien réussi d'exceptionnel mais a été de ceux qui se sont battus.

    Zhemaledtinov (5) : Sans convaincre, il a tenté de donner un peu de vivacité au jeu en contre, mais il n'a pas beaucoup apporté malgré tout

    Kamanov (4) : Sans influence, et sevré de ballons, il n'aura pas joué de rôle particulier aujourd'hui

    Smolov (5.5) : Peu de ballons pour lui aussi, mais il aurait pu mettre une but superbe sur une action ou il déclenche une frappe limpide sur le poteau

    OM (4-2-3-1)

    Pau Lopez (4) : Il ne dégage pas de sérénité dans son attitude, et semble pouvoir faire mieux sur le but.. Steve Mandanda ne devrait pas tarder à retrouver le terrain

    Luan Peres (6.5) : Efficace, présent vers l'avant et avec énormément de précision dans son jeu, il prend de plus en plus une place incontournable dans le groupe marseillais

    Alvaro Gonzalez (7.5) : Magistral, il a été tout simplement parfait avec une autorité défensive naturelle et des relances propres, son meilleur match depuis longtemps

    Saliba (6.5) : Enormément de ballons touchés, une précision de métronome et un engagement total, il a encore parfaitement rempli son rôle ce soir

    Rongier (4.5) : Beaucoup d'abattage, mais aussi des ballons perdus trop rapidement, comme celui qui, à la dernière minute, coûte la victoire à l'OM

    Guendouzi (7) : Très vif, une plaque tournante pour le jeu marseillais par sa vitesse de transmission et sa capacité à casser une ligne presque systématiquement, il a été curieusement sorti par Sampaoli, peu inspiré sur ce coup

    Kamara (5) : Comme depuis le début de saison, il a encore fait un match un peu poussif, ou certes il donne du sien mais a du déchet bien plus qu'à son habitude.

    Dieng (4.5) : Peu d'impact devant, il a peut-être trop donné à Monaco et n'était pas de toute fraîcheur dans ses courses et ses choix ce soir

    Gerson (5.5) : Encore un peu trop discret, il a cependant été intéressant par le surnombre qu'il vient apporter sur chaque action, et par ses relais rapides avec une vision de jeu très cohérente

    Under (7.5) : Voir ci-dessus

    Harit (5.5) : Inexistant en première période car très mal positionné par Sampaoli qui n'était pas dans son meilleur soir, il a été très percutant ensuite en seconde période, et a prouvé qu'il a quand même une vraie capacité à déstabiliser les défenses adverses.