om

  • PSG - OM (2-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 32ème j.]

    L'Homme du match : Neymar (7) : Dans un match terne ou personne n'a vraiment été exceptionnel, le Brésilien, bien qu'insupportable par son attitude de gamin nerveux en permanence, a été précieux en marquant un but inspiré bien aidé par un Pau Lopez en panne, et a ensuite été celui qui a le plus pesé sur la défense phocéenne tout en faisant beaucoup d'efforts défensifs.

    PSG (4-3-3)

    Donnaruma (3.5) : Complètement dépassé sur le premier but ou il remet le ballon en jeu, il a continué son oeuvre en deuxième période en sortant de sa surface pour finalement commettre une faute lui évitant de prendre un but ridicule. Vraiment pas au niveau de ses prestations italiennes.

    Nuno Mendes (5) : Des interventions souvent limites, un jaune logique et c'était même le minimum, et dans le jeu peu d'apport vers l'avant et quelques difficultés à contenir le mouvement de Payet sur le côté

    Kimpembe (6) : A l'image de sa saison plutôt réussie, il a fait un match sérieux, autoritaire, et n'a jamais été mis en danger

    Marquinhos (5.5) : Des interventions précieuses dans les quelques moments un peu dangereux du jeu fébrile de l'OM, mais un bien vilain geste sur Payet en fin de match qui aurait du lui valoir d'avoir de l'eau chaude avant les autres à la douche

    Hakimi (6.5) : Un artisan de la victoire des parisiens, car il a été très projeté vers l'avant et avec une conduite de balle irréprochable, tout en faisant défensivement un match de qualité

    Gueye (5.5) : Même s'il n'a pas été audacieux et a joué un peu la sécurité dans la plupart de ses choix (passes courtes en permanence), il a réussi 97 % dde ces dernières et a assuré le minimum

    Verratti (6) : A l'origine du premier but, il a très bien débuté son match, car son rôle au milieu a toujours été important et a assuré une fluidité dans le jeu parisien, puis il a commencé ensuite à faire beaucoup de fautes et a été moins incontestable en seconde période

    Danilo (6) : Toujours aussi peu agréable à voir jouer, tant ses gestes sont peu académiques, il a pourtant fait le job, surtout dans l'impact ou il a démontré une belle autorité

    Neymar (7) : Voir ci-dessus

    MBappe (5.5) : Il a semblé peu concerné, certes il assure son pénalty mais à côté de cela il n'a quasiment jamais cadré, il est sorti en marchant sans jamais avoir donné l'impression d'avoir la tête dans ce match, peut-être est-il déjà passé à autre chose.

    Messi (5.5) : Pesant sur la défense marseillaise, il a beaucoup provoqué, mais il a été très en dessous sur les coups de pieds arrêtés qu'il a jetés, et n'a jamais su trouver les gestes justes une fois dans les 20 derniers mètres

    OM (4-3-3)

    Pau Lopes (4) : Un quart d'heure a suffi à faire regretter les prestations XL de Mandanda ces dernières semaines, puisqu'il sort à l'aveugle pour encaisser un but qui coute cher à l'arrivée

    Luan Peres (4.5) : Trop discret, un peu tendre devant Messi et MBappé, il n'a pas fait de boulette particulière mais n'a pas réussi à se mettre en évidence

    Caleta-Car (7) : Sans la défaite, il aurait été l'homme du match ce soir, car sa prestation ce soir était XXL en défense, avec 100 % de passes réussies, des retours autoritaires dont un superbe à la 74ème dans les pieds d'MBappé, et en plus un but de renard en première période

    Saliba (5) : Il perd un point pour un demi-cheveu puisque la VAR lui refuse un égalisation qui aurait tout changé. Mais défensivement, il a été mis plus en difficulté qu'à son habitude et a eu quelques gestes dangereux avec notamment avec une passe dans l'axe en fin de match très dangereuse

    Rongier (5.5) : Excellent pendant 25 minutes, ou il a encore couru de tous les côtés, il a ensuite ressenti une gêne à la cuisse qu'il a traînée longtemps mais qui l'a rendu moins efficace et plus facile à passer pour les parisiens

    Gueye (5) : Vivace, il a fait quelques choix trop précipités et n'a pas abordé la rencontre avec assez de concentration ce soir

    Kamara (6) : Dans un rôle de plaque tournante, il a ratissé énormément de ballons (109 exactement), et n'a que peu raté ses transmissions avec 95 % de passes réussies. Alors même si défensivement il a parfois été surpris par les accélérations de Neymar et MBappé, il a fait un bon travail

    Guendouzi (4.5) : On ne peut pas lui reprocher sa combativité, il a encore couru sans s'économiser pour ce 48ème match de sa saison ! MAIS, il n'a pas joué juste aujourd'hui, il a été régulièrement à contre-courant du sens du jeu et est un peu passé à côté de son sujet

    Gerson (5) : Excellent depuis quelques mois, il a ce soir été muselé par les placements de grande qualité d'Hakimi et Marquinhos notamment, qui je pense avaient décelé qu'il était devenu un danger important de l'effectif marseillais

    Payet (5.5) : Sans folie, il a tout de même été encore celui par qui sont venus les ballons les plus intéressants ce soir, mais n'a pas réussi à avoir le pep's suffisant pour faire basculer la rencontre

    Under (4.5) : Pas souvent inspiré, il a attiré à lui plusieurs ballons et à su se rendre disponible mais n'a pas su exploiter ces ballons ensuite, un peu timoré dans ses derniers gestes.

  • PAOK Salonique - OM (0-1) : Les notes complètes [Conference League - 1/4 retour]

    Homme du match - Steve Mandanda (8) : Sous une grosse ambiance et au terme d'une rencontre difficile, les Marseillais remplissent le contrat et file vers les demi-finales de la ligue Europa Conference. Héroïque, El Fenomeno a repoussé coup sur coup les tentatives du PAOK. L'historique gardien de l'OM est allé chercher son clean-sheet. Avec 16 tirs dont 5 cadrés les joueurs de Thessalonique auront essayé, sans réussite, de franchir le portier de 37 ans. Si les Grecs n'avaient pas encore goûté la bouillabaisse, ils en sont déjà écoeuré.

    Olympique de Marseille (4-3-3)

    Steve Mandanda (8) : Voir plus haut.

    Luan Peres (6) : Peu offensif sur son côté gauche, le défenseur brésilien, ramené dans les bagages de Sampaoli, a réussi une bonne prestation ce soir. Sérieux et impliqué en défense.

    Duje Caleta-Car (5) : Quelques errances et problèmes de marquage mais un bilan satisfaisant à l'arrivée. Le Croate, annoncé sur le départ, s'est montré solide et un très bon complément à Saliba, son coéquipier dans l'axe.

    William Saliba (6) : Même s'il a parfois été brouillon, le jeune international français a encore une fois brillé pas son aspérité. Toujours propre sur l'homme et vigilant à chaque fois que les Grecs cherchaient la profondeur, ce ne sera pas la même affaire ce dimanche face à Mbappé et compagnie pour le défenseur prêté par Arsenal.

    Pol Lirola (6) : Alors qu'il se montrait plutôt décevant depuis le début de la saison, le latéral espagnol a convaincu ce soir. Présence défensive et offensive, relance propre, encourageant !

    Valentin Rongier (8) : Boubacar Kamara suspendu, il a occupé (avec brio) le poste de sentinelle. Le couteau-suisse de Sampaoli montre une nouvelle fois sa polyvalence et sa superbe forme actuelle. En toute fin de match il perd un ballon juste devant sa défense et a failli relancer le PAOK. Une erreur anecdotique qui aurait pu coûter cher. Le conditionnel est important.

    Pap Alassane Gueye (5) : Plus discret que ses deux coéquipiers au milieu de terrain, le Sénégalais s'est fait découper en fin de match.

    Mattéo Guendouzi (7) : L'homme à la crinière de lion qui ne cesse de rugir depuis son arrivé dans le sud de la France a encore une fois imprégné le terrain de son empreinte. Suite à une récupération haute de Bakambu, il efface Crespo côté droit avant de glisser parfaitement un centre décisif pour Payet.

    Amine Harit (5) : L'international marocain a brillé dans son registre technique, ballon au pied, par moment. Avec forcément pas mal de déchets, Harit continue sur sa lancée de bonnes prestations. Suffisant pour convaincre Sampaoli ?

    Cédric Bakambu (3) : Très peu de ballons dans le jeu mais tout de même quelques bonnes situations qu'il n'a pas réussi à convertir devant le but. En l'absence de Milik (blessé en sélection), le Congolais n'a pas marqué de point.

    Dimitri Payet (6,5) : Le numéro 10 olympien a eu un impact limité dans le jeu de son équipe. Placé milieu gauche plutôt que dans le cœur du jeu où il excelle, il n'a pas eu besoin de forcer son talent pour assurer la qualification. Un but tout en tranquillité, seul face au gardien, bien servi par Guendouzi.

     

    PAOK Salonique (4-3-3)

    Alexandros Paschalakis (4) : Seulement 1 tir cadré marseillais...  1-0 score final. Impuissant sur le tir de Payet à bout portant, il aurait pu mieux faire sur sa seule sollicitation.

    Vierinha (8) : Énorme prestation du capitaine du PAOK. Impérial en défense face à Harit et hargneux jusqu'à sa sortie à la 68', il n'a pas réussi à transcender le jeu de son équipe pour permettre aux Grecs d'espérer à une qualification en demi. Remplacé par Sidcley.

    José Angel Crespo (3) : Le défenseur espagnol a failli renverser le match en première mi-temps. Oublié par la défense, il cadre une tête puissante malheureusement trop sur le gardien. Après ce presque but, c'est la catastrophada. Il perd le ballon sur l'ouverture du score de Payet et perd beaucoup de ballons à la relance.

    Sverrir Ingason (5) : Après un ÉNORME frayeur en première mi-temps où sur une passe en retrait, sans aucun danger, il touche le poteau de sa propre cage, il sauve son équipe d'un tacle salvateur à la 59'.

    Elefterois Lyratzis (4) : Le latéral grec droit qui jouait face à son public a été en difficulté face à Payet et aux montées des milieux marseillais. La jeunesse servant d'excuse, nul doute qu'il sort grandit de cette confrontation.

    Theocharis Tsingaras (non-noté) : Titulaire à la place de El Kaddouri, blessé à l'entraînement, le Grec est remplacé par le Roumain Alexandru Mitrita à la 58'.

    Jasmin Kurtic (3) : Le Slovène de 33 ans a souffert lorsque l'OM avait le ballon. Il a aidé son équipe sur quelques relances mais l'ensemble de son match n'a pas été convaincant.

    Andrija Zivkovic (6) : Il a été la principale menace du côté du PAOK en première période. Le Serbe a beaucoup tenté de l'exterieur de la surface sans jamais trouver la faille. À sa décharge, il est tombé face à un Mandanda des grands soirs. Remplacé par Thomas Murg à la 77'.

    Douglas Augusto (3) : Imprécis dans son jeu vers l'avant, il n'a pas aidé son équipe à se montrer plus dangereux face à une équipe olympienne sereine et en contrôle.

    Diego Biseswar (3) : Tout comme son homologue marseillais Guendouzi, on l'a vu sur le terrain grâce à son épaisse crinière. À l'inverse de son homologue marseillais Guendouzi, il n'a pas été bon. Il sort pour Stefan Schwab à la 78'.

    Chuba Akpom (3) : Très maladroit en première période, il a beaucoup tenté sans réussir à franchir la muraille marseillaise. De la bataille des numéro 9 aucun n'est sorti vainqueur. Il cède sa place Antonio Colak à la 68'.

     

    KLAJNBAUM Arthur

  • OM - Montpellier (2-0) : Les notes complètes [Ligue 1 - 31ème j.]

    Homme du match : Gueye (7,5) :

    Il n'était pas prévu dans le 11 initial, puis finalement si suite à un problème médical d'un de ses coéquipiers, le Sénégalais a su saisir sa chance en excellant au milieu. En effet, il a été d'une importance cruciale quant aux récupérations du ballon, mais aussi à sa distribution par la suite. Remplacé par Kolasinac à la 78e.

     

    Marseille (4-2-3-1) :

    Mandanda (6,5) : Sérieux sur sa ligne de but, El Fenomeno a réalisé un match sérieux avec ce clean sheet ; ce qui reste honorable !

    Peres (5,5) : Préféré à Kolasinac pour cette réception de Montpellier, le joueur passé par Santos a été difficile à prendre à défaut ; lui qui a d'ailleurs contré de nombreux centres venus des pieds droits de Souquet et Mollet notamment.

    Kamara (6,5) : Replacé en défense centrale suite au forfait de dernière minute de DCC, le minot a fait preuve d’une intelligence telle que l’on lui connait. Il a annihilé un grand nombre d’occasions montpelliéraines.

    Saliba (6,5) : Aux côtés de Bouba Kamara, celui qui espère rester à Marseille la saison prochaine a, une nouvelle fois, été très bon en termes d’interventions. Il a formé une charnière très hermétique avec son compatriote.

    Rongier (6,5) : Travailleur de l’ombre, mais toujours aussi important et juste, l’ancien Canaris a rendu une copie plus que correct : presque comme chaque week-end pourrions-nous dire. Son avant-dernière passe sur l’ouverture du score est remarquable, et à montrer dans les écoles de football ; sans aucun doute. Remplacé poste pour poste à la 78e par Lirola.

    Gerson (5) : Excellent depuis plusieurs matchs, nul doute que le Brésilien nous montre son meilleur visage depuis son arrivée sur sol français. Moins trouvé qu'à l'accoutumée, cela ne l'a toutefois pas empêché de régaler avec sa talonnade précédant le penalty obtenu par Dieng.

    Gueye (7,5) : Voir ci-dessus.

    Guendouzi (5,5) : Peut-être moins influent que Pape Gueye sur ce match, l'international tricolore est tout de même resté bon pour combiner avec ses partenaires. Il aurait pu délivrer une passe décisive à Bamba Dieng, mais ce dernier fut maladroit dans le dernier geste.

    Harit (7,5) : Régulièrement utilisé par Sampaoli ces derniers temps, le joueur prêté par Schalke 04 a continué à régaler. Très juste techniquement, et auteur de bonnes prises de balle, il est à l’origine de l’ouverture du score en faisant preuve d’un merveilleux altruisme. Remplacé par le tout jeune Ben Seghir qui fêta ses premières minutes dans le monde du football professionnel.

    Dieng (5,5) : Buteur lors de cette rencontre, le récent champion d'Afrique a offert de nombreuses solutions à ses coéquipiers en se démarquant de ses adversaires. Il aurait pu aggraver le score, mais il a fait preuve de quelques erreurs d'appréciation. Remplacé à l'heure de jeu par Luis Henrique.

    Under (6) : Les contrôles et prises d'initiative du Turc ont probablement plu aux supporters olympiens. Déroutant, le gaucher a été bon dans le jeu en une touche de balle, ce qui a permis d'accélérer le jeu de son équipe. Également buteur sur penalty à la 19e minute. Remplacé par le maestro Dimitri Payet à la 60e minute.

     

    Montpellier (4-2-3-1) :

    Omlin (3,5) : Ne pouvant rien faire sur les buts encaissés, le portier suisse a pourtant été solide sur les autres frappes subies. Expulsé en toute fin de match après une faute sur Luis Henrique qui se présentait seul face à lui.

    Cozza (5) : Compliqué de défendre sur le remuant Cengiz Under, et pourtant, il a parfois donné du fil à retordre à son adversaire. Offensivement parlant, il s'est timidement exprimé en fin de première mi-temps.

    Sakho (5) : Asphyxié par les Phocéens, l'expérimenté défenseur central s'est cantonné à défendre et relancer propre ce qu'il fit assez bien dans l'ensemble.

    Estève (5,5) : Malgré la déconvenue, le jeune défenseur central a néanmoins été plutôt bon pour mettre en échec Dieng ; si ce n'est sur le but que ce dernier marqua. Une bonne performance pour lui malgré tout.

    Souquet (5,5) : Le numéro 2 s'est montré intéressant lorsqu'il apportait son soutien dans la moitié de terrain adverse. Il a chipé des ballons dans les pieds de Gerson, ce qui a relâché la pression exercée par l'OM. Défensivement déstabilisé par les déplacements de Dieng, mais au final sans conséquences. Remplacé par Sambia à dix minutes du terme.

    Ferri (4,5) : Fautif au quart d'heure de jeu, il commet l'irréparable dans sa surface en taclant Dieng. Cela ternit grandement sa copie du soir, bien qu'il n'ait pas été décevant dans l'entre-jeu. Remplacé par Makouana à la 80e.

    Leroy (6) : Meilleur montpelliérain ce soir, le milieu de terrain s'est démené sur l'ensemble de terrain pour compenser les espaces laissés libres par ses coéquipiers. Si Gerson a été aussi peu servi, c'est entre autre grâce au marquage du joueur formé au Stade Rennais.

    Wahi (4) : Pas loin d'être fantomatique, le jeune joueur a eu des difficultés à exister aujourd'hui, en ne réussissant pas à se démarquer des Marseillais. Remplacé par Cabella, l’ancien olympien, à la 63e.

    Savanier (4) : Assez peu inspiré, le maître à jouer du MHSC n'a pas trouvé la clé pour relancer son équipe. Le capitaine a raté des transmissions du ballon, faute aussi à des déplacements de joueurs adverses venant intercepter ses passes.

    Mollet (4,5) : Auteur de centres qui n'auront pas abouti, il est regrettable pour le club héraultais qu'il n'ait pas eu plus de ballons à négocier afin de créer davantage le danger. Sorti et remplacé à la 63e au profit de Valère Germain ; faisant ses retrouvailles avec son ancien club.

    Mavididi (5) : Auteur du seul tir cadré de son équipe, l'attaquant passé par la réserve d'Arsenal, puis de la Juventus, a réussi l'exploit de se créer des occasions de tirs bien que ceux-ci n'aient que très rarement été cadrés. Remplacé par Bertaud à la 91e suite à l'exclusion d'Omlin.

    Romain Caballero.

  • OM : Le meilleur tireur de coup-francs selon Payet (et ce n'est pas lui)

    Spécialiste des coups-francs bien qu'il soit moins en réussite ces dernières années dans cet exercice, Dimitri Payet s'est confié à RMC Sport au sujet du meilleur artificier de Ligue 1. Pour le meneur de jeu de l'OM, il s'agit sans conteste de Téji Savanier, le milieu de terrain montpelliérain :

    « Est-ce que je suis le meilleur, c'est difficile à dire. Dans notre championnat à nous, le successeur de Juninho, c’est Savanier. Il a une qualité de frappe et une qualité de pied qui n’existent pas ailleurs dans notre championnat. C’est un tireur hors-pair » a-t-il ainsi déclaré.

  • FC Bâle - OM (1-2) : Les notes complètes [Conference League - 1/8 retour]

    Homme du Match : Guendouzi (7.5) : Omniprésent dans l'entrejeu comme dans l'interception, il a encore ébloui le match de son abattage, sans fin ! Il délivre une passe décisive très inspirée à Rongierpour couronner ce match complet

    FC Bale (4-3-3)

    Lindner (7) : Même s'il finit par s'incliner deux fois face aux assauts marseillais, il a longtemps maintenu les siens en vie et entretenu l'espoir avec de nombreux arrêts réflexes de qualité

    Tavares (6.5) : Très remuant sur le côté, il a plusieurs fois contrarié les Marseillais par sa verticalité et ses choix variés, il a créé du jeu et on aime cela dans le football

    Pelmard (5.5) : Enormément d'efforts de sa part, mal géré peut-être car après 75 bonnes minutes il s'est éteint et a été plus en difficulté sur la fin

    Frei (5) : Moins en vue que beaucoup de ses coéquipiers, il a eu du mal à distiller de bons ballons, mais est resté relativement solide au duel

    Lang (6.5) : Comme Tavares, il a énormément gêné les Marseillais, et a provoqué aussi pour tenter de faire aller de l'avant l'équipe suisse, très tôt dans le match

    Burger (4) : Il a énormément de chance de finir le match sur le terrain, car il est difficile de dire qu'il jouait le ballon en attrapant en bout de course Harit par derrière à 6 m du but .. A part ce tacle, il a peu montré sur cette rencontre, souvent pris au piège par la vivacité de Guendouzi et Harit

    Xhaka (4.5) : Les milieux suisses n'ont pas été la meilleure ligne ce soir, car lui aussi a eu du mal à contribuer au jeu, qui est plus souvent passé par les côtés

    Millar (5) : Il a pas mal gêné Lirola en étant remuant dans son couloir, mais il n'a que rarement réussi ses derniers gestes, rendant plusieurs ballons

    Esposito (6) : Il a fait un match audacieux, jamais complexé par l'enjeu et avec beaucoup de fluidité dans son jeu

    Ndoye (6) : Il ne faisait pas son meilleur match avec un peu de désinvolture, jusqu'à ce qu'il jette merveilleusement de la tête pour ouvrir le score et donner l'espoir aux Suisse, en vain

    Chalov (4.5) : Il a finalement eu très peu de ballons, et n'a pas franchement apporté sur cette rencontre

    OM (4-4-2)

    Mandanda (7) : Rien à redire, malgré le manque de compétition et cette saison qui doit être psychologiquement très difficile, quand il joue il est impérial, et ce soir encore ses interventions ont toutes été importantes et précises

    Luan Peres (6) : Parfois un peu juste défensivement, il s'est quasiment à chaque fois rattrapé ensuite par un tacle précis, et a continué à aller vers l'avant avec efficacité

    Caleta-Car (7.5) : Excellent du début à la fin, avec des interventions toutes sûres et autoritaires, un de ses meilleurs matchs cette saison

    Saliba (4) : A peu près tout le contraire, une prestation ratée, en retard sur le but, comme sur beaucoup d'interventions, fatigué ce soir

    Lirola (4) : Que c'est dur de le voir errer comme un ame en peine sur le terrain cette saison, toujours méconnaissable, autant pas ses replacements tardifs que par ses ballons très souvent rendus à l'adversaire faute d'inspiration

    Gueye (5) : Un peu trop discret, il a joué assez proprement, mais n'a pas eu assez d'initiative

    Rongier (7) : Inspiré dans ses courses comme dans ses transmissions, il a eu ce rôle précieux qu'on lui connaît dans l'axe, couronné par un premier but en Coupe d'Europe sur la fin

    Guendouzi (7.5) : Voir ci-dessus

    Harit (5.5) : Bon dans le jeu, il provoque, se rend disponible et est très rapide, il a causé beaucoup de soucis aux joueurs de Bâle mais il a gâché son pénalty en le tirant de manière très timorée sur la droite du gardien

    Bakambu (6) : Il manquait un but et un peu de précision, mais il a été très intéressant dans ses déplacements, son sens du jeu et ses courses imprévisibles

    Under (7) : Dans un match ou le voyait peu, il a au fil de la deuxième période augmenté son intensité et a mis un but lucide d'une belle reprise de volée, avant de finir en trombe la rencontre avec plusieurs situations dangereuses près du but. il a encore confirmé son statut précieux dans l'armada offensive de l'effectif Marseillais

     

  • OM - FC Bâle (2-1) : Les notes complètes [Conference League - 8ème aller]

    Homme du match : Milik (7) :

    De nouveau buteur sur la scène européenne, le Grantatakan adulé par les supporters de l’OM, Arkadiusz Milik a mis son équipe dans les bons rails en ouvrant le score à la 19e minute. En renard des surfaces, il a doublé la mise à la 68e.

     

    Marseille (4-3-3) :

    Mandanda (5) : Assez peu inquiété par les Suisses, El Fenomeno a concécédé un but suite à une erreur de sa défense. Il sauve un ballon mis en retrait par Rongier, qui n'était pas loin de marquer contre son camp en fin de rencontre !

    Kolasinac (6) : Très attentif aux moindres faits et gestes des joueurs bâlois présents dans son couloir, le Bosnien n'a pas hésité à partir à l'attaque pour créer des dédoublements mettant en difficulté ses adversaires. Remplacé par Peres à la 78e.

    Caleta-Car (5) : Match de qualité de sa part, dommage est-il qu'il ne se place pas très bien sur le but concédé. Cela gâche un peu la copie presque parfaite que s'apprêtait à rendre l'Olympique de Marseille.

    Saliba (6,5) : Excellent en ce qui concernait les coupures de trajectoires de passes du FC Bâle. En effet, presque aucun joueur adverse n'a réussi à passer le roc prêté par Arsenal.

    Rongier (6,5) : Définitivement positionné en tant que latéral droit, cela ne l'a pas empêché de se projeter vers l'avant, ou bien même au milieu de terrain, le joueur formé au FC Nantes a apporté un réel plus à la récupération.

    Gerson (5,5) : Particulièrement offensif, en prenant presque systématiquement la profondeur dans le dos de Payet, le milieu brésilien a combiné avec brio avec son numéro 10. Des unes-deux qui ont fait la différence dans le camp adverse.

    Kamara (6) : Rayonnant dans l'entre-jeu, le minot a été irréprochable dans l'engagement lors de ses duels entrepris. De même en ce qui concernait la conservation du ballon pour faire remonter le bloc-équipe.

    Guendouzi (6) : Souvent trouvé dans la surface de réparation adverse, le milieu officiellement marseillais jusqu'en 2025 a pris sa chance à de nombreuses reprises, sans pour autant trouver le cadre. Omniprésent sur le front de l'attaque, il faudra souligner le dépassement de fonctions de Guendouzi, qui a d'ailleurs aussi exercé un pressing gagnant la plupart du temps.

    Payet (5,5) : Inspiré offensivement, le capitaine a participé à un grand nombre d'occasions marseillaises. En délivrant de bons ballons à ses coéquipiers, mais aussi en prenant quelques fois sa chance, il a donc été juste aujourd'hui ; à contrario avec ses récentes performances. Attention à ne pas rater des gestes techniques simples à réaliser.

    Milik (7) : Voir ci-dessus.

    Ünder (6) : S'étant montré dangereux en début de rencontre en touchant le montant suisse, l'international turc a ainsi pris le dessus l'ascendant psychologique sur son adversaire du soir. Il a souvent pris la profondeur, et a aussi déclenché d'excellents centres à destination de Milik.

     

    FC Bâle (4-2-3-1) :

    Lindner (4) : Il ne peut rien sur le penalty de Milik. En revanche, il a commis une grossière erreur de main sur le second but du buteur polonais.

    Katterbach (4) : De réelles difficultés ont été rencontrées par le latéral gauche, qui avait pour mission de défendre sur l'insaisissable Ünder. Le Turc a régulièrement pris l'espace dans son dos, ce qui a donné quelques sueurs froides à toute l'arrière-garde suisse.

    Pelmard (5) : Devant s'occuper de l'ailier droit de l'OM, il lui a fallu être particulièrement attentif pour éloigner le danger de sa surface lorsque ce dernier centrait, ou prenait sa chance.

    Frei (5) : Bon match de la part de l'expérimenté capitaine de 33 ans qui a, à l'instar de Pelmard, dégager pas mal de ballons qui transitaient dans les airs de sa surface de réparation.

    Tavares (6) : Match correct de la part du joueur prêté par Benfica a plus ou moins contenu les montées incessantes de Kolasinac et de Gerson. Il a sauvé les siens à deux reprises, juste devant ses buts, alors que son gardien était battu.

    Kasami (4) : Un grand nombre de ballons perdus à mettre à son actif, lui qui se reposait peut-être un peu trop sur son coéquipier du milieu de terrain.

    Xhaka (6) : Dépositaire du jeu de son équipe, le frère de Granit Xhaka a délivré de bons ballons à ses ailiers. C'est lui qui est à l'origine des rares incursions suisses dans la moitié de terrain phocéenne. Remplacé par Burger à la 70e.

    Millar (3) : Bien bloqué par l'homme aux huit poumons, Valentin Rongier, le tout jeune Canadien n'a rien pu proposer en attaque tant il était marqué de près. Remplacé par Fernandes à la 70e.

    Esposito (5) : Unique buteur pour les actuels troisièmes de Super League suisse, il profite d'un alignement hasardeux des défenseurs marseillais pour marquer un but qui les garde en vie. Il avait été jusque-là assez peu influent sur le jeu de son équipe.

    Ndoye (5,5) : Prêté par l’OGC Nice, ce jeune joueur a le mérite d'avoir été le plus dangereux offensivement en dehors du but marqué par Esposito ; ceci en ayant cadré une frappe bien placée peu avant la mi-temps.

    Chalov (5) : Solide sur ses appuis, l'avant-centre russe a livré un bon combat avec Caleta-Car. Regrettable que cela ne lui ait pas permis de se procurer une occasion, qu'il aurait éventuellement convertir. Remplacé par Males à la 70e.

    Romain Caballero.

  • OM - Clermont (0-2) : Les notes complètes [Ligue 1 - 25ème j.]

    L'Homme du Match : Zedadka (7.5) : Une masterclass de ce latéral ce soir, passeur décisif inspiré sur le premier but, et constamment au contact des premiers attaquants Marseillais pour gêner, contrer, sauver les siens.

    OM (4-3-3)

    Pau Lopez (5.5) : Totalement impuissant sur le premier but venu d'ailleurs et sur la tête à bout portant d'Allevinah, il a tout de même réalisé un bel arrêt réflexe devant Khaoui en fin de rencontre

    Kolasinac (4) : Pas assez serein dans ses interventions, il n'a pas paru trouver sa place ce soir et a été aussi timoré vers l'avant qu'indécis derrière

    Caleta-Car (3) : Désespérant sur ses 3 dernières rencontres, il est dans le très dur en ce moment, entre courses à contre-temps, passes perdues et impuissance défensive

    Saliba (4.5) : Lui non plus n'était pas en pleine inspiration ce soir, il n'a jamais réussi à être utile vers l'avant, et n'a pas senti venir Bayo sur le premier but

    Lirola (3) : Lui aussi est très inquiétant cette saison, il ne sert tout simplement à rien dans le jeu, il court dans le vide et n'a eu aucune utilité

    Gerson (4.5) : Positionné encore au hasard par Sampaoli, il a donc du s'adapter et n'a pas été le plus mauvais, avec quelques opportunités intéressantes mais toujours trop de déchet

    Rongier (5) : Il a eu le mérite d'essayer de distiller des ballons intéressants, et n'a pas eu trop d'imprécision malgré le bus Clermontois placé à proximité, mais il n'a pas non plus brillé

    Guendouzi (4.5) : Volontaire, on ne peut pas lui reprocher ses efforts, incessants. Par contre, dès qu'il s'approche du but adverse, on prie qu'il ne tente pas une frappe, car on sait qu'elle partira en tribunes

    Payet (4.5) : Timoré plus qu'à son habitude, il est malgré tout celui qui a encore su se créer les opportunités les plus intéressantes, même s'il a été très en dessous sur les coups de pied arrêtés.

    Milik (4.5) : 32 Ballons touchés seulement, mais 4 frappes tentées tout de même, il a tenté de se rendre disponible mais n'a pas non plus été bon dans ses choix

    Under (4) : Un peu muselé par l'excellente défense Clermontoise à 10 joueurs, il n'a jamais trouvé de solutions

    Clermont (4-3-3)

    Djoco (7.5) : Il a ecoeuré les attaquants marseillais en étant toujours serein et déterminant sur sa ligne e première mi-temps, tellement qu'en seconde période ils ont préféré le laisser tranquille

    N'Simba (6) : Sans être toujours précis, il a été très accrocheur et a complètement éteint Under tout au long de la rencontre

    Seidu (7) : Impérial en défense centrale, il a repoussé tous les assauts axiaux des Marseillais et n'a jamais paru paniqué, toujours placé ou il fallait.

    Hountondji (6.5) : Une précision millimétrée sur ses relances (97 % de passes réussies) malgré les assauts timides des Marseillais, et une présence solide sur l'homme notamment Milik qu'il a très bien tenu

    Zedadka (7.5) : Voir ci-dessus

    Abdul Samed (7) : Une autorité défensive qui lui a valu de stopper plusieurs offensives phocéennes, et une relance de qualité

    Gastien (6.5) : Solide plaque tournante du milieu clermontois, le fils de l'entraîneur Pascal Gastien a tenu son rang avec sérénité et précision ce soir

    Magnin (5.5) : Un peu moins en vue que le reste du groupe ce soir, il a cependant été très utile défensivement avec une présence au contact du porteur du ballon qui a beaucoup dérangé les Marseillais

    Rashani (5.5) : Forcément un peu sevré de ballons puisque malgré ses deux buts Clermont a eu très peu d'offensives, il a participé à la solidarité défensive du soir pour préserver le score et a réussi quelques remontées de balle de qualité

    Da Cunha (5.5) : Lui aussi a du se muer en premier défenseur une bonne partie de la rencontre, et a joué un football simple mais sérieux dans cette partie

     

  • RC Lens - OM (0-2) : Les notes complètes [Ligue 1 - 22ème j.]

    Homme du match : Guendouzi (7) : une grosse activité aux quatre coins du terrain, il obtient le penalty transformé par Payet et sert parfaitement Bakambu pour le deuxième but

    RC Lens (3-4-3)

    Fariñez (5) : un coup-franc de Payet bien repoussé ainsi qu'un but de Bakambu où il peut mieux faire, il a surtout eu beaucoup de chance sur cette frappe de Rongier qui frappe la barre transversale avant de revenir sur sa tête et de filer vers le poteau

    Gradit (5) : assez sobre dans ses tâches défensives, il n'a pas été transcendant dans les relances

    Danso (6) : lui aussi sobre mais efficace, sa puissance physique lui a servi face aux offensives adverse

    Medina (6.5) : auteur d'excellentes relances au contraire de ses deux coéquipiers défensifs, il a été une nouvelle fois très bon. Remplacé par Jean (83').

    Clauss (5.5) : il n'a que très peu eu l'occasion de faire profiter à son équipe de sa qualité de centre. Remplacé par Berg (83').

    Doucouré (6.5) : une grosse activité dans l'entre-jeu, il a récupéré de nombreux ballons

    Fofana (7) : une énorme débauche d'énergie une nouvelle fois, et une assurance balle au pied et dans ses percées offensives qui le rendent toujours redoutable

    Frankowski (5.5) : comme son pendant à droite, il a pas eu l'occasion de déborder ni de proposer des centres, assez discret au final

    Kakuta (5) : peu de ballon touchés, et donc peu de ballon bonifiés par le meneur de jeu lensois. Remplacé par Pereira (83').

    Sotoca (6) : il a bien pesé sur la défense Marseillaise, et s'est retrouvé en position dangereuse à plusieurs reprises, sans réussir à en profiter. Remplacé par Da Costa (60').

    Said (5.5) : toujours ces mauvais choix qui l'empêchent de concrétiser les quelques situations où il a été bien servi. Remplacé par Baldé (65').

     

    Olympique de Marseille (4-1-4-1)

    Pau López (6.5) : il a alterné entre le poste de gardien de but et celui de libero afin d'user de sa qualité de relance courte. A sauvé son équipe par un arrêt spectaculaire face à Sotoca

    Rongier (6) : aligné dans un rôle hybride de latéral droit qui s'intègre dans le milieu de terrain, il a une nouvelle fois été déterminant. Remplacé par Balerdi (91').

    Saliba (6.5) : décisif sur un retour sur Fofana, il montre une nouvelle fois que ses qualités de vitesse et de puissance en font l'un des meilleurs défenseurs de Ligue 1

    Caleta-Car (5.5) : très peu sollicité ce soir que ce soit dans l'aspect défensif de son poste ou dans la relance

    Luan Peres (6) : positionné en tant que latéral gauche ce soir, le Brésilien à bien contrôlé son vis-à-vis Jonathan Clauss

    Kamara (5) : très discret, il n'a que très peu pesé sur le match

    Ünder (7) : tranchant dès l'entame de match sur son aile droite, ses percées dans l'axe souvent conclues par des frappes ont constamment apporté le danger

    Guendouzi (7) : voir ci-dessus.

    Gerson (5) : encore une fois transparent, comme souvent depuis son arrivée à Marseille. Remplacé par Lirola (75').

    Henrique (4) : titularisé sur l'aile gauche de l'attaque marseillaise, il a enchaîné les mauvais choix manquant clairement d'intelligence dans son jeu. Remplacé par Bakambu (75') qui marque sur sa première occasion après avoir combiné avec Guendouzi.

    Payet (6.5) : préféré à Milik à la pointe de l'attaque, il a souvent décroché comme à son habitude pour faire montre de sa qualité technique et tenter de servir ses coéquipiers. Remplacé par Harit (91').

  • Ligue 1 - 21ème j. | Les notes de OM - Lille (1-1)

    L'Homme du Match : Under (7.5) : A l'origine de la plupart des rares mouvements intéressants de l'OM, il est également le seul à avoir trouvé la solution avec une frappe limpide, magnifiquement enroulée lucarne opposée pour sauver l'OM, une fois de plus !

    OM (4-3-3) 

    Pau Lopez (6.5) : Décisif à plusieurs reprises, il ne peut rien sur le but Lillois mais a encore démontré qu'il est de plus en plus puissant sur sa ligne.

    Luan Peres (6.5) : Très inspiré ce soir, il n'a pas eu un énorme travail défensif dans ce sens unique, mais a été utile vers l'avant, a cassé plusieurs fois des lignes et au final a presque été un des meilleurs ... attaquants marseillais

    Caleta-Car (6) : Solide dans l'axe, il a touché tout de même 72 ballons tous proprements rendus (97 % de passes réussies) même s'il n'a pas suffisamment pesé sur la relance offensive et n'a pas fait parler son jeu de tête ce soir. Remplacé par Rongier qui a fait une si bonne entrée que Sampaoli va peut-etre enfin arrêter d'aligner Kamara !

    Saliba (4) : Malheureusement, comme souvent, il a ses moments d'inattention, et ce soir cela coûte cher puisque cela entraîne le corner qui donne but, corner sur lequel c'est lui qui laisse filer Botman du marquage. Il a beaucoup essayé pour se racheter ensuite, a touché de nombreux ballons, mais le mal été fait et il n'a pas pu inverser la tendance.

    Lirola (5.5) : Des passes clés à plusieurs reprises dans ce match, une vitesse d'exécution, contrairement à peu près à tous les autres, qui permet d'avoir des opportunités, mais pas toujours les meilleurs choix au final

    Gerson (5) : Enormément d'envie, il a été facile à trouver, très disponible, mais que la suite est brouillonne, il semble un peu lourd dans ses déplacements et manque de puissance dans ses tentatives malheureusement

    Kamara (3.5) : Certainement le plus mauvais marseillais depuis le début de la saison, on sent qu'il a la tête de partout sauf sur le terrain.. Des frappes à 15 m du cadre, des passes souvent imprécises, il casse certes parfois quelques lignes mais il finit toujours par perdre le ballon. Navrant quand on sait ce dont il est capable

    Guendouzi (4) : Ralentisseur de jeu pendant toute la rencontre, il n'a jamais pris le moindre risque, enchaînant les passes courtes voire en retrait, et n'a jamais été adroit une fois près du but

    Payet (5) : Sans être bon, il a finalement été à l'origine du Bijou d'Under, et son rôle est resté important ce soir, il a par contre vomplètement raté un coup franc intéressant, il semble un peu émoussé.

    Milik (3) : Néant, RAS, Invisible à un point que cela en devient presque insupportable.

    Under (7.5) : Voir ci-dessus

    Lille (4-4-2)

    Grbic (7) : Même si les marseillais l'ont aidé en étant particulièrement imprécis et inoffensifs, il a été présent sur tous les ballons cadrés (Sauf un bien sûr ou il ne peut rien), et a dans les dernières minutes intenses (par rapport au reste) assuré le point Lillois.

    Reinildo Mandava (5) : Il a touché beraucoup de ballons, a souvent été très rapide en contre pour apporter du danger, mais par contre il a aussi gâché pas mal de ses transmissions, avec plus de 40 % de passes manquées !

    Botman (7) : En leader de défense avisé, il a maintenu les siens à flot avec un travail collectif de placement et de pressing sur le porteur qui ont fait mouche, et en plus il monte marquer le but de la tête sur corner

    Fonte (5) : Peu mis en danger par l'animation inoffensive des phocéens, il est resté toujours intelligemment sur ses appuis, ne libérant pas d'espaces, mais il a tout de même peu tenté vers l'avant, timoré balle au pied

    Celik (4.5) : Auteur de pas mal de fautes, il a été le défenseur le plus mis à mal par les Marseillais, et il a en dehors de cela touché seulement 27 Ballons, soirée assez difficile pour lui

    Bamba (4.5) : Très peu de ballons touchés, il a contribué à faire du nombre derrière pour empêcher les marseillais de marquer, mais n'aura pas eu d'autre rôle dans ce match

    Onana (6) : Très souvent opportunément placé, il sait comment apporter le danger rapidement sur le but adverse, il a l'oeil, prend l'information tôt, et son rôle est très précieux dans le dispositif Lillois encore ce soir

    André (Non noté) : Une contestation, deux tacles, et à la douche.. Pas inspiré ce soir, même si Mr Delerue ne l'a pas été beaucoup plus en sortant un jaune sévère au bout de 30 secondes qui l'a obligé à rester sur cette logique sévère ensuite

    Renato Sanches (5.5) : Pas un match facile puisque les attaquants et ailiers Lillois ont beaucoup regardé le match, mais pour le peu d'accélérations qu'il a eu à faire, il a été percutant et efficace en inscrivant même un but lucide mais refusé pour hors-jeu de Yilmaz

    Yilmaz (5) : Sans la règle du hors-jeu, il aurait 8 à tous les matchs, mais il faut qu'il s'y fasse, elle existe, et malheureusement il ne se replace jamais, et perd ainsi beaucoup de son impact en étant si souvent sanctionné, lui qui a pourtant une vélocité très intéressante et un sens du danger permanent dans le camp adverse, frustrant !

    David (4) : N'a rieu eu de spécial à se mettre sous la dent, isolé devant, et n'a pas cherché non plus à briller

     

     

  • Ligue 1 - 20ème j. | Les notes de Bordeaux-OM (0-1)

    Homme du match : Cengiz Ünder(7,5): Unique buteur de la soirée , sur une action qu'il a lui seul menée (certes aidé par Costil) en aspirant la défense adverse. Mais ne retenir que son but serait dommage. Il l'a pleinement mérité tentant souvent des frappes plus ou moins dangereuses. C'est particulièrement son duo avec Payet qui a bien marché. En forme avec les jambes en feux dont vont faire des cauchemars Kwateng et d'autres, ce qui lui à logiquement permis d'être l'homme décisif mettant fin à la si longue série sans victoire de Marseille en terre bordelaise.

    Girondins de Bordeaux

    Benoit Costil(5,5) : Sa grossière erreur de relance qui coûte l'unique but lui coûte aussi son match, pourtant réussi si nous oublions cette maladresse. Il a notamment était précieux en seconde période avec de multiples arrêts (55,78) dont certains sont de véritables parades (52, 58) évitant un score plus large.

    Timothee Pembele(4,5) : Rarement sollicité, son équipe l'a peu trouvé , tandis que Marseille a privilégié le jeu à droite. Plus offensif en seconde période, son match est terne avec de plus quelques erreurs techniques par moment

    Mexer(5) :  Il a surtout été bon dans la couverture empêchant plusieurs appels dans le dos entre autres, autrement son match est relativement classique avec des relances propres sans pour autant avoir été un élément clé de son équipe

    Stian Gregersen(4) : Le norvégien est malheureusement coupable sur le but d'Under se jetant trop en avance, ce qui a plombé Bordeaux . Il a également été souvent en retard (sur Guendouzià la 87' par exemple) sur les attaquants et n'a nullement aidé Bordeaux à remonter la pente

    Enock Kwateng(4) : Positionné à un poste qu'il connaît mal, il a semblé perdu souvent désorienté, et donc mal placé laissant trop d'espaces aux adversaires sur son couloir. De plus il a pris certains risques menant directement à des pertes de balles dangereuses (comme à la 26' et 30')

    Tom Lacoux(6) : Comme l'ensemble des Girondins sa première période est décevante alternant en intermittence entre bons passages et des mauvais. Cependant il a haussé son niveau, là aussi comme tout Bordeaux en seconde mi-temps, ce qui n'as pas suffi pour réduire le score d'autant plus qu'il sort à la 71' remplacé par Sekou Mara

    Issouf Sissokho(7) : Sans aucun doute la satisfaction bordelaise. Il est sûrement le seul à avoir réussi sa première mi temps malgré son carton jaune dès la 12ème minute. Ses récupérations ont été récurrentes et précieuses (42' 49'). Ce sont les interventions et l'activité du jeune malien qui ont permis à Bordeaux de ne pas être submerger. Il est remplacé à la 75' par Fransergio

    Remi Oudin(5) : Absent quasiment tout le match, il a vraiment eu du mal à se mettre dans le rythme. Peu de courses à haute intensité, de duels remportés, ou même de ballons tout court . Il sort à la 71' pour Adli qui pour sa part a apporté du mieux (surtout comparé à Oudin).

    Javairo Dilrosun(4) : Même constat que pour R.Oudin : là aussi il a paru invisible , sans influence sur le jeu. Trop inoffensif il sort à la 80' remplacé par Dilane Bakwa.

    Alberth Elis(5,5) : Contrairement au reste de l'attaque, Alberth Elis a tenté, couru , et montré une forme d'envie. Cependant c'est loin d'être suffisant manquant trop souvent de justesse technique pour pouvoir vraiment être inquiétant.

    Ui-Jo Hwang(3,5) : Des pertes de balles et aucun duel gagné. Le constat fait mal, et le score reflète la prestation insuffisante de l'attaquant qui a permis à Pau Lopez d'être serein tout le long. Il n'était pas dedans (28') et loupe la meilleure action bordelaise lors d'un super ballon d'égalisation à la 42ème. Du mieux vers la fin avant son remplacement à la 82' (et la rentrée de M'Baye Niang)

     

    Olympique de Marseille

    Pau Lopez(5) : Match tranquille pour lui, voire ennuyeux. Pas grand chose à se mettre sous la dent pour le portier espagnol, hormis quelques arrêts bien réalisés, une luxation d'un doigt et un carton jaune évitable

    William Saliba(6,5) : Toujours aussi serein défensivement il a dégouté les attaquant bordelais, il n'a par contre pas était le roi de la technique ce soir. Cela reste très correct mais quelques erreurs dans les passes sont à noter, excusées par sa performance globale.

    Duje Caleta-Car(6) : Présent dans les duels le croate s'est montré notamment sur coups de pied arrêtés, qu'il soit défensif ou offensif. Il garde avec l'ensemble de la défense un clean sheet pour son équipe preuve d'un match bien géré, facilité il est vrai par la faible opposition.

    Luan Peres(7) : Un des patrons du soir, propre dans tous les domaines, il a régalé de plusieurs très belles passes et est l'auteur de beaux mouvements avec quelques projections bien pensées. Match complet et réussi pour lui.

    Pol Lirola(4,5) : Il n'était pas dans une grande forme. Nous le connaissons bien meilleur, surtout dans le secteur offensif où ses quelques centres n'ont pas trouvé preneur et où il aurait pu et dû faire mieux sur sa reprise seule face au but à la 55'

    Boubacar Kamara(5,5): Beaucoup trouvé , il a fait le "job" ni plus ni moins. Sans être transcendant il a cependant été juste; moins en seconde mi-temps qu'en première où il semblait plus à l'aise

    Matteo Guendouzi(6): Comme à son habitude hargneux et volontaire, il s'est donné pour l'équipe. Sa première mi temps est bonne et malgré une baisse de régime en deuxième à l'image de toute l'équipe marseillaise il a quand même été dans quelques bons mouvements phocéens comme à la 55'.

    Luiz Henrique(4,5):  Assez discret , la pépite de Marseille n'a pas été bouillant loupant pas mal de ses duels. Il manquait certainement de rythme et s'est vu remplacé à la 75ème minute , avec la rentrée de Konrad De la Fuente.

    Amine Harit(4): Il a tenté de trouver ses partenaires et de jouer avec eux notamment Payet mais avec plus ou moins de réussite. Il a cruellement manqué de justesse technique (pertes de balles, passes loupées...)  dans un poste en demandant beaucoup. Sa faible activité sans ballon n'a pas non plus aidé... Il sort à la 75' remplacé par Balerdi ayant fait une rentrée très correcte .

    Dimitri Payet(6,5): Son implication est irréprochable , même du côté défensif avec des séquences de pressing. Il a certes mis du temps a haussé son niveau (premier 1/4 d'heure plutôt mauvais) il a par la suite au contraire retrouvé un meilleur jeu. Les combinaisons avec Under ont été les petits plaisirs de ce match du vendredi un peu fade...

    Cengiz Under(7,5): Voir Homme du Match