ligue1

  • Ligue 1 - 8ème j. | Les notes de OM - Lens (2-3)

    Homme du match : Sotoca (8) :

    Le spécialiste des penalties a encore frappé, et ceci dès la 9e minute ! Sa complémentarité avec Da Costa et Kalimuendo a facilité une bonne rotation sur le front de l’attaque du Racing. Ajouter à cela deux passes décisives et une justesse technique très au-dessus du lot pour obtenir l’homme du match !

     

    Marseille (3-4-3) :

    Lopez (3,5) : L’Espagnol n’a pas pu réaliser un quatrième match d’affilée sans encaisser de but ; la faute tout d’abord à un penalty concédé en début de rencontre. Il parut hésitant sur d’autres actions, notamment sur ses prises de balle au pied.

    Peres (4,5) : Embêté par le niveau affiché par Sotoca et Frankowski, le joueur arrivé cet été en provenance de Santos a eu du mal à défendre sur ces deux joueurs à la fois. Preuve en est avec le second but concédé, où il sortir sur Sotoca, mais en délaissant totalement le Polonais dans son dos.

    Balerdi (6) : Meilleur défenseur phocéen du match, le numéro 5 a remporté pas mal de duels avec les attaquants adverses. Il est d’ailleurs le seul à avoir réellement lutté, dans les airs et au sol, pour annihiler les offensives lensoises.

    Saliba (3) : En difficulté dans ses relances, le défenseur prêté par les Gunners d’Arsenal a été, à l’instar de Pau Lopez, beaucoup trop approximatif dans ses relances. C’est d’ailleurs à la base de l’une d’entre elles que le penalty est provoqué.

    Gerson (4) : Loin d’être à son meilleur niveau, le milieu brésilien débuta mal le match. Entre duels perdus, manque d’engagement, et passes qui ne trouvaient pas ses partenaires, son mental semblait alors être affecté. Sa frappe à la 37e minute lui redonna quelque peu confiance en lui. Remplacé par Luis Henrique à la 89e.

    Gueye (3,5) : Cruelle entame de match pour Pape Gueye, qui s’est vu être à la fois sanctionné  d’un carton jaune, mais surtout d’un penalty ! Il se reprit en main après la réduction du score de son capitaine. En effet, il commit moins d’erreurs techniques, et récupéra également plus de ballons. Remplacé à la pause par Konrad (4).

    Guendouzi (4,5) : Très en deça des prestations qu’il a pu livrer depuis son arrivée sur la Canebière, le chevelu milieu de terrain n’a pas été aussi précis dans ses passes qu’à l’accoutumée. Une rencontre à oublier pour lui, qui lui montrera que rien n’est encore acquis à Marseille cette saison.

    Rongier (4) : Trop peu influent dans le jeu proposé par l’Olympique de Marseille, le joueur de 26 ans n’a pas été en mesure de pouvoir s’opposer aux Lensois qui le pressaient très haut sur le terrain. Raison pour laquelle il est sorti à la pause, remplacé par Lirola (5,5).

    Dieng (5) : Très peu en vue aujourd’hui, le jeune attaquant sénégalais n’a pas eu énormément de ballons à négocier durant cette rencontre. Il a eu du mal à se démarquer tant le bloc lensois était compact. Il réussit néanmoins à obtenir un penalty avant la mi-temps. Remplacé par Harit à la 63e.

    Payet (7) : Le réel patron de cette équipe marseillaise c’est bien lui ! Dimitri Payet a remis son équipe dans le droit chemin, alors qu’elle était menée deux buts à zéro. Grâce à son deuxième coup franc direct de la saison, il réveilla un Vélodrome quelque peu abattu ; ce qui le poussa d’autant plus à élever son niveau de jeu. Il doubla la mise avant la mi-temps sur le penalty.

    Ünder (5,5) : Toujours autant dans la provocation, le Turc fut bien meilleur durant le second acte. Effectivement, au retour des vestiaires, il combina régulièrement avec Payet, et appela intelligemment le ballon dans la profondeur.

     

    Lens (3-4-1-2) :

    Leca (6) : Assez peu inquiété durant les premières trente minutes, l’expérimenté gardien a dû céder face à un chef-d’œuvre de Payet. Il fut décisif dans la foulée en s’interposant face à Gerson.

    Medina (5) : Match correct pour lui où, même s’il a perdu des ballons évitables, il a toutefois su faire en sorte de fermer les quelques espaces dont voulait profiter son vis-à-vis.

    Wooh (5) : Alors qu’il réalisait un bon début de match, le défenseur qui a fêté ses 20 ans il y a une dizaine de jours commit l’irréparable à l’approche de la mi-temps. Il gérait jusque-là excellemment bien les appels dans le dos de la défense nordiste.

    Gradit (5,5) : Au marquage sur Dieng dans un premier temps, puis sur Harit, le latéral droit a bien couvert l’espace dans son dos afin de maintenir un bloc haut. Ses interventions tranchantes ont facilité le travail des milieux qu venaient le suppléer. Remplacé par Haïdara à la 83e.

    Machado (6,5) : Très bon match de la part du joueur recruté à Toulouse en juillet dernier. Il a non seulement mis en échec presque constant Ünder, mais aussi empêché Saliba et Rongier de relancer proprement. Remplacé par Clauss à la 70e.

    Fofana (8) : Tout simplement énorme au milieu de terrain ! L’international ivoirien a, une fois encore, récupéré un nombre incalculable de ballons ce soir. Son activité a été telle que nous avions l’impression qu’il était partout à la fois sur le terrain.

    Doucouré (5) : Peut-être moins impressionnant que son capitaine Seko Fofana, a eu de plus en plus de mal à résister à la pression marseillaise qui s’accentuait au fil de la rencontre.

    Frankowski (6) : Un bijou à mettre à son actif ! Après une jolie déviation de la tête de Sotoca, l’ailier se mit sur son pied gauche avant d’enrouler lucarne opposée. A l’image de cette action, il a réussi à se faire oublier le long de la ligne de touche. Un bon travail pour se démarquer en somme.

    Da Costa (5) : Plutôt discret aujourd’hui, il chercha en priorité à combiner avec ses deux compairs d’attaque. Il se contenta de transmettre de justes ballons à ces derniers. Remplacé par Kakuta à la 63e.

    Kalimuendo (5,5) : A l’affût de la moindre erreur des défenseurs adverses, l’ancien attaquant du PSG, ce dernier a pressé à maintes reprises l’arrière-garde marseillaise. Ce qui a d’ailleurs provoqué des pertes de balles de ses adversaires, dans leur propre moitié de terrain. Remplacé par Saïd à la 63e.

    Sotoca (8) : Voir ci-dessus.

    Romain Caballero.

  • Ligue 1 - 8ème j. | Les notes de Girondins de Bordeaux - Stade Rennais (1-1)

    Homme du Match : Costil (8) : Les Bordelais tiennent leur sauveur. L'ancien gardien du Stade Rennais a été tout bonnement exceptionnel, arrêtant un nombre incalculable de tentatives de la part de ses adversaires. Auteur d'aussi bons arrêts sur sa ligne mais aussi de sorties parfaites dans les pieds des rouge et noir, il effectue également d'excellents dégagements, parvenant toujours à trouver une solution devant. On peut même l'auréoler du plus bel arrêt de cette huitième journée pour l'instant, en attendant la fin de celle-ci, à la 74ème, une superbe claquette main opposée.

     

    Girondins de Bordeaux (3-4-1-2)

    Costil : Voir ci-dessus.

    Gregersen (4) : Enormément d'espaces laissés par le Norvégien pour son deuxième match en Ligue 1 suelement, aligné après les nombreuses blessures côté Bordelais. Remplacé par Medioub à la 71ème, auteur d'une bonne rentrée, apportant la solidité qu'il manquait aux Girondins et auteur d'une intervention salvatrice dans les 10 dernières minutes.

    Mexer (6.5) : Buteur et Bordelais le plus solide derrière, il a porté sa défense à bout de bras avant de signer le but salvateur dans les dernières minutes de jeu. Pas toujours très solide ou parfait dans ses tacles, il est d'ailleurs légèrement fautif sur le but de Laborde mais est le seul joueur de son équipe à réellement défendre sur l'ouverture du score.

    Kwateng (5.5) : Loin d'être solide derrière dans un premier temps, il met toutes ses qualités en oeuvre pour pousser son équipe vers l'avant en fin de match en montrant beaucoup plus d'envie qu'avant la mi-temps.

    Mangas (3.5) : Beaucoup d'espaces laissés dans son dos que les ailiers et attaquants Rennais ne se sont pas fait prier pour les exploiter, à l'image de sa mauvaise couverture où il est piégé par le bon appel du capitaine Rennais.

    Fransergio (4.5) : Transpercé de tous les côtés, il s'est repris en fin de match après que son équipe aie comblé les fuites est s'est beaucoup plus projeté vers le but Rennais.

    Otavio (4) : Dévoré au milieu par les Rennais, il n'a jamais su exploiter un ballon intéressant pour essayer de faire sortir le bloc Bordelais de sa moitié de terrain. Très fébrile défensivement également, il laisse sa place à Samuel Kalu à la 67ème, pour tenter de recoller au score.

    Pembele (5) : L'un des seuls Girondins a avoir tenté de sortir les ballons et porter une offensive sur la cage gardée par Alfred Gomis. Il tente de percuter lorsqu'il a le ballon mais avec trop peu de réussite, on saluera tout de même sa prise d'initiatives. Remplacé par Mara à la 67ème.

    Adli (4) : Bien trop peu précis dans un registre où on l'attend bien plus, le meneur de jeu Bordelais a perdu des ballons qui se sont avérés dangereux pour la formation de Vladimir Petkovic, amenant souvent à des actions Rennaises.

    Dilrosun (4) : Transparent et peu servi, la recrue estivale n'a pas laissé son empreinte sur le match et est logiquement remplacé par Rémi Oudin à la 67ème dans le cadre d'un changement tactique.

    Hwang (4.5) : Pas du tout servi dans un premier temps. Son équipe prenait l'eau de toutes parts, personne n'a su amener un ballon jusqu'au Coréen, mais il s'est réveillé et bien réveillé en fin de match.

    Rennes (4-4-2)

    Gomis (5.5) : Toujours aussi peu rassurant, notamment sur cette passe en retrait de Meling à la 38ème ou il doit être mieux positionner et arriver sur le ballon bien plus tôt bien que cette passe n'était pas cadrée, on frôle le but casquette sur cette action. Il peut mieux faire pour éviter de perdre 2 points en fin de match sur la frappe de l'ancien Rennais Edson Mexer.

    Meling (5.5) : Trop peu de bonnes combinaisons avec Sulemana et des interventions défensives également trop peu assurées pour un match qu'on conclura comme médiocre.

    Aguerd (6) : Enfin un match complet où il se montre solide ! Il réalise de bonnes intervetions et de bonnes relances également, on retiendra de ce match son retour magnifique à l'heure de jeu.

    Omari (5.5) : Un match plus convaincant que les performances très moyennes que Badé depuis le début de saison. Lui aussi est auteur d'une bonne intervention à la 55ème minute de jeu.

    Traoré (5.5) : De belles montées et de bonnes combinaisons avec son partenaire de longue date, Benjamin Bourigeaud, pour conclure un match bon mais sans plus.

    Sulemana (4.5) : On l'a souvent vu balle au pieds mais trop peu précis ni transcendant. Il ne fait pas toujours le bon choix et on aurait préféré le voir à la finition comme contre Clermont en milieu de semaine. Remplacé par Santamaria à la 76ème, changement défensif qui n'aura pas payé.

    Tait (6) : On l'a souvent vu à la dernière passe pour ses attaquants mais ceux-ci n'ont pu surmonter l'ultime rempart qu'était Benoît Costil.

    Martin (5.5) : Pas buteur aujourd'hui comme il l'était à domicile cette semaine, il n'a pas toujours su exploiter les espaces laissés par les locaux bien que s'étant révélé important au milieu depuis son retour de blessure. Remplacé par Ugochukwu à la 83ème.

    Bourigeaud (5.5) : A la passe, à la frappe, à la relance, on a vu l'ancien Lensois un peu partout sur le terrain mais ses initiatives manquaient parfois de réalisme ou de précision notamment en seconde période.

    Terrier (6.5) : Gros match de la part du duo offensif des Bretons, l'ancien Lyonnais aurait peu être buteur mais régulièrement contrarié par Costil. On attendra quelques matches pour voir plus précisément cette connexion entre lui et Laborde qui promet. Remplacé par Guirassy à la 76ème.

    Laborde (7) : Deux fois trop court sur deux centres presque parfaits de Benjamin Bourigeaud, il finit enfin par marquer contre son club formateur avant de s'éteindre progressivement lors de la prise de pouvoir des Bordelais sur la rencontre en fin de match. Remplacé par Tchaouna à la 83ème, lequel ne gardera pas un souvenir merveilleux de sa première rentrée en Ligue 1.

  • Ligue 1 - 6ème j. | Les notes de Stade de Reims - FC Lorient (0-0)

    Homme du Match : Jenz (7.5) : Sous pression en première période, son équipe touche peu le ballon mais il tient la baraque Lorientaise avec de superbes et nombreuses interventions. Précieux dans la sortie de balle, il sort de plusieurs prises à deux menées par les hommes d'Oscar Garcia. Autant sur Ekitike à la 38ème, sur Van Bergen à la 64ème, ou bien sur l'entrant Donis à la 89ème notamment, il a su faire le geste juste au moment où il le faut pour empêcher une occasion Rémoise.

     

    Stade de Reims (3-4-3)

    Rajkovic (6.5) : Pas beaucoup de travail en première période mais de bons et longs dégagements sur ses attaquants, il cherche à de nombreuses reprises la profondeur après sa presque-passe décisive pour Ekitike en tout début de match, but qui sera finalement refusé. En seconde, il effectue deux arrêts importants, peu évidents mais pas toujours académiques.

    Abdelhamid (6.5) : Très solide et rugueux au marquage sur Terem Moffi qui n'a pas vu le jour, il parvient à le contenir en utilisant du jeu au corps comme à la 26ème sur ce même Moffi. Une intervention très juste sur celui-ci en point d'orgue d'un match réussi.

    Faes (6) : Il est mis en difficulté à plusieurs reprises comme à la 37ème minute, et parfois en manque de bonnes idées sur sa relance, à nuancer toutefois puisqu'il réalises de bonnes transversales pour ses attaquants.

    Gravillon (5.5) : Lui aussi manque d'idées sur ses relances et souvent à la peine sur ses interventions défensives comme à la 20ème minute où il pourrait largement éviter le contact.

    Konan (6.5) : Il répète les montées intéressantes sur son aile, s'essaie à la frappe et chauffe les gants d'un Nardi qui se rassure par la même occasion des suites d'un début de match périlleux (30ème). Malin, il ne se fait pas berner sur une tentative intéressante de grand pont au retour des vestiaires.

    Matusiwa (5.5) : Il intercepte beaucoup de mauvais ballons Lorientais manquant de précision tout comme son homologue au milieu, et réalise une bonne intervention sur Laurienté à la 23ème. Il manque cependant son tacle à la 67ème sur Abergel et prend un jaune.

    Munetsi (4.5) : Parfois trop rugueux sur ses interventions à l'image du jaune qu'il prend en tout début de match, il rate aussi une frappe sur laquelle il doit au moins cadrer quelques minutes plus tard. Il tente un lob en glissant plus qu'audacieux ensuite. Un match très moyen heureusement sauvé par quelques bonnes interceptions sur des passes Lorientaises trop peu précises, et fort logiquement remplacé par Berisha à l'heure de jeu.

    Foket (5) : Moins visible que Konan, il contribue défensivement à tenir le résultat en réalisant de bons replis.

    Kebbal (6) : Il arrose à plusieurs reprises les 9 500 supporters de Delaune de son talent, en dribble, en passes, en contrôles, mais avec un peu de déchet. On appréciera beaucoup sa capacité à ne pas simuler dans la surface où beaucoup l'aurait fait, mais frôle parfois la naïveté comme avec Abergel où il pourrait se laisser tomber et obtenir un coup-franc proche du poteau de corner. Replacé par Moreto Cassama à la 76ème.

    Ekitike (7) : Il commence cette partie sur les chapeaux de roues par un très beau but mais refusé de peu pour un retour de position de hors-jeu. Encore très complice avec ses deux camarades de devant, Kebbal et Van Bergen, il sait servir ses partenaires dans de bonnes conditions après avoir fait de bonnes différences. Auteur même de quelques récupérations (47ème). Remplacé par Koffi à la 60ème.

    Van Bergen (7.5) : Très remuant et posant de gros problèmes à la défense des Merlus, il touche beaucoup de ballons et tente soit des bonnes frappes (64ème), ou plus souvent des centres (25ème, 27ème, 54ème). Manquant souvent de trouver ses partenaires, on portera plus volontiers la faute sur ces derniers que sur l'ancien d'Heerenveen qui n'a pas démérité. Remplacé par Donis à la 76ème.

    FC Lorient (5-3-2)

    Nardi (6) : Il s'est fait peu tout seul sur une sortie au poings au quart d'heure de jeu, frôlant le CSC, mais n'a pas eu non plus beaucoup de travail sur des frappes rémoises trop imprécises. Il est ensuite auteur de bons arrêts pour son équipe, toujours aussi précieux que depuis le début de saison pour les Merlus.

    Le Goff (5) : Il ne monte pas assez et préfère tout au long de son match repasser par ses centraux au lieu d'aller provoquer son vis-à-vis au duel.

    Jenz : Voir ci-dessus.

    Laporte (5.5) : Il aurait pu se servir de sa bonne frappe de loin pour inquiéter les Rémois mais a trop peu souvent utilisé cette arme. Défensivement brouillon, comme à la 75ème.

    Mendes (4.5) : Celui qui jouait la saison dernière sur le flanc droit de la défense n'a pas assez pris l'espace pour faire le lien entre sa défense et un Igor Silva très haut sur le terrain. Il peut aussi jouer plus vite avant que des espaces intéressants se referment (16ème).

    Silva (6) : Il a voulu tirer ses coéquipiers vers l'avant (parfois trop) par un placement très haut sur le terrain mais trop peu servi par ses camarades alors qu'il essaie de se démarquer et de s'excentrer.

    Monconduit (5) : A l'image de ses coéquipiers, il a eu le ballon sur les 45 premières minutes mais n'a pas su quoi en faire. En début de deuxième période il tente plus de choses à l'image de sa très belle sortie de balle à la 52ème ou sa frappe dangereuse à la 58ème. Remplacé ensuite par Diarra à la 70ème.

    Lemoine (5.5) : Très présent dans le jeu de son équipe, il la sauve quelquefois comme sur Van Bergen avec un bon retour sur lequel on peu admirer toute son expérience. Il a manqué toutefois de prises d'initiatives, jouant souvent trop court. Remplacé sous de très copieux sifflets par Bourlès à la 87ème.

    Abergel (5.5) : Peu de différences faites balle au pied mais important dans le repli défensif, trop sur le reculoir lorsque les locaux contrôlaient le ballon en première période.

    Laurienté (4.5) : Peu de ballons ni de prises d'initiatives, un match difficile face au rideau défensif Rémois qui lui laisse autant d'espaces qu'à Terem Moffi. Plus d'espaces lui sont laissés en seconde partie et jusqu'à son remplacement, mais ne les exploite pas toujours au mieux. Remplacé par Le Fée à la 70ème.

    Moffi (3.5) : Absolument transparent en première période, marqué à la culotte par Abdelhamid qui ne lui a pas laissé quoique ce soit. Marqué ensuite par Faes qui lui laisse un peu plus de place mais ne parvient jamais à prendre une initiative quelconque, et remplacé par Grbic à la 76ème.

  • Ligue 1 - 5ème j. | Les notes de Stade Rennais - Stade de Reims (0-2)

    Homme du Match : Kebbal (7.5) : Auteur des deux passes décisives de son équipe dans un très beau succès pour les Champenois. Chef d'orchestre d'un collectif très bien huilé, imprenable techniquement au un contre un, il a fait ce qu'il voulait du ballon (et des défenseurs adverses) pendant tout le match. Il montre son intelligence dans le jeu sur le premier but après une belle séquence, puis sur le deuxième après un moment d'hésitation. Remplacé par Mbuku à la 84ème et félicité par ses supporters.

     

    Stade Rennais (4-3-3)

    Salin (4.5) : Pas innocent mais pas non plus coupable sur le premier but Rémois, il ne peut en revanche absolument rien faire face à l'enroulée de Koffi en seconde période. Auteur toutefois de belles sorties au poings pour écarter le danger, il paye les pots cassés de la mauvaise copie rendue par ses défenseurs.

    Truffert (4.5) : Il a moins pris la profondeur dans une partie ou les principales actions venaient du côté animé par Traoré et Konan. A l'image de ses partenaires il livre une prestation insuffisante défensivement et se fait complètement avoir par le déplacement de Van Bergen pour libérer de l'espace. Remplacé par Assignon à la 67ème minute, qui n'aura pu que difficilement contenir Konan sur la fin de match.

    Aguerd (4) : Il ne rassure pas cet après midi avant deux matches périlleux pour son équipe dans lesquels il sera vraisemblablement titulaire. Il perd un ballon dangereux dans sa surface, en faisant ressurgir de mauvais souvenir pour son équipe après Lens et Angers. Pris de vitesse par Van Bergen, incapable de ressortir le ballon pendant toute la rencontre, il aura fort à faire pour vraiment convaincre dans une défense qui fait désormais plus que se chercher.

    Omari (3.5) : Son match n'était pas mauvais jusqu'à cette 67ème minute où il défend de manière totalement hasardeuse et hésitante sur Koffi. C'était sa première titularisation et cela s'est vu, malheureusement pour lui son manque d'éxpérience l'a fait défendre de manière naïve, préférant anticiper une passe en retrait plutôt qu'une frappe, laissant l'angle de tir ouvert. Il a joué ses deux matches dans des conditions difficiles et on aimerait voir tout son potentiel sur un match plus favorable à son équipe.

    Traoré (3.5) : Pris sans cesse dans son dos par un Konan impressionnant de vélocité, il n'a pas trouvé la solution défensive face à l'Ivoirien, les principales actions Rémoises passant par son côté. Ses centres ont manqué de précision et n'ont jamais pu trouver preneur. Il passe à droite sur la fin de match suite à l'entrée d'Assignon et s'évite quelques cauchemars supplémentaires.

    Tait (4.5) : Des bonnes actions mais quelques mauvais choix de sa part, comme à la 50ème où il cherche une position de frappe sans trouver d'angle. Il est à l'origine du but refusé à Guirassy pour un hors-jeu très limite au milieu.

    Santamaria (5) : Mis en échec par la bonne prestation défensive de la paire Munetsi-Matusiwa au milieu, il n'a pas pu afficher la maîtrise balle au pied qu'il a pu montrer lors de ses premiers matchs, et il rend sa première copie moyenne de la saison après de bonnes performances. Remplacé par Sulemana à la 67ème.

    Bourigeaud (4) : Lui aussi a été marqué de près par les hommes de Garcia, profondément gêné par les prises à deux parfaites mises en place par l'entraîneur espagnol. L'ancien Lensois a été incapable de retrouver le rayonnement et l'influence qu'il a sur le jeu de son équipe depuis de début de la saison. Remplacé par Mathys Tel à la 75ème.

    Terrier (non noté) : Il n'a presque pas joué ce match, sorti sur blessure et remplacé par Ugochukwu (4) juste après le but Rémois. Trop simple dans son jeu, il rend souvent la balle à ses centraux dans un match où le pressing Champenois était bien en place. Il a tenté quelques frappes mais trop imrpécises, et on surveillera pour les matches à venir la connexion naissante avec Traoré, à l'origine de quelques rares mouvements offensifs.

    Guirassy (5) : Il a marqué mais a eu le bras trop long selon l'arbitre pour éviter un hors-jeu qui restera très amer aux Rennais dans le cours de ce match. C'est le seul a avoir voulu sonner la révolte devant mais trop peu trouvé dans le jeu. Remplacé par Abline à la 75ème.

    Laborde (5) : Problème similaire pour la recrue Montpelliéraine, comme Guirassy il est trop peu trouvé dans le jeu, a essayé de décrocher mais c'était trop insuffisant pour échapper à la performance inquiétante des hommes de Génésio avant d'affronter un grand d'Europe, les Spurs de Tottenham.

     

    Reims (3-4-3)

    Rajkovic (5) : Chômage technique pour le portier du Stade de Reims, qui n'a rien eu à faire dans cette partie. Ses adversaires n'ont pas su porter le danger jusqu'à sa cage et va rentrer chez lui en pleine forme après cette après midi tranquille au Roazhon Park.

    Abdelhamid (5) : Match solide à l'image de celui de sa défense, qui a affiché beaucoup de rigueur ce dimanche.

    Faes (4.5) : Bon match défensif mais grosse frayeur pour le Belge à la demie-heure sur un but refusé où il doit bien mieux défendre sur Guirassy, où il défend en reculant sans pouvoir intervenir.

    Gravillon (4.5) : Râleur, il n'a pas livré le match se sa vie mais a préservé sa cage de tout danger, une seule frappe cadrée pour les Rouge et Noir qui fut sans aucun danger pour la défense. Passé facilement par Tait en fin de match mais l'action n'aboutit pas.

    Konan (6.5) : Ses débordements n'en finissaient plus et le pauvre Traoré n'a pas pu éviter de couler face à la vitesse de l'ivoirien. Le danger est principalement venu de son aile gauche, comme sur le but de Koffi (67ème).

    Matusiwa (5.5) : Un match complet sur le plan défensif, il est d'abord l'auteur d'un travail formidable pour la récupération du ballon sur le but d'Ekitike en première période, et a su tenir quand le bateau tanguait en deuxième. On noter cependant trop de ballons balancés devant, alors qu'il aurait pu jouer davantage en passes.

    Munetsi (6) : Lui aussi a tenu sous les (rares) offensives dangereuses des locaux et a fait admirer son talent défensif avec un superbe tacle glissé en fin de match (84ème). Il ne laisse aucun espace aux Rennais et a contribué à un pressing très coordonné en plus d'être efficace pour gêner la relance adverse.

    Foket (4.5) : Moins en vue que Konan à droite, il a été moins servie dans la profondeur malgré, là aussi, une belle rigueur lors du repli défensif.

    Kebbal (7.5) : Voir ci-dessus.

    Van Bergen (7) : Très bon match pour la jeune recrue néerlandaise. Son vis-à-vis n'aura jamais trouvé la solution face à lui, véloce et technique, débordant et prenant de vitesse la défense. Très intelligent également sur le premier but, il effectue un déplacement délicieux qui berne Truffert, libérant l'espace pour Ekitike qui pousse le ballon au fond. Un schéma tactique brillant, sans doute travaillé à l’entraînement pour un beau but collectif à la clé. Remplacé par Valon Berisha à la 67ème.

    Ekitike (7) : Buteur après un beau mouvement collectif, il a lui aussi posé de gros soucis aux Rennais. Opportuniste, il s'est démarqué au bon moment pour emballer un match jusqu'alors stérile et peu intéressant. Remplacé à la 59ème par Koffi, lui aussi buteur d'un superbe enroulé du droit, trompant Salin et Omari trop facilement. Coaching gagnant pour Oscar Garcia avant de recevoir Lorient.

  • Ligue 1 - 5ème j. | Les notes de Lorient - Lille (2-1)

    L'Homme du Match : Moffi (7.5) : Il était rentré en France depuis seulement 24h, et voilà qu'il sort un match de haute qualité, avec un slalom superbe sur le premier but puis le but de la victoire avec lucidité ensuite. Un sacré joueur de cette Ligue 1 !

    Lorient (5-3-2)

    Nardi (5.5) : Pas énormément mis à contribution par une équipe Lilloise peu inspirée, il a tout de même eu 2 interventions correctes et n'a pas commis d'erreur

    Le Goff (7) : Malgré un ou deux soucis de relance ou il a rendu le ballon trop vite, il a fait sur son aile un match très projeté vers l'avant,  il a distribué de beaux ballons à ses attaquants dont une passe décisive sur le but de la victoire, et n'a jamais ménagé ses efforts.

    Jenz (6) : Belle autorité en défense de sa part, il ne s'est pas fait piéger tout au long de la partie et a assuré une haute sécurité sur sa ligne de défense.

    Laporte (6.5) : Par sa vision du jeu, il a souvent distillé des relances exceptionnelles, dont une chandelle magnifique sur le pied de Laurienté qui aurait pu donner un but, il a aussi été solide derrière, un match vraiment abouti

    Mendes (6) : Appliqué, il a joué avec rigueur et a été juste dans ses interventions, il a fait partie d'une très belle garde défensive des Lorientais ce soir

    Igor Silva (6.5) : Propre, véloce sur son aile, il a lui aussi été imparable derrière et à délivré de beaux caviars dans le secteur offensif, grâce à sa vitesse et son sens du jeu

    Abergel (7) : Plaque tournante du jeu Lorientais, on l'a vu sans cesse décrocher de son poste pour venir récupérer les ballons derrière, sur les côtés, et également s'engager régulièrement dans la profondeur pour surprendre les Lillois. Il a été un artisan à part entière de la grosse performance des Bretons

    Lemoine (6.5) : Beaucoup de ballons touchés, il a préféré le jeu court donc a pu paraître discret dans l'ensemble, mais lui aussi a joué très juste et a pris part entière au schéma exceptionnellement bien rodé de Lorient ce soir

    Monconduit (6) : Plusieurs frappes tentées, de l'audace dans le jeu, alors même s'il a manqué un peu de justesse et n'a pas toujours eu les bons choix, il aura fait le job et animé le secteur offensif.

    Moffi (7.5) : Voir ci-dessus

    Laurienté (7.5) : Certes il n'aura finalement touché que 34 ballons ce soir, mais il a marqué, il a tenté sans cesse, on l'a vu incoutournable devant et toujours capable de s'isoler des défenseurs Lillois.

    Lille (4-4-2)

    Grbic (5.5) : Plusieurs interventions qui évitent une addition plus lourde à Lille, mais aussi quelques sorties hasardeuses ou il  met les siens un peu en danger,  pas assez serein sur l'ensemble du match

    Reinildo (4) ; Très en dedans ce soir, on l'a vu beaucoup courir pourtant mais dans le vide, constamment surpris et contourné par les attaquants bretons

    Botman (6) : Le plus costaud derrière, il a touché 93 ballons et réussi plus de 90 % de passes, et il a même eu un peu de vélléité offensive, un des seuls ce soir à avoir fait le travail

    Fonte (4.5) : Très emprunté, il a semblé régulièrement dépassé et n'a pas su contenir la vivacité incroyable de Moffi dans l'axe

    Djalo (5.5) : Relativement sérieux, il n'a pas démérité et a beaucoup remué sur son côté tout en restant assez lucide défensivement

    Angel Gomes (4) : Bon pendant 25 minutes, il est ensuite tombé dans une agressivité gratuite qui aurait pu lui couter une sortie prématurée, et n'a plus retrouvé son jeu, s'emmêlant les pinceaux dans ses choix

    Xeka (6.5) : Le meilleur Lillois ce soir, omniprésent dans l'entrejeu et à la récupération, il a oeuvré à garder les siens en vie, mais cela n'a pas suffi

    André (6) : Lui aussi aura donné de sa personne pour essayer de sauver la boutique ce soir, avec de l'abattage, des ballons relayés proprement, il n' a pas à rougir de son match

    Yazici (5.5) : Trop peu de ballons touchés sur son côté, ainsi même s'il rend une copie assez propre techniquement, il n'aura finalement pas assez pesé sur le match

    Yilmaz (5.5) : Il met son péno au fond et n'a pas été avare d'efforts face au but Lorientais, mais ce n'était pas non plus le Yilmaz de la saison dernière, moins percutant

    Ikone (5) : Il aura été très précis avec le meilleur ratio de passes réussies du match à près de 97 %, mais dans son rôle purement offensif il n'a pas eu l'inspiration qu'on a pu lui connaître auparavant, manquant d'audace face à une ligne de défense exceptionnelle de Lorient ce soir !

     

     

     

  • Ligue 1 - 4ème j. | Les notes de Angers SCO - Stade Rennais (2-0)

    Homme du Match : Boufal (7.5) : Un vrai poison pour la défense Bretonne. Il a fait fuiter les rouge et noir de tous bords avec une aisance technique qu'on a pu observer aujourd'hui qui s'est montré très efficace. Il a apporté du danger sur la cage de Gomis notamment sur coup-franc, et suit très bien l'erreur de Gomis pour ouvrir le score devant son public, alors que le Stade Rennais avait le pied sur la ballon. Remplacé par Capelle à la 76ème.

     

    Angers SCO (3-4-1-2)

    Bernardoni (6.5) : Peu de travail à faire pour le portier des Bleuets, mais très bien réalisé. D'abord un bel arrêt, efficace de plus devant Guirassy à la 61ème. Encore sollicité à la 83ème sur une action chaude, il répond présent pour éloigner le danger.

    Thomas (4.5) : Il évite de peu le but contre son camp au retour des vestiaires, manquant de tromper son gardien qui répond tout de même en détournant sa tête en corner bien que non cadrée.

    I. Traoré (5) : Efficace en première période mais moins en seconde, la prestation de son capitaine est à l'image de celle de sa défense.

    Manceau (5) : L'expérimenté défenseur Angevin a été mis en difficulté par l'entrée de Guirassy, excellent dans la conservation de balle. Il a tenu la baraque mais a été forcé à défendre sur le reculoir.

    Doumbia (6) : Il a énormément couru sur son flanc gauche pour effectuer le travail aussi bien défensif qu'offensif. Plus efficace devant, il réalise de bons centres sans parvenir à trouver systématiquement un partenaire dans la surface.

    Mangani (6) : Il supplée ses défenseurs dans la surface contre Meling qui était monté aux avant-postes. Il intervient avec brio, risquant le pénalty mais écarte la danger. Remplacé par un Ounahi très à l'aise techniquement à la 76ème.

    Mendy (5.5) : Le jeune milieu natif de Saint-Nazaire a été mis en difficulté pendant la rencontre tout en faisant preuve de solidité, auteur de bonnes interventions.

    Cabot (6.5) : Il a débordé Meling de tous les cotés. Très perméable dans sa défense, le Norvégien n'a pas pu tenir Jimmy Cabot surtout pendant la première période. Très facile techniquement, il est aussi revenu défendre après avoir été reconverti en piston droit dans le système de Gérald Baticle. Il s'est éteint peu à peu en seconde.

    Fulgini (7) : Distillant de bons ballons pour ses attaquants, Boufal et Cho, notamment à la 19ème dans le dos de Meling pour le deuxième cité. Il conclut son match avec la manière, avec un geste technique parfait pour passer H. Traoré au début du temps additionnel sur un double contact passant entre les jambes du capitaine Rennais, un délice.

    Boufal (7.5) : Voir ci-dessus.

    Cho (7) : Il marque enfin le jeune attaquant de 17ans. Sur son but, le but du break, il se retourne pour accélérer et jouer de son physique face à Aguerd, bute une première fois sur Gomis mais il suit bien et marque juste après. Un vrai but d'attaquant pour celui qui a posé une infinité de problèmes à Badé en première période jusqu'à l'expulsion de ce dernier. Remplacé sous une ovation par Bahoken à la 90+2ème.

    Rennes (4-2-3-1)

    Gomis (3.5) : Largement fautif sur l'ouverture du score des locaux, en donnant le ballon dans les pieds de Boufal, il l'est aussi sur le deuxième en repoussant le cuir sur Cho, qui fait trembler les filets du Raymond Kopa une deuxième fois aujourd'hui.

    Meling (4.5) : Très fragile défensivement. Il a été formé en numéro dix et cela s'est vu, il a tenté de se projeter mais s'est heurté à l'excellente première période du piston Angevin Jimmy Cabot, avant de revenir en défense pour la seconde, mais trop juste. Il perd un ballon de but à 10 minutes de la fin, suite auquel les Angevins se projettent et auraient bien pu aller au bout.

    Aguerd (4) : Fautif sur le but casquette du 1-0, il l'est aussi sur le second où il est totalement dépassé par la vitesse de Mohamed Ali Cho et tombe. Il est plus en vue dans la surface comme à son habitude où il est monté mais ses quelques têtes étaient trop imprécises.

    Badé (3) : Après un match moyen à Rosenborg, c'est un match désastreux ce dimanche à Angers. Il n'a rien réussi dans le jeu, il n'a pas réussi non plus ses interventions, commettant deux fautes pas très intelligentes sur Cho (31ème) après avoir été peu rassurant une petite minute auparavant sur ce même Angevin, puis sur Boufal. Double jaune pour la recrue estivale et un match catastrophique à la clé.

    H. Traoré (5.5) : Le moins mauvais dans la ligne de quatre des défenseurs Rennais, il s'est projeté avec plus de réussite que Meling sur l'aile gauche. Il est monté fréquemment lorsque son équipe poussait pour revenir au score. Malmené derrière par l'excellente triplette Angevine, Fulgini, Boufal et Cho.

    Tait (5) : Mis en difficulté par ses adversaires directs. Cela aura été très difficile pour l'ancien du SCO de s'extraire du marquage devant ses anciens spectateurs, au nombre de 8 000. Remplacé à la 73ème par Del Castillo, auteur d'une rentrée intéressante mais avec trop de ballons perdus.

    Santamaria (4.5) : Dans un match collectivement peu abouti des Rennais, il n'a pas réussi à surnager dans son ancien jardin et rend une copie très incomplète par rapport à ses premiers matchs sous sa nouvelle tunique.

    Sulemana (5) : Pas transcendant mais surtout peu servi. Il commence son match à gauche, le poursuit à droite et le termine à la mi-temps, remplacé par Camavinga (5.5) à la mi-temps dans un contexte particulier, tant au niveau du match que sur le plan personnel avec un départ potentiel au PSG.

    Terrier (4.5) : Aligné derrière Abline, lui aussi a souffert de la bonne organisation défensive de la deuxième défense de Ligue 1. Il n'a jamais trouvé la solution entre les lignes Angevines. Remplacé par Guirassy (6) dans le cadre d'un vaste changement tactique à la mi-temps, il a été l'un des seuls Rennais à tenter des choses et à les réussir. Il le montre à la 61ème où il signe un enchaînement de grande classe avant de buter sur un grand Bernardoni.

    Bourigeaud (5.5) : Lui aussi a rendu une copie moyenne, en donnant de bons ballons mais a manqué de prise d'initiative pour changer le cours de ce match. Important comme toujours dans le jeu vers l'avant de son équipe. Remplacé par la recrue Lovro Majer à la 82ème.

    Abline (4.5) : Il a sans doute moins fait en une mi-temps ce dimanche qu'en un quart d'heure jeudi dernier en Norvège. Transparent, il n'a pas su se sortir du marquage de la défense à trois du SCO. Seul bon souvenir de son retour dans sa ville natale, une belle passe pour Terrier, qui ne peut reprendre devant Bernardoni. Omari (6) le remplace à la mi-temps, pour combler le vide défensif laissé par l'exclusion de Badé. Auteur d'une rentrée intéressante et surtout plus rassurante que la prestation d'Aguerd et Badé.

  • Ligue 1 - 3ème j. | Les notes de Rennes - Nantes (1-0)

    Homme du Match : Santamaria (7) : D'une courte tête, il obtient cette récompense grâce à la passe décisive qu'il adresse à Martin Terrier. Pour son deuxième match en rouge et noir seulement, il confirme les belles promesses qu'il a laissé entrevoir contre Rosenborg en barrage aller de Conférence League. Auteur d'un gros travail dans l'entrejeu, il s'est montré plus offensif en touchant plus de ballons dans les 30 derniers mètres.

     

    Rennes (4-4-2)

    Gomis (6) : A l'image de ses 3 premiers matches, il se montre rassurant et est l'auteur, à l'issue du mon match de son équipe, de son premier clean-sheet de sa saison de Ligue 1. Auteur d'un bon arrêt sur une frappe de Blas (31ème), il veut prouver à ses dirigeants qu'il saura s'imposer dans les cages et s'éviter la concurrence, selon la rumeur, du jeune Alemdar, pisté par les recruteurs rennais.

    Meling (6) : Encore une fois auteur d'un bon match, il s'est montré en première période, toujours convaincant dans ses montées et très complémentaire avec Bourigeaud. Il s'est moins mis en vue en seconde, le décalage de ce dernier à droite et la rentrée de Sulemana sur son couloir en étant peut-être la cause. Il s'est fait une énorme frayeur en frôlant le CSC suite à la frappe de Blas repoussée sur l'ancien Nîmois, mettant le ballon sur la transversale après un déplacement étrange.

    Aguerd (6.5) : On appréciera ses longues passes à destination des milieux rennais qui ont permis de passer la ligne d'attaquants des hommes en jaune. En vrai aiguilleur du ciel, il a repris bon nombre des corners Rennais sans toutefois trouver le cadre comme il l'avait fait face à Rosenborg. Auteur aussi d'un beau tacle glissé en fin de rencontre.

    Badé (6) : La défense des rouge et noir tient son nouveau patron. L'ancien sang et or a donné de la voix et ça a payé, son équipe gardant sa cage inviolée ce dimanche. Il signe une belle performance défensive, tout en étant monté quand il le fallait pour servir de relais à H. Traoré et permettre à Doku de rentrer dans l'axe.

    Traoré (6.5) : Il s'est essayé à l'exercice du tir mais en manquant de précision. Jouant très haut sur le terrain, il s'est souvent projeté en faisant l'effort pour se replacer en situation défensive. Seule ombre au tableau, son carton dont il écope pour une faute sur Marcus Coco.

    Bourigeaud (6.5) : Auteur d'un match très complet au Roazhon Park jeudi, il continue sur sa lancée en signant une prestation aboutie. Il a été très présent dans l'entrejeu en adressant de bonnes passes à ses camarades. Manquant d'efficacité sur les centres et les corners aujourd'hui, ce n'est finalement pas un hasard si le seul but de la partie est inscrit dans le jeu et non sur un centre, contrairement à jeudi soir. Remplacé à la 86ème par Del Castillo.

    Tait (7) : La paire d'ex-angevins du milieu s'est montrée très efficace. Dans ce nouveau rôle de relayeur, Flavien Tait est le joueur qui récupère le plus de ballons sur ce match, 6 (à la 75ème). A l'image de son match il est l'auteur, avec Meling, d'une prise à deux parfaite, lui permettant de récupérer un nouveau ballon qui amène l'unique but de la partie. Remplacé à la 86ème par Abline.

    Santamaria (7) : Voir ci dessus.

    Doku (5.5) : Malheureux, le rapide ailier Belge du Stade Rennais a subi sa première période, en étant trop peu à l'initiative d'actions dangereuses. Il a fait gagner du terrain à son bloc mais n'a pas su aller au duel face à C. Traoré, préféré à Fabio, avant de sortir sur blessure. Remplacé à la 43ème par Sulemana (6) : A profil similaire, match similaire. La recrue a difficilement passé son vis-à-vis mais en tentant davantage que son homologue.

    Guirassy (6.5) : Aligné d'entrée pour la première fois en championnat, il a montré en première période, si on en doutait après ses deux buts lors de ses deux dernières entrées en jeu, qu'on pouvait compter sur lui. Il réalise deux contrôles techniquement difficiles mais avec réussite dans le premier quart d'heure. Il s'efface petit-à-petit au profit de Martin Terrier avant d'être remplacé par Ugochukwu (86ème).

    Terrier (7) : Le buteur du jour n'aura pas eu beaucoup d'occasions à se mettre sous la dente avant cette superbe frappe qui trouve le gant de Lafont, mais qui se dirige bien au fond du filet. Trop précise, après s'être retourné bien trop facilement dans la défense rivale qui n'était pas au marquage, il a su concrétiser son occasion pour libérer les 27 000 spectateurs du Roazhon Park. Remplacé sous une ovation par Eduardo Camavinga (76ème).

     

    Nantes (4-4-2)

    Lafont (4) : Le gardien Nantais a réellement joué à se faire peur cette après-midi à Rennes. Il intervient de manière étrange à la 9ème, où on l'a senti fébrile. Il sort parfaitement au devants de Guirassy à l'heure de jeu, mais saborde ce bon travail en tentant d'inventer la "manchette à ras de terre" mais avec peu de succès. Il est très hésitant au moment de sortir sur Abline tans le temps additionnel et celle-ci aurait pu porter préjudice à son équipe. Enfin, il fait un petit déplacement vers sa gauche sur le but de Terrier, mais la frappe prend la direction de sa droite, et il ne peut malheureusement que toucher ce ballon.

    C. Traoré (5) : Le latéral Nantais n'a pas eu l'occasion de sortir de l'ombre mais a été l'auteur d'interventions importantes et de dégagements essentiels permettant à son équipe de souffler.

    Pallois (4.5) : Il n'a pas essayé de construire le jeu, jouant très généralement la facilité en dégageant en touche. Très fébrile face au pressing Rennais, il a cependant joué de la tête sur les nombreux corners des locaux pour écarter le danger. En fin de match cependant, il laisse traîner le pied sur H. Traoré après une bonne récupération et intervient, coudes sortis, lors d'un duel de la tête contre Del Castillo.

    Castelletto (3.5) : Lui aussi a été mis sous pression et a beaucoup dégagé en touche, il a aussi tenté de construire lorsque son équipe prenait l'ascendant en début de seconde période. Il n'a cependant pas su gérer la pression lors de ce derby, d'abord coupable d'une faute inutile sur Gomis après un corner (56ème), alors que celui-ci n'avait pas encore relancé le ballon , récoltant un jaune, et d'antijeu peu avant le début du temps additionnel (88ème) en voulant forcer les Rennais à jouer lentement alors que son équipe est menée.

    Corchia (5) : Gérer Meling et Bourigeaud n'a pas été simple pour l'ancien du LOSC et de Séville mais s'en est globalement bien sorti. Il s'est servi de son expérience pour ne pas sombrer face à ses adversaires du jour. Remplacé par Appiah (67ème).

    Emond (4.5) : Beaucoup promené par Kombouaré avec de nombreux changements tactiques, commençant en 4-2-3-1 puis en 4-4-2, avant de passer en 4-1-4-1 ensuite. Il n'a malheureusement pas pu s'illustrer, en pointe ou sur l'aile gauche. Remplacé par Pereira de Sa à la 67ème.

    Chirivella (5) : L'Espagnol a livré un match moyen, en étant peu précis sur les longs ballons qu'il a adressé pour décaler les ailiers. Il a toutefois tenté plus de choses que certains de ses camarades, mais en manquant sa cible à plusieurs reprises. Remplacé par le jeune Merlin (88ème)

    Girotto (6) : Bon travail pour le milieu défensif des canaris. Il a fait ce qu'on lui demandait, à savoir agir en complément de la défense tout en soulageant Chirivella devant la ligne de 4. Il récupère de nombreux de ballons durant la partie avant d'être remplacé par Moutoussamy (67ème).

    Blas (6) : Il a cruellement manqué à la finition, notamment à la demi-heure où il écrase sa frappe, sans danger pour Gomis qui capte facilement. Il aurait pu porter le danger sur cette belle action, mais est crédité d'un bon match dans l'ensemble : il a surnagé lorsque son équipe prenait l'eau en première période avant de s'effacer en deuxième.

    Simon (6.5) : Sorti à la mi-temps sur blessure, on aurait vraiment aimé le voir davantage. Le Nigérian a été le joueur récupérant le plus de ballons en première période, illustrant sa prise d'initiatives défensives durant les 45 premières minutes du match. Il a aussi mené des contre-attaques rapides qui ont permis à son équipe de repousser le danger. Remplacé par Pereira de Sa (5), donc, dans un registre différent, qui aura peu brillé au cours d'une seconde période où ce sont les Rennais qui ont progressivement pris l'ascendant.

    Coco (4.5) : Il faisait face aux très en vue Birger Meling et l'ex-guingampais n'a pas pu exprimer son talent pleinement. Obligé de jouer en retrait, il a parfois tenté de composer seul mais en perdant le ballon à plusieurs reprises.

  • Ligue 1 - 3ème j. | Les notes de Brest - PSG (2-4)

    L'Homme du Match : Hakimi (8) : Toujours au bon endroit, il a une vivacité de déplacement et une vision du jeu qui en font une arme offensive de premier choix, dans ce match où il n'a pas eu trop de travail défensif. A noter une passe décisive parfaite pour Di Maria en fin de rencontre

    Brest (4-2-3-1)

    Bizot (4) : Il a d'abord été décisif à plusieurs reprises des deux poings, mais il est surpris sur le deuxième but par une tête de MBappé qu'il n'a pas vu arriver, puis il est coupable sur le but de Gueye ou il semble pouvoir normalement lire la trajectoire sur cette frappe pas particulièrement puissante.

    Uronen (3.5) : Que ce fut difficile pour lui, complètement dominé par Hakimi toute la rencontre, il a touché seulement 23 ballons malgré la multitude d'attaques parisiennes et n'aura jamais réussi à s'imposer défensivement

    Brassier (4.5) : Autoritaire, il a tenté plusieurs fois de s'interposer, avec plus ou moins de succès lors des échanges rapides entre les attaquants parisiens, mais il a globalement souffert notamment devant les choix rapides de Wijnaldum

    Chardonnet (6) : De loin le défenseur le plus costaud ce soir, il a été totalement à la hauteur du duel, interceptant plusieurs ballons avec autorité.

    Pierre-Gabriel (5) : Soirée très en dents de scie pour le défenseur brestois qui a parfois été utile sur des relances précises et verticales, n'hésitant pas à apporter même son soutien numérique devant, mais a aussi eu beaucoup de déchets et a eu du mal à contenir MBappé, pourtant moyen ce soir.

    MBock (5) : Moins de 20 ballons touchés, il n'a pas trouvé sa place dans le schéma de contres des Brestois, mais il a par contre été précieux défensivement ou il a souvent été celui qui est venu stopper les offensives parisiennes.

    Belkebla (4.5) : Discret dans le jeu, il a tout de même touché pas mal de ballons dans la  construction vers l'avant et a délivré plusieurs ballons précis en direction de ses attaquants

    Cardona (5) : Il est toujours important dans le jeu brestois, mais a été discret ce soir, sans perdre beaucoup de ballons.

    Faivre (7) : Rien que pour son geste sublime sur le but brestois, une talonnade visionnaire en mouvement pour Honorat, car après cela on ne l'a plus beaucoup vu jusqu'à la 84ème minute et une passe décisive de plus pour Mounié

    Honorat (8) : Quel match plein ce soir de sa part, il a été dans tous les bons coups, est venu très haut à la récupération et a fait souffrir Diallo, il marque avec lucidité et aurait pu faire marquer Pierre-Gabriel après une superbe action

    Mounie (5.5) : Longtemps très discret, il n'a pas eu beaucoup de ballons forcément avec l'adversaire du jour, mais après plusieurs maladresses balle au pied il a réussi à glisser un caviar de Faivre au fond des filets.

    PSG (4-3-3)

    Navas (5) : Plusieurs interventions décisives qui sauvent les siens ce soir, mais il encaisse tout de même deux buts, dont le premier sur lequel son plongeon n'est pas maîtrisé et laisse filer le ballon sous son bras.

    Diallo (4.5) : Aussi intéressant en projection offensive que limité en défense ce soir, il a tout de même très mal contenu les assauts de Honorat

    Kimpembé (6) : Puissant dans ses interventions et souvent décisif derrière, il a tout de même parfois un peu souffert devant la vivacité de Faivre notamment, mais il a été aussi un métronome à la relance avec 97 % de passes réussies

    Kehrer (5) : Il a touché plus de 110 ballons, toujours précisément transmis (97 %), mais malgré cela il a été un peu juste sur l'autorité défensive, trop tendre souvent sur les Brestois

    Hakimi (8) : Voir ci-dessus

    Verratti (6.5) : Encore un peu de déchet pour lui qui reprenait ce soir, mais une activité de tous les instants et énormément de ballons redistribués dans le bon tempo encore.

    Herrera (6.5) : Beaucoup d'intensité mise de sa part dans le jeu, de nombreux ballons récupérés, il fait un sacré début de saison et pourrait avoir au final un peu plus de temps de jeu qu'on ne pouvait s'y attendre avec ce mercato

    Gueye (7) : Lucide, omniprésent au milieu de terrain ou il a été la plaque tournante du jeu, il conclut en plus par une superbe frappe, aidé par le peu d'inspiration du gardien Brestois pour la voir finir au fond.

    Wijnaldum (4.5) : Une redistribution rapide et fluide intéressante pendant la première demie-heure, mais il s'est ensuite complètement éteint et n'a pas eu le rendement attendu

    MBappé (6) : Sans être étincelant et avec plus de déchet dans ses choix que son potentiel ne le laisse espérer, il met un but important et a été le plus actif malgré tout devant, mais il perd un ballon qui mène un but en première période.

    Icardi (3.5) : Quand en jouant au PSG tu touches 22 ballons en 85 minutes face à Brest, il y a des questions à se poser, il a été totalement inexistant ce soir

     

     

  • Ligue 1 - 1ère j. | Les notes de Montpellier - OM (2-3)

    L'Homme du match : Payet (8.5) : Deux buts, et même trois puisque son premier lui a été refusé pour un hors jeu de 6 millimètres en première période .. Excellent face au jeu, toujours fluide dans ses choix, et avec un état d'esprit de gagneur comme on aime à le voir ... Du grand Dimitri, qui espérons le affichera ce niveau là toute la saison !

    Montpellier (4-2-3-1)

    Bertaud (6) : Certes il en a pris 3, mais il en a sauvé au moins autant et surtout il a affiché beaucoup de sérénité et de maturité dans ses interventions

    Cozza (5) : Il a souvent fait déjouer Under notamment pendant 60 minutes, puis a ensuite montré des signes de fatigue, libérant des espaces.

    Esteve (5.5) : Très intéressant dans sa présence sur les duels malgré son manque de maturité, il a par contre manqué de précision à la relance avec quasiment 1 passe sur 4 directement dans les pieds de l'adversaire

    Thuler (4.5) : Un peu étéint, il a certes contribué à faire un bon bloc avec les siens qu'il a régulièrement replacé, mais cela n'a fonctionné que 65 minutes, et il y en a 90 ..

    Sambia (5) : Très solide malgré l'excellent De la Fuente à gérer pendant 60 minutes, il a fini par craquer et l'a laissé partir, lui permettant de relancer la machine marseillaise.

    Chotard (4.5) : A part quelques duels aériens gagnés et des transitions rapides sur les relances, il a été trop peu en vue ce soir, et surtout à rendu énormément de ballons aux marseillais

    Ferri (6) : Le plus précieux dans l'entrejeu montpelliérain ce soir, il a énormément donné, et aucun doute qu'il sera un élément clé du dispositif de Montpellier cette saison

    Wahi (4.5) : Il a touché 18 ballons en 62 minutes, trop peu trouvé, même s'il a démontré de belles choses sur quelques percussions, mais il manque en plus la finition là ou il aurait pu donner définitivement la victoire aux siens.

    Mollet (6) : Comme toujours, il est une des valeurs sûres, et il a été au coeur du danger sur le but Marseillais à chaque progression des siens vers l'avant

    Laborde (7) : A l'origine des deux buts, même si le premier est un CSC, il réussit ensuite un geste superbe (volontaire ou non) qui aurait pu décourager les Marseillais, mais cela n'a pas suffi

    Delort (6) : Même si c'est le genre de match frustrant pour lui car il n'a pas eu énormément d'opportunités, mais il a malgré tout démontré que sur tout ballon il peut vite être dangereux, avec toujours surtout une vision du jeu toujours parfaite

    OM (3-4-3)

    Mandanda (5) : On l'a pas encore senti en mode assurance tous risques, avec notamment un jeu au pied qui aurait pû couter cher en première période, mais il ne peut rien sur les buts et a tout de même gagné en sérénité au fil du match.

    Luan Peres (5.5) : Un peu fébrile en première mi-temps et souvent trop loin de Laborde, il a ensuite rectifié le tir en seconde en étant beaucoup plus appliqué et surtout autoritaire, notamment avec un tacle magnifique sur un contre montpelliérain

    Balerdi (7.5) : Taille patron ce soir, lui qui était aligné seul en défense centrale a été imprenable toute la soirée, précieux aussi dans ses sorties audacieuses pour verticaliser le jeu sur les contres. De très loin sa meilleure prestation depuis qu'il porte les couleurs marseillaises !

    Saliba (6) : Une vraie plus value offensive pour l'OM avec sa présence sur le côté, car il a énormément travaillé pour créer de la supériorité numérique et s'est toujours replacé pour défendre proprement. Parfois encore un peu timoré sur les duels, mais il prend ses marques

    De la Fuente (8) : Superbe du début à la fin, il a donné le tournis à la défense montpelliéraine, a été à l'origine de très nombreuses situations dangereuses et a fait une très très forte impression pour ce premier match officiel

    Gueye (5.5) : Avec un rôle assez ingrat ce soir, entre renfort de défense centrale et pivot pour réorienter le jeu, il a plutôt fait le job sans toutefois être explosif

    Kamara (5.5) : Capable d'intervenir à n'importe quel endroit du terrain, il a énormément couru ce soir, mais a eu un peu plus de déchet qu'à son habitude

    Guendouzi (6.5) : Que d'abattage de sa part, on l'a vu tout essayer, pas toujours avec succès mais avec une hargne qui a contribué à l'état d'esprit revanchard des marseillais ce soir.

    Gerson (3.5) : Totalement impossible à trouver tant qu'il était sur le terrain, il a encore du mal à trouver ses marques, et n'a pas apporté au jeu phocéen

    Payet (8.5) : Voir ci-dessus

    Under (5.5) : Sans son but, son match aurait été plutôt mauvais, car malgré une grosse envie et beaucoup de provocation, il a gâché à peu près tous ses ballons, très très imprécis sur le dernier geste... Sauf quand il s'est agi de remettre l'OM dans le match, il l'a mise au fond !

  • Ligue 1 - 38ème j. | Les notes de Stade Brestois - PSG (0-2)

    Homme du match : Di Maria (7,5) : le meilleur élément offensif parisien ce soir. Son activité a fait pencher le jeu à droite, ce qui est peu courant à Paris. Tranchant et précis, il provoque le penalty avant de trouver la solution lui-même par deux fois : sur un corner contré et en lançant parfaitement M'Bappé pour le 2-0. Remplacé par Icardi (72ème), qui a eu une très belle opportunité infructueuse, sur un contre initié par Neymar.

    Stade Brestois (4-4-2)

    Larsonneur (6,5) : le portier brestois n'est pas passé loin d'une belle performance, si le résultat lui avait été plus favorable. Mais un corner détourné et une sortie mal anticipée face à M'bappé en ont voulu autrement. Il a quand même sorti plusieurs parades et a surtout eu le mérite de faire déjouer Neymar sur son penalty par son placement décalé sur la ligne.

    Faussurier (6) : un bon match du latéral droit, qui n'a pas paru impressionné par l'adversité. Finalement assez peu d'offensives parisiennes sont passées de son côté et il a eu l'occasion de montrer quelques qualités sur les sorties de balle.

    Chardonnet (6) : un match solide, bon dans les duels aériens. Il a même trouvé quelques ouvertures bien senties pour ses attaquants.

    Duverne (6,5) : il a été le défenseur breton le plus coriace ce soir. Très physique et costaud dans les duels, il a été de ceux qui ont bien freiné les parisiens dans les 30 derniers mètres. La relance a été propre.

    Perraud (5) : un début de match intéressant dans un couloir gauche qui a posé quelques problèmes aux parisiens. Volontaire défensivement, il a tout de même eu du mal à contenir les combinaisons Di Maria-Dagba sur son côté.

    Faivre (4) : deux actions qui ont pourries son match : d'abord quand il a repris irrégulièrement Di Maria dans la surface bretonne, sans conséquence le penalty étant manqué. Ensuite, quand, malchanceux, il a dévié un corner de ce dernier dans son propre but. Le reste de son match a été en dessous de son rendement habituel, et il n'a pas participé à apporter un danger conséquent sur le but parisien. Remplacé (78ème) par Cardona, volontaire mais qui ne s'est pas illustré.

    Belkebla (5) : dans une position importante dans l'entrejeu pour contrer les offensives parisiennes, il n'a eu que trop peu de ballons intéressants à jouer et s'est surtout investit en tâches défensives. Remplacé par Lucas (78ème), qui a eu quelques bonnes prises de balle.

    Magnetti (6,5) : son bon match a beaucoup aidé le milieu de terrain des stadistes. Précieux par son impact défensif, il n'a jamais ménagé ses efforts et a eu l'occasion d'offrir quelques ballons de contre intéressants à ses attaquants. Averti pour une intervention non maîtrisée sur Diallo et remplacé pour les toutes dernières minutes par M'Bock.

    Honorat (5,5) : un début de match prometteur, avec de l'intensité au pressing et quelques attaques rapides bien menées. A été moins en vue en seconde période.

    Mounié (5,5) : son jeu de tête est un apport évident au jeu brestois.  L'une d'elles a bien failli offrir un but à Faivre, et il a systématiquement pris le dessus dans les airs face aux défenseurs parisiens. Il a toutefois eu du mal pendant une grande partie du match à être trouvé dans une position suffisamment intéressante pour créer du danger. Remplacé pour les dernières minutes par Le Douaron.

    Charbonnier (6) : principale menace des finistériens ce soir, de par ses appels tranchants qui lui ont permis de se retrouver plusieurs fois en duel face à Navas, sans succès. Une bonne implication dans le jeu également. Remplacé dans les dix dernières minutes par Baal.

    Paris Saint-Germain (4-2-3-1)

    Navas (6,5) : il a dû sauver ses équipiers plusieurs fois dans un match finalement pas si tranquille, du fait de quelques absences de sa défense sur des contres bretons. Il s'en est toujours bien sorti.

    Dagba (6) : une très grosse activité sur ce match. Il s'est souvent projeté et a bien combiné avec Di Maria, mais il a manqué un peu de justesse technique pour être décisif.

    Marquinhos (6,5) : toujours bien placé et toujours aussi à l'aise dans la relance, encore une soirée sans accroc pour le capitaine parisien.

    Kimpembe (6) : bien placé, il a parfois compensé quelques oublis de ses équipiers. Moins à l'oeuvre toutefois que son capitaine, il a eu une soirée assez tranquille.

    Diallo (5,5) : un match sans erreur importante pour le néo-international sénégalais, sans prise de risque non plus. Son apport offensif a été assez limité.

    Herrera (5,5) : dans son rôle de courroie de transmission, il a tenté de transmettre rapidement et proprement aux joueurs offensifs, sans une grande influence sur le jeu ce soir. Averti pour avoir stoppé irrégulièrement un contre breton.

    Danilo (5,5) : le plus souvent en position d'unique sentinelle, il a eu un travail assez restreint. Il s'en est sorti sans dommages.

    Di Maria : voir "Homme du match".

    Rafinha (5,5) : au coeur du jeu, il a eu un début de match intéressant par son activité dans le jeu de possession avant de s'éteindre petit à petit. Remplacé par Gueye (72ème), qui a eu peu de travail.

    Neymar (4,5) : le brésilien est globalement passé à côté ce soir. Il n'a pas seulement manqué un penalty, il a également été incapable de faire des différences comme à son habitude, à l'exception de quelques bons ballons de contre en fin de match. Averti également pour contestation. Un match à oublier.

    M'Bappé (6) : il a très peu produit en première période, isolé en pointe ou inoffensif quand il dézonait. Il a su saisir les quelques espaces laissés en seconde période, et a pu être décisif sans toutefois peser autant sur ce match qu'à son habitude.

     

    Lahcen SENHAJI (Twitter @LahcenSenhaji)