Dijon

  • Ligue 1 - 22ème j | Les notes de LOSC - Dijon (1-0)

    L'homme du match: Yazici (6,5): Dans un match qui n'est pas le meilleur de la saison pour son équipe, il permet au LOSC d'obtenir les 3 points grâce à un but plein de sang froid où il dribble le gardien avant de marquer dans un angle fermé. Ce but vient récompenser une belle prestation où il a cherché à dynamiser le jeu de l'actuel leader du championnat.

    LOSC (4-4-2)

    Maignan (6): Un match assez tranquille pour le gardien lillois. Dijon a tenté, surtout en seconde période, mais les tirs n'ont jamais inquiété le portier des dogues.

    Bradaric (5,5): Un match intéressant du jeune défenseur. Il a su apporter le surnombre en proposant des solutions offensives dans son couloir, et ainsi venir appuyer le travail de Bamba.

    Botman (5,5): Comme à son habitude, le défenseur central a répondu présent, même si l'aventure aurait pu se terminer plus vite pour lui suite à une faute sur Balde, qui ne lui a valu qu'un carton jaune.

    Fonte (6): Le capitaine lillois se satisfera des 3 points pris ce soir. Sa concentration et son application lors des temps forts dijonnais en seconde période ont fait du bien à son équipe.

    Celik (6): Une bonne prestation du latéral turc, solide dans ses interventions mais également présent lors des phases offensives en hésitant pas à déborder sur son aile. Il est remplacé par Dialo (69').

    Bamba (5): Très actif sur son côté gauche, il a mis en difficulté les dijonnais par ses débordements et ses changements de rythme pour repiquer dans l'axe. Un bon match ce soir, même s'il a manqué de lucidité dans le dernier geste. Il est remplacé par Xeka (80') qui sera sanctionné d'un carton jaune, à peine entré en jeu.

    Soumare (5,5): Le milieu lillois a une nouvelle fois eu un rendement intéressant dans l'entre jeu, en récupérant et distribuant le ballon à ses partenaires. Il est remplacé par Sanches (80').

    André (6,5): Une prestation comme il en a l'habitude, avec beaucoup d'énergie dépensée pour gêner la construction adverse et relancer au mieux ses partenaires pour porter le danger.

    Araujo (6): Sans réussir à être décisif, le brésilien a une nouvelle fois beaucoup provoqué pour mettre en difficulté La Défense adverse. Ses accélérations et sa technique balle au pied peuvent faire la différence à tout moment, mais ça ne lui a pas sourit ce soir.

    David (3,5): L'attaquant canadien n'a pas confirmé ses bonnes performances des dernières semaines. Ce soir, il est apparu brouillon dans ses prises de balle et dans ses choix. Il est remplacé par Weah (83')

    Yazici: voir ci-dessus

    Dijon (4-2-3-1)

    Racioppi (4,5): Malgré quelques belles interventions, avec notamment une jolie claquette (16'), on retiendra ses mauvaises sorties sur le but lillois et lorsque Bamba rate sa tête devant le but vide. A voir si son entraineur lui maintiendra sa confiance.

    Ngonda (4): Le défenseur s'est souvent trouvé en difficulté face aux percussions d'Araujo sur son côté.

    Panzo (4): Le défenseur central ne livre pas une mauvaise prestation ce soir, et a tenté comme il a pu de gêner les offensives lilloises, notamment en première période.

    Ecuele Manga (3,5): Sa mauvaise relance et son dribble raté ont couté cher ce soir à son équipe, puisque Yazici en a profité pour ouvrir le score. Une soirée à oublier.

    Boey (4,5): Une bonne prestation du défenseur dijonnais qui a permis à son équipe de ne pas rentrer au vestiaire à la mi-temps avec un score plus lourd.

    Lautoa (4): On l'a vu ce soir bien en difficulté pour s'imposer au milieu de terrain. Il n'a pas su apporter le danger dans le camp lillois.

    Ndong (4): A l'image de son coéquipier au milieu, il n'a pas trouvé la solution pour gêner la construction de jeu des hommes de Galtier.

    Baldé (3,5): L'attaquant n'a pas eu beaucoup l'occasion de se mettre en avant sur ce match, sevré de ballon. Il est remplacé par Konaté (79').

    Celina (4,5): On a observé un peu plus d'envie en fin de match, où il a tenté de mettre en difficulté une équipe lilloise pas dans son meilleur jour. Il n'a toutefois pas su être décisif. Il est remplacé par Dobre (79')

    Marie (3,5): Peu de choses à observer ce soir tant le joueur dijonnais ne s'est pas crée d'occasion. Une prestation trop timide. Il est remplacé par Sammaritano (68').

    Assale ( non noté): Il a du quitter ses coéquipiers dès la 24ème minute suite à une blessure musculaire. Il est remplacé par Ebimbe qui fait un match intéressant avec des actions dangereuses.

     

  • Ligue 1 - 11ème j. | Les notes de Dijon FCO - RC Lens (0-1)

    Homme du Match : Badé (7) : Le jeune pousse lensois s'est imposé comme un des meilleurs défenseurs de Ligue 1 après seulement 9 matchs au compteur. C'est le patron de la défense lensois du haut de ses 20 ans.

    DIJON FCO (4-2-3-1)

    Raccioppi (3) : Totalement fautif sur le but lensois.

    Ngonda (4) : L'arrière gauche a eu quelques difficultés défensives face au flan droit lensois, mais cherche a participé au jeu offensif.

    Ecuele Manga (5) : Il est imposant physiquement et prend beaucoup de ballon de la tête. Il casse le jeu quand il le faut.

    Coulibaly (5) : Solide face aux attaquants lensois, il a gagné beaucoup de duels.

    Chafik (5.5) : L'arrière droit a fait quelques belles montées, intéressant dans ses prises d'initiatives, Chafik a pris le dessus sur Sylla à plusieurs reprises.

    Ndong (6) : Présent dans l'entrejeu, et bien en place défensivement, c'est la rampe de lancement dijonnaise.

    Lautoa (5) : Remplacé à la 25ème minute par Marié.

    Assalé (4) : Peu en vue, il n'a pas beaucoup pesé dans le jeu.

    Celina (5.5) : Très bonne patte droite, le milieu offensif a une palette technique très intéressante.

    Baldé (6) : Il accélère et percute très bien lorsqu'il est lancé sur son côté.

    Konaté (5) : Il a cherché à se démarquer, à prendre la profondeur, mais n'a pas eu l'occasion de faire la différence.

    RC LENS (5-3-2)

    Leca (5.5) : Le gardien lensois a rendu une copie propre.

    Gradit (5.5) : L'ancien bordelais a effectué des interventions tranchantes en première mi-temps et des bonnes remontées de balles.

    Badé (7) : Voir ci dessus.

    Medina (4.5) : Un peu en dedans au début du match avec des approximations et des transversales dangereuses, il a continué sur sa lancée en seconde mi-temps.

    Clauss (5.5) : Le piston droit du RC Lens a enchaîné les allers-retours sur son côté, comme à son habitude. . Très dangereux, il combine bien et constitue un vrai apport dans le jeu offensif. Une passe décisive à son actif.

    Fofana (5.5) : Titulaire pour la première fois, il est bien entré dans son match en se projetant rapidement devant. Il a parfois manqué de jouer simple.

    Cahuzac (5.5) : Un joueur de devoir. Il a surtout cherché à annihiler les attaques dijonnaises et a comblé les montées de Fofana.

    Sylla (5.5) : Il a été pris plusieurs fois sur son côté par Chafik ou Baldé, peu aidé par Medina, il reste très présent dans le pressing offensif.

    Kalimuendo (5.5) : Il met un but tout seul grâce à son pressing sur Raccioppi. Moins en vue après.

    Sotoca (6) : L'attaquant lensois représente bien les valeurs lensoises. Il enchaîne les courses, les retours défensifs, et sa capacité à garder le ballon en point de fixation est un vrai atout pour son équipe.

    Jean (5.5) : Il a mis du temps à rentrer dans le match mais est arrivé au niveau attendu au fil des minutes. Comme son compère Sotoca, il a enchaîné les courses et participe activement au pressing.

  • Ligue 1 - 2ème j. | Les notes de OL - Dijon (4-1)

    L'homme du match : Depay (7.5) : Certes, il y a deux pénalties dans son doublé, mais il faut les mettre et il a été déroutant de sérénité, puis sur les deux autres buts pour l'un il le provoque d'un crochet magnifique, et pour l'autre il s'arrache pour le mettre au fond d'un geste technique fin et maîtrisé. Bref, carton plein, après pourtant 30 minutes assez amorphes en première mi-temps.

    Lyon (3-4-1-2)

    Lopes (5) : N'a pas eu beaucoup de travail dans ce match très largement dominé par Lyon, mais sur le seul but qu'il encaisse, son placement est peut-être un peu limite, ni assez avancé, ni sur sa ligne.

    Marçal (6) : En jambes, il a pas mal couru et a porté le ballon de manière assez intéressante à plusieurs reprises, sans jamais être vraiment inquiété sur le plan défensif

    Marcelo (5.5) : Il n'a pas été particulièrement présent dans le jeu, n'a pas non plus fait d'impairs derrière, mais on a senti un match un peu à l'économie.

    Denayer (5.5) : Lui aussi ne semble pas s'être usé à l'effort, il a beaucoup distribué, proprement certes, mais n'a pas tenté grand chose pour réveiller l'entrejeu lyonnais qui était un peu terne parfois, contrairement à une belle animation offensive.

    Cornet (7) : Une trentaine de centres, pas moins ! Alors pas toujours précis, mais souvent dangereux, et surtout témoins d'une rencontre pleine ou il a été virevoltant et l'origine de beaucoup de ballons venus inquiéter les Dijonnais.

    Caqueret (6) : On a senti dans ses jambes le Final 8 pas encore tout à fait digéré, il a été un peu moins tonitruant, mais cela dit il a toujours le geste propre, intelligent, pour orienter positivement le jeu

    Guimaraes (6.5) : Toujours un peu de déchet dans son jeu, mais une présence importante, beaucoup d'impact et de nombreux ballons glanés notamment en première période

    Dubois (5) : Pas dans son plus grand soir, il a régulièrement manqué de précision ou d'inspiration, mais a le mérite d'avoir beaucoup ramené de ballons vers l'avant, et provoque le pénalty du 4-1

    Depay (7.5) : Voir ci-dessus

    Dembele (4) : Une soirée plutôt sans, avec beaucoup de courses dans le vide, de gestes à contretemps, et un carton totalement inutile pour contestations

    Toko Ekambi (5.5) : Il a toujours énormément de poids dans les offensives lyonnaises, c'est souvent le plus dangereux car il est vif et toujours bien placé. Il a un peu manqué d'inspiration devant le but ce soir, mais qu'il est précieux dans cette attaque lyonnaise !

    Dijon (4-3-3)

    Gomis (4.5) : Quelques envolées plutôt convaincantes, mais globalement une main qui manque beaucoup de fermeté, des ballons souvent trop vite relâchés ou non boxés, il lui a manqué de l'autorité ce soir.

    Chafik (5) : Plutôt bon devant Toko Ekambi, il a cependant raté plusieurs relances, et n'a pas été particulièrement rapide dans le replacement, permettant le surnombre aux lyonnais trop facilement.

    Lautoa (3) : Complètement dépassé dans la surface, il inscrit même un malheureux CSC pour le 2-1 Lyonnais, et n'a jamais ou presque eu le dessus sur Guimaraes ou Depay qui l'ont promené régulièrement

    Ecuele Manga (5.5) : De loin le maillon fort de cette défense, même s'il a ce défaut de parfois s'affoler ce qui peut vite le rendre dangereux. Mais avec un peu plus de sang froid, et avec son jeu de tête très intéressant, c'est un défenseur de qualité

    Ngouyamsa (1.5) : Quel naufrage, à tel point que Jobart l'a sorti dès le début de la première période. Il a été complètement avalé par Cornet, qui je pense ne l'a jamais vu. Enfin si, lorsqu'il l'a retenu pour provoquer un pénalty permettant à Lyon d'égaliser. Une soirée catastrophique pour le latéral Camerounais. Remplacé par Panzo, qui est resté discret dans une mi-temps ou les Lyonnais ont progressivement levé le pied.

    Ndong (4) : Nerveux, au point de se faire avertir .. pendant la mi-temps, il a rarement pu se mettre en avant malgré quelques courses balle au pied lui permettant de casser une ligne parfois.

    Amalfitano (4) : Son rôle est de peser sur le collectif par son expérience et sa maîtrise technique, or il n' a pas eu d'influence sur le jeu ce soir, se contentant de relayer quelques ballons et de défendre tant bien que mal, contrarié par l'animation offensive lyonnaise.

    Marié (6) : Le meilleur dijonnais ce soir, sans être exceptionnel il a eu un jeu propre, a régulièrement défendu pour tenter de secourir Ngouyamsa qui se noyait, et n'a jamais ménagé ses efforts.

    Chouiar (5) : On sent chez ce joueur un potentiel d'animation offensive intéressant, mais ce n'était pas le match pour s'exprimer, il a tout de même tenté de venir chercher des ballons pour les porter vers l'avant, ce qui a parfois fonctionné mais à très court terme malheureusement. Remplacé en début de seconde période par Sammaritano, qui a beaucoup couru dans le vide et a provoqué un pénalty, apportant tout de même un peu d'impact dans le jeu Dijonnais.

    Scheidler (5) : Un but un peu chanceux après un contre favorable, mais bon il fallait le mettre tout de même, pour le reste on a probablement là un avant-centre intéressant avec le sens du but, mais en tous les cas pas un fan de repli défensif, car il a souvent erré inutilement loin du jeu.

    Dina (4) : Complètement absent des débats d'un côté ou le jeu n'allait quasiment jamais sur les contres Dijonnais, il n'a jamais trouvé de manière de se mettre en avant et d'apporter un plus aux siens.

  • Dijon - Angers : Les compos officielles sont tombées !

    Les compositions officielles de la rencontre entre le DFCO et le SCO d'Angers, qui a lieu à 17 heures, sont tombées.

    Voici les onze joueurs choisis par les deux entraîneurs :Screenshot 20200822 163741 Sofascore

  • Ligue 1 – 12ème j. | Les notes de Dijon – PSG (2-1)

    Homme du match : Cadiz (7,5) : il a reçu un carton jaune tôt dans ce match. Après, son match fut tout autre. Il a posé des problèmes à la défense du PSG. Ses prises de balle et ses percussions sont très bénéfiques pour son équipe. Il a amené du rythme et de la profondeur. Il a formé un superbe duo avec Tavares. Son but est un vrai festival qui vient couronner un match énorme de sa part.

    Dijon FCO (4-5-1)

    Gomis (6) : très appliqué et concentré, le portier dijonnais a été bon ce soir. Il a fait du bien à sa défense, il a donné de la confiance et s'est imposé. 

    Coulibaly (non-noté) : alors qu'il réalisait un bon début de match, il sort sur blessure à la 26'. C'est Amalfitano (5,5) qui l'a remplacé. Le milieu est rentré et mis du physique dans le jeu. Il s'est imposé réellement.

    Ecuele Manga (6) : il a réussi à gérer la cas Mauro Icardi, pas des moindres. S'il est légèrement fautif sur le but parisien, il est ensuite resté concentré. Très bonne prestation de sa part.

    Muzinga (6) : il est entré dans son match au fur et à mesure de la partie. Un début compliqué mais un fin de match intéressante avec des montées offensives et des interventions maitrisées sur Di Maria. 

    Chafik (non-noté) : il s'est gravement blessé en première période à la suite d'un spectaculaire choc avec son gardien. Il est donc remplacé, logiquement, par Mendyl (5,5). Le défenseur est bien rentré dans son match même si Mbappé lui a posé des problèmes, de vitesse notamment.

    Lautoa (5,5) : tres bonne performance de sa part pour lui, même s'il était un peu dans l'ombre de la superbe performance de Ndong. 

    Ndong (6) : il a reçu le premier carton jaune du match dès la 12' après une grossière faute sur Mbappé. Ensuite il a continué à mettre de l'impact physique, et cela lui a permis de dominer le milieu de terrain. Il peut se féliciter d'avoir fait déjouer Gueye. 

    Cadiz (7,5) : voir ci-dessus.

    Balde (5) : il n'a pas toujours été dans le rythme ce soir. Même s'il a été remuant, il n'a pas toujours fait les bons choix et a donné des ballons à contretemps du jeu. Il est remplacé par Mavididi en fin de match.

    Chouiar (6) : auteur de l'égalisation, c'est lui qui a allumé la flamme de la révolte. Il a posé des problèmes aux parisiens par son jeu vif.

    Tavares (6) : très disponible et généreux, il a multiplié les appels pour proposer des solutions à ses coéquipiers. Il a formé un beau duo avec Cadiz.

    Equipe (4-3-3)

    Navas (4) : lui qui est plutôt habitué à vivre des matchs tranquilles dans les cages du PSG a eu du travail ce soir. Il est resté sérieux et concentré et a effectué des arrêts décisifs. En revanche son intervention sur le premier laisse à désirer, il aurait certainement pu mieux à ce moment là. 

    Dagba (5) : comme souvent Dagba a fait son match. Il a pris son couloir sans relâche et il s'est montré offensivement. Défensivement, il a parfois eu du mal face à Chouiar, même s'il s'est jamais trop fait passer. Il réalise notamment un super retour en fin de première période pour préserver, non longtemps, l'avantage à son équipe.

    Kimpembe (4,5) : première mi-temps sérieuse du "Titi" parisien ce soir qui était parti pour confirmer ses bonnes performances du moment. A partir du premier but dijonnais, où il n'est pas exempt de tout reproches d'ailleurs, il a clairement baissé son niveau de jeu.

    Marquinhos (5) : une première période d'une sérénité remarquable. Mis à part ce but encaissé en fin de mi-temps, ses interventions ainsi que ses relances étaient toutes de qualité. En seconde, il est apparu plus fébrile, notamment sur le second but dijonnais ou il est trop en retard. 

    Diallo (4) : il a joué sur le coté gauche et il a été en difficulté parfois. Pas à son aise, il est apparu moins en confiance que lorsqu'il évolue dans l'axe. En revanche il a très bien défendu et s'est montré précieux dans ce domaine. Son manque de solutions et de propositions offensivement ont été préjudiciables pour son équipe. Il est remplacé pour les 10 dernières minutes du match par Draxler qui effectuait son retour à la compétition. 

    Bernat (4) : il a essayé de mettre du rythme au milieu de terrain mais ce dernier ne joue clairement pas `s on poste dans ce milieu de terrain. Il est bien meilleur au poste de latéral. Il est remplacé par Kurzawa à la 64'.

    Paredes (4) : il a voulu accélérer le jeu au milieu mais ses transmissions n'ont pas toujours été de qualité. Toujours dans l'approximation, il ne s'impose pas en véritable patron et n'arrive pas à démontrer sa qualité technique. Il a malheureusement heurté le poteau sur une belle frappe. Il est remplacé par Cavani à la 72'. L'Uruguayen a été bon dans ses remises. 

    Gueye (4) : pour son retour à la compétition, Gueye n'a pas eu le niveau qu'il avait lors de ses premières apparitions avec le PSG. En retard dans les duels, il n'est pas apparu avec sa capacité athlétique et son volume de jeu habituel. En seconde période il a quelque peu élevé son niveau de jeu mais c'est pas assez.

    Di Maria (5) : l'Argentin a délivré à Kilian Mbappé une remarquable passe décisive. Ensuite il a fait preuve de déchet notamment devant le but. Très rare de sa part.

    Icardi (4) : il a touché très peu de ballons en première période. Il n'a pas su se rendre disponible. Une tête sur la transversale en seconde période à la 64' et des frappes imprécises. Il n'a pas eu la réussite qu'il avait ces dernières semaines.

    Mbappé (6) : à l'image de l'action sur son but, elle il est le véritable dynamiteur de l'attaque parisienne. L'électron libre qui sème la panique. Ensuite il s'est montré attractif et a donné de bons centres sur le coté gauche qui auraient pu mieux finir. À l'image d'ailleurs de ce bon ballon donné à Icardi qui trouve la transversale.

  • Barrage Ligue 1 - Match aller | Les notes de Lens - Dijon (1-1)

    Homme du match: Saïd (7): En ce match crépusculaire, Sliti fut la nuit et Saïd le jour.  L'arme la plus dangereuse de l'effectif bourguignon a tenu son rang. Une première occasion en solo à la 34', une barre trouvée à la 56e, un pénalty non sifflé sur sa personne, puis la récompense à la 81', transperçant la défense lensoise, il trouve parfaitement Kwon, à peine rentré en jeu, qui conclue d'un ballon piqué sur Vachoux. Si Dijon n'est que sang, ce but vaudra peut-être de l'or.

     

    Les notes du RC Lens:

     

    Vachoux (6,5): Remplaçant Jean-Louis Leca suspendu pour cause de protestation face à Troyes, Vachoux a fait valoir son potentiel. Alors qu'il affrontait le coach qui l'avait lancé en professionnel, Antoine Kombouaré, celui-ci a réalisé deux arrêts décisifs sur Lautoa (1'), et Saïd (34'), maintenant par deux fois son équipe dans le match.

    Duverne (6): Une performance relativement solide, une lecture du jeu appréciable dans certains moments clés du match.

    Tahrat (5): Quelques défauts de placement viennent contrecarrer un match plutôt bien maitrisé de la part du joueur âgé de 29 ans.

    Fortes (5,5): L'international cap-verdien a parfaitement accompagné la défense à 3 lensoise, muselant comme il se doit Benjamin Jeannot.

    Centonze (5): S'il a parfaitement assumé son rôle de piston droit, avec quelques débordements intéressant, on peut s'interroger néanmoins sur sa position sur l'égalisation dijonnaise, où était-il ? Remplacé par Mendy (84').

    Haidara (6): Dans un poste de latéral gauche très offensif, l'international malien a réalisé une prestation très aboutie, dans une coopération très intéressante avec Bellegarde et Ambrose. L'ancien joueur de Newcastle a surement prouvé qu'il était bien plus qu'un simple joueur de Ligue 2.

    Gillet (5,5): A 35 ans, Guillaume Gillet fait partie de ces joueurs à la carrière méconnue, mais pourtant si riche. Fort de son charisme, le capitaine lensois, s'il fut bien plus discret que ses compères de devant, a été un os essentiel du squelette de son équipe, tant sur le plan technique que mental. L'ancien international belge, star un temps du RSC Anderlecht, aimerait peut-être ajouter à sa fin de carrière une ultime consécration en participant à la montée du RC Lens. Réponse dimanche.

    Doucouré (6): A seulement 19 ans, le tout jeune Doucouré risque d'attirer des émules sur le marché des transferts cet été. Parfaitement complémentaire à son compère belge, Doucouré fut efficace à la récupération et au cassage des lignes.

    Bellegarde (7): Peut-être retiendrons nous dimanche soir, qu'il aura été le héros de la montée du RC Lens en L1, attendue depuis maintenant quatre ans, une éternité pour le mythique club picard. Il fut au coeur d'une triplette d'attaque tonitruante, dont la vitesse et les dribbles ont mis à mal la défense dijonnaise. Un but important au terme d'un rush de 30 mètres à la 49'. Remplacé par Ba (76').

    Gomis (5,5): Quelques combinaisons astucieuses avec les deux autres de devant, mais trop d'imprécision dans le dernier geste.

    Ambrose (6,5): On retiendra en plus de ses dribbles chaloupés cette jolie feinte de corps en première mi-temps, pour une occasion qui n'aboutira pas; fort néanmoins d'une grande intelligence de jeu pour cet ancien espoir dont la carrière a été ralentie par la pire des blessures pour une footballeur. Remplacé par Banza (83').

     

    Les notes du Dijon FCO:

     

    Runarsson (5): Rarement mis à contribution, si ce n'est une seule fois lors d'un face-à-face, remporté par son homologue du soir, Jean-Ricner Bellegarde.

    Alphonse (3): En plus de s'être déchiré sur l'ouverture du score lensoise, Mickaël Alphonse a vécu une rencontre bien pesante sur son aile droite.

    Yambéré (6): L'ancien bordelais, si parfois peu académique, a tenu son rang, avec quelques contres et tacles qui ont soulagé la défense du DFCO.

    Coulibaly (5,5): Pourtant moins expérimenté, comptant très peu de matchs pro à 24 ans, Coulibaly n'a pas semblé perturbé par la bouillante ambiance de Bollaert (à des années lumières de celle de Bakou) et a rendu une copie propre.

    Chafik (4,5): Evidemment, si on ne prend pas de risques, on ne commet pas d'erreurs. Pas de grandes vagues, à peine une petite houle. Remplacé par Haddadi à la 70ème minute par Antoine Kombouaré.

    Lautoa (3,5): En poste de numéro 6 très reculé, Lautoa a commencé la boule au ventre et a perdu quelques ballons qui auraient pu s'avérer très fatals. Un carton jaune récolté très rapidement qui l'a ensuite inhibé et des problèmes dans la relance ?

    Balmont (5): Retrouvant un stade hostile, fort de son ancienne étiquette de Dogue, le joueur de 39 ans, peut-être déstabilisé par l'accueil qui lui fut réservé, a débuté son match très nerveusement avec dès l'entame un carton récolté pour une faute évitable. Les nerfs encore à vif et quelques accrocs plus tard, celui-ci s'est remis la tête à l'endroit, tout comme ses passes qui se sont de plus en plus souvent dirigées vers l'avant, coïncidant avec le regain de forme de son équipe en seconde mi-temps. Dijon attendra un cran plus hargneux positivement au match retour s'il souhaite conserver sa place dans l'élite. Remplacé par Kwon (76'), qui égalisera quelques minutes plus tard d'un petit ballon piqué, coaching gagnant.

    Marié (4): L'enfant du club a tout comme ses compères du milieu, manqué clairement d'aisance en première mi-temps, dans l'impossibilité de mettre le pied sur le ballon. Une seconde mi-temps néanmoins plus aboutie.

    Sliti (3): L'international tunisien est de loin la plus grande déception de cette rencontre. Au-d'avoir été quasiment invisible tout au long du match, ses choix furent mal inspirés et souvent à contre-temps. Dijon attendra plus de sa part au match retour. Remplacé par Abeid (89').

    Saïd (7): voir ci-dessus.

    Jeannot (3,5): Remplaçant un Julio Tavares blessé, Jeannot, fort d'une saison en demi-teinte, ne s'est pas rassuré ce soir. En plus d'avoir été très peu trouvé par ses partenaires dû surement à ses déplacements hasardeux, en plus de ses choix mal sentis, il saborde une énorme occasion en première mi-temps, seul face à Vachoux.

  • Ligue 1 – 37ème j. | Les notes de PSG – Dijon (4-0)

    Homme du match : Mbappé (7) : discret en première période, il a tout de même inscrit un but, pas le plus compliqué de la saison puisqu'il avait juste à pousser le ballon au fond suite au sauvetage sur la ligne de Lautoa. Ensuite il a multiplié les appels en profondeur mais sans trop souvent être servi. Non longtemps après, il trouve la barre sur une frappe déviée par Yambere, après avoir remarquablement effacé Marie sur le contrôle. Avec élégance, il inscrit le quatrième but parisien d'un sublime ballon piqué. Discret finalement tout au long du match, il est tout de même celui qui apporte le danger dans l'attaque parisienne. Ses accélérations sont dévastatrices et tout le monde retient son souffle lorsqu'il a le ballon dans les pieds. Il est à 32 buts cette saison : remarquable!

    Paris Saint-Germain (4-4-2)

    Areola (5) : match plus que tranquille pour le portier parisien. Il a certes réussi quelques arrêts mais anecdotiques. 

    Mbe Soh (5,5) : pour son deuxième match sous les couleurs parisiennes, il a failli inscrire le premier but de sa carrière! Sur un remarquable service de Meunier, sa tête échoue sur le poteau de Runarsson qui était battu. Défensivement, il a confirmé sa bonne performance à Angers. Solide dans les duels, bon dans l'anticipation, il fait preuve d'une autorité assez impressionnante au vu de son temps de jeu.

    Kehrer (5) : très peu en vu, l'allemand a géré. Il était au duel avec Tavares et les a d'ailleurs tous perdus de la tête notamment mais il n'a jamais laissé l'attaquant dijonnais se retourner pour apporter du danger. Match tranquille pour lui aussi.

    Kurzawa (5) : il a réalisé un match tranquille, sans se faire mal. Il a géré, tout au long du match, sa performance. Plus offensif en première mi-temps qu'en seconde, la baisse du rythme dans le jeu explique ce fait. Jamais mis en danger défensivement, il a fait le travail. Il est remplacé en fin de match par Nkunku

    Meunier (6) : offensif comme à son habitude, le latéral belge jouait là probablement son dernier match. Il a réalisé une bonne partie dans l'ensemble malgré le carton jaune reçu en première mi-temps. Il est l'homme qui récupère les deux ballons sur les deux premiers buts parisiens. Il confirme qu'il est un latéral de qualité. Il est remplacé à la 77' par Dagba, au terme d'une bonne performance. 

    Paredes (5,5) : bonne performance du milieu argentin, enfin! Il a fait preuve d'une qualité technique supérieure et a aussi été impliqué dans la récupération du ballon. En grande forme, il distille une merveilleuse passe décisive pour Mbappé sur le quatrième but. S'il a n'a pas été au dessus du lot, il a tout de même réalisé une performance complète. 

    Alves (5,5) : sa qualité de passe est vraiment remarquable. Il a à plusieurs reprises joué de l'avant et il est parvenu à mettre ses attaquants dans des conditions idéales. S'il n'a pas réalisé de passes décisives, ses transmissions ont été bonnes. Beaucoup de travail défensif également, il a récupéré de nombreux ballons. Un poste de milieu de terrain qu'il a apprivoisé de belle manière. 

    Draxler (5) : il a souvent fait les bons choix dans ses transmissions, à l'image du premier but ou c'est lui qui décale Di Maria sur le côté droit. Beaucoup d'activité, l'allemand n'a pas ménagé ses efforts et a participé de belle manière aux diverses actions du PSG.

    Di Maria (6,5) : sur la première offensive du PSG, l'Argentin est au début de l'action puis à la finition. Il inscrit-là le premier but de Paris grâce à une frappe déviée par Lautoa. Sur la seconde occasion, alors qu'on ne joue que la 5' de jeu, il se mue en passeur décisif pour Cavani. Très propre techniquement, ses choix ont été les bons même s'ils se sont souvent portés en direction de Mbappé. Il a été actif et concerné par la construction du jeu parisien. Il est remplacé à la 77' par Diaby. Le Titi parisien a fait une bonne rentrée, en se montrant percutant comme souvent.

    Mbappé (7) : voir ci-dessus.

    Cavani (5,5) : le capitaine parisien du soir a dignement fêté cette opportunité. Sur un amour de ballon de Di Maria, il inscrit de la tête son 18ème but de la saison. Le chouchou du Parc a longtemps été célébré par le public parisien. Dans le match, il a multiplié les courses et les appels pour libérer l'espace pour Mbappé. Trop souvent oublié par ses partenaires, il a quand même été un grand acteur de ce large succès.

    Dijon FCO (4-3-3)

    Runarsson (4,5) : malheureux Runarsson... 4 buts encaissés malgré une bonne performance. Il a tout de même réalisé plusieurs arrêts face à Mbappé, Meunier ou autre Cavani. Trop souvent délaissé par sa défense, il a vécu une soirée compliquée. 

    Lautoa (4) : le malheureux défenseur dijonnais a contré le ballon sur la frappe de Di Maria sur le premier but du PSG. Il a aussi eu beaucoup de mal à suivre les déplacements de l'attaquant uruguayen face à lui, à l'image du troisième ou certes il sauve le ballon sur la ligne d'abord, mais il est en retard avant sur son adversaire. Il a été dépassé trop de fois ce soir, il est passé à côté de son match.

    Yambere (5,5) : il a été solide et a réussi à stopper reprises son adversaire direct, Mbappé. Concentré et appliqué, il a rarement failli dans les duels et a bien anticipé les courses du meilleur buteur du championnat. Il est toutefois fautif sur le quatrième but parisien, ou il perd le ballon au milieu de terrain et Mbappé peut ainsi partir seul au but. Il a été le joueur dijonnais le plus costaud défensivement.

    Haddadi (3,5) : en difficulté en première période face à Di Maria, il a eu du mal à défendre sur l'Argentin. Trop souvent pris dans son dos, les montées offensives de Meunier ne l'ont pas aidé à performer. Trop à la peine, il est remplacé à la mi-temps par Bouka Moutou (4). Lui n'a pas été bien meilleur. Trop imprécis dans la relance, il a tout autant souffert face à Di Maria. 

    Alphonse (4,5) :très peu en vu, on la peu aperçu dans ce match. Même si le danger n'est pas souvent venu de son côté, il a trop apporté sur le terrain. 

    Marie (5) : il a essayé de combiner avec ses partenaires pour animer le jeu dijonnais mais sans réussite. Le pressing parisien au milieu de terrain l'a mis à mal. Il a disparu en seconde période. 

    Balmont (4,5) : l'expérimenté milieu du DFCO, Balmont n'a pas souvent réalisé les bons choix. Il a souvent essayé d'être l'auteur de la dernière passe, mais a fait preuve de déchet technique dans ce domaine. Alors qu'il paraissait repartir sur de bonnes bases en seconde période, il est finalement rapidement remplacé par Sliti à la 62'. 

    Amalfitano (4) : absent en première période, il n'a pas touché de ballons. La grosse activité parisienne au milieu de terrain explique surement cette errance. Il est mieux rentré en seconde période et a été davantage impliqué dans le jeu. Il s'efface finalement peu à peu et retombe dans ses travers de la première période. Il reçoit aussi un carton jaune à la 70' sur une grosse semelle sur Mbappé, synonyme de sa contre-performance.

    Kwon (5,5) : il s'est beaucoup battu en première période et ses choix ont été bon. Il a couru plus que de raison même s'il n'a pas réussi à trouver la faille pour son équipe. En seconde période, il a eu quelques situations mais n'est pas parvenu à les concrétiser de bonne manière. Le meilleur dijonnais en seconde période, et sans doute sur tout le match.

    Tavares (5) : interessant en déviation, le cap-verdiens a été dans les rares coups offensifs dijonnais. Il est toutefois trop seul sur le front de l'attaque. Il a finalement très peu pesé sur la défense du PSG.

    Said (5,5) : si l'activité de son coéquipier Tavares en attaque est notable, la sienne n'est pas en reste non plus! Il est le joueur offensif dijonnais le plus en vu de la première période, en s'essayant notamment à la frappe et obligeant Areola à s'employer. Malheureusement pour lui et pour son équipe, il a disparu des radars et a été beaucoup moins en vu qu'en première. Il est remplacé en fin de match par Jeannot.

    Nathan Themines.

  • Ligue 1 - 33ème j. | Les notes de Dijon - Rennes (3-2)

    L'homme du match : Saïd (7.5) : L'attaquant dijonnais a été intenable ce soir. La moitié des frappes du DFCO sont à mettre à son actif. Koubek était souvent sur la trajectoire de ses frappes, mais pas sur la dernière, Saïd permettant à Dijon de remporter ce match 3 buts à 2. Il est remplacé par Coulibaly en fin de match.

    Dijon (4-3-3)

    Runarsson (6.5) : Ce match a aussi été celui des gardiens, malgré les cinq buts inscrits. Il a eu peu d'interventions à faire, mais le portier islandais a été présent quand il le fallait.

    Alphonse (6) : Positionné à droite par Kombouaré, il a livré un très bon match, que ce soit derrière ou devant. Il a lancé quelques contres qui aurait pu terminer au bout. Un match encourageant de sa part, qui lui permettra peut-être de trouver une place de titulaire.

    Yambéré (7.5) : Si Saïd n'avait pas inscrit le but de la victoire, il aurait été élu homme du match. Impressionnant dans les duels, il a réussi à intercepter des ballons très dangereux dans la surface dijonnaise et a rassuré toute une équipe.

    Aguerd (7) : Titulaire à la place de Lautoa, le jeune marocain a été impérial dans les airs. C'est lui qui ouvre le score d'une tête sur corner mais en dehors de cela, il a formé une charnière très intéressante avec Yambéré.

    Chafik (6.5) : Passeur décisif pour Saïd le défenseur dijonnais aligné à gauche pour une fois a été plutôt bon. Sans non plus être au niveau du reste de la défense, il a réalisé un match solide.

    Amalfitano (5.5) : Il a peut-être été en dessous du niveau général de son équipe. Le milieu français a souvent trop tergiversé dans des moments-clefs.

    Balmont (6.5) : Le capitaine d'un soir a livré un très bon match. Le vétéran dijonnais a su délivrer les passes qu'il fallait et s'est surtout fait remarquer par une très bonne conservation du ballon. Ses sautes d'humeur lui ont par contre coûté un carton jaune.

    Marié (6) : Impressionnant en première mi-temps, il l'a un peu moins été au retour des vestiaires. Cela ne lui a pas empêché de réaliser un match de très bonne qualité.

    Sliti (5.5) : Pour son retour dans le 11 de départ dijonnais, le Tunisien a été plutôt bon mais a souvent été dans un faux rythme. Sammaritano le remplace à la 72e.

    Saïd : Voir ci-desssus

    Jeannot (5) : Il se trouve bien heureux d'avoir inscrit un très beau but tant le reste de ce qu'il a proposé a été délicat. Sa combativité n'est plus à prouver mais il lui manque des qualités techniques... Remplacé par Tavares à la 71e.

    Rennes (4-2-3-1)

    Koubek (7) : Malgré ses trois buts encaissés, le portier tchèque a souvent permis à Rennes de rester à flot dans ce match. Que ce soit dans les airs ou sur des frappes sèches comme celles de Saïd, Koubek a tenu son rôle de dernier rempart.

    Da Silva (5) : Rarement inquiété par les attaquants dijonnais, il s'est souvent fait dépasser lorsque ces derniers ont attaqué sur son côté.

    Doumbia (5.5) : Plutôt bon dans le domaine aérien, il a souvent du remercier son portier tant il a été mis en difficulté par les assauts bourguignons.

    Nyamsi (4) : Tout comme son compère en défense centrale, il n'a pas su être à la hauteur ce soir et il a du compter sur un Koubek des grands soirs.

    Traoré (6) : C'est surtout offensivement qu'il s'est fait remarquer. Il a fait de nombreuses percées mais ses centres n'ont trouvé des destinataires qu'à de rares occasions.

    André (4.5) : Le capitaine rennais a été en-dessous du niveau de ce match, qui était particulièrement relevé. Son carton jaune reçu dès la 37e explique peut-être cela. Del Castillo le remplace à la 87e.

    Grenier (5.5) : L'ex-international français a effectué une partie moyenne, sans pour autant forcer. Il a su faire parler sa capacité de passes mais est remplacé par Johansson à la 71e.

    Sarr (4) : Le jeune rennais a été transparent dans cette rencontre. Il n'a pas su être percutant comme il peut en avoir l'habitude et c'est tout naturellement qu'il est remplacé par Bourigeaud à la 71e.

    Ben Harfa (6.5) : Il est au-dessus de tout le monde techniquement, c'est impossible à nier. Seulement, ses coéquipiers n'ont pas toujours compris ce qu'il voulait faire du ballon.

    Hunou (4) : Malgré son but, il a souvent été l'ombre de lui-même. Peu mis en avant, il s'est souvent fait oublier, au profit de Niang.

    Niang (6) : En plus d'avoir inscrit un très joli but, l'attaquant sénégalais a été très bon devant en mettant souvent Runarsson à contribution.

  • Ligue 1 - 29ème j. | Les notes de Guingamp - Dijon (1-0)

    L'homme du match : Caillard (7) : Le terme "homme du match" est peut-être un peu excessif tant le niveau de la global de la rencontre était faible, mais il a été le "moins pire" ce soir. Il a su être présent sur les étonnamment nombreuses frappes lointaines des Dijonnais en première période.

    Guingamp (4-4-2)

    Caillard (voir ci-dessus) 

    Rebocho (5.5) : Plutôt actif sur son côté gauche, il a su également revenir en défense quand il le fallait et mis Benjamin Jeannot en difficulté à plusieurs reprises.

    Sorbon (6) : La charnière centrale de l'En Avant a été robuste ce soir, et Sorbon a été présent quand il le fallait et permet à son gardien de garder sa cage inviolée.

    Kerbrat (5.5) : Tout comme Sorbon, il a été solide et a mis à mal un Julio Tavares peu inspiré.

    Traore (5) : Intéressant offensivement, il l'a aussi été derrière. Il a seulement l'occasion de s'exprimer.

    Merghem (7) : Très intéressant en première période, il s'est lancé dans des raids solitaires plusieurs et a apporté de la chaleur au jeu. Remplacé par Rodelin à la 72e.

    Phiri (6) : Il a apporté du jeu et a récupérer de nombreux ballons, un bon match de sa part.

    Thuram (6) : Le jeune joueur a montré qu'il avait du potentiel mais n'a pas su donner de bons ballons à ses coéquipiers.

    Deaux (non noté) : Remplacé dès la 34e par Ndong (6), difficile de le noter ce soir. Son remplaçant a lui livré une copie intéressante.

    Benezet (4.5) : Peu en vue, il n'a pas été l'élément fort qu'il a l'habitude d'être. Un match sans. Le buteur du soir le remplace à la 86e.

    Roux (5) : Il a beaucoup croqué et n'a jamais vraiment fait la différence.

    Dijon (4-3-3)

    Allain (4) : Il est pleinement responsable de l'équipe de Dijon. C'est lui qui provoque le pénalty en se jetant sur un guingampais comme un mort de faim.

    Haddadi (3) : Totalement dépassé par les percées de Traoré, il n'a pas non plus à centrer convenablement.

    Lautoa (6) : Un des meilleurs dijonnais ce soir, le brassard de capitaine lui a fait progressé en défense et lui a fait gagner en sérieux.

    Yambéré (5.5) : Il y a du mieux, mais ses interventions sont toujours aussi hasardeuses, tout comme ses relances.

    Chafik (5) :  Il s'est projeté devant comme il sait le faire mais n'a jamais pu centrer comme il le fallait.

    Abeid (3) : Toujours aussi motivé, il transforme son envie en gâchis et ne fait des bons choix que très rarement. Remplacé par Balmont dès la 63e.

    Marié (5) : Trop discret ce soir, il a délivré quelques bonnes passes sans toutefois inquiéter Guingamp. Kwon le remplacera en toute fin de match.

    Jeannot (5.5) : Il avait à coeur de jouer cette rencontre mais il a été beaucoup trop entreprenant en jouant à une touche et en centrant dans des angles improbables.

    Sliti (5) : Lui aussi entreprenant, il aurait bien pour ouvrir le score, mais Caillard était dans un grand soir. Remplacé par Saïd à la 80e.

    Amalfitano (5) : Plutôt moyen, n'a pas pu faire ce qu'il voulait, dominé au milieu de terrain.

    Tavares (4) : Toujours pas de but pour le Cap-Verdien. Il aurait bien cru sauver la mise en fin de match mais sa frappe est passée au-dessus.

     

     

  • Ligue 1 - 27ème j. | Les notes de Lille - Dijon (1-0)

    L'homme du match : Araujo (7.5) : Dans une rencontre d'un niveau plutôt faible, il a su se démarquer en proposant toujours du jeu vers l'avant avec de bonnes percussions ainsi que des passes précises. Il a également apporté du soutien en défense en grattant quelques ballons.

    Lille (4-2-3-1)

    Maignan (6) : C'est un clean sheet de sa part aujourd'hui mais il faut dire qu'il n'a quasiment rien eu à faire si ce n'est capter des ballons sur les centres et les corners dijonnais.

    Celik (7) : Le latéral turc a signé une très belle performance cette après-midi. Il a su rester très bon en défense et a également apporté offensivement grâce à quelques dribbles qui ont ravis les supporters du stade Pierre Mauroy.

    Fonte (6.5) : Un match sérieux de la part du capitaine lillois. Il s'est rarement fait surprendre par les attaquants dijonnais et n'a pas hésité à prendre des risques. Un vrai match de capitaine.

    Gabriel (6) : Son compère en défense central a lui aussi été bon. Il n'a pas pris tous les risques que Fonte, mais le jeune brésilien commence à trouver sa place dans cet effectif.

    Koné (7) : Décidément, les latéraux lillois sont à l'honneur. Il a été très entreprenant offensivement, surtout en première période. En seconde mi-temps, il a pu contrer de nombreux centres dijonnais.

    Xeka (5.5) : Celui qui affrontait ses anciens coéquipiers est resté plutôt en réserve, ce qui ne lui a pas empêché de faire une prestation globalement satisfaisante.

    Mendes (6) : Lui aussi est resté en retrait dans ce match. Le brésilien ne s'est pas projeté vers l'avant comme il peut en avoir l'habitude, et cela s'est ressenti sur le rythme plutôt lent du match.

    Pépé (7) : L'homme en forme du LOSC a encore été décisif. Sur le but contre son camp de Lautoa, c'est de lui que le centre vient. Il a également beaucoup provoqué les défenseurs dijonnais, obtenant même un penalty, finalement annulé pour cause de hors-jeu de sa part au début de l'action. Remplacé par Rui Fonte à la 86e.

    Ikoné (6.5) : Il a lui aussi fait un bon match et aurait bien pu ouvrir le score sur coup franc. Percutant, il a souvent mis les défenseurs dijonnais en difficulté. Bamba le remplace à la 79e.

    Araujo : Voir ci-dessus

    Leao (5) : C'est la déception lilloise de la journée. Peu de ballons touchés, pas en jambes, le Portugais a réalisé une performance très moyenne. Performance quand même meilleure que celle de son remplaçant Rémy (63e).

    Dijon (5-3-2)

    Allain (6) : Il ne peut rien faire sur le but contre son camp de Lautoa et a réalisé une belle rencontre, n'hésitant pas à plonger dans les pieds des joueurs et à faire de belles sorties.

    Haddadi (4) : Le latéral tunisien a fait comme souvent décevant, accumulant les centres ratés. Il a cependant montré du mieux sur le plan défensif.

    Yambéré (4) : Impérial dans les duels aériens, il a perdu un nombre incalculable de ballon, ce qui aurait pu coûter très cher à Dijon.

    Lautoa (4.5) : Son CSC vient ternir une rencontre qu'il semblait pourtant maîtriser. Il s'est pourtant bien rattrapé par la suite, mais le mal était fait.

    Aguerd (5) : Défendre sur Nicolas Pépé n'est pas la tâche la plus évidente, et il en a beaucoup souffert, au point de provoquer un penalty qui sera finalement annulé. Remplacé par Keita à la 76e.

    Abeid (3) : Plutôt intéressant en début de rencontre, il est retombé dans ses travers par la suite : mauvaises passes, ballons perdus... Il a également commis beaucoup de fautes et c'est un miracle qu'il finisse le match sans carton.

    Marié (4) : Rassurant ces derniers matchs, il ne l'a pas été ce soir. Il a lui aussi perdu des ballons dans les moments décisifs et ne s'est jamais vraiment imposé au milieu. Amalfitano le remplace à la 58e.

    Sliti (6) : Encore une fois, c'est le seul dijonnais qui relève le niveau global de l'équipe. Dès les premières minutes de jeu, il signe un slalom dans la surface lilloise mais ne concrétise pas son action. Le reste du match, il a été le moteur principal du DFCO. Remplacé par Kwon à la 72e.

    Saïd (3) : Tout simplement inexistant. Il s'est fait remarquer en prenant un jaune en première période après une grosse semelle mais dans le reste de la rencontre, il a touché très peu de ballons.

    Tavares (3.5) : Même constat que pour Saïd. Il a souvent été pris par Fonte et Gabriel et n'a jamais pu s'exprimer. Seule satisfaction: son jeu aérien sur les coups francs et les corners du LOSC.