asse

  • ASSE : Loïc Perrin annonce la signature d’un nouvel attaquant

    Pendant la présentation de ses nouvelles recrues ce vendredi, Loïc Perrin a évoqué la signature d’un nouvel attaquant durant le mercato estival, afin de pallier les départs en attaque cet été.

    « On s'est mis à la recherche d'un attaquant, ce n'est pas un secret, et on fera le point après. L'idée ce n'est pas de remplacer les joueurs et d'attendre des sorties s'il y en a. Il faudrait avoir l'effectif au complet le plus rapidement possible, même s'il y aura des mouvements fin août comme toutes les années, on s'attend à ça », a expliqué le coordinateur sportif des Verts.

  • ESTAC, ASSE : Un départ du côté de Troyes se profile vers la Ligue 2

    Jimmy Giraudot, joueur de l'ESTAC Troyes, serait attendu ce mardi dans le Forez1selon Mouhamed Toubache-TER, où il devrait s'engager avec l'ASSE, relégué en deuxième division.

    Il avait été prêté l'été dernier à Leganés, en deuxième division espagnole. A Saint-Etienne, le défenseur central de 30 ans retrouvera Laurent Battles, son ancien entraîneur à Troyes.

  • FC Nantes (FCN), ASSE : Le dossier Bouanga s’annonce compliqué pour les Canaris

    Le FC Nantes s'est renseigné sur l’attaquant de l’AS Saint-Etienne, Denis Bouanga.

    Toutefois, le dossier serait trop compliqué financièrement pour le vainqueur de la Coupe de France. Par conséquent, il n’y aurait pas d’avancée concrète1Selon David Phelippeau. A noter que le club canaris est confronté à pas mal de concurrence dans ce dossier.

  • AJA, ASSE, Eibar : Auxerre prend de l'avance sur ses concurrents pour cette piste

    L'un des indésirables de Malaga, Mathieu Peybernes, serait en négociations avancées avec l'AJ Auxerre, qui porte un vif intérêt pour le défenseur central français.

    L'AS Saint-Etienne et Eibar sont également dans le coup mais l'AJA, promu en Ligue 1 cette saison, serait en avance sur ses concurrents1selon RMC Sport .

  • ESTAC, ASSE, FCGB : Giraudon aurait déjà choisi sa prochaine destination

    Le défenseur de Troyes, Jimmy Giraudon, est dans le viseur de plusieurs clubs de Ligue 2 dont l'ASSE et les Girondins de Bordeaux.

    Ainsi, 1Selon Foot Mercato une réunion a été prévue aujourd'hui entre Loic Perrin, le coordinateur sportif des Stéphanois et le défenseur central de 30 ans. L'ancien capitaine de l'ESTAC souhaite rejoindre les Verts au détriment du club bordelais.

  • ASSE : Mangala tire un bilan sur son passage dans le Forez

    En conférence presse avant le barrage retour face à Auxerre, Eliaquim Mangala a été interpellé sur son bilan avec l’AS Saint-Etienne. L’ancien de Manchester City a été plutôt positif.

    "C’est une aventure enrichissante. Différente de ce que j’ai pu connaitre. J’ai découvert un cadre différent. Et ce club historique, avec la ferveur des supporters. Ça fait trois ans que le club joue le maintien. Je voudrais aussi tirer mon chapeau au groupe. Mentalement, on a montré que ce groupe ne lâche rien. Quand un groupe est solide mentalement et solidaire, on peut faire de grandes choses. Je ne retire que du positif en tant que compétiteur. Et voir un groupe comme ça, avec beaucoup de jeunes, ça fait plaisir", a déclaré le défenseur des Verts. Reste désormais à savoir s'il poursuivra l'aventure stéphanoise en Ligue 2.

  • ASSE : Un seul absent signalé pour le match retour contre l'AJ Auxerre

    En conférence de presse d’avant match contre l’AJ Auxerre ce samedi, l’entraîneur de l’AS Saint-Étienne, Pascal Dupraz, a fait le point sur son effectif. Un seul absent reste à signaler pour ce choc des barrages de Ligue 1.

    "Lucas Gourna-Douath est le seul qui n'est pas apte, il est touché à la voute plantaire. Je suis assez rassuré d'avoir lu que Mickaël Nadé était fatigué après le match, ça veut dire qu'il s'est employé mais comme il est jeune il sera là à l'entrainement. Depuis jeudi, on fait de la régénération. Avec le déploiement des forces en présence pour réparer au maximum les joueurs, pour les préparer de la meilleure des façons pour qu'il aient les idées claires demain à 19 heures, c'est le travail du staff et du staff médical", a-t-il déclaré.

  • ASSE : La stat inquiétante des Verts avant le match retour contre l’AJ Auxerre

    Au stade de l'Abbé-Deschamps contre l'AC Ajaccio, l'AS Saint-Étienne a craqué dans le dernier quart d'heure après avoir mené au score. Une mauvaise habitude des Verts cette saison, qui n'a pas échappé aux statisticiens, Opta Jean.

    "Saint-Étienne a encaissé 18 buts dans les 15 dernières minutes de ses matches en Ligue 1 plus barrages en 2021/22, plus que toute autre équipe au cumul de ces 2 compétitions", a indiqué la maison des données et statistiques.

  • FC Nantes (FCN), ASSE : Antoine Kombouaré compte enfoncer les Verts

    Antoine Kombouaré était présent en conférence de presse au FC Nantes à deux jours de la réception de l’ASSE pour le compte de la dernière journée de Ligue 1 (21h). Le Kanak veut clôturer cette belle saison avec une victoire à domicile contre les Verts, condamnés à la victoire pour espérer jouer les barrages.

    « On a parlé des 57 points, on veut la victoire, pour nous, pour ne pas fausser le championnat également. Le dernier match, c'est l'occasion de fêter ceux qui ont porté le maillot et qui vont partir. J'avais promis aux supporters de leur présenter la Coupe de France, c'est l'occasion. Il faut fêter ça avec une victoire, je ne pense qu'à ça », a déclaré l’entraîneur du FC Nantes.

  • ASSE : Un actionnaire du Forez prévoit le pire en cas de descente en Ligue 2

    Actionnaire de l'AS Saint-Étienne, Olivier Markarian revient sur les conséquences sportives et économiques en cas de descente en Ligue 2. L'homme d'affaires prévoit le pire pour le club du Forez.

    « Aller en Ligue 2, c'est diminuer son budget de 50 à 60%, diminuer ses revenus de 50 à 60%, être obligé de licencier probablement entre 100 et 150 personnes au club, se retrouver avec une situation qui est malheureusement moins favorable pour remplir son stade, vendre des maillots, faire venir de l'hospitalité, valoriser etc. Dire aujourd'hui qu'aller en Ligue 2 est un mal pour un bien, sur un plan économique et social, c'est exactement l'inverse : c'est un mal tout court. C'est non seulement la perte des droits télés mais aussi tout le reste qui en découle. Et tout qui tourne autour de la vie du stade : comment est-ce que je vends mon maillot, je remplis mes tribunes, je fais du merchandising, je fais des ventes à ma boutique etc. Tout ça, à partir du moment ou vous descendez en Ligue 2, les prix ne peuvent être qu'inférieurs aux prix que vous percevez quand vous êtes en Ligue 1. Si les gens pensent qu'aller en Ligue 2 fait changer la gouvernance, c'est un autre débat. Et s’ils pensent qu'aller en L2 c'est faire table rase pour repartir sur des bases saines, c'est exactement l'inverse qu'il se passe », a expliqué l’homme d’affaires à France Bleu.