Stade Brestois - FC Nantes (1-4) : Les notes des joueurs si vous les avez raté !

Homme du Match : Simon (7,5) : un but à la 15e et deux passes décisives lui valent cette très bonne note. Pas forcément le plus en vue dernièrement, il aura su être extrêmement efficace dans les phases de jeu dangereuses cet après-midi. Il est remplacé par Pereira de Sa à la 70e.

 

Brest : 4-4-2

Larsonneur (2) : fautif sur le premier but nantais avec un arrêt qui revient directement dans les pieds de Simon, il fait une nouvelle erreur face à Kolo Muani en le fauchant dans la surface. Il n’est pas vraiment à blâmer sur les buts de Blas et de Louza, sa défense l’ayant laissé se débrouiller. Au total, tout de même 4 buts encaissés dont deux erreurs de sa part.

Pierre-Gabriel (4) : correct défensivement et avec un taux de passes réussies élevé, il n’a pas su se montrer offensivement.

Chardonnet (6) : peut-être avec Charbonnier le Brestois qui s’est le plus donné malgré une organisation très faillible de son équipe. 70% de duels gagnés, 3 tacles réussis, deux interceptions et très peu de ballons perdus sont des statistiques qui ont pu permettre à Brest d’éviter une manita ou plus.

Brassier (4) : le défenseur a participé au jeu de son équipe mais n’a pas toujours été bien placé sur certaines actions. Remplacé par Duverne à la 62e.

Perraud (4) : plutôt absent en première période, il s’offre simplement une frappe détournée par Lafont en seconde. Sans être dépassé défensivement, il n’a pas brillé.

Faivre (5) : son match est en dents de scie : tantôt créatif et porteur de jeu, tantôt absent ou imprécis. Il sauve l’honneur pour les Brestois avec le but du 1-4 à la 83e, en poussant le ballon seul dans la surface après un arrêt de Lafont dont la défense avait visiblement déjà fini son match.

Magnetti (3) : souvent battu dans les duels, il manque de précision dans ses passes et est logiquement remplacé par Mounié (3) à la pause. Ce denier aura passé cette mi-temps comme un fantôme.

Belkebla (4) : un peu plus précis que son compère de l’entrejeu, il aura manqué d’impact pour éviter son remplacement. Jean Lucas (4) prend sa place à la mi-temps. Plus entreprenant, il perd cependant plusieurs ballons et n'aura pas toujours joué conformément aux principes de jeu de son équipe.

Honorat (3) : pas au niveau cet après-midi, il aura perdu les deux-tiers de ses duels et perdu un ballon sur trois. Avec un seul tir à son actif dans ce match, il n’aura pas pesé sur la défense nantaise.

Charbonnier (5) : velléitaire dans ses efforts, il n’a pas ménagé ses jambes en multipliant courses avec et sans ballon. Malheureusement pour lui, cela n’aura pas suffit à faire douter des Nantais appliqués qui étaient meilleurs collectivement.

Cardona (3) : invisible dans cette partie, il ne se manifeste vraiment qu’en seconde mi-temps, avec un un-contre-un face à Lafont, qu’il perd. Le Douaron prend sa place à la 63e et se montre beaucoup plus incisif en trente minutes.

 

Nantes : 4-2-3-1

Lafont (6,5) : l’international espoir français réalise cinq arrêts importants, tous en seconde période : il remporte un face-à-face avec Cardona, détourne du pied une frappe de Le Douaron, s’interpose face à Honorat, face à Perraud puis face à Jean Lucas mais ce dernier sera vain car Faivre reprendra le ballon seul face au but.

Corchia (6) : une première mi-temps correcte et une seconde solide, il a bien cadré ses adversaires et a obligé Brest à courir lors de quelques montées stratégiques.

Castelletto (non noté) : blessé dès la 10e minute, il est remplacé par Andrei Girotto (4). Le Brésilien n’aura pas été trop mis à contribution dans cette partie, mais aura manqué de précision dans ses relances.

Pallois (5) : l’ex-bordelais n’a pas fait dans la dentelle et a généralement écarté le danger sans réelle volonté de relancer proprement. Un style qu’il maîtrise et qui permet aux siens d’éviter de s’embêter avec le ballon sur des phases dangereuses.

Appiah (6) : l’ancien monégasque a fait un bon match, entre montées bien senties et bonne abnégation défensive.

Louza (7) : le jeune canari est le joueur de Nantes qui a touché le plus de ballons, et il n’en a pas fait n’importe quoi. Simple dans son jeu, il engendre le premier but nantais en prenant sa chance aux abords de la surface. Sa frappe est mal détournée par Larsonneur qui se fait surprendre par Simon qui déboule. L’enfant de la maison jaune se permet également d’y aller de son but en éliminant Perraud avec un crochet et en prenant le gardien brestois à contrepied (56e).

Chirivella (6) : pourtant pas le plus robuste, l’Espagnol a gagné bon nombre de duels et a su être à son niveau techniquement tout au long de la partie.

Kolo Muani (5) : un peu personnel comparé à ses coéquipiers, il aura pesé sur ses adversaires directs mais n’aura pas fait beaucoup de bon choix dans les derniers mètres. Il gagne tout de même un pénalty en se jouant de Larsonneur. Kambouaré le remplacé par Coco à la 81e.

Blas (7) : bien en jambes, le numéro 10 nantais a su prendre le jeu à son compte et être décisif dans ce match. Il marque le second but nantais : bien servi par Simon à l’entrée de la surface et face à des Brestois statiques, l’ex-guingampais réalise un enchaînement contrôle orienté – frappe très rapide et son tir puissant vient frapper la transversale avant de rentrer dans le but de Larsonneur (27e).

Simon (7,5) : voir commentaire ci-dessus.

Coulibaly (6) : plus précis techniquement qu’à l’accoutumée, il a également fait parler sa taille dans les duels aériens. Il marque son premier but de la saison, sur un pénalty provoqué par Kolo Muani. Remplacé par Emond (81e).