* Ligue Europa (C3) *

Ligue Europa - Finale | Les notes de FC Séville - Inter Milan (3-2)

L'Homme du match : Jesus Navas (9) : Quel match stratosphérique du défenseur espagnol, qui a tout fait ce soir, de la récupération à une défense sur l'homme parfaite, en passant par une passe décisive, des centres millimétrés et de nombreuses lignes cassées pour propulser les Sévillans vers l'avant. Un très très grand match !

Fc Séville (4-3-3)

Bono (6) : Sans avoir finalement beaucoup de travail, il a dégagé la sérénité suffisante pour conforter les siens, et il aura fait une compétition exceptionnelle, sauvant de nombreuses fois les siens durant le parcours.

Jesus Navas (9) : Voir ci-dessus

Reguilon (6) : Sérieux près de son but, il a parfois un peu souffert au duel et a fait des fautes, mais son travail propre à la relance et son abnégation en défense lui font rendre une copie propre.

Diego Carlos (6.5) : Jusqu'à la 85ème, il mérite un 5 maximum car il provoque d'entrée un pénalty et a parfois un peu erré avec un peu de retard dans sa défense centrale... Mais sur une jambe, blessé à la cuisse, il a l'audace de se lancer dans les airs et d'offrir d'une bicyclette exceptionnelle (bien que contrée) la Ligue Europa aux siens. On ne peut que récompenser cette détermination, cette soif de gagner !

Kounde (7.5) : Ce bonhomme, qui est français, a 21 Ans ... ! Et il nous sort un match d'un autre monde, omniprésent sur l'homme, accrocheur et avec une anticipation hors ballon totalement claire qui lui fait défendre juste et se déplacer juste en permanence. Il va même tenter quelques coups devant, et finit par sauver les siens sur sa ligne... Admirable !

Ever Banega (7) : Il a parfois encore un peu de déchet parce qu'il joue toujours en première intention, mais il pèse tellement sur le jeu, a tellement de passes magistrales tant sa vision du jeu est belle, qu'il a à l'arrivée toujours un rôle majeur ! Il manquera probablement au football européen, lui qui a signé en Arabie Saoudite pour la saison prochaine

Fernando (5.5) : Son rôle dans l'axe a finalement été un peu pris par Ever Banega qui a absorbé l'axe de son talent, et Fernando a du coup paru un peu plus en dedans, même s'il a réussi de nombreuses ouvertures et n'a pas perdu beaucoup de ballons.

Jordan (5.5) : Placé devant Navas qui a illuminé la rencontre, il n'a finalement pas eu énormément d'occasions de s'exprimer, le jeu étant souvent basculé de l'autre côté et n'a parfois pas trouvé sa place dans les attaques placées.

Suso (6.5) : Quelle combativité pour cet attaquant, qui a presque autant défendu qu'attaqué ce soir, il a énormément couru et souvent utilement, du coup même si balle au pied on ne l'a pas vu exécuter de grandes choses, il a totalement réussi à servir le collectif.

De Jong (8) : Inspiré comme jamais, il a sauté deux fois dans la surface pour autant de buts, il est donc un des artisans principaux de la victoire des siens. Très présent en phases offensives et d'une lucidité hors pair, il a livré un match précieux.

OCampos (5.5) : Incertain pour le match, on a senti qu'il le jouait sur une jambe et demie, étant moins percutant qu'il n'en avait l'habitude, mais il a tout de même tenté quelques frappes dont une rase le poteau milanais en première période.

Inter Milan (3-5-2)

Handanovic (6) : On ne peut pas vraiment le condamner sur les buts ou il ne peut rien, et il a été présent sur sa ligne dans la rencontre.

Bastoni (5.5) : Omniprésent à la tête dans sa surface, il a sorti pas mal de ballons ainsi, mais ensuite au un contre un il a été parfois défaillant, et n'a pas réussi à se propulser vers l'avant opportunément.

De Vrij (5) : Placé seul en défense centrale, il a eu finalement un rôle assez difficile ou il était souvent trop tard pour intervenir défensivement et ou il ne pouvait avoir de véritable impact offensif, cantonné à ce placement très défensif et isolé. Ayant devant lui un Gagliardini totalement perdu, il a un peu subi et a dû se cantonner à rester en place, plutôt solidement mais sans utilité suffisante pour le groupe.

Godin (5.5) : Oui, il vient mettre une tête rageuse pour égaliser rapidement après le deuxième but sévillan, et cela compte même si l'issue ne leur a pas été favorable. Mais défensivement, il n'a pas été des grands soirs par moments, avec du retard notamment sur De Jong qui a eu des espaces pour placer ses têtes victorieuses.

Young (5) : Mi figue, mi raisin, il a montré de l'envie avec quelques frappes et des déplacements vifs, mais il a encore paru timoré comme régulièrement cette saison, manquant de conviction dans ses entreprises.

Gagliardini (3) : Totalement largué, il a bien essayé de se ressaisir et s'est montré rugueux, mais tout était à l'envers ce soir, de ses marquages aléatoires à ses duels ou relances approximatives.

Brozovic (4) : Axe central de ce 3-5-2 qui ne semblait pas forcément le mettre à l'aise, il a finalement souvent regardé le ballon passer sans arriver à prendre un rôle de relais ou de plaque tournante qui aurait permis aux Milanais plus de rigueur dans leurs attaques placées.

Barella (6) : A l'origine de l'action qui amène le premier but, dès le début de la rencontre, il a toujours cette verve qui le rend précieux et empoisonne l'adversaire. Cela dit, il était un peu nerveux ce soir, crispé, et cela s'est ressenti dans son rendement.

D'Ambrosio (6.5) : Le maillon fort ce soir de cette équipe milanaise, il a été intenable et a beaucoup contrarié les sévillans, parfois avec un peu d'agressivité, mais avec beaucoup d'altruisme. Cela n'a pas suffi, mais la qualité de son match est à louer.

Lautaro Martinez (3.5) : Totalement invisible jusqu'à son remplacement, il n' a jamais réussi à peser sur le jeu et a traversé ce match.

Lukaku (4) : Il met le pénalty au fond, puis il disparaît, et réapparait pour manquer une occasion précieuse et pousser ensuite dans ses propres buts un ballon qui n'y allait pas.. Insuffisant !

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer