Ligue Europa - 2ème j. | Les notes de OM - Galatasaray (0-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Guendouzi (6,5) :

Après une prestation médiocre le week-end dernier face à Lens, l’homme qui a été appelé plus tôt dans l’après-midi par Didier Deschamps a, cette fois, répondu présent. Sa capacité à récupérer des ballons, ainsi que de les faire remonter efficacement, a été primordiale pour l’OM.

 

Marseille (3-4-3) :

Lopez (5) : Préféré au Fenomeno, Steve Mandanda, l’Espagnol a eu assez peu de travail ce soir en dehors de son arrêt peu avant la mi-temps. Ses relances au pied ont parfois été à la limite ; ce qu’il faudra absolument corriger lors des confrontations face à des équipes plus huppées.

Peres (6,5) : Le seul qui semblait être capable d’arrêter le prometteur Morutan. En effet, ses tacles ont presque tous été salvateurs puisqu’ils mettaient un terme aux tentatives du Roumain. Difficile de prendre à défaut le défenseur central gauche phocéen.

Alvaro (6) : Très bon pour son retour, l’ancien de Villareal a été dur sur l’homme durant ce match ; que ce soit face à Dervisoglu, ou Diagne. Il a remporté l’intégralité de ses duels face aux attaquants turcs.

Saliba (6) : Loin d’être rassurant défensivement parlant en début de rencontre, le joueur prêté par Arsenal s’est bien repris en couvrant parfaitement l’espace dans son dos, qui était courtisé par les attaquants adverses.

Harit (5) : Une énorme occasion à son actif, qu’il s’était procurée à la 27e minute, suite à un une-d’eux parfaitement exécuté avec Lirola. Il est toutefois regrettable qu’il n’ait pas pu plus participer à l’animation offensive de son équipe. Remplacé par Konrad à la 79e.

Gueye (5,5) : Omniprésent au niveau de la ligne médiane, l’ancien du Havre a réalisé un sacré travail de l’ombre en ratissant un nombre incalculable de ballons. Jouant très proche de sa défense, il n’a pas hésité à redescendre au niveau de ses défenseurs dans le but de les suppléer ; comme le montre son intervention salvatrice à l’heure de jeu dans les pieds de Dervisoglu.

Guendouzi (6,5) : Voir ci-dessus.

Lirola (6) : Omniprésent dans son couloir droit, le latéral passé par la Fiorentina a combiné de la meilleure des manières avec Ünder. Il a apporté le danger dans l’arrière-garde turque grâce à ses prises de vitesse qui faisaient la différence.

Dieng (2,5) : Discret, le jeune sénégalais a eu du mal à être touché dans le dos de Sacha Boey. La faute à un placement mal réfléchi qui n’a donc pas facilité la tâche à ses coéquipiers. Remplacé à la 60e afin de célébrer le retour d’Arkadiusz Milik ; au plus grand plaisirs des supporters de l’OM !

Payet (5,5) : Le capitaine olympien a, ce soir, été contraint de décrocher régulièrement. En effet, il est souvent redescendu au milieu de terrain pour mettre en évidence sa créativité. Toujours aussi juste d’un point de vue de ses passes et dribbles tentés.

Ünder (6) : L’ailier prêté par la Roma a bien failli réaliser une Thauvinade ce soir ! Ceci a été sa plus belle action de la première période, avant de se réveiller totalement en seconde. Il a multiplié les appels dans la profondeur et les centres au niveau du point de penalty ; connaissant d’ailleurs une certaine réussite dans ces exercices.

 

Galatasaray (4-2-3-1) :

Muslera (5 t) : Peu inquiété pour ce déplacement à Marseille, l’international uruguayen a été irréprochable sur les quelques sorties qu’il a dû effectuer.

Van Aanholt (6,5) : Excellent quand il fallait défendre sur Ünder, un peu moins lorsque c’était face à Lirola, il a été intéressant de par ses interceptions dans les pieds adverses. Ses quelques montées ont mis en difficulté William Saliba qui semblait par moment fébrile.

Nelsson (6) : Vraiment bon pour couper les centres venus du pied gauche de Cengiz Ünder. Le tout jeune défenseur danois a formé une charnière centrale imperméable avec Marcão.

Marcão (6) : Irréprochable dans sa surface de réparation, il a été très important grâce à ses nombreux dégagements au sol, ou dans les airs, afin de repousser le danger.

Boey (6) : Arrivé cet été en provenance de Rennes, le néo-joueur de Galatasaray a démontré qu’il était tout bonnement complet. Que ce soit en défense avec ses interventions sur Dieng, ou en attaque avec ses montées déstabilisantes, il a apporté un vrai plus dans le couloir droit de l’équipe turc. Blessé à la cuisse, il est contraint de céder sa place à la 65e, remplacé par Yedlin.

Antalyali (6) : Particulièrement bon pour orienter le jeu, l’homme qui est devenu international turc en mars dernier a été le meilleur milieu de terrain de son équipe. Capable de défendre bas, ou d’exercer un pressing haut, il a su se montrer presque indispensable pour les siens tant il était le métronome de son équipe.

Kutlu (4,5) : Pas assez influent pour faire la différence dans l’entre-jeu, Berkan Kutlu a en revanche perdu trop de ballons ; ce qui a mis en danger ses coéquipiers à vocation défensive. Remplacé par Luyindama à la 88e.

Aktürtoglu (5) : Peu trouvé par ses partenaires, le numéro 7 de Galatasaray a toutefois été le seul joueur de son équipe à cadrer un de ses frappes. Ses difficultés à se montrer disponible s’explique par le fait qu’il ait bien été pris au marquage par Lirola. Remplacé par l’ancien attaquant de Liverpool, Ryan Babel, à la 88e.

Cicâldau (5,5) : Compliqué d’exister au sein de la défense adverse qui était disciplinée et attentive aujourd’hui. Il a toutefois réussi à distribuer de bons ballons à destination de ses ailiers. Une bonne prestation pour le milieu offensif roumain.

Morutan (6) : Techniquement très plaisant à regarder, le joueur formé à Cluj en Roumanie nous a montré l’étendue de son talent du haut de ses 22 ans seulement. Il a profité des mauvais replis défensifs de Dieng pour faire la différence avec son pied gauche ; ceci à travers des dribbles particulièrement efficaces. Remplacé par Kilinc à la 73e.

Dervisoglu (4) : Esseulé à la pointe de l’attaque de l’actuel dixième de Süperlig turque, l’avant-centre prêté par Brendtford a donc été obligé de jouer dos au but ; ceci afin de permettre à ses coéquipiers de venir l’aider en attaque. Remplacé par Diagne à la 73e.

Romain Caballero.