Ligue Europa – 1ère j. | Les notes de Marseille – Francfort (1-2)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Thauvin (7) : Malgré la défaite, on a vu un Thauvin de gala qui a paru bien en jambes. Il a été très actif, multipliant les décrochages, les courses, les appels. Il s’est souvent montré dans la surface de réparation, à la conclusion des actions. Malheureusement, malgré une passe décisive, il lui manque un but pour orner cette prestation.

Olympique de Marseille (4-4-2)

Pelé (6) : Il n’a pas eu beaucoup d’arrêts à faire mais il a sorti les arrêts demandés sur les situations chaudes. Sur le but, il ne peut rien avec une tête hors de portée et une frappe surpuissante.

Kamara (5) : Un match sérieux mais une mauvaise habitude : il a laissé trop d’espaces dans son dos. Cela a permis à Gacinovic de venir souvent prendre des ballons. Il a montré une certaine maîtrise technique : peu de ballons perdus, une bonne vision du jeu.

Caleta-Car (5) : Il a été un peu trop fébrile dans les duels, Haller l’ayant mis au supplice par moments. Son placement a été parfois hasardeux, comme en témoigne le deuxième but de Francfort.

Rami (non noté) : Sorti sur blessure (7′) et remplacé par Luiz Gustavo (6,5) : Impénétrable ! Il n’a pas été possible de le bouger. Les attaquants de Francfort se sont cassés les dents sur lui. Il a multiplié les interventions salvatrices mais sa responsabilité est peu engagée sur les buts allemands.

Sarr (6) : Offensivement, il fut très bon. Ses montées ont été justes et utiles aux attaquants olympiens. Il provoque le premier but de Marseille par une bonne percée. Défensivement, il a parfois été approximatif dans le placement mais sa copie reste très correcte.

Ocampos (6) : Auteur d’une bonne entame de match, il a scoré sur sa première occasion franche (3′). Intéressant dans les phases offensives, il fut plus laborieux dans le replacement défensif, faisant preuve de laxisme par moments. Sort pour l’entrée de Radonjic (72′).

Strootman (5,5) : Efficace à la récupération, il a paru un peu timide dans le jeu vers l’avant. Il n’a pas apporté assez de solutions offensives aux siens par sa trop grande prudence. Ainsi, il n’a pas été assez souvent présent dans la zone de vérité adverse.

Lopez (5) : Le jeune espoir marseillais a paru un peu étouffé en milieu. Certains de ses choix furent discutables mais c’est surtout son déchet technique qui fut le plus préjudiciable.

Thauvin (7) : Voir ci-dessus.

Payet (6,5) : En métronome du jeu marseillais, il a pris les choses en main. Son association avec Thauvin fut des plus abouties. Il a amené de la vitesse, de la technique, mais un manque de réalisme et de lucidité l’aura empêché de concrétiser.

Germain (4,5) : Il fut plongée dans une extrême solitude dans ce match. Isolé, il a multiplié les courses, souvent dans le vide, et aura manqué d’opportunité dans la surface. Quand il fut en mesure de conclure, il a manqué de réalisme, perdant un duel contre Trapp en un contre un notamment, ce qui aurait pu tuer le match avant la pause.

Eintracht Francfort (4-4-2)

Trapp (6) : Plutôt bon, il a réalisé quelques arrêts en première période qui, après coup, se révèlent déterminants. Il a été solide dans ses sorties, propre dans la relance, et n’a commis que peu d’erreurs. Parmi celles-ci, une prise de balle périlleuse sur un coup-franc de Payet.

Willems (4,5) : Un match décevant pour le latéral néerlandais. Il s’est fait souvent prendre à défaut par Thauvin ou encore Sarr. Sur le but marseillais, il est même absent au marquage. Ses montées offensives auront été clairement décevantes, d’ailleurs il a accumulé un déchet technique considérable. Il a été exclu pour un deuxième carton jaune (59′).

N’Dicka (5,5) : Costaud, il fut plus en verve que son compère de l’axe central. Mais, on peut lui reprocher un manque de vitesse manifeste ainsi qu’un nombre de duels perdus trop important, comme sur le but d’Ocampos où il s’est fait devancé par l’argentin.

Abraham (4,5) : Il fut en grande difficulté aujourd’hui. Lent, il a subi les accélérations de Payet ou Thauvin. Il a manqué de lucidité dans son placement et il a été trop peu rigoureux dans le marquage.

Da Costa (5,5) : Défensivement, il a été résistant et il ne s’est pas trop fait bougé. Le danger est rarement venu de son côté. Offensivement, il fut un peu trop timide dans ses montées qui ne furent pas assez tranchantes : peu de prises d’initiatives réalisées, peu de déséquilibres causés. C’est ainsi que ses centres furent de qualité inégale, ses débordements incomplets.

Kostic (6,5) : L’un des meilleurs joueurs de l’Eintracht ! Il a été surtout l’un des plus constants, aussi bon dans les deux mi-temps. Sa capacité à varier le jeu, à accélérer et à combiner furent précieuses pour guider son équipe vers les buts de Pelé.

Hasebe (5,5) : Il s’est démené dans l’entrejeu, multipliant les courses et les interventions défensives. Mais, son match est terni par son déchet technique.

Torro (5,5) : Il a clairement manqué de précision et d’impact en première période. En outre, il a été coupable d’un déchet technique considérable. Toutefois, il a su mettre sa tête sur corner pour permettre aux siens d’égaliser (52′). Sa deuxième période fut meilleure avec plus de précision technique.

De Guzman (5,5) : Très peu inspiré en première période, où il a multiplié les mauvais choix, il a réalisé quinze minutes plus convaincantes en seconde période. Il a été dans les bons coups, notamment sur coups de pied arrêtés, où sa qualité de passe a permis à Torro de marquer (52′). Falette l’a remplacé (62′).

Haller (5,5) : Après une première période où il a eu du mal à exister, la faute à un trop faible nombre de ballons, il a été plus sollicité en deuxième mi-temps. Il a réussi, grâce sa taille, à aimanter les ballons et à démarquer ses équipiers comme Müller qui en a profité. Il sort remplacé par Jovic (75′).

Gacinovic (5) : Il a essayé d’exploiter les espaces sur le flanc droit. Toutefois, il a manqué de suite dans ses idées, la faute à un manque de maîtrise technique. Il a cédé sa place dès le repos à Müller.

Müller (6,5) : Il a fait une entrée tonitruante sur le pré et il a changé le visage de ce match. Il a amené de la vitesse et de la percussion, sa relation avec Haller fut excellente, ce qui a permis à Francfort de se créer plus d’occasions franches. Il est impliqué sur le premier but puisqu’il amène le corner.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.