Ligue Europa – 1/4 retour | Les notes de Francfort – Benfica (2-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Rode (8) : Comme un symbole, l’ancien du club revenu sur ses terres vient offrir la qualification à ses supporters. Plutôt transparent en début de match, il est clairement monté en puissance avec un volume de jeu exceptionnel et une participation à la construction bien plus influente. Son but est la récompense de tous ses sacrifices. Remplacé à la 85′ par Torro.

Francfort (3-5-2)

Trapp (5) : Aucune action dangereuse à négocier, il n’a pas déjoué sur les arrêts relativement faciles qu’il avait à effectuer.

Falette (6) : Dans ce dispositif à 3 défenseurs, il a joué un double rôle avec d’une part un bon job défensif. D’autre part, dans la construction du jeu, sa position haute et excentrée a permis d’écarter le bloc et d’offrir plus de liberté à Kostic face à lui qui n’avait pas à subir le repli de Silva.

Abraham (5) : Le capitaine a montré une certaine fiabilité en défense et n’a pas fait preuve de difficulté ce soir.

Hasebe (7) : Le défenseur de Francfort a mêlé expérience, science du positionnement et bonne lecture de jeu pour rendre une excellente copie en muselant parfaitement Seferovic face à lui.

Kostic (6) : Sa première période fût d’une grande qualité avec beaucoup d’activité dans son couloir pour créer des différences que ce soit dans ses percussions balle au pied ou dans ses centres. Il fût la raison d’un jeu qui a clairement penché à gauche et qui le verra récompenser d’un but plein d’opportunisme. Son travail dans le second acte fût majoritairement défensif.

Rode (7,5) : voir ci-dessus.

Fernandes (6) : Positionné devant la défense, l’ancien joueur du Stade Rennais fut précieux dans son rôle de ratisseur pour protéger son arrière-garde.

Da Costa (5)Sa seconde période contraste beaucoup avec son rendement dans le premier acte, totalement transparent. Il est monté en puissance avec une grosse débauche d’énergie tout le long de la seconde mi-temps.

Gacinovic (5) : Habitué du banc, l’absence de Haller lui a permis de trouver une place de titulaire. Sans être brillant, il aurait pu parfois montrer plus de justesse dans la dernière passe. Une carence compensée par deux frappes lointaines dangereuses, dont la première qui heurtera le poteau sera l’origine de l’ouverture du score de son équipe.

Rebic (7) : Excellent match de la pépite croate qui aura su utiliser sa qualité de dribble à bon escient pour être redoutable et surtout servir ses coéquipiers dans de bonnes dispositions. Il a attiré énormément de ballons dans le jeu.

Jovic (5) : La deuxième révélation de Francfort cette saison fût moins impressionnante qu’à l’accoutumée, mais il fût utile afin d’attirer les défenseurs et offrir plus d’espace à ses partenaires. Aucun occasion de but à se mettre sous la dent en revanche.

Benfica (4-4-2)

Vlachodimos (4) : Le gardien grec n’aura pas eu l’occasion de briller ce soir et ne pourra agir afin d’empêcher les 2 buts adverses.

Almeida (3) : Le latéral de Benfica a passé une mauvaise soirée, très mis en difficulté par les triangles de passes de Francfort sur son côté. Il a semblé être le maillon faible de son équipe et ses adversaires ne l’ont pas épargné en insistant sur son couloir.

Jardel (4) : En réalité, le vétéran n’a pas réalisé de grossières erreurs ce soir mais, au même titre que ses coéquipiers, il n’a pas réussi à conserver l’avantage de deux buts obtenus à l’aller.

Dias (5) : Très intéressant dans ses interventions défensives, souvent présent pour venir couper les trajectoires, il est difficile d’affirmer que ce fût un mauvais match de sa part tant il s’est montré fiable surtout en première période. Malheureusement, les deux buts encaissés et le ticket pour les demies envolé viennent clairement entaché son bilan.

Grimaldo (4) : Dans une configuration défensive, il n’a pas eu beaucoup de travail en première période si ce n’est de rester en bloc étant donné la tendance de ses adversaires à jouer de l’autre côté. En revanche, il n’a pas eu le supplément d’âme pour tenter d’apporter le danger offensivement lorsque son équipe devait aller chercher un but qualificateur.

Fernandes (5) : Probablement le plus actif des lisboètes, il n’a pas été avare d’efforts pour se montrer disponible. Ses accélérations balle au pied ont perforé les lignes adverses, notamment en contres mais il s’est très souvent retrouvé seul ou avec trop peu de soutien pour conduire à une occasion de but.

Samaris (5) : Malgré la défaite de son équipe, il a donné l’image d’un joueur plein de sérénité balle au pied et présent à la récupération. Sa passe lobée très fine en seconde période aurait mérité un meilleur sort sans Seferovic n’appuyant pas suffisament sa tête.

Fejsa (4) : Moins remarqué que son homologue au milieu de terrain, il n’a pas réussi à montrer ses qualités dans un choix de tactique où Benfica acceptait de subir (surtout en 1ère mi-temps) pour conserver un bloc le plus imperméable possible.

Silva (3) : Totalement transparent, il n’a pas touché beaucoup de ballons et a plutôt mal utilisé ceux qui lui était confiés.

Joao Felix (5) : Convoités par les cadors européens, la sensation portugaise était très attendue dans ce match à dimension européenne. Le talent est incontestable et ses prises de balles aboutissent très régulièrement à une faute ou à des occasions de but. En revanche, les quelques éclairs qu’il a connu dans ce match ne pourront effacer l’échec collectif. Lui aussi souvent abandonné sur les contres, avec une pointe qui lui ne apportait pas de solutions cohérentes.

Seferovic (2) : Le 4-4-2 initial s’est rapidement transformer en un 4-2-3-1 permettant à Joao Felix de toucher plus de ballon dans un couloir. A la pointe de l’attaque de ce dispositif, il s’est senti très seul. Il a été dans l’incapacité la plus totale de déstabiliser Hasebe en un contre un. Agacé aussi après ses coéquipiers avec qui il n’était jamais dans le bon tempo.

VANMEENEN Olivier

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.