* Ligue Europa (C3) *

Ligue Europa - 1/4 de finale | Les notes de Wolverhampton - Séville (0-1)

Homme du match : Banega (7,5) : L'Argentin a maîtrisé les débats et a logiquement contribué à la qualification sévillane. Il a dicté le jeu en milieu, s'adaptant au jeu défensif adverse, délivrant de bons ballons et faisant preuve d'une qualité technique indéniable. Son niveau a augmenté au fur et à mesure et il est devenu de plus en plus dur à contenir pour les Anglais. Il a conclu sa partition par un caviar pour Ocampos (88').

Wolves (3-5-2)

Patricio (6) : Il a bien géré les diverses occasions andalouses, se montrant rassurant voire décisif sur certaines frappes. Il a juste cédé sur la tête d'Ocampos (88').

Saiss (5,5) : Il a su rester costaud, discipliné et attentif pendant une bonne partie de la rencontre. Les attaquants sévillans ont souvent eu des difficultés pour infiltrer la surface anglaise de son côté. Toutefois, il a commis quelques erreurs dans la dernière demi-heure avec des fautes évitables, un manque de concentration et un peu de passivité à certains moments.

Coady (6) : Il a montré une très bonne qualité dans la relance, réussissant souvent à trouver ses milieux notamment sur les contres de son équipe. Défensivement, il a parfois été pris de vitesse et il s'est fait éliminé beaucoup trop souvent en fin de match.

Boly (7) : Il fut le roi des airs ! Impérial de la tête, il a intercepté un nombre incalculable de centres dans la surface bloquant les tentatives espagnoles dans le domaine. En outre, il fut solide dans les duels.

Vinagre (5,5) : Il a montré une certaine qualité technique, notamment dans la passe. Ses services en profondeur fut très intéressants, notamment en première période, pour alimenter Jiménez et Traoré. Par contre, défensivement, il a peiné à contenir Navas.

Moutinho (5) : En première période, il a su mettre en difficulté la défense adverse par ses passes. Mais, au fur et à mesure que son équipe commençait à subir, il a progressivement perdu de son influence sur le jeu. Remplacé par Pedro Neto (71').

Dendoncker (5,5) : Le milieu belge s'est progressivement éteint au fil de la partie. Très actif à la récupération en première période où il a souvent neutralisé les incursions axiales adverses, il fut bien plus friable en seconde période étant souvent débordé par les mouvements offensifs adverses.
Doherty (5,5) : Défensivement, il a été mis à forte contribution physique. Son apport offensif fut très limité voire pratiquement nul.

Neves (4,5) : Il a déçu, ne réussissant pas à s'imposer en milieu face à ses vis-à-vis andalous. Il a connu trop de déchet dans la passe, manquant de précision et peinant à trouver Jiménez dans la profondeur. Défensivement, il a souffert de la domination adverse.

Jiménez (5) : Même s'il n'a pas eu énormément de situations et de ballons à exploiter, il a su peser sur les contres anglais en dézonant intelligemment. Le tournant de son match est incontestablement son pénalty arrêté par Bounou qui, malheureusement pour lui, a coûté cher à son équipe.

Adama Traoré (6) : Quel flèche ! Sa vitesse a posé beaucoup de problèmes aux Sévillans, étant souvent à la base des contres anglais. C'est d'ailleurs grâce à cette pointe de vitesse qu'il a obtenu un pénalty (11') raté par Jiménez. Son apport offensif a baissé en seconde période face à la domination sévillane mais il a quand même réussi à exploiter les espaces par moments. Remplacé par Diogo Jota (79').

Séville FC (4-3-3)

Bounou (6,5) : Même s'il n'a pas toujours été mis à contribution par l'attaque des Wolves, il a sorti peut être l'arrêt le plus important du match en sortant le pénalty du mexicain Jiménez (11').

Reguilon (5,5) : Pas aussi influent que Navas à droite même s'il a aussi multiplié les montées sur son côté gauche. Il a souvent buté sur la solide défense anglaise, bien organisée, mais son apport au jeu collectif sévillan n'est pas négligeable.

Diego Carlos (5,5) : Il n'a pas livré une grande prestation, étant plusieurs fois piégé dans la profondeur. Il a aussi concédé un pénalty en première période, fauchant Traoré en pleine course, qui heureusement pour lui n'a pas été converti.

Koundé (7) : Une prestation défensive de grande qualité avec une réelle maîtrise dans ses interventions et dans la gestion des courses en profondeur adverses. Il a été dominateur au sein de la défense sévillane, réussissant quelques tacles décisifs.

Navas (6) : Ses montées offensives incessantes ont fini par user la défense anglaise. Son activité très importante s'est matérialisée par des débordements, des centres et une utilisation des espaces très intelligente. Néanmoins, son apport offensif a parfois eu une mauvaise influence sur son repli défensif et il a laissé quelques espaces sur les contres adverses.

Jordan (5) : Il n'a pas réussi à imposer son jeu en milieu de terrain. Bien pourvu en ballons pourtant, il n'a pas suffisamment fait de différences, étant un peu lent et surtout pas toujours inspiré. Vazquez a pris sa place (85').

Fernando (6) : Défensivement, il a assuré, se montrant très solide dans ses interventions notamment en première période où il a neutralisé certains contres adverses. Ces efforts défensifs ont joué sur son impact dans le domaine offensif, où il fut plus discret.

Banega (7,5) : Voir ci-dessus.

Ocampos (6) : Le buteur providentiel de Séville ! Même s'il n'a pas fait un grand match, il a multiplié les appels, les courses pour tenter de se frayer un chemin dans la défense anglaise et inquiéter Patricio. Puis est arrivée la 88e minute et son coup de tête rageur qui propulse son équipe en demi-finale.

En-Nesyri (4) : Isolé au milieu de la défense compacte de Wolverhampton, il a eu du mal à pointer le bout de son nez dans cette partie. Il a réussi à se créer quelques situations sans cadrer, manquant souvent de précision technique. De Jong a pris sa place (85').

Suso (5,5) : Beaucoup trop discret en première période où il n'a pas pesé sur la rencontre. Ce fut meilleur après le repos où il a montré ses qualités techniques sur le côté droit, notamment dans le dribble et l'utilisation des espaces. Il a su exploiter les espaces laissés par la défense anglaise. Munir a pris sa place (89').

 

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer