Ligue Europa – 1/4 de finale Aller | Les notes de RB Leipzig – OM (1-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du matchTi. Werner (6.5) : Auteur de l’unique but du match juste avant la pause, l’attaquant allemand est récompensé de ses efforts. Il n’a pas hésité à s’excentrer et à décrocher pour toucher davantage de ballons. Très difficile à canaliser en seconde période. Un poison.

 

RB Leipzig (4-4-2)

Gulacsi (4.5) : Rassurant dans ses interventions, notamment devant Mitroglou en début de match, l’international hongrois est sauvé par sa transversale sur une tentative de Bouna Sarr. Peu sollicité par la suite.

Klostermann (5) : Chahuté dans l’entame de match par les redoublements de passes entre Payet et Bouna Sarr dans sa zone, il a su rester concentré et tenir son couloir avec autorité.

I. Konaté (4) : Gêné dans ses relances par le pressing haut des marseillais, il s’est bien repris par la suite pour imposer sa densité athlétique dans la surface adverse. Prestation correcte malgré quelques imprécisions techniques.

Upamecano (5.5) : Présent dans les duels aériens, le défenseur français s’est montré autoritaire dans ses interventions. Gros match.

Laimer (5.5) : Très actif dans son couloir droit, entreprenant offensivement, le latéral de Leipzig a parfois eu du mal à contenir la détermination d’Ocampos. Touché et remplacé par Bernardo (72′).

Demme (5.5) : Appliqué techniquement, le capitaine de Leipzig, accrocheur et combatif, a livré une grosse prestation d’ensemble.

N. Keita (6) : Omniprésent et peu avare d’efforts dans l’entrejeu, le milieu stratège passé par Istres a multiplié les courses et les interceptions.

Forsberg (6.5) : Intenable dans ses dribbles, ses inspirations, et précis dans ses centres, il s’est illustré de fort belle manière, très actif de bout en bout. Remplacé par Sabitzer (83′).

Bruma (5) : Beaucoup d’envie et d’initiatives, il s’est montré très percutant mais a manqué d’applications dans ses tentatives de frappes.

Augustin (4.5) : L’ancien parisien n’a pas ménagé ses efforts pour déstabiliser le bloc défensif marseillais. Incisif, il a fait parler sa pointe de vitesse et tenté de nombreux dribbles sans se montrer toutefois très dangereux. Remplacé par Kampl (69′).

Ti. Werner (6.5) : Voir ci-dessus.

 

Olympique de Marseille (4-2-3-1)

Y. Pelé (4.5) : Lourde responsabilité que de suppléer Mandanda, « L’albatros » en a fait l’amère expérience. Battu sur un tir à ras de terre juste avant le repos, mais vigilant par la suite, sûr dans ses prises de balle.

Amavi (4) : En vue dans son couloir gauche, volontaire mais limité offensivement et trop souvent chahuté dans sa zone en fin de première mi-temps. Il a souffert pour tenir son couloir. Relativement décevant.

Luiz Gustavo (6) : Positionné en charnière centrale, le brésilien s’est montré concentré, appliqué et tranchant dans ses interventions. Patron.

Bo. Kamara (6) : Parfois pris de vitesse, et auteur de quelques interventions hasardeuses, mais le jeune marseillais s’est aussi distingué par quelques interceptions lumineuses pour soulager son camp. Il n’a pas démérité et a su se mettre au diapason de Luiz Gustavo au fil des minutes..

Sakai (5.5) : Décisif sur plusieurs sauvetages, solide dans les duels, le latéral japonais est à créditer d’un match très correct.

Z. Anguissa (5) : Le milieu camerounais a imposé sa densité athlétique dans la bataille de l’entrejeu. Quelques mauvais choix qui ternissent sa copie d’ensemble, mais très combatif.

Sanson (4) : Peu avare d’efforts dans le pressing, mais quel manque d’impact physique dans les duels ..! Il a su faire parler sa vitesse pour ressortir proprement les ballons et alerter ses attaquants mais sans grande réussite.

Ocampos (5.5) : Beaucoup d’envie et d’engagement mais peu précis dans ses transmissions, l’argentin s’est battu avec toute sa hargne habituelle. En vain.

B. Sarr (5) : Repositionné comme ailier par Rudi Garcia en l’absence de Thauvin, le franco-guinéen trouve la barre transversale sur une reprise acrobatique et s’est montré sérieux dans ses replis défensifs.

Payet (6) : Dans tous les bons coups pour organiser les offensives olympiennes, le capitaine marseillais a manqué de lucidité pour convertir en but une énorme occasion dans l’entame de la seconde période. En véritable maître à jouer, alternant jeu court jeu long, il a tenté de mettre ses partenaires dans les meilleures dispositions. Remplacé par M. Lopez (86′).

Mitroglou (5.5) : L’attaquant grec a parfaitement joué son rôle de point d’appui pour permettre au bloc marseillais de remonter. Très combatif, il s’est créé une belle occasion en début de match et a pesé sur la jeune charnière centrale de Leipzig pour créer des décalages pour ses partenaires. En vain. Remplacé par Germain (80′).

 

Yannis (@B_Yannis_)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.