* Ligue des Champions (C1) *

Ligue des Champions - Finale | Les notes de PSG - Bayern (0-1)

Homme du match : Neuer (8) :

Revenu au meilleur de sa forme, le capitaine bavarois a su se montrer infranchissable sur sa ligne en repoussant les tentatives adverses. Il est l’Homme du Match de cette finale grâce à tous ses arrêts décisifs.

 

Paris SG (4-3-3) :

Navas (5,5) : Revenant tout juste de blessure, le gardien costaricain a longuement écœuré l’armada offensive du Bayern ; plus particulièrement Lewandowski à deux reprises durant le premier acte. Malheureusement, il se troue sur une frappe de Coman à bout portant.

Bernat (5) : Assez bon durant la majorité de la rencontre, il ne suffit que d’une seule erreur, de pressing sur Kimmich qui plus est, pour faire basculer cette finale : une erreur fatale. Remplacé à la 80e par Kurzawa.

Kimpembe (5,5) : Hormis les occasions de Lewandowski pendant les 30 premières minutes, le joueur français n’a pas été pris de vitesse ou à contrepied par les attaquants allemands lors du reste du match.

T. Silva (6) : Réel roc défensif de cette équipe championne de France en mars dernier, le capitaine brésilien a, à de nombreuses reprises, sorti des ballons chauds. Des interventions de haut niveau qui ont permis aux siens de contenir le bloc du Bayern loin de ses cages jusqu’à la mi-temps.

Kehrer (5) : Un début de rencontre bien géré par l’allemand, mais Kingsley Coman lui a de plus en plus donné le tournis en multipliant ses dribbles. D’ailleurs, il faut noter qu’il n’est pas au marquage sur le but concédé...

Paredes (5,5) : Assez peu sollicité par ses partenaires, il s’est cantonné à adresser d’intéressantes passes en profondeur ; notamment pour Mbappé. Remplacé par Verratti à l’heure de jeu.

Marquinhos (5,5) : Obligé de redescendre suppléer ses partenaires en défense centrale, le numéro 5 parisien a remporté pas mal de duels contre Müller essentiellement.

Herrera (6) : Particulièrement bon dans ses transmissions, le milieu espagnol a été le principal dépositaire du jeu parisien. Sa qualité de passe étant excellente, cela a grandement facilité les attaques de son équipe qui s’est rapidement projeté sur les ailes. Regrettable que cela fut été plus compliqué au retour des vestiaires. Remplacé à la 72e par Draxler.

Mbappé (5) : Nous connaissions la qualité de vitesse de la pépite française, cette dernière a une fois encore fait des ravages ce soir. Kimmich en a été obligé d’être sur le reculoir pour réduire au maximum l’espace dans son dos. Il rata un important face à face avec Neuer peu avant la pause.

Neymar (3,5) : Positionné comme avant-centre, le numéro 10 parisien a eu du mal à se faire une place au sein de la charnière centrale munichoise.

Di Maria (5) : Une bonne première mi-temps à son actif, où il mettait Davies en danger. Au cours de la seconde, il s’est éteint petit à petit tant la domination adverse grandissait. Remplacé à la 80e par Choupo-Moting.

 

Bayern Munich (4-3-3) :

Neuer (8) : Voir ci-dessus.

Davies (5) : Moins en réussite offensivement et défensivement parlant, le jeune arrière gauche canadien a commis quelques fautes afin d’annihiler les actions parisiennes. Il ne s’est pas projeté autant qu’à l’accoutumée car, cela peut se comprendre, l’enjeu d’une finale de Ligue des Champions est très élevé pour un jeune de 19 ans.

Alaba (5,5) : Auteur de dégagements salvateurs dans sa surface, l’autrichien a fait un match correct en assurant l’essentiel.

Boateng (non noté) : Malgré un bon début de match, l’international allemand est contraint de laisser sa place dès la 24e minute, remplacé par Süle (5).

Kimmich (6) : Attentif sur son côté droit, le latéral droit a eu une bonne lecture du jeu. Toutefois, lorsque Mbappé était en possession du ballon ce fut bien plus compliqué pour lui. Il adressa une merveille de centre à destination de Coman, seul au second poteau.

Thiago (6) : Omniprésent dans l’entrejeu, l’expérimenté joueur espagnol a été tout bonnement excellent dans son sens de l’anticipation et dans l’organisation du jeu côté allemand. Remplacé par le champion du monde français, Corentin Tolisso, à la 86e.

Goretzka (6) : Irréprochable d’entrée de jeu avec un important impact physique afin de ratifier un grand nombre de ballons au milieu de terrain.

Coman (6,5) : Quelques efforts fournis de la part du français qui ont amené de rares occasions franches. Sa multiplication de dribbles a mis en grandes difficultés son vis-à-vis à partir de la demi-heure de jeu. Il offre cette victoire au Bayern en reprenant excellemment un centre adressé au millimètre de la part de Kimmich. Remplacé à la 68e au profit dd Perisić.

Müller (5) : Du déchet dans le jeu du champion du monde 2014 avec la Mannschaft, mais ses tentatives de centres ou de passes à destination de son attaquant était souvent bien tentées.

Gnabry (4,5) : Moins en vue en attaque que lors du match contre l’OL, l’ailier de 25 ans a rarement apporter le danger sur son côté. Logiquement remplacé par Coutinho à 20 minutes du terme.

Lewandowski (5,5) : Plutôt esseulé à la pointe de l’attaque de son équipe en début de match, le meilleur buteur de la compétition n’a pas réussi à être décisif mors de cette finale malgré un poteau à la 22e.

Romain Caballero.

Lire la suite de l'article
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer