Ligue des Champions - 6ème j. | Les notes de Milan - Liverpool (1-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Konaté (7) : Immense, il a notamment cadenassé Ibrahimovic avec une facilité qui tournait à l'acharnement.

Milan (4-2-3-1)

Maignan (5) : Pas aidé, le gardien français sait désormais qu'il ne peut pas compter sur sa défense lorsqu'il repousse une première frappe.

Kalulu (5) : Match très moyen de la part du jeune français. Remplacé par Florenzi (64').

Tomori (5) : Du sommet au gouffre. C'est lui qui en renard, ouvre le score sur un corner mal négocié par l'arrière-garde de Liverpool (29'). Alors que son équipe peinait à faire jeu égal avec son adversaire, il a commis une grosse erreur qui amène le but d'Origi.

Romagnoli (5) : Rapidement au sol (13'), il a quand même su tenir sa place, en toute sobriété.

Hernandez (4,5) : Loin de son meilleur niveau, il n'a que trop pesé devant, et même derrière, il ne semblait pas sûr de sa force. Tout de même un gros retour en fin de match (90+1').

Tonali (4) : Il est apparu beaucoup trop tendre ce soir. Remplacé par Saelemaekers (59').

Kessié (3) : Beaucoup de déchets dans son jeu. Sur l'égalisation, il est coupable en étant éliminé par Oxlade-Chamberlain. Il a eu la balle du rachat, mais n'a pas été capable de remporter son duel avec Alisson (85').

Messias (3,5) : Trop discret, il a aussi perdu la majorité de ses ballons.

Diaz (3,5) : Dans le dur, il n'est jamais vraiment parvenu à exister. Remplacé par Bennacer (59').

Krunic (5) : Au-dessus de la plupart de ses coéquipiers dans le jeu, rien de bien concret n'est en revanche sorti de ses pieds. Remplacé par Bakayoko (83').

Ibrahimovic (4) : Un match qui rappelle que la fin se rapproche pour Zlatan, aujourd'hui incapable de se dépatouiller du traitement qui lui a été réservé par une jeune charnière centrale.

Liverpool (4-3-3)

Alisson (6) : Capitaine d'une équipe largement remaniée pour sa 150e apparition avec les Reds, il devra peut-être revoir le placement de ses joueurs sur corner. En revanche, quand il est livré à lui-même, il est intraitable et Kessié est l'écœuré du jour (85').

Williams (6) : À l'initiative de la première frappe cadrée de la rencontre (4'), il a fait preuve de beaucoup d'envie et a globalement bien occupé son couloir. Remplacé par Bradley (90+3').

Phillips (6,5) : Autoritaire, il a dominé les airs. Au sol, il a amusé la galerie en réalisant un dribble fou dans sa propre surface (69').

Konaté (7) : Voir plus haut. 

Tsimikas (6) : Prestation aboutie pour le Grec, qui s'est montré sérieux.

Morton (6) : Déjà titulaire contre Porto à Anfield, le jeune milieu de 19 ans surprend par sa capacité à s'insérer facilement à poste aussi important que celui de pointe basse du milieu. Une pépite à suivre.

Oxlade-Chamberlain (6,5) : Très impactant au milieu, il a eu une certaine influence sur la rencontre. Il est d'ailleurs impliqué sur l'égalisation.

Minamino (6) : Pas forcément dans les meilleures dispositions en étant replacé un cran plus bas, il s'en est sorti honorablement. Remplacé par Woltman (90+3'), un autre minot.

Salah (6,5) : Même sans enjeu, la faim est toujours là pour celui qui ne cesse d'affoler les compteurs. À l'affût après une frappe d'Oxlade-Chamberlain, il a vite ramené les milanais à la réalité (36'). 7 réalisations en 6 matchs, bien assez pour que Klopp le préserve un peu, encore plus pour permettre à Keita de retrouver la compétition (64').

Origi (6,5) : Il a peu de temps de jeu depuis le début de la saison, mais à chaque fois qu'il en a, il ne le gâche pas ! La preuve en est avec un nouveau pion planté par le supersub, attentif pour placer sa tête après une première frappe repoussée par le gardien (55'). Remplacé par Fabinho (80').

Mané (6) : Bien qu'il ne marque pas aujourd'hui, il a comme Salah, amené son expérience pour permettre à Liverpool de forcer la décision. Incisif au pressing, il est à l'origine du but d'Origi. Remplacé par Gomez (64').

 

Lire plus