Ligue des Champions – 6ème j. | Les notes de Liverpool – Naples (1-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Salah (7,5) : Une hésitation entre le contrôle et la frappe lui a fait manquer une première occasion en début de match (7′). La suite fut beaucoup plus limpide pour l’égyptien et en deux temps trois mouvements, il a laissé Mario Rui et Koulibaly sur le carreau pour battre Ospina (34′). Il n’est pas passé loin du doublé (50′) et a clairement été le joueur le plus dangereux dans ce match.

Liverpool (4-3-3)

Alisson (7) : Ce match résume bien les premiers mois du gardien brésilien sous ses nouvelles couleurs. Liverpool subit peu d’occasions, et même lorsque le club de la Mersey en concède une, il répond très souvent présent. Ce fut cette fois sur un arrêt de handball à un moment crucial (90+2′).

Alexander-Arnold (6,5) : Plus que présent sur son côté droit, le jeune international anglais a calmé les velléités offensives des italiens en plus de se porter vers l’avant. Une blessure l’a contraint à céder sa place à Lovren (90′) .

Matip (6,5) : Prestation très solide du camerounais qui bénéficiait ce soir de la blessure de Gomez. Avec ces qualités affichées, il a montré que Klopp pouvait toujours compter sur lui, même pour le plus haut niveau.

Van Dijk (6,5) : Lui aussi est apparu très sérieux ce soir. On relèvera cependant son carton jaune qui le privera du prochain match dans la compétition.

Robertson (7) : On l’a vu au four et au moulin pendant 90 minutes. Difficile de trouver un joueur qui incarne mieux que lui ce goût de l’effort indéfectible.

Henderson (6) : Le capitaine des reds a livré un premier acte très moyen, mais a su élever son niveau de jeu au retour des vestiaires.

Milner (6,5) : Incontournable, le milieu anglais a joué un grand rôle pour amener cette intensité qui a tant fait mal au Napoli. Remplacé par Fabinho (85′).

Wijnaldum (6,5) : En championnat, l’ancien milieu offensif de Newcastle est souvent le maillon le plus timide du milieu des reds. Ce soir, il était survolté. Tout n’était pas parfait et il a notamment raté plusieurs occasions, mais une telle activité a forcément de l’impact sur une rencontre.

Salah (7,5) : Voir ci-dessus.

Mané (5) : À un but près du Napoli, le sénégalais est passé tout proche de porter le poids d’une élimination. Avec une meilleure finition il aurait pu tuer le match en aggravant la marque.

Firmino (6) : Avec quelques bonnes combinaisons sur le front de l’attaque, le brésilien a fourni un match correct, sans plus. Remplacé par Keita (79′).

Naples (4-2-2-2)

Ospina (6) : Sur le but concédé, l’ancien niçois cherche peut-être un peu trop à protéger son angle. Pour le reste, il a permis aux napolitains d’espérer jusqu’au bout en réalisant notamment deux très bonnes interventions (74′, 77′).

Maksimovic (4,5) : Match assez neutre voire même insuffisant pour le serbe. Jamais il n’a semblé en mesure de calmer les ardeurs de Robertson.

Albiol (6) : À l’expérience, l’ancien madrilène a réalisé de nombreuses interventions précieuses pour son équipe. En dehors de quelques relances hasardeuses en première période, il rend une copie de bonne facture.

Koulibaly (4) : Au match aller il avait gardé Salah dans sa poche, mais il n’a pu réitérer l’exploit au retour. Dépassé sur le but, il a affiché par la suite un manque de sérénité qu’on lui connaît peu.

Mario Rui (3,5) : Tout se passait bien lors des premières minutes de la rencontre, puis il a explosé en compagnie de Koulibaly sur un coup de reins de Salah. La suite du match fut bien plus problématique pour lui et il a fallu l’intervention d’Ancelotti pour abréger ses souffrances avec l’entrée de Ghoulam (70′).

Allan (6) : Bilan contrasté pour le brésilien, il a livré une rude bataille pour tenter de contenir la domination des reds, mais un peu seul, il a sombré. Difficile de lui en tenir rigueur car il a livré un nombre de duels incalculable.

Hamsik (4,5) : Trop peu de présence à la récupération et finalement peu de ballons clé vers l’avant. Une prestation trop moyenne.

Callejon (3,5) : L’espagnol est en manque de réussite cette saison et ce match apparaît malheureusement dans la continuité pour lui. Il n’a pas eu grand chose à se mettre sous la dent et lorsqu’il aurait pu faire mouche, il n’y a pas cru (79′). Il a aussi peiné à se rendre disponible.

Ruiz (4) : Une belle disponibilité mais un manque de justesse dans les passes et plus globalement de tranchant dans les choix. Représentant une menace trop superficielle, il a été remplacé par Zielinski (62′).

Mertens (3,5) : L’attaquant de poche belge a touché très peu de ballons ce soir et symbolise bien la difficulté rencontrée par les napolitains pour trouver leurs joueurs offensifs. Il a cédé sa place à Milik (67′), tout proche de crucifier les reds sur l’une des rares occasions du Napoli (90+2).

Insigne (4) : Très remuant lors de la même opposition en Italie, l’italien a cette fois beaucoup couru dans le vide. Lui aussi représente bien l’impuissance des hommes d’Ancelotti lors de cette rencontre.

 

@BastienBruyland

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.