* Ligue des Champions (C1) *

Ligue des Champions - 6e j. | Les notes de Leverkusen - Juventus (0-2)

Homme du match : Higuain (7) : Danger permanent ! Il n'a pas ménagé ses efforts tout au long de la partie pour trouver le chemin des filets et a finalement réussi près du coup de sifflet final. Disponible dans la profondeur mais aussi capable de décrocher, il a souvent été impliqué dans les actions turinoises. Il n'a pas toujours choisi la solution individuelle, cherchant si possible Ronaldo sur certaines actions.

Bayer Leverkusen (4-4-2)

Hradecky (5) : Il a eu peu d'occasions de se mettre en évidence et, en plus, il a cédé deux fois. Sur le premier but, il ne peut rien mais sur le second, son placement n'est pas exempt de tout reproche.

Sinkgraven (5,5) : Discret sur le plan offensif, il a été plutôt bon derrière. Il a bien tenu son côté et n'a pas trop subi les assauts de l'attaque bianconeri, sauvant même les siens à quelques reprises.


S.Bender (4) : Perméable. Il a souffert sur les ballons en profondeur, se faisant prendre trop souvent sur ces ballons, notamment face à Higuain. Il n'a pas affiché assez de solidité de manière générale dans les duels et a été parfois même trop passif.

Dragovic (5,5) : Plus performant que son partenaire de l'axe central, il est même venu à son secours sur certaines situations. Mais, à force de couvrir de plus en plus de terrain, son rendement a logiquement baissé au fur et à mesure de la seconde période.

L.Bender (4,5) : Plutôt efficace et appliqué en première période, il a été plus en difficulté après le repos, subissant la domination italienne jusqu'à ne plus pouvoir répondre. Sur l'ensemble de la partie, sa relance a manqué de précision.


Diaby (6) : L'animateur principal de l'attaque allemande. Il a réalisé une excellente entame pendant laquelle sa vitesse a fait des carnages dans la défense turinoise. Il s'est même créé la meilleure occasion de son équipe avec une frappe sur le poteau. Toutefois, au fil du match, il est apparu de moins en moins tranchant dans ses courses et de moins en moins lucide dans ses choix offensifs.

Demirbay (6) : Il a été l'un des principaux régulateurs du jeu allemand en milieu de terrain. Sa bonne qualité de passe et sa capacité à utiliser les espaces ont été utiles aux siens. Mais, il n'a pas su amener assez de danger sur les buts turinois. Baumgartlinger a pris sa place (65').

Aranguiz (6) : Le Chilien a livré une excellente copie dans l'engagement en milieu de terrain, notamment en première période. Sa bonne consistance dans les duels l'a aidé à récupérer de nombreux ballons. Il n'a pas ménagé ses courses. Cependant, physiquement, il a payé ses efforts à partir de l'heure de jeu.

Bellarabi (5) : Il a fait preuve d'initiative en prenant souvent le ballon mais le résultat est décevant au final. Il a parfois été un peu trop individualiste, manquant d'intelligence de jeu. Son placement sur le terrain n'a pas toujours été pertinent. Bailey a pris sa place (66').


Alario (3,5) : Un match décevant ! L'Argentin n'a pas été en mesure de peser sur le sort de cette partie. Sevré de ballons et bien tenu par la défense italienne, il a été souvent trop esseulé. Sur ses rares prises de balle, il a montré de la maladresse et n'a pas réussi à faire de différences. Remplacé par Volland (82').

Havertz (4,5) : Frustré. Le jeune milieu allemand a payé son alignement dans le duo d'attaque. Il n'a vu que trop peu de fois le ballon en première période. Ce fut meilleur, après le repos, quand il a commencé à descendre plus bas sur le terrain. Toutefois, bien entouré par la défense de la Juve, il n'a brillé qu'à de trop rares moments.

Juventus Turin (4-3-1-2)

Buffon (6) : Un match solide. Une seule frappe cadrée à détourner ce qu'il a réalisé avec brio. Il a effectué un mauvais dégagement, une erreur sans conséquence qu'il n'a pas renouvelée ensuite.

De Sciglio (5,5) : Sa première demi-heure ne fut pas des plus satisfaisantes. Il a été bien trop laxiste sur son côté, ce qui a permis aux joueurs adverses de s'infiltrer et de bénéficier d'espaces un peu trop important. Toutefois, cela s'est amélioré au fil du match. Offensivement, il a parfois apporté une aide non négligeable à ses attaquants.


Rugani (4,5) : Il a été loin d'être rassurant et peut être satisfait que les joueurs du Bayer aient parfois manqué de lucidité. Il a été fébrile dans ses interventions, ayant notamment des placements douteux qui ont parfois permis aux Allemands de l'éliminer facilement.

Demiral (7) : Une prestation aboutie. Il a été autoritaire sur le plan défensif, étant très peu éliminé par ses vis-à-vis. Il a multiplié les interventions décisives pour compenser les manquements de ses partenaires de la défense.

Danilo (6,5) : Il a été précieux par la qualité de son jeu vers l'avant, notamment ses passes. Il a souvent permis aux siens de gagner de nombreux mètres par son orientation du jeu. Défensivement, il a bien tenu la menace Diaby, lui laissant peu de possibilités près des cages de Buffon.

Rabiot (5,5) : En première période, il n'a pas eu l'intensité nécessaire. Il a été assez nonchalant, marchant un peu trop et se faisant transpercer par les offensives adverses. En seconde période, ce fut meilleur avec une bonne projection vers l'avant ce qui lui a permis d'avoir de l'influence sur les actions turinoises. Matuidi a pris sa place (85').


Pjanic (5) : Un match où son niveau ne fut pas toujours constant. Un peu effacé, le Bosnien a parfois peiné dans la bataille du milieu mais son niveau a été plus élevé en seconde période, lui permettant de mieux dicter le jeu de la "Vieille Dame".

Cuadrado (4,5) : Maladroit. Il a fait preuve de fébrilité, notamment à cause d'un déchet technique un peu trop important et d'une mauvaise utilisation du ballon. En outre, il fut souvent à la peine dans les duels et a été bougé par le milieu allemand, surtout en première période. Muratore a pris sa place (90+3').

Bernardeschi (5,5) : Après un début de match difficile, il a plus pesé sur la rencontre. Un peu irrégulier, il a peiné dans les duels mais a été capable de créer le danger par sa projection vers l'avant et d'alimenter en ballons ses attaquants. Remplacé par Dybala (66').

C.Ronaldo (6) : Le but, toujours le but. Ce fut l'obsession du Portugais pendant ce match. Il a été actif pour parvenir à son objectif, multipliant les appels, se démarquant le plus pour ses partenaires. Il a raté une première grosse opportunité mais pas la seconde. Mission accomplie.

Higuain (7) : Voir ci-dessus.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer