Accueil * Ligue des Champions (C1) * Ligue des Champions – 5ème j. | Les notes de Lille –...

Ligue des Champions – 5ème j. | Les notes de Lille – Ajax (0-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Hakim Ziyech (7,5): Un but et une passe décisive pour Promes. Un ensemble qui aurait même pu être amélioré lorsque l’international Marocain a inscrit un doublé, finalement annulé grâce à la VAR. Sur cette action justement, il se blesse à la main. Il n’a pas été le joueur de l’Ajax qui a touché le plus de ballons, mais il a été le plus efficace. Remplacé par Siem De Jong (85′).

 

 

Lille (4-2-3-1):

 

Maignan (5): En dépit de la domination hollandaise, il n’a presque pas eu à effectuer d’arrêt, si ce n’est devant Tadic en tout début de deuxième période. Il encaisse deux buts sur lesquels il est impuissant, devant la frappe bien placée de Ziyech puis face à Promes. Sur la réalisation de ce dernier, il est vrai qu’il est abandonné par sa défense.

Reinildo (4,5): Il a passé une soirée difficile. Il a écopé du premier carton jaune de son équipe pour une intervention trop virulente sur Ziyech. La superbe action collective néerlandaise sur l’ouverture du score part de son côté et il se fait trop facilement éliminer par ce même Ziyech sur le deuxième but.

Gabriel (5,5): Il aura été le défenseur lillois le plus solide. Il a fait ce qu’il a pu pour contenir Tadic et Ziyech et s’est permis quelques opportunités intéressantes sur coup de pied arrêtés.

Djalo (4,5): Une qualité dans les relances mais trop de passivité défensive, notamment lorsque Promes passe dans son dos pour marquer le but qui tue définitivement les espoirs du LOSC. Il n’a pas non plus trouvé la solution pour neutraliser un Tadic infatigable et intenable.

Celik (5): Beaucoup d’activité sur son côté droit, très offensif dès qu’il l’a pu. Si nous n’avons pas vu Promes dans le premier acte, c’est parce qu’il a bien défendu face à lui et ne lui a pas laissé la possibilité de s’exprimer. Il a également délivré des bons centres qui ont mis en difficulté la défense de l’Ajax. En revanche, au fur et à mesure, il a perdu de la lucidité à cause de la fatigue et le joueur des Pays-Bas, invisible pendant les quarante-cinq premières minutes, a été plus en vue et a marqué le but du 0-2.

Soumaré (5,5): Même si le milieu de terrain lillois dans son ensemble fut en infériorité numérique, il a réalisé une rencontre cohérente. Il n’a pas perdu beaucoup de ballons et a été intelligent dans sa manière de gérer le pressing adverse. On peut regretter son manque de projection offensive, mis à part sur la première véritable action de son équipe où il offre un caviar à Bamba qui ne cadre pas malgré le fait qu’il était seul devant le but.

André (7): Comme souvent, il a été le meilleur joueur du LOSC. Ce soir, c’était le seul joueur de la formation entraînée par Christophe Galtier à être au niveau « Champions League ». Il aura été l’un des très rares lillois à répondre à l’intensité de l’Ajax  qui évoluait à un rythme très élevé tout au long du match. Il a récupéré un nombre impressionnant de ballons et a subi énormément de fautes. Une prestation d’ensemble époustouflante. Remplacé par Renato Sanches (78′), qui n’a pas eu le temps de prendre ses repères car Promes a tué la rencontre presque dans la foulée.

Bamba (4,5): Il aura fallu attendre une demi-heure pour voire Lille se créer une occasion franche, et c’est l’ancien Stéphanois qui se la procure. Seul face à Onana, il se précipite et expédie le cuir au-dessus de la cage. Il oblige ensuite le gardien adverse à une belle horizontale et aura certainement été le plus dangereux de son équipe, mais il n’a pas souvent fait les bons choix sur les attaques lilloises. Remplacé par Luiz Araujo (72′), qui n’a pas été très en vue.

Yazici (5,5): Énormément d’efforts de sa part, comme d’habitude, en dépit d’un déchet dans la finition que l’on observe depuis son arrivée dans le Nord de la France cet été. Il rate la plus grosse occasion de Lille à bout portant même si Onana sort une parade exceptionnelle. Remplacé par Loïc Rémy (82′).

Ikoné (5): Pas d’occasion notable pour l’ancien joueur de Montpellier. On l’a senti nerveux, frustré d’avoir du mal à combiner avec ses partenaires d’attaques, notamment Jonathan Bamba. Il a réalisé une entame de match plus que correcte mais il a eu des difficultés à exister dans le second acte.

Osimhen (4,5): On a senti son envie de bien faire, de vouloir être toujours démarqué quand il est dans la surface de réparation adverse. Seulement, ce rôle d’avant-centre est un cadeau empoisonné dans cette campagne de Ligue des Champions, plus particulièrement ce soir. Même s’il a marqué à plusieurs reprises dans la compétition cette saison, il peine à se créer des occasions et ce soir il a parfaitement illustré le manque de réussite offensive du LOSC.

 

 

Ajax (4-2-3-1):

 

Onana (6,5): Il est resté attentif sur le peu de travail qu’il a eu à faire ce soir. Il réalise cependant un double arrêt de grande classe suite à une frappe lointaine enroulée du pied droit de Jonathan Bamba et dans la continuité il sort le grand jeu sur une tentative à bout portant de Yusuf Yazici.

Tagliafico (7): Rencontre impressionnante pour le latéral gauche. Omniprésent, il a été impérial physiquement et n’a pas eu de baisse de régime. Si Ikoné a eu du mal à rentrer dans son match, c’est en partie à cause de lui. Il a touché un total de 76 ballons, ce qui est énorme pour un défenseur. Toujours placé où il le fallait, il a éloigné le danger à plusieurs reprises sur des centres.

Martinez (6,5): Le jeune Argentin de 21 ans a parfaitement remplacé numériquement Daley Blind, l’habituel titulaire à ce poste qui était suspendu. Il n’a pas semblé pris par l’enjeu d’une rencontre de Champions League et a su gérer sans se précipiter ses duels avec les éléments offensifs du LOSC.

Schuurs (6,5): Lui aussi suppléait un joueur expérimenté absent pour suspension, en la personne de Joël Veltman. Très jeune lui aussi (20 ans), il n’a pas laissé Bamba et Yazici le passer en vitesse et a d’ailleurs su imposer sa grande taille pour bien défendre et récupérer des ballons précieux.

Dest (6,5): Le joueur américain a commencé très fort, avec des montées de grande qualité qui aidaient Labyad qui avait parfois du mal individuellement. Par la suite, il est un peu moins monté mais a su résister face à Bamba qui n’a globalement pas pris la mesure de son vis-à-vis.

Van De Beek (7,5): Dans cette partie, il a été brillant. La plaque tournante du milieu néerlandais a réalisé un match complet. Il était tout simplement partout: à la récupération, dans les duels, offensivement, et surtout un très grand volume de jeu que l’on avait découvert la saison dernière. Il aurait pu être récompensé par un but mais sa demi-volée somptueuse s’est écrasée sur le poteau de Maignan en fin de rencontre.

Mazraoui (6): Il n’a joué qu’une mi-temps, mais a échappé de justesse à l’expulsion. L’arbitre a estimé que sa deuxième faute, pourtant grossière sur Benjamin André, ne méritait pas de carton jaune (alors qu’il en avait déjà un). Mis à part cela, il a une bonne activité pour son équipe. Remplacé par Edson Alvarez (46′, 6), qui a eu le même rôle que le Marocain et qui a su être serein balle au pied malgré le pressing Nordiste.

Promes (6,5): Transparent durant la première partie du match, il a été beaucoup plus influent après le repos, profitant également de la baisse de régime de Celik et des défenseurs de Lille pour inscrire le deuxième but de l’Ajax sur un caviar de Ziyech, dans la même configuration et la même position que sa réalisation face à Chelsea à Londres.

Ziyech (7,5): Voir ci-dessus.

Labyad (non noté): A l’origine de l’ouverture du score de Ziyech, il avait bien commencé. Les montées répétées de Dest l’ont également aidé à prendre l’espace dans la profondeur. Sur un retour défensif, il se blesse à la cheville et doit être remplacé par Noa Lang (45’+2, 5), qui a été absent des débats offensivement car le jeu penchait plus du côté de Promes en deuxième mi-temps. Des efforts tout de même à noter défensivement.

Tadic (6): Le capitaine de l’Ajax a montré l’exemple et n’a pas hésité à se sacrifier offensivement lorsque cela était nécessaire. Il se procure néanmoins une belle occasion mais il bute sur Maignan juste après le retour du vestiaire. Précieux dans la conservation du ballon, il s’offre un dernier crochet sur Gabriel pour mener l’une des dernières situations de la partie.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...