Ligue des Champions – 3ème j. | Les notes de PSV – Tottenham (2-2)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Lozano (7): Son pressing sur le premier but lui a permis d’ouvrir le score. Après ce premier but il a tenté de créer le danger avec ses dribbles, mais il a paru trop esseulé pour faire la différence. Sur l’ensemble du match, il fait forte impression.

PSV Eindhoven (4-2-3-1)

Zoet (7): Sauvé une première fois par un choix douteux de l’assistant. Il est ensuite battu à bout portant par Lucas puis Kane. Sur ses relances, il n’a jamais été aidé par sa défense qui ne lui proposait pas de solutions.

Dumfries (5,5): Face à Son il a énormément souffert. La vitesse du coréen l’a clairement fait souffrir. Peu aidé par Lozano qui ne fait pas souvent les efforts défensifs, il a fait face à des deux contre un avec les montées de Davies.

Schwaab (5): Très lent comme son compère, il a vu les vagues de Tottenham s’intensifier au fur et à mesure de la rencontre. Son jeu de tête lui a servi à de nombreuses reprises.

Viergever (5): Il lâche complètement Kane au marquage sur le second but des Spurs. Il a souffert face au pressing des anglais. Ses relances ne sont clairement pas au niveau.

Angelino (5,5): Formé à Manchester City, le latéral gauche espagnol a fait vingt très bonne premières minutes. Après cela, il a subi la foudre de Lucas et de ses multiples accélérations. Offensivement, il n’a rien apporté.

Hendrix (6): Avec seulement 50% de duels remportés, son engagement physique au milieu de terrain a été trop faible. Des erreurs défensifs alors que Eriksen n’était pas en grande forme, ce qui a coûté le second but.

Rosario (6,5): Comme son compère il a souffert. Moins physiquement, mais plus techniquement. Dans l’utilisation du ballon, il a eu beaucoup de mal à créer des décalages ou à casser des lignes. Lors des dix dernières minutes il a enfin su mettre en danger l’équipe adverse.

Malen (5): Il est passé complètement à côté de son match, ou alors l’opposition était trop élevé pour lui. Les passes ont été bonnes mais jamais dans le sens du jeu. Puis sa seule frappe n’a pas été cadrée.

Pereiro (6,5): Il n’a pas hésité à prendre sa chance avec pas moins de trois frappes non cadrées. Dans l’utilisation du ballon, il a su orienter le jeu en très peu de touches de balles. En seconde période il a perdu beaucoup plus de ballons, la faute à un manque d’endurance. Remplacé par Gakpo (83′). 

Lozano (7): Voir ci-dessus. 

De Jong (6,5): Le capitaine hollandais n’a jamais vraiment semblé dans son match. Peu de duels gagnés, de passes réussies. Il aura fallu attendre la 85ème minute pour qu’il soit enfin décisif.

Tottenham (4-2-3-1)

Lloris (4,5): Il livrait un match plus que correct malgré le but encaissé face à Lozano. Puis sur un excès de confiance, il rate sa sortie et se fait expulser. Une erreur maladroite qui coûte cher.

Trippier (7): Quel match du latéral anglais! Une passe décisive pour Lucas pour l’égalisation, Plus de 50% de réussite sur ses centres. Défensivement, il a éteint Malen.

Davison Sanchez (4,5): Il ne fait quasiment jamais les bons choix lorsqu’il a le ballon dans les pieds. Le premier but du PSV vient de lui avec une passe délicate pour Alderweireld, et l’expulsion de Lloris aussi. Il a vu son but refusé pour une raison étrange.

Alderweireld (5): Il subi le pressing de Lozano avant de contrer le tir sur un tacle désespéré. Le reste du match il n’a jamais semblé vraiment à l’aise. Les duels avec De Jong ont rarement tourné à son avantage.

Davies (5,5): Pas vraiment tranchant dans ses interventions, que ce soit offensivement ou défensivement. Il a traversé ce match sans vraiment y prendre part.

Dier (6,5): Avec le ballon il a été plus qu’intéressant. Plusieurs passes ont cassé des lignes ou créer des décalages. Défensivement, il a récupéré de nombreux ballons qui auraient pu faire mal.

Dembélé (5,5): Il revient de blessure et cela se sent dans son jeu. Il met beaucoup trop d’engagement dans son jeu, ce qui le pénalise. Il doit se canaliser car il a obligé son coach à le sortir pour éviter l’expulsion. Remplacé par Winks (73′), 

Lucas (6,5): Très en jambe en première période, c’est lui qui égalise d’une frappe sous la barre. Après ce but, il a beaucoup provoqué. Au retour des vestiaires il a disparu des radars. Remplacé par Lamela (63′), qui touche la barre sur son premier tir.

Eriksen (5,5): Moins en jambe physiquement que ses coéquipiers offensifs, il a compensé avec son magnifique jeu de pieds. Son centre pour Kane est parfait. Il fini quand même avec plus de 55 passes réussies, ce qui est très haut dans ce niveau.

Son (6): Beaucoup de frappes cadrées pour le coréen, mais il n’est jamais parvenu à tromper Zoet. Dans la surface de réparation il fait rarement les bons choix. A plusieurs reprises, il doit servir en retrait au lieu de tenter sa chance. Remplacé par Vorm (81′), qui a su s’interposer deux fois à froid avant de craquer devant De Jong.

Kane (7): Sans forcer, c’est lui qui vient marquer un but de la tête, pour permettre aux siens de prendre l’avantage. Il a été un poison permanent, avec plusieurs frappes cadrées qui ont fait trembler le PSV.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.