Ligue des Champions – 3ème j. | Les notes de PSG – Naples (2-2)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Allan (7): Monstrueux dans la récupération et la générosité, il a montré à Paris tout ce qui lui manque pour intégrer la cour des « grands ». Présent dans tous les duels et toujours avec une hargne remarquable, il a passé son temps a mordiller les chevilles des parisiens. Dans le style « n°6 bagarreur », c’est du grand art.

 

PSG (4-2-3-1)

Areola (4) : Pour le troisième et dernier match de suspension de Gigi Buffon, Areola a été tout sauf rassurant. Pas exempt de tout reproche sur le premier but napolitain (28′), il effectue une sortie peu académique à la 83′ qui aurait pu couter cher à Paris ce soir.

Meunier (6) : Infatigable sur son côté droit, il a été applaudi à de nombreuses reprises par Tuchel. Le passage à une défense à trois en seconde mi-temps l’a encore plus libéré et il est à l’origine du premier but parisien (CSC de Rui à la 61′).

Marquinhos (4) : Gêné par la vivacité des attaquants italiens, il est averti dès la 5′ pour une semelle sur Mertens. Son contre malheureux sur la frappe de Ruiz à la 77′ offre à Mertens la balle du 2-1.

Kimpembe (4) : Dans un période compliquée depuis plusieurs semaines, Kimpembe peine à retrouver sa sérénité et sa rigueur. Il est notamment piégé par l’appel/contre-appel d’Insigne sur l’ouverture du score (29′).

Bernat (4) : Le latéral de poche espagnol a encore une fois été un des points faible de son équipe. Pas assez spontané dans ses choix offensifs et éliminé trop facilement sur ses replis défensifs. Il est remplacé par Kerher (5) à la mi-temps du fait du changement de système à trois derrière.

Verratti (5) : Laissé à l’abandon dans le pressing par ses attaquants, il a souvent donner trop de liberté aux milieux adverses. Il cède sa place à Diaby à la 83′.

Rabiot (6) : L’un des seuls joueurs du PSG à presser en première mi-temps. Le « Duc », bien que trop seul, a comme souvent répondu présent dans une grande affiche.

Mbappé (4) : Un éclair à la 1′ et puis plus rien ou presque. Un déchet inhabituel pour lui et trop peu de combativité pour faire le poids à ce niveau.

Neymar (6) : Seul véritable danger pour la défense du Napoli, il a sans cesse percuter. Ses dribbles ont souvent fait mouche mais Mbappé et Cavani n’ont pas su en profiter.

Di Maria (5,5) : Une passe inspirée à l’origine d’une action chaude à la 1′ et le but de l’égalisation d’une sublime frappe enroulée à la 90+3′. Sinon, pas grand chose.

Cavani (5) : Plus consistant que lors de ses dernières sorties, il a cependant encore une fois beaucoup raté, que cela soit dans la passe ou le dernier geste. Remplacé par Draxler à la 76′.

 

Naples (4-3-3)

Ospina (6) : Un face à face remporté devant Mbappé et des claquettes bien senties, d’abord sur une tête de Meunier puis sur un coup franc de Neymar.

Maksimovic (5) : Il a compensé les montées de Rui en restant plus sobre. Il est averti à la 86′.

Albiol (5,5) : Bourré d’expérience, le puissant défenseur espagnol a été impeccable dans les duels

Koulibaly (6) : Mis a part sur la vitesse de Mbappé à la 1′, il n’a jamais été pris à revers. Il s’est même intercalé plusieurs fois au milieu pour amener une supériorité numérique.

Rui (4) : A l’aise dans les phases offensives du fait d’une belle qualité de centre, il l’a beaucoup moins été défensivement. C’est lui qui trompe Ospina à la 61′ puis qui laisse à Di Maria la liberté d’ajuster son gardien à la 90+3′. Il écope d’un jaune à la 33′ pour avoir faucher Mbappé.

Ruiz (5,5) : Peu de ballons perdu et un gros travail au milieu.

Allan (7) : Voire ci-dessus.

Hamsik (5,5) : Peu de déchet technique et de l’engagement. En bref, la recette napolitaine.

Callejon (6) : Auteur d’une passe magistrale sur le but d’Insigne qui élimine Bernat, Kimpembe et empêche Areola d’intervenir, il ne s’est par ailleurs pas tellement illustrer. Averti à la 81′ et sorti à la 88′, remplacé par Rog.

Insigne (6,5) : Un poison constant pour la défense parisienne de par ses déplacements vifs et intelligents. Pas forcément au mieux de sa forme physique, il a réalisé quelques mauvais choix dans le dernier geste. Cependant, sa vista sur son piqué à la 29′ ne doit rien à personne. Il est remplacé par Zielinski à la 53′, auteur d’une bonne rentrée.

Mertens (6,5) : Tout près d’ouvrir le score dès la 23′ sur un centre parfait de Rui, il est stoppé par la barre. 10 minutes plus tard il sert Insigne d’une merveille de passe au dessus de la défense, encore raté. C’est donc logiquement que le dos de Marquinhos lui offre le but du 2-1 (77′). Remplacé par Milik à la 84′.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.