* Ligue des Champions (C1) *

Ligue des Champions - 3ème j. | Les notes de Inter - Dortmund (2-0)

Homme du match: De Vrij (7): Ce soir, pour les intéristes, la victoire était plutôt collective et c'était difficile de retenir un joueur plus qu'un autre. Le choix s'est porté sur le néerlandais car il a tout simplement été de partout sur le terrain. D'abord passeur décisif pour Lautaro d'une superbe passe lobée, il a ensuite brillé défensivement où il était toujours bien placé et toujours très propre dans ses interventions. L'ancien de la Lazio brille depuis son arrivée à l'Inter, gratuitement en 2018, et rentre encore plus dans le très haut niveau.

INTER (3-1-4-2)

Handanovic (7): Impérial le gardien slovène! A chaque solicitaion il a répondu présent, tout a été parfaitement géré de sa part dans cette rencontre. Un match à l'image de ses dernières saisons, pour un gardien largement sous-côté en dehors de l'Italie.

Skriniar (6,5): Comme le reste des défenseurs de l'Inter, il a été costaud, solide, toujours bien placé et n'a jamais subi les offensives borussen.


Godin (6,5): L'ancien joueur de l'Atlético Madrid a réussi, et ce depuis le début de saison, a rajouté une touche d'expérience du très haut niveau dans une défense pleine de talent. Défensivement, l'Inter a de très beaux noms et on l'a vu ce soir.

Brozovic (7): Passeur décisif sur le deuxième but intériste, le croate a beaucoup amener dans l'entre jeu et a démontrer à la fois son physique et sa technique pour apporter du danger et rester bon dans la récupération.

Candreva (7): Quelle belle histoire! Souvent peu utilisé sous Spaletti, aujourd'hui Conte lui fait confiance et il le prouve depuis le début de saison. Aligné en piston droit dans le 3-1-4-2 de l'Inter, il revient en forme depuis le début de saison et l'a encore prouver ce soir avec le but du 2-0. A 32 ans, l'ancien joueur de la Lazio vit une seconde jeunesse.


Gagliardini (6): Moins en vue que ces partenaires au milieu, l'ancien de l'Atalanta a néanmoins toujours été juste. Il est plutôt complémentare avec Barella et Brozovic même si on sent qu'il n'est pas encore à son meilleur niveau.

Barella (6,5): Débarqué de Cagliari cet été, ce gamin a un véritable potentiel. Techniquement il est impressionant! Il renverse le jeu et oriente le jeu où il veut dans une position de meneur de jeu. Il amène et créer beaucoup de danger et, a 22 ans, peut devenir un taulier dans cette équipe de l'Inter.

Asamoah (6): L'international ghanéen a beaucoup donné et a réussi, avec beaucoup d'expérience à contenir les offensives allemandes de Sancho et Hakimi dans son couloir. L'ancien de la Juve a beaucoup apporter avant d'être remplacé par Cristiano Biraghi.

Martinez (7): Il aurait clairement pu être le héros de cette rencontre sans ce pénalty qu'il n'a pas su transformer. D'abord il ouvre le score en première période sur une passe sublime de son défenseur. Il conclut tranquillement face au gardien allemand. Son équipe l'emporte, en grande partie grâce à lui qui a été le réel déclencheur de toutes les offensives italiennes. C'est l'espagnol Borja Valero qui le remplace en toute fin de match.


Lukaku (5): Quelques bon appels de balles mais c'est tout. Le belge n'a pas brillé, n'a pas marqué et n'a pas su pesé sur la rencontrer. Symbole de son manque de réussite et de présence c'est le jeune Sebastiano Esposito qui le remplace à l'heure de jeu et obtient un pénalty loupé en fin de match qui aurait pu sceller le match.

BORUSSIA DORTMUND (4-4-2)

Bürki (5): Il a été sur le terrain pendant 10 minutes. Jusqu'au pénalty, il n'est jamais décisif et avait encaisser un premier but. Il cède une deuxième fois en fin de match après avoir eu ses 10 minutes intéressantes. Ce match confirme que l suisse est trop inconstant dans cette équipe du BVB.

Schulz (5,5): Peu de présence dans la partie de terrain adverse, peu de bonnes offensives mais surtout, l'international allemand a été dépassé dans son couloir par la performance d'Antonio Candreva.

Hummels (6): Il fait d'abord 75 très bonnes premières minutes et est réellement le leader de son équipe. Alors que le Borussia tente de revenir dans le match, il provoque un penalty incontestable qui coupe les ailes borussen. Les jaunes et noir ne reviendront pas dans le match et vont couler.


Weigl (6): Plus intéressant que ses compères, il a réussi à faire un match solide sans vraiment être transcendant. Un match intéressant de sa part, un peu irrégulier par moment, mais tout de même intéressant.

Akanji (5,5): Peut être le défenseur le moins en vue du côté borussen. Moins à son aise qu'à son habitude, le suisse a montrer quelques failles notamment dans la relance. Il est, en fin de partie, victime d'un changement tactique pour faire rentrer l'ailier danois Jacob Bruun Larsen.

Hazard (5): Tout simplement absent dans cette rencontre. Il a eu beaucoup de mal à se montrer et apporter du danger dans la surface intériste. Sa qualité de passe et de création à manquer à l'attaque allemande. Il finit par céder sa place à l'ancien pensionnaire de Ligue 1, Raphaël Guerreiro.

Delaney (6): Présent dans un milieu de terrain classique du BVB, le danois termine un match correct. Il est important dans les duels et les passes en avant où il ne ralentit presque jamais le jeu pour assurer la transition offensive. Il est finalement remplacé par le jeune joueur Mahmoud Dahoud.


Witsel (6,5): Patron du milieu de terrain, le belge reste à son niveau depuis son retour en Europe. Peut être pas assez tourné vers le jeu offensif, il fait cependant une bonne partie mais évidemment la performance collective reste inquiétante.

Hakimi (5,5): On a pu voir pendant toute la rencontre qu'il allait très vite quand il accélérait. Mais au delà de ça, le marocain n'a pas trouvé les bonnes passes et a beaucoup trop pêché techniquement pour espérer plus.

Brandt (6): Il a été plutôt bien impliqué et a toujours voulu amener le ballon dans la surface pour créer du danger. Malhereusement, les jaunes et noirs n'ont pas été efficace et appliqué dans le dernier geste, à l'image de sa prestation.

Sancho (5): Un match à oublier pour le jeune prodige anglais. Jamais dans les bons coups, il a pas amener sa technique, sa vitesse et sa grinta pour inquiéter la défense adverse comme il peut le faire lorsqu'il est en forme.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer