Ligue des Champions – 3ème j. | Les notes de Barcelone – Inter (2-0)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Luis Suárez (7,5) : C’est clairement lui l’homme du match ! Il participe au très bon jeu de passes de l’équipe, réalise un pressing très efficace, est increvable sur les défenseurs adverses et permet beaucoup de récupération. Très combatif, il a réussi à provoquer plusieurs fautes importantes et obtenir de bons coups francs. Il compte en tout une passe décisive : un super centre pour Rafinha (32′). Il nous a également offert de super gestes, comme une passe clé en talonnade pour Rafinha (27′) mais aussi un super enchaînement dans la surface qui se termine avec un tir capté par le gardien (58′).

Barcelone (4-3-3)

Ter Stegen (5,5) : Quelques belles claquettes du bout des doigt, notamment sur un centre proche du but, venant de de Politano (50′) puis un beau dégagement du poing ferme sur le corner qui suit (51′), le gardien allemand a su être encore une fois décisif pour son équipe, une performance sans la moindre fausse note.

Jordi Alba (7) : Ses bonnes interceptions dans les passes longues, et sa grande mobilité ont apporté beaucoup de danger aux adversaires. Au moment de son but (83′), il dépasse la ligne défensive sur l’appel et marque d’une belle frappe croisée. Encore un très bon match de sa part pour la FC Barcelone.

Lenglet (5) : Plutôt bon en première période, il a considérablement subi pendant la période de temps fort de ses adversaires, au cours des dix minutes suivant la mi-temps.

Piqué (6) : Encore une performance solide de la part du défenseur espagnol. Il a parfaitement su contrôler les tentatives de Icardi et gérer tout au long du match sans encaisser de buts.

Sergi Roberto (4,5) : Un match moins bon qu’à son habitude, le défenseur ne s’est pas fait beaucoup remarquer. Mis à part quelques centre qui ne trouvaient jamais de partenaire et quelques tacles permettant d’interrompre des temps forts adverses, il est clair qu’il n’a pas été suffisamment présent.

Arthur (6) : Ses passes longues précises ont souvent permis de projeter le jeu vers l’avant. Bon dans le jeu de passe et très mobile, le jeune joueur qui cherche à s’imposer dans l’effectif signe une bonne performance en ce jour. Il est remplacé par Vidal (77′)

Sergio Busquets (6,5) : Très bon comme à son habitude, il a interrompu beaucoup de courses adverses et a parfaitement su contrôler le milieu de terrain par son très bon jeu de passes.

Rakitic (6) : Lui aussi était bon dans le jeu de passes, mais aussi dans le jeu offensif en général. Il offre de belles passes en profondeur, dont cette brillante passe décisive à Jordi Alba (83′). Il a a également manqué quelques passes et a subi plusieurs pertes de balles.

Coutinho (6,5) : Au pressing, dynamique, il a couru après chaque ballon et a lui aussi participé au jeu de passes impressionnant de l’équipe. Sur cette contre-attaque à la 70e minute lancée par Suarez, il est malchanceux et touche la barre transversale. Il est remplacé par Munir (88′)

Rafinha (6): Surtout bon en première période, son pressing imposant a permis de mettre la pression sur les adversaires dès le début du match. Il marque un beau but, d’une superbe finition du gauche (32′). Il est plus fatigué donc moins présent en seconde période et finit remplacé par Semedo (72′)

Inter Milan (4-2-3-1)

Handanovic (4,5) : Quelques bons arrêts, notamment face à Rafinha (27′) ou Arthur (61′), une performance relativement bonne, à l’exception des deux buts encaissés qui font tâche. Même si le premier, à bout portant, semble presque impossible à parer, le second paraissait plus accessible pour le gardien slovène.

Asamoah (2,5) : Le joueur était offensivement et défensivement très peu présent, il n’a pas vraiment aidé ses coéquipiers en difficulté, n’a pas beaucoup tenté et s’est vite fait oublier. On l’a un peu plus remarqué en fin de match, à l’origine de quelques centres destinés, dans l’espoir de réduire l’écart, à ses attaquants, mais cela n’efface pas sa performance globale très décevante.

Miranda (5) : Il a sauvé son équipe de la catastrophe à plusieurs reprises par ses interventions décisives sur les différents attaquants barcelonais qui tentaient de se frayer un chemin. Malgré le pressing subi qui le forçait parfois, balle au pied, à se précipiter, ses quelques passes manquées et, bien sûr, les deux buts encaissés, c’était un des meilleurs milanais ce soir.

Skriniar (3,5) : Victime de pressing très engagé des adversaires, il a eu beaucoup de mal à garder longtemps le ballon suffisamment longtemps, s’est souvent trouvé obligé de la dégager ou de le rendre à l’adversaire. Sur le premier but, il ne marque pas très bien Rafinha. On remarque cependant au cours du match que le joueur a toujours su rester motivé et est sans cesse allé de l’avant.

D’Ambrosio (3) : A l’instar de ses coéquipiers en défense, il a souvent été mis en difficulté, notamment submergé par le pressing barcelonais et a eu du mal à trouver ses coéquipiers, perdant de nombreux ballons dans la précipitation.

Brozovic (5) : Auteur d’un jeu intelligent dans la transition entre les défenseurs et les attaquants, il a proposé des situations, mais s’est souvent trouvé neutralisé par le milieu catalan. Il s’est d’ailleurs allongé derrière le mur sur un coup franc tiré par Suarez (66′) et a permis, en contrant le ballon, d’éviter le 3-0 au final.

Vecino (4,5) : De la même manière que son coéquipier Brozovic en milieu de terrain, il a permis de faire le lien entre les différents joueurs autour de lui, notamment en début de seconde période, alors que l’équipe enchaînait les occasions. Malheureusement, leur présence peu régulière a limité la durée du temps fort.

Perisic (4,5) : Il constituait clairement un des principaux dangers de l’équipe, seulement cela ne signifie pas forcément un très grand danger. Il propose notamment un beau centre à Mauro Icardi (16′) et ses accélérations sont utiles pour re-dynamiser les offensives, mais rien de décisif. Remplacé par Keita Baldé (77′)

Borja Valero (5) : En tant que bon créateur, c’est de lui que sont parties la plupart des occasions franches. Son bon jeu de passes, notamment transversales entre les ailiers, apporte une fluidité au jeu de son équipe. Remplacé par Lautaro Martinez (64′).

Candreva (5) : Malgré son poste d’ailier, il apporte une belle aide défensive, jouant presque le rôle d’un latéral droit en soutien à D’Ambrosio. Des allers-retours qui le fatiguent et justifient son remplacement par Politano dès l’entame de la seconde mi-temps (46′). Celui dernier apporte un regain offensif, qui entraîne un temps fort de plus de dix minutes de l’Inter au retour des vestiaires.

Icardi (4,5) : Vif, c’est un joueur efficace : il opère peu de touches de balles mais chacune d’entre elles est dangereuse et il transformait chaque passe qu’il reçoit en une occasion. Cependant, c’est aussi son défaut qui explique sa disparition totale en seconde période car, par manque de sollicitations, il est devenu invisible.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.