Ligue des Champions – 2ème j. | Les notes de Lyon – Shakhtar (2-2)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Ismaily (7,5): Le latéral gauche du Shakhtar a été omniprésent durant toute la rencontre. Il a constamment proposé une solution dans son couloir. Des efforts qui ont fini par payer avec une passe décisive.

Olympique Lyonnais (4-2-3-1)

Lopes (6,5): Après plusieurs parades en début de match, il se fait surprendre juste avant la pause. Il n’est pas irréprochable à son poteau. Sur le second but, il ne voit pas le départ du ballon.

Dubois (5,5): Il sauve son match par le but égalisateur à 2-2. Défensivement il a été en difficulté toute la rencontre sur son côté. Certes il n’a pas été aidé par le repli défensif de son ailier, mais ses distances de marquage sont trop grandes.

Marcelo (5): Il est de plus en plus en difficulté au fur et à mesure des rencontres. Il doit se remettre dedans. Ses relances ne sont pas précises et son placement laisse clairement à désirer.

Denayer (6,5): Il s’affirme de plus en plus. Avec des interventions de patron, il a su maintenir les siens à flot. Il n’hésite pas à casser des lignes avec ses passes, ce qui a gêné les ukrainiens par moment.

Mendy (7): Quelle activité ! Tout au  long de la rencontre il a proposé des solutions sur son côté. Il est à l’origine du premier but lyonnais. Défensivement, il a gardé la tête haute face à Marlos.

Tousart (5,5): Face aux petits gabarits brésiliens, on a senti son manque de mobilité dans les petits espaces. Sa première période a été difficile. Au retour des vestiaires il a su élever son niveau de jeu.

Ndombélé (6): Une première période très difficile, durant laquelle il a subi les gestes techniques adverses, il a su se remobiliser. Une fois qu’il a élevé son niveau physique, cela a été plus facile pour lui. Remplacé par Cheikh Diop (86′), 

Aouar (7): Passeur décisif pour Dubois en fin de match, il est récompensé de son activité incessante. Opposé au défenseur le plus faible du groupe ukrainien, il a essayé de faire des différences. Son entente avec Mendy se développe de match en match.

Fekir (6,5): Le capitaine lyonnais est passé complètement à côté de la première heure de jeu. Il se rattrape largement dans les trente dernières minutes avec une passe décisive, mais c’est insuffisant pour un joueur de son calibre.

Traoré (3,5): Un match complètement raté de l’ailier burkinabé. Son apport défensif a été inexistant, et offensivement il a fait beaucoup trop d’erreurs pour amener le danger dans le camp ukrainien. Remplacé par Memphis (62′), qui aurait pu marquer le but décisif à plusieurs reprises.

Dembélé (6): Il marque une très belle tête, mais il a loupé trois occasions franches qu’ilest interdit de manquer à ce niveau. Ses appels ont été bons, comme son pressing, mais il pêche dans la finition. Remplacé par Cornet (80′).

Shakhtar Donestk (4-2-3-1)

Pyatov (6,5): Rarement inquiété par les frappes lyonnaises, le vétéran ukrainien a eu une rencontre plutôt tranquille jusqu’à la soixantième minute. A partir de là il a vu les vagues lyonnaises déferler. Ses sorties aériennes ont fait beaucoup de bien à sa défense.

Matviyenko (4,5): Le maillon faible de la défense ukrainienne. Il a perdu beaucoup trop de ballons, notamment dans ses relances. Une de ses récupérations est à l’origine du second but ukrainien.

Krivtsov (5,5): Au duel avec Dembélé il a d’abord été surpris plusieurs fois dans son dos. Après une sérieuse alerte, il a resserré le marquage, ce qui a facilité son jeu. Durant la dernière demi-heure, il a pris le feu.

Rakitskyi (6): Comme son compère, il a été surpris à plusieurs repris dans son dos en début de rencontre. Au duel par contre, il a été irréprochable en récupérant de nombreux ballons.

Ismaily (7,5): Voir ci-dessus.

Stepanenko (6): Avec la faible adversité au milieu de terrain, le milieu ukrainien n’a pas eu de mal à orienter le jeu de son équipe. Avec les dynamiteurs qu’il a devant lui, il s’est contenté du minimum.

Alan Patrik (6,5): Lui aussi a cherché les brésiliens dès sa première touche de balle. Son physique et sa présence au centre du jeu lui ont permis de gratter de nombreux ballons. Remplacé par Kovalenko (75′)

Marlos (6,5): Il a fait les mauvais choix ce soir, mais qu’est ce qu’il est fort balle au pied. Avec plusieurs contre à jouer, il n’a jamais su être dans le bon tempo. Même ses passes n’étaient pas assez tranchantes pour faire des différences. Remplacé par Fernando (90′). 

Taison (7): Il a fait l’étalage de toute sa classe durant la première période. Sa qualité technique lui a permis de créer plusieurs actions de but, notamment sur le côté gauche ukrainien. En seconde période il a été un peu plus discret.

Maycon (6): Le moins en vue des trois joueurs devant. Plus discret que les autres, il a purifié son jeu pour minimiser les touches de balle. Il aurait pu faire mieux sur plusieurs contre en début de seconde période.

Junior Moraes (7): Un doublé pour le sérial buteur ukrainien. Deux fois son sens du but aura fait la différence dans une défense lyonnaise apathique. Son jeu dos au but et sa résistance au duel sont des atouts importants de son jeu. Remplacé par Koyade (83′), qui touche la barre sur la dernière occasion du match.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.