Accueil * Ligue des Champions (C1) * Ligue des Champions – 1ère j. | Les notes de Naples –...

Ligue des Champions – 1ère j. | Les notes de Naples – Liverpool (2-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Allan (7) : Un très gros match pour le vainqueur de la Copa America. Omniprésent, il s’est donné à corps perdu dans la lutte du milieu de terrain. Si paradoxalement la décision du match s’est faite peu de temps après sa sortie, il ne faut pas négliger l’importance qu’il a eu pendant près d’une heure et quart. C’est lessivé qu’il a laissé sa place à Elmas (75′).

Naples (4-2-2-2)

Meret (6,5) : Il s’est imposé avec la manière sur toutes les tentatives des reds (21′, 65′, 74′).

Di Lorenzo (6,5) : Particulièrement fiable, il n’a laissé paraître aucune défaillance notable. Il a remporté la plupart de ses duels et a complétement endiguer ce côté gauche de Liverpool, habituellement très dangereux.

Manolas (6) : Un contrôle raté dans sa propre surface a bien failli jeter un grand froid sur cette rencontre, mais Meret a rattrapé son erreur. Bien que plus fébrile que Koulibaly, sa prestation reste correcte.

Koulibaly (6,5) : Il n’a vraiment été devancé qu’une seule fois dans ce match, c’était sur une accélération de Salah. En dehors de cela, il est toujours taille patron.

Mario Rui (5,5) : Il a souffert plus d’une fois face aux courses de Salah, mais ses transmissions ont souvent été justes, en témoigne un modèle de centre pour Mertens (49′).

Allan (7) : Voir ci-dessus.

Fabian Ruiz (6,5) : D’une double occasion (7′), il a fait briller Adrian et a lancé les hostilités dans ce match. Sans forcément exceller à la récupération (Allan était là pour ça), il s’est illustré dans un rôle de relayeur.

Callejon (6) : En dehors d’un travail défensif plutôt intéressant, on l’a très peu vu aux abords de la surface. Avec une once de roublardise, il est quand même parvenu à obtenir un penalty salvateur à ce moment du match.

Insigne (4,5) : Il avait été le l’unique buteur lors de la même affiche l’an dernier, mais cette fois il a bien failli connaître un destin totalement contraire au moment de perdre un ballon très chaud en début de seconde période. Plus globalement, il a proposé plusieurs accélérations dont il a le secret, mais il a été bien suivi. Il a cédé sa place à Zielinski (67′).

Mertens (6,5) : Comme on pouvait s’y attendre, son petit gabarit ne lui a pas permis de prendre le meilleur sur la défense adverse. Pourtant, il est parvenu à se faire oublier au second poteau (49′) et cela aurait fait mouche sans l’intervention exceptionnelle d’Adrian. Son sang-froid lui a fait trouver la faille sur penalty (82′).

Lozano (5) : Surveillé de près par van Dijk (il en a même perdu sa chaussure), il n’est pas vraiment parvenu à se montrer dangereux. Il a été remplacé par Llorente (69′), tout heureux de profiter d’un cadeau inespéré de la part des reds (90+2′).

Liverpool (4-3-3)

Adrian (6) : Un double arrêt solide face à Fabian Ruiz (7′) et surtout une parade magnifique sur Mertens (49′) sont venus lui accorder beaucoup de crédit. Tout cela est malheureusement un peu terni par un penalty encaissé et un abandon de sa défense.

Alexander-Arnold (5) : Il a touché beaucoup de ballons mais la plupart de ses utilisations restent anecdotiques. Les bonnes positions de centre se sont faites trop rares. Au moins, il n’a pas vraiment déçu derrière.

Matip (5) : Sans avoir été particulièrement mauvais, il a perdu plus de duels qu’à l’accoutumée.

Van Dijk (4,5) : Tout était correct, puis cette passe hasardeuse est survenue et Llorente en a profité. Le colosse néerlandais directement fautif sur un but concédé, ce n’est pas arrivé très souvent ! Il faut dire que le penalty concédé avait comme déjà sonné la déroute des hommes de Klopp.

Robertson (2,5) : L’écossais était incertain avant cette rencontre… Et il aurait peut-être mieux fait de ne pas la démarrer. C’est sans doute la première fois en un an et demi qu’il passe clairement à côté d’un match. Son apport offensif est resté faible, et que dire de sa prestation sur le plan défensif ! Il a été bien trop naïf devant Callejon venu chercher le penalty. Il n’a pas été très réactif non plus sur le second but.

Fabinho (6,5) : À l’instar de son compatriote Allan, il a longtemps rayonné sur le milieu de son équipe. Il a récupéré énormément de ballons et a encore prouvé que malgré la défaite, il est devenu un sacré client à son poste.

Henderson (6,5) : Comme l’an dernier, Liverpool est encore tombé dans le piège de San Paolo. Pourtant, le capitaine est sans doute celui qui a fait le plus d’efforts pour éviter le traquenard. Il a beaucoup tenté insuffler de l’intensité dans le jeu de son équipe, notamment avec de belles ouvertures comme celle pour Mané (21′). Exténué, mais malheureusement non récompensé, il a été remplacé par Shaqiri (87′).

Milner (5,5) : Pas forcément attendu dans le 11 de départ, il a néanmoins amené sa fougue habituelle afin de proposer un défi physique aux napolitains. Après quelques coups distribués, il était dans le collimateur de l’arbitre, une donnée qui a peut-être conforté Klopp dans son choix de le remplacer par Wijnaldum (66′).

Salah (5,5) : Beaucoup de courses et cela a notamment gêné Mario Rui. Cependant, il a souvent trop cherché à rentrer dans l’axe au lieu de servir des partenaires. La tactique d’Ancelotti était bien rodée et il ne s’est vraiment procuré qu’une seule réelle occasion (65′).

Mané (5,5) : Pas franchement beaucoup d’occasions à son actif, un manque de tranchant lorsqu’elles se sont présentées à lui (21′, 74′). Il était loin de son meilleur niveau ce soir, et il regrettera à n’en pas douter de ne pas avoir réussi à servir Salah dans de meilleures circonstances, alors qu’il n’y avait plus qu’un défenseur napolitain face à eux.

Firmino (5) : En ce début de saison, il a démontré qu’il pouvait avoir énormément d’influence dans le jeu de son équipe. Ce soir, il ne s’est signalé que par intermittences, et cela apparaît probablement comme une piste pour expliquer le manque d’efficacité des reds. San Paolo a retenu son souffle sur sa tête, mais elle est passé juste à côté alors que Meret était clairement battu (44′).

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...