Accueil * Ligue des Champions (C1) * Ligue des Champions – 1ère j. | Les notes de Ajax –...

Ligue des Champions – 1ère j. | Les notes de Ajax – Lille (3-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Promes (8,5) : Impressionnant dans l’entre-jeu, il a largement contribué à cette leçon de football offerte par l’Ajax. Avec son ouverture du score au terme d’une belle action, il a confirmé son début de match. Sa capacité à jouer en une touche de balle et à se placer entre les lignes du bloc adverse a fait de lui l’orchestre du jeu offensif de son équipe. Il a régné en maître avec Ziyech sur le plan offensif.

 

Ajax Amsterdam

Onana (7,5): En grande réussite face aux tentatives adverses, le portier de l’Ajax est parvenu à garder sa cage inviolée. Un petit miracle qu’il doit aussi à son placement toujours parfait sur sa ligne.

Dest (6) :Sans aucun doute sa performance offensive est un modèle du genre. Sa capacité à ressortir les ballons a été impressionnante tout au long de la partie. En revanche, les espaces laissés dans son dos ont permis aux lillois de se procurer des contres qu’ils n’ont jamais su convertir.

Veltman (6,5): Très solide dans ses interventions, il ne s’est que très rarement trompé dans ses interventions défensives. Solide dans les airs, dans les pieds et capable de tenir la vitesse, il a réalisé une excellente prestation.

Blind (6): Impeccable dans le repli sur les contres adverses, il a su profiter des mauvais choix des attaquants français. Il n’a pas toujours été irréprochable au marquage sur les centres mais a globalement maîtrisé les appels dans la profondeur d’Osimhen.

Tagliafico (6,5): Très présent dans le jeu offensif de son équipe et dans la relance, il a lui aussi laissé des espaces énormes dans son dos lors des pertes de balle. Buteur d’une tête splendide, il a apporté le surnombre à plusieurs reprises sur les ailes.

Lisandro Martinez (7,5) : Quel pied gauche exceptionnel. Avec un jeu long divin, il a réalisé plusieurs transversales de grande classe. Toujours très juste dans son jeu de passe, il a parfaitement orienté le jeu tout au long du match pour  créer le déséquilibre chez les l’adversaire. Remplacé par Ekkelenkamp(88’).

Promes (8,5): voir ci-dessus.

Alvarez (5,5): Certes buteur mais loin d’être convaincant sur le front de l’attaque, il a bénéficié d’un superbe ballon de Neres. Pas le plus en vue, il ne s’est pas toujours montré disponible.

Ziyech (7,5): Encore une prestation majuscule de Ziyech. Des prises de balle exceptionnelles lui ont permis de faire des différences énormes. La crainte des défenses adverses lui permet de monopoliser l’attention et d’offrir des espaces à ses coéquipiers. S’il n’a pas inscrit de but dans cette partie, il a offert à ses partenaires la possibilité de s’exprimer que ce soit par ses passes (passeur décisif pour Tagliafico) ou ses appels. Remplacé par Lang (77’).

Tadic (5,5) : En capitaine modèle, il a su se montrer efficace dans le modèle collectif de son équipe. Jouant en une touche, il a trouvé ses partenaires dans la surface à plusieurs reprises sans jamais chercher à trop en faire pour marquer.

Neres (7,5): Capable de créer pour ses partenaires et de laisser les premiers rôles à Ziyech que ce soit à gauche ou à droite, il a su s’adapter. Ses appels dans la profondeur ont été tranchants, ses passes toujours bien senties à l’image de sa passe décisive pour Alvarez. Remplacé par Huntelaar (83’).

 

 

LOSC

Maignan (4): D’abord sauvé par son équerre alors qu’il était complètement battu, le portier lillois n’a rien pu faire dans ce match. Jamais il n’aura eu l’occasion de briller dans cette lourde défaite.

Celik (3,5): Il a connu bien des difficultés à saisir Ziyech et consorts. La vitesse d’exécution des joueurs de l’Ajax était tout simplement trop parfaite. Beaucoup de débordements, de dédoublements et de centres sont venus de son côté.

J.Fonte (5,5): Le capitaine de LOSC n’a rien pu faire pour empêcher la débâcle de son équipe. Et pourtant il a bien tenu son rang contrairement à son compère. Plutôt solide au marquage et sur les ballons aériens, il a tenté de repousser les assauts adverses le plus longtemps possible.

Gabriel (3): Le défenseur axial lillois a souffert et pas qu’un peu. En retard au marquage sur les deux premiers buts, il n’a pas été capable de se mettre au niveau de Fonte pour ce grand rendez-vous. Dépassé par les déplacements des attaquants adverses il n’a jamais été dans le rythme.

Bradaric (3,5): Tout comme Celik de l’autre côté, il a souffert. Évidemment, face à la vitesse de Neres et Ziyech il n’a jamais trouvé la solution pour stopper les feux follets d’Amsterdam. Face aux surnombres sur les ailes, il n’a pu que céder à plusieurs reprises.

André (5,5) : S’il a commis beaucoup de fautes dans cette partie, cela peut s’expliquer par sa présence à la récupération. Mais la vitesse d’exécution des joueurs ne lui a pas toujours permis de se montrer efficace malgré son envie et sa bonne agressivité.

Soumaré (4) : Plus en retrait que Benjamin André dans l’intensité à la récupération, il a été moins présent. Plus présent dans le bloc défensif mais moins sur le porteur de balle, il n’a pas vraiment permis à son équipe de ralentir le rythme de jeu imposé par l’Ajax. Remplacé par Xeka(77’).

Renato Sanches (6): Très actif dans la mise en places des contres, il n’a pas toujours été juste dans ses choix. Mais c’est aussi lui qui a trouvé de superbes passes pour ses coéquipiers par moment. Remplacé par Araujo(63’).

Ikoné (5) : Capable de trouver de bonnes passes à l’image de son centre pour Osimhen et d’accélérer en contre, il a joué par intermittence dans cette partie. Si Bamba a fait des mauvais choix, il s’est montré plus actif que le néo-international. Il devra faire plus et se montrer décisif lors des prochaines échéances. Remplacé par Yazici(63’).

Bamba (5) : Que de mauvais choix dans les vingt derniers mètres… Terrible pour le LOSC qui a eu les occasions de marquer en contre. Trop imprécis avec Bamba en tête, ils n’ont pas été capable de se montrer adroit à l’image de ses frappes ratées. Il a amorcé plusieurs contres sans jamais trouver la bonne finition.

Osimhen (5) : Dans un match très frustrant pour lui, il a peut-être manqué l’occasion de remettre son équipe dans le match juste avant l’heure de jeu suite à un centre d’Ikoné. Peu servi par ses partenaires sur les contre-attaques, ses appels ont tout de même permis de libérer des espaces.

 

Benoît Castéla 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...