* Ligue des Champions (C1) *

Ligue des Champions - 1/8 retour | Les notes de PSG - Dortmund (2-0)

Homme du match : Presnel Kimpembe (8) : Le défenseur champion du monde a commencé en dedans avec des transmissions mal assurées, avant de régner dans sa surface (on pense à un retour importantitissime devant Haaland à 0-0, 22’). Il a été en outre l’instigateur de quelques remontées de balles précieuses. Il se savait scruté en l’absence de T. Silva, il a brillé et grandement contribué à la qualification du club parisien pour les 1/4, 4 ans après.

PARIS SAINT GERMAIN (4-4-2)

K. Navas (6) : Il n’a eu aucun arrêt à réaliser. Il n’en demeure pas moins que le costaricien a soulagé les siens sur les sorties aériennes, surtout vers la fin.

T. Kehrer (6) : Appliqué, le défenseur formé à Tübingen s’est concentré sur l’aspect défensif et a éteint Hazard.


Marquinhos (7,5) : Si Haaland a le Covid-19, le capitaine parisien l’a peut-être attrapé tant il n’a pas lâché d’une semelle le buteur norvégien. Il a également alterné relances courtes et longues avec à propos.

P. Kimpembe (8) : voir ci-dessus.

J. Bernat (6,5) : Le latéral espagnol a réussi à passer de temps en temps dans le dos de la défense adverse. Souvent dans le camp allemand, il se retrouve au bon endroit pour faire le break (2-0 45+1).

L. Paredes (6) : L’ancien Romanista a gêné les ébauches allemandes en exerçant un contre-pressing percutant. T. Kouassi l’a relevé en fin de match (90+2).


I. Gueye (5,5) : Ses percussions ont aidé à apporter le surnombre, même si ses transmissions ont parfois été bancales.

A. Di Maria (7,5) : Une passe décisive sur le corner bien fouetté (1-0), un coup franc de 30m magnifiquement placé, pour le reste, l’international argentin a brillé par ses courses vers l’avant conclues par de belles passes. Il s’est également beaucoup donné défensivement, avant de sortir épuisé (L. Kurzawa 79’). Il a en outre pris un jaune sur le banc qui le privera du prochain match.

Neymar Jr (7) : Son but de près dans la bonne phase parisienne a fait un grand pas pour la qualification. Il n’a pas compté ses efforts non plus en défendant, même si ce fut par intermittence. Précieux pour conserver le ballon.

P. Sarabia (6,5) : Le madrilène fait le centre-tir qui amène le second but et s’est illustré par sa justesse de déplacement. Suppléé par K. Mbappé (63’), auteur de raids dont il a le secret.


E. Cavani (4) : Il a comme de coutume apporté son écot défensif sur tout le terrain. Mais sa qualité technique et son face à face raté (lancé par Di Maria 25’) entachent son bilan. Quand il ne score pas, c’est souvent ainsi.

 

BV 09 BORUSSIA DORTMUND (3-4-3)

R. Bürki (4) : Le gardien helvétique détourne la frappe croisée de Cavani et s’envole pour sortir le coup franc lointain de Di Maria, mais s’incline à deux reprises en manquant de promptitude.

L. Piszcek (3) : Pris de vitesse à de multiples reprises, il est mal aligné sur le 2-0. Pour couronner le tout, certaines de ses passes n’ont pas trouvé de destinataire.

M. Hummels (4) : Il a longtemps repoussé les ballons dans la zone dangereuse avec sa tête, ou fait de bonnes transversales des 2 pieds. Il a néanmoins décliné face aux contres français.


D.A. Zagadou (3,5) : Un peu en difficulté en début de rencontre, il a par la suite affiché une certaine solidité. Ceci est contrebalancé par ses sorties imprécises.

A. Hakimi (3) : Il a eu du mal sous pression, et lâche Neymar pour l’ouverture du score. Le latéral prêté par le Real a été guère mieux offensivement. Remplacé par M. Götze (87’) quand Favre a tenté le tout pour le tout.

E. Can (4) : Il a tenté de protéger la défense du Borussia, mais après la récupération, les initiatives ont été moins pertinentes. Il a évolué plus haut lorsque les siens ont monopolisé la balle. Exclu en fin de match pour avoir poussé Neymar.

A. Witsel (5) : Bien positionné et juste en possession, le milieu formé au Standard a semblé manqué de rythme petit à petit, avant de sortir (71’) pour G. Reyna.


R. Guerreiro (6) : L’arrière gauche a commencé par couper des transmissions, tout en se proposant sur diverses montées.

J. Sancho (5) : L’un des rares jaunes à tenter de créer à l’aide de décrochages qui ont mis en valeur sa conduite de balle. Mais hormis sa volée de l’extérieur à l’entrée de la surface qui file à droite (19’), cela n’a pas été tranchant de la part du londonien.

T. Hazard (3) : Il a eu du mal à se situer et trouver sa place. À son actif, une frappe à l’entrée de la surface parisienne trop croisée (41’). Il cède sa place à J. Brandt (69), dont le tir du gauche des 20m va dans le petit filet de Navas (73’).

E.B. Haaland (2) : L’ancien buteur du RB Salzbourg marque le pas depuis quelques matchs. Il n’a ce soir rien eu à se mettre sous la dent mais n’a rien fait pour se mettre en évidence et affiché une nervosité inhabituelle.

YSW.

 

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer